1. //
  2. //
  3. // Ce qu'il fallait retenir

Bilbao en surchauffe, le Real au ralenti, Joaquín intemporel

Sans faire de bruit, Bilbao enchaîne face au FC Séville sa quatrième victoire consécutive. Le Barça déroule à Gijón, tandis que l’Atlético peine, mais gagne, quand le Real perd deux points à Las Palmas avec un Cristiano Ronaldo en rogne contre Zidane.

Modififié
3k 12

L’equipazo du week-end : l’Athletic Bilbao


Après sa défaite à San Mamés contre le Barça, l’Athletic Bilbao affichait zéro point au compteur. C’était à peine la deuxième journée et déjà Ernesto Valverde devait répondre sur la nécessité de « puntuar » , prendre des points. Quatre matchs plus tard, les Leones ont 12 points, à deux unités du leader madrilène. Jusqu'ici invaincu cette saison, Séville est cette fois-ci passé au travers (3-1). Malgré un bon Nasri, buteur du gauche, les Palanganas ont aussi subi un contrecoup après un derby sévillan très viril. En face, l’Athletic enquille une huitième victoire consécutive à la maison contre Séville grâce à un collectif qui se connaît par cœur. Laporte, San José, Beñat, Williams et Aduriz sont parmi les joueurs les plus connus du collectif du Txingurri Valverde, mais c’est Balenziaga, un latéral rude à faire passer Arbeloa pour un poète, qui a offert un avantage définitif après un enchaînement grand pont sur Mariano et frappe croisée imparable. Son tout premier but en 270 matchs professionnels. En pleine confiance, Bilbao avance trois par trois.

Le Don Quichotte du week-end : Joaquín


Il a trente-cinq ans, il aime les films avec Jean-Claude Van Damme et la corrida, il est bético de naissance et porte le brassard de « son » Betis. Vendredi soir, Joaquín Sánchez a été étincelant contre Málaga. D’une tête en pleine lucarne, il a donné la victoire à son équipe, la première de la saison au Benito-Villamarrin. Surtout, il a été le fer de lance de son équipe pendant tout le match, le plus en vue avec le Belge Charly Musonda, auteur d’une très belle prestation lui aussi. Le quotidien sportif sévillan Estadio Deportivo a titré « Joaquín de arte » samedi matin. De quoi se remettre d’un « Grand Derbi » frustrant et donner une nouvelle impulsion à la saison du Betis sous les ordres de Gustavo Poyet. Même si elle est déjà exemplaire, la carrière de Joaquín aurait pu être plus grande, mais, à la manière d’Aritz Aduriz avec Bilbao, porter le maillot de l’équipe de son cœur le transcende. Le genre de joueurs que toutes les équipes voudraient avoir.

Tuto : apprends à danser comme Joaquín

Le partidazo du week-end : Villarreal 3-1 Osasuna


La première mi-temps du sous-marin jaune a été de toute beauté. Avec son 4-4-2 à plat au coup d’envoi, Fran Escriba propose une des meilleures compos de la Liga. Mal classé, Osasuna était la victime parfaite. Pato, Sansone, Soriano, Samu Castillejo (MVP ! MVP !), c’est du très lourd et sans plusieurs erreurs de l’arbitre assistant qui a signalé trois hors-jeu inexistants, Villarreal aurait pu marquer deux, voire trois pions de plus. Pato de la tête, Bruno Soriano sur penalty et l’inévitable Sansone d’un subtil piqué ont trouvé les filets. Généreux, l’arbitre du centre a offert un penalty aux Navarrais dans les arrêts de jeu du premier acte, histoire d’adoucir l’addition. La deuxième période n’a pas donné de but, mais le résultat était acquis depuis un moment. Arrivé en dernière minute pour commencer la saison suite au départ de Marcelino, Escriba réussit l’entrée en matière de Villarreal. Par instant, c’est même sublime.

Le golazo du week-end : Neymar


Il aurait pu mettre la tête et le résultat aurait été le même. Après une frappe sur la transversale de Paco Alcácer, Neymar s’est retrouvé seul à la réception du ballon pour punir davantage le Sporting Gijón. Mais le Brésilien est un artiste. Alors il a dribblé Cuellar d’un délicieux amorti de la poitrine avant de finir le boulot. Beaucoup trop facile... Mais au-delà de ce geste, Neymar est récompensé pour avoir initié l’action avec cette superbe diagonale pour lancer Sergi Roberto.


