1. // Coupes d'Europe
  2. // Bilan

Bilan des clubs français : oui, mais…

En cinq matchs et zéro défaite, les clubs français ont globalement réussi leur semaine européenne à l'image d'un PSG qui avait donné le ton dès mardi (3-2 contre le Barça) pour les quatre autres. Mais le contenu des cinq rencontres laisse encore à désirer et demande confirmation pour la suite. Explications…

Modififié
0 21
La jolie victoire du PSG a sans doute inspiré les autres clubs français au point d'amorcer une véritable dynamique qui s'est propagée dès le lendemain avec le nul méritoire de l'AS Monaco au Zénith (0-0) et qui s'est joliment achevée jeudi soir à Guingamp contre le PAOK Salonique (2-0). Merci les Parisiens ! Merci aussi aux coachs d'avoir joué le jeu à fond en Coupes d'Europe, notamment en Europa League. Gourvennec, Galtier et Girard (malgré les absences de certains de ses cadres) ont aligné leur équipe type avec la volonté de faire le meilleur résultat possible. La volonté… Comme quoi, la Coupe d'Europe, c'est un état d'esprit avant tout. Est-ce que nos coachs auraient enfin compris que « jouer l'Europe » , même si la C1 est certes dévoreuse d'énergie, fait progresser une équipe, un groupe, un club ? En tout cas, le bénéfice comptable à l'indice UEFA est très encourageant. Après les victoires du PSG et de Guingamp, ainsi que les matchs nuls de Monaco, de Saint-Étienne (0-0 contre Dnipropetrovsk) et Lille (1-1 face à Wolfsburg) en Ligue Europa, la France est repassée jeudi devant la Russie à l'indice UEFA (45,75 points contre 45,665). Désormais 6e, elle conserverait trois tickets pour la Ligue des champions. Pas mal pour les clubs français. Sauf qu'en hiver, les campagnes de Russie finissent mal. En général…

C1 : PSG et ASM dans les clous



Les Parisiens cachaient bien leur jeu, ces salauds ! Prenez Thiago Motta… Totalement transparent ces derniers temps, il a toréé comme un prince au Parc contre le Barça. Toujours dans toutes les zones qui comptent, sans suer. Jamais un ballon perdu, cheville souple et temporisation pour calmer quand il faut. Contre le Barça, c'était l'exact prototype de la machine à faire jouer les siens et faire déjouer les Blaugrana. Faut dire que l'Italo-Brésilien a joué à Barcelone dans une autre vie… Tant mieux pour Paris qui a quand même laissé la désagréable impression de choisir ses compètes, notamment la Ligue des champions au détriment de la L1. Attention, les Parisiens ! L'OL de Claude Puel qui ne carburait plus qu'en C1 n'avait jamais plus été champion de France ! Au grand dam de coach Claude qui pensait légitimement que L1 et C1 étaient compatibles… À Laurent Blanc de s'en souvenir, lui qui ne sort pas vraiment renforcé de ce succès, à moins d'un sursaut des siens en championnat. À suivre… Pour le reste, renaissance évidente du milieu à trois du PSG, toujours l'un des meilleurs en Europe quand il turbine comme mardi soir. Belles mentions perso à Pastore, à David Luiz (tranchant comme une lame de la favela), Marquinhos (c'est pas lui que les supporters parisiens voulaient jeter illico à la poubelle parce qu'il s'était pris un petit pont contre l'Olympiakos l'an dernier ?), Van der Wiel (ses centres qui lèchent la ligne des six mètres : t'as aimé, Blaise ?) et Sirigu. Deux « points noirs » , quand même : les attaquants n'ont pas marqué, preuve éclatante à nouveau que Cavani n'y arrive pas quand Ibra n'est pas là. Même si l'Uruguayen a beaucoup donné pour le collectif. Outre Matuidi, David Luiz et Verratti (pour son premier but au PSG) ont scoré sur coups de pied arrêtés : c'est à la fois un bon signe de l'efficacité retrouvée sur cet exercice, mais c'est aussi la marque d'un PSG qui peine à marquer sur actions construites. Enfin, la baisse physique en fin de match à la desperado démontre encore que ce Paris n'est toujours pas en jambes.

Ne pas être en jambes, ce n'est pas le reproche qu'on pourrait adresser à l'AS Monaco. À Saint-Pétersbourg, les Monégasques ont parfaitement tenu le subtil équilibre de bien défendre, toujours, et de bien attaquer, quand c'était possible (cf. le poteau de Ferreira Carrasco, 73e). Mention spéciale, encore, aux trois mêmes joueurs qui font la diff en C1 : Berbatov, toujours en demande du ballon qu'il oriente vers l'avant, Ricardo Carvalho qui a fait parler l'expérience européenne derrière, et bien sûr l'immense Toulalan, récupérateur infatigable au milieu. Toul avait fait la gueule à Jardim qui l'avait sorti à la 70e contre Nice (0-1) : le coach portugais avait sans doute eu raison d'économiser Jérémy en vue de ce match difficile contre le Zénith. En tout cas, Toulalan a toujours sa place chez les Bleus, sans problème… Le milieu à trois et un bloc placé beaucoup moins haut permettent désormais à Monaco de se stabiliser tactiquement sans craindre les déboulés adverses dans le dos de Raggi et Carvalho (cf. contre Leverkusen). Ce qui n'empêche pas une prise de risque offensive des deux latéraux, Kurzawa, bien sûr, mais surtout Fabinho qui commence à sortir de ses bases pour marauder (plutôt pas mal) sur l'aile droite. Enfin, pour être complet avec le milieu monégasque, on peut souligner le réveil de Kondogbia, beaucoup plus tonique en Russie que ses dernières sorties en L1, et le bon match de Moutinho. Le Portugais est beaucoup plus à l'aise en relayeur qui bosse pour le collectif qu'en pur meneur de jeu, même s'il s'est appliqué dans la distribution. On fait les comptes : 3+1, ça fait déjà quatre points pour une AS Monaco, sortie du chapeau 4, dont on doutait en C1. Dimanche soir, nos deux représentants en C1, Paris et Monaco, se retrouveront au Parc. On verra bien si Paris est bien reparti et si Monaco est bien revenu. Dommage que le prince bulgare soit annoncé forfait…

C3 : Guingamp OK, LOSC et ASSE frustrants


À tout seigneur, tout honneur. Félicitations à l'En Avant Guingamp qui a bien été fidèle à sa dénomination. En allant joliment « de l'avant » , déjà, tout au long de la rencontre, prouvant par là que sa place de lanterne rouge de L1 est une anomalie. Et c'est justement à ça que sert la Ligue