Les Franchutes du week-end : Gameiro-Griezmann


La 2G s’est enfin connectée ! Après le tout petit match de Kevin Gameiro contre le Barça (15 ballons touchés, aucun dans la surface), Diego Simeone a décidé de se passer de l’ancien Lorientais et de laisser Antoine Griezmann se débrouiller seul devant. À 25 minutes de la fin, le Deportivo La Corogne tenait son match nul, réduit à dix depuis la 45e minute et l’expulsion de l'ancien Caennais Fayçal Fajr. Sorti du banc comme à Séville fut un temps, Gameiro n’a pas mis cinq minutes pour débloquer la situation. Lancé par Juanfran, Gameiro – pas complexé par sa position de hors-jeu – centre fort pour Grizou qui pousse au fond. L’Atlético l’emporte sur la plus petite des marges, mais El Cholo est satisfait de voir que sa paire française peut fonctionner : « Je crois qu'ils sont encore en train de se découvrir, ils ont besoin de davantage de temps parce que Gameiro vient d'arriver. Il n'est là que depuis quelques semaines. » Reste à savoir si elle sera plus efficace d’entrée ou en cours de jeu.

La polémique de la machine à café con leche : Zinédine Zidane est-il face à ses limites ?


Le foot va vite, beaucoup trop vite. Une semaine après avoir égalé le record de victoires consécutives en Liga et rejoint Pep Guardiola, le jeu de Zinédine Zidane est remis en question après deux nuls, contre Villarreal en milieu de semaine puis à Las Palmas samedi soir. Deux équipes qui jouent au ballon, qui ont du répondant et deux excellents tacticiens aux commandes, Fran Escriba et Quique Setién. Privé de Casemiro dans l’entrejeu, le Real Madrid perd à l’impact et à la récupération. ZZ a tenté un 4-2-4 de fortune, mais les Merengues se sont fait balader par les Canariens, cornaqués par un Roque Mesa qui mériterait d’être vu en sélection. Le Real a toujours cette formidable propension à se projeter sur les contre-attaques, sa filière préférentielle, mais sur certaines séquences, notamment lors de la première demi-heure, Las Palmas a proposé de très belles choses. Le pressing plus haut instauré par Zidane a remis son onze sur les rails, mais le Real s’est fait rejoindre une deuxième fois, en toute fin de match. Cerise sur le gâteau : Zidane n’a pas hésité à sortir Cristiano Ronaldo qui ne l’a pas super bien pris, évidemment. Imaginez un peu le shitstorm si Rafa Benítez avait osé ! Sans sa clef de voûte brésilienne pour solidifier son 4-3-3, Zidane va devoir trouver une solution rapidement. Son premier défi à la tête de l’institution madrilène.

La statistique futile du week-end : 17 - Diego Alves


Pour la 17e fois sur 35 en Liga, Diego Alves a sorti un penalty. Un authentique spécialiste de l’exercice qui frôle les 50% de réussite. Le Brésilien dépasse Andoni Zubizarreta, qui en avait sorti 16 sur... 102 ! On n’est clairement pas dans la même catégorie. « El Parapenaltis » s’est bien rattrapé, parce que c’est quand même lui qui a provoqué la faute contre Leganés, tandis que le score était de 1-2 pour Valence.

Les déclas du week-end


Cristiano Ronaldo (Real Madrid) : « Foda-se, su puta madre.  » Voilà ce qui est sorti de sa bouche après son remplacement par Zidane. Même s’il n’a pas réalisé un grand match, le Portugais aurait préféré marquer plutôt que de voir Benzema pousser le ballon au fond. Mais les supporters du Real soutiennent le double Z : dans un sondage sur as.com, 83% valident la décision du Mister.

Quique Sétien (Las Palmas) : « Tu es un phénomène Luka, j’adore te voir jouer, je prends beaucoup de plaisir avec toi.  » L’entraîneur de Las Palmas a dit à l’oreille de Modrić ce que tout amateur de foot pense du Croate.

Diego Simeone (Atlético de Madrid) : «  Cela a été un match dur, intense, avec plus de rythme en seconde période. Nous aurions pu être meilleurs dans la finition, mais nous n'avons pas su appliquer le rythme nécessaire. Nous avons joué au rythme voulu par l'adversaire. »

Gaizka Garitano (Deportivo de La Corogne) : « Les chiffres sur nos problèmes offensifs sont là (3 buts en 6 matchs). Cependant aujourd’hui, en évoluant aussi longtemps à dix, c’est normal que cela ait été plus difficile. »

Et sinon, qué pasa ?


Ce n’est jamais facile de gagner au Molinon, mais le Barça a fait le boulot sans trembler (0-5). Le score est large, mais les Asturiens ont craqué dans les dix dernières minutes, en infériorité numérique. Mention spéciale pour Sergi Roberto, auteur d’un gros match et victime d’un tacle d’assassin de Lora.

Éibar remporte le derby basque contre la Real Sociedad (2-0). Les joueurs de Mendilibar l’ont emporté sur des buts d’Illarramendi (CSC) et Bebé, oui le Bebé de Manchester United, qui a claqué une sacrée mine pour tromper Rulli. Mais le héros du match s'appelle Pedro Léon, auteur d'un raté sergioramesque.

Youtube


Espanyol – Celta , dimanche à 20h45, sentait la purge. Tribunes parsemées, pluie, fautes, 0-0. Bingo ! Sauf qu’il fallait rester jusqu’à la fin. Giuseppe Rossi (91e) et Pino Sisto (93e) ont permis au Celta d'envoyer l'Espanyol dans la zone rouge. Quique Sánchez n’est pas au mieux.

Karim Benzema a marqué contre toutes les équipes qu’il a affrontées en Liga. Las Palmas manquait à son palmarès. En tout, ça fait 113 buts depuis août 2009. Sa victime favorite ? Grenade, contre qui il a planté à neuf reprises.

Un but, une passe décisive et une attitude de leader : Nani a fait le boulot sur la pelouse de Leganés. Il fallait bien ça pour que Voro maintienne son invincibilité en tant qu’intérimaire à Valencia avec 10 matchs pour 8 victoires et 2 nuls.


  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    par FM Boudet
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
    Ce but de Neymar est sans doutes l'un des buts de la décennie.
    Au bas mot.
    crabunjourcrabtoujours Niveau : CFA2
    Peut-être est-ce trop tôt pour ce genre de commentaire après deux matchs moyens mais:

    Comment se fait-il que le Réal n'ait pas fait grand chose durant le dernier mercato ? je trouve que la ligue des champions était un gros trempe l'oeil quand on voit le jeu produit et les adversaires affrontés, et que l'effectif diminuait de qualité, or, et c'est là ou je suis intrigué, ils sont bloqués avec cet effectif pour deux périodes de mercato !! Et ils n'ont pas anticipé, ou préparé le terrain alors qu'ils en ont les moyens ?
    Le Barça a acheté Suarez juste avant leur suspension. L'atletico s'est bien renforcé. mais le réal n'a rien fait.

    Si même Ronaldo commence à flancher, ça sent pas bon pour le réal cette année ET l'année prochaine.

    Attention, l'effectif est loin d'être dégueu, mais ils n'ont pas de marge de manœuvre, et n'ont rien prévu pour la saison prochaine, ce qui me semble curieux comme choix.
    Message posté par crabunjourcrabtoujours
    Peut-être est-ce trop tôt pour ce genre de commentaire après deux matchs moyens mais:

    Comment se fait-il que le Réal n'ait pas fait grand chose durant le dernier mercato ? je trouve que la ligue des champions était un gros trempe l'oeil quand on voit le jeu produit et les adversaires affrontés, et que l'effectif diminuait de qualité, or, et c'est là ou je suis intrigué, ils sont bloqués avec cet effectif pour deux périodes de mercato !! Et ils n'ont pas anticipé, ou préparé le terrain alors qu'ils en ont les moyens ?
    Le Barça a acheté Suarez juste avant leur suspension. L'atletico s'est bien renforcé. mais le réal n'a rien fait.

    Si même Ronaldo commence à flancher, ça sent pas bon pour le réal cette année ET l'année prochaine.

    Attention, l'effectif est loin d'être dégueu, mais ils n'ont pas de marge de manœuvre, et n'ont rien prévu pour la saison prochaine, ce qui me semble curieux comme choix.


    Tu veux pas attendre le retour de Casemiro, que la BBC soit au complet, à 100% et ait quelques matchs dans les jambes pour poser toutes tes questions?
    Pour les mercatos futurs, tous les postes sont doublés sauf celui de Casemiro pour lequel il existe des alternatives tactiques ou pourquoi pas revoir Pepe en milieu destruct...défensif comme à la bonne vieille époque Mourinho?
    3 remarques: Zidane, que je n'arrive pas encore a juger en tant que tacticien, prouve encore une fois qu'il n'est pas cet homme lisse qu'on nous présente. Mais plutôt un taiseux avec un caractère bien trempé. Alors certes son passé de joueur et son plamarès sur les 8 derniers mois plaident en sa faveur, mais Enrique devrait s'en inspirer et instaurer un turn over permanent tant que les joueurs et les résultats donnent satisfaction. Car son coaching est soit toujours le même soit contraint par les suspensions et/ou blessures.

    - La densité du championnat en ce début de saison est assez incroyable: les 6 équipes de tête sont à 3 points, et même 8 équipes à 4 points autrement dit chaque journée des changements sont à envisager.
    Ps: je me demande si l'Angleterre ne sera pas le seul championnat avec un cavalier seul.

    -Le Real qui aurait pu (dû?) faire une saison blanche à la place de l'Atletico la saison passée risque d'avoir beaucoup de mal car le tableau facile jusqu'à il y a 2 journées va aller en se compliquant, et l'équipe ne semble absolument équilibrée depuis quelques saisons.
    Message posté par Georgesleserpent 2.0
    Ce but de Neymar est sans doutes l'un des buts de la décennie.
    Au bas mot.


    Je préfère celui-ci réalisé il y a moins d'un an, pour l'esthétisme autant que pour la difficulté.
    https://www.youtube.com/watch?v=59wxUKwBOrE

    puisqu'il est question de Villareal ce chef d'œuvre à deux me semble être le but de ce début de saison:
    https://www.youtube.com/watch?v=neby-8ASXPM
    Message posté par ofwgkta
    Tu veux pas attendre le retour de Casemiro, que la BBC soit au complet, à 100% et ait quelques matchs dans les jambes pour poser toutes tes questions?
    Pour les mercatos futurs, tous les postes sont doublés sauf celui de Casemiro pour lequel il existe des alternatives tactiques ou pourquoi pas revoir Pepe en milieu destruct...défensif comme à la bonne vieille époque Mourinho?


    On parle aussi du retour du canterano Marcos Llorente pour doubler Casemiro. Il a été prêté à l'Alavés mais il cartonne là-bas et on en parle pour dès le mercato de janvier.
    Frenchies Niveau : CFA
    "Cristiano Ronaldo en rogne contre Zidane"

    ... j'y crois pas une seconde.
    en rogne contre lui même d'avoir sorti un énième match bidon sans doute d'avantage !


    pour être sorti à 20mn de la fin ?
    alors qu'est ce que ca serait si il n'était pas titulaire au coup d'envoi ahah !!

    Frenchies Niveau : CFA
    Note : -1
    Message posté par aerton
    3 remarques: ... mais Enrique devrait s'en inspirer et instaurer un turn over permanent tant que les joueurs et les résultats donnent satisfaction. Car son coaching est soit toujours le même soit contraint par les suspensions et/ou blessures.


    ... 10 septembre 2016
    barca 2 - 1 alaves

    13 J. Cillessen
    22 A. Vidal
    14 J. Mascherano
    24 J. Mathieu
    19 L. Digne
    5 S. Busquets
    6 D. Suárez
    (60': L. Messi)
    4 I. Rakitic
    7 A. Turan
    (64': A. Iniesta)
    11 Neymar
    17 P. Alcácer
    (66': L. Suárez)

    4 titulaires sur 11 au coup d'envoi.


    ce qui lui a prouvé surtout, que son "plan B" n'avait absolument pas un niveau incroyable hein ..
    (côté Real, c'est d'avantage la BBC qui ne l'est plus depuis un moment, plus flippant!!)


    .. donc de quoi tu parles lol
    Frenchies Niveau : CFA
    Message posté par Frenchies

    barca 2 - 1 alaves


    1 - 2 my bad
    Message posté par Frenchies
    ... 10 septembre 2016
    barca 2 - 1 alaves

    13 J. Cillessen
    22 A. Vidal
    14 J. Mascherano
    24 J. Mathieu
    19 L. Digne
    5 S. Busquets
    6 D. Suárez
    (60': L. Messi)
    4 I. Rakitic
    7 A. Turan
    (64': A. Iniesta)
    11 Neymar
    17 P. Alcácer
    (66': L. Suárez)

    4 titulaires sur 11 au coup d'envoi.


    ce qui lui a prouvé surtout, que son "plan B" n'avait absolument pas un niveau incroyable hein ..
    (côté Real, c'est d'avantage la BBC qui ne l'est plus depuis un moment, plus flippant!!)


    .. donc de quoi tu parles lol


    Justement le turn over intelligent ne consiste pas à mettre en Barca C, mais une équipe compétitive.

    Zidane n'a pas sorti Morata pour faire entrer Benzema mais a combiner avec les 2 en faisait sortir CR7.
    L'effectif Blaugrana est assez large pour faire jouer régulièrement les 22 acteurs ou au moins 18 joueurs.

    Tu auras remarqué que Messi ne jouait, ben ca s'est pas vraiment senti au score. Quand il sera de retour Neymar ou Suarez cireront-ils le banc en début de match en lieu est place d'Alcacer et Turan titulaires d'emblée?. C'est de ce turn over dont je parle pas de 5 joueurs nouveau d'un coup qui n'ont pas d'automatismes.
    Message posté par aerton
    Justement le turn over intelligent ne consiste pas à mettre en Barca C, mais une équipe compétitive.

    Zidane n'a pas sorti Morata pour faire entrer Benzema mais a combiner avec les 2 en faisait sortir CR7.
    L'effectif Blaugrana est assez large pour faire jouer régulièrement les 22 acteurs ou au moins 18 joueurs.

    Tu auras remarqué que Messi ne jouait, ben ca s'est pas vraiment senti au score. Quand il sera de retour Neymar ou Suarez cireront-ils le banc en début de match en lieu est place d'Alcacer et Turan titulaires d'emblée?. C'est de ce turn over dont je parle pas de 5 joueurs nouveau d'un coup qui n'ont pas d'automatismes.


    trop de coquilles, je repost:

    Justement le turn over intelligent ne consiste pas à mettre en Barca C, mais une équipe compétitive. Zidane n'a pas sorti Morata pour faire entrer Benzema mais a combiné avec les 2 en faisant sortir CR7. L'effectif Blaugrana est assez large pour faire jouer régulièrement les 22 acteurs ou au moins 18 joueurs.

    Tu auras remarqué que Messi ne jouait pas, ben ça s'est pas vraiment senti au score. Quand il sera de retour Neymar ou Suarez cireront-ils le banc en début de match en lieu et place d'Alcacer et Turan titulaires d'emblée?
    Idem si busquets n'est pas titulaire faudra peut-être que la MSN le soit. C'est trop compliqué?

    C'est de ce turn over dont je parle pas de 5 joueurs nouveau d'un coup qui n'ont pas d'automatismes.
    el.maestro Niveau : DHR
    Message posté par aerton
    trop de coquilles, je repost:

    Justement le turn over intelligent ne consiste pas à mettre en Barca C, mais une équipe compétitive. Zidane n'a pas sorti Morata pour faire entrer Benzema mais a combiné avec les 2 en faisant sortir CR7. L'effectif Blaugrana est assez large pour faire jouer régulièrement les 22 acteurs ou au moins 18 joueurs.

    Tu auras remarqué que Messi ne jouait pas, ben ça s'est pas vraiment senti au score. Quand il sera de retour Neymar ou Suarez cireront-ils le banc en début de match en lieu et place d'Alcacer et Turan titulaires d'emblée?
    Idem si busquets n'est pas titulaire faudra peut-être que la MSN le soit. C'est trop compliqué?

    C'est de ce turn over dont je parle pas de 5 joueurs nouveau d'un coup qui n'ont pas d'automatismes.


    Comme je le disais sur d'autres posts je pense que la saison dernière aura servi de leçon à Luis Enrique et qu'il instaurera cette année un turn over régulier quand il le pourra. Il y a deux ans c'est ce qui permet au barça d'être frais à la fin et de tout gagner. Cela dit le 11 aligné contre alaves doit normalement permettre de prendre les 3 points face à un promu, je pense que les joueurs se sont vus trop beaux et cela va servir de leçon pour que tout le monde soit impliqué à 100%

    Pour en revenir au réal, le plus inquiétant pour moi est l'absence de solution de rechange quand Casemiro est out. Des qu'il n'est pas là l'équilibre de l'équipe est trés largement perturbé, et je serai curieux de voir le match de demain à Dortmund sans lui, je pense que le milieu du réal va énormément souffrir.
    Concernant les trois de devants je pense que ronaldo va petit à petit retrouver son niveau, mais la qualité du jeu du réal ne dépend pas de lui mais plus, à mon sens, du trio Kroos/Modric/Benzema, Cristiano ayant depuis longtemps laissé le soin aux autres de construire le jeu pour s'occuper uniquement de la finition. Mais vu qu'il a un peu de mal depuis son retour de blessure, il faut que les autres compensent les nombreux buts par match que CR ne met plus pour le moment. Et dans les deux derniers matchs cela n'a pas été totalement le cas.
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    3k 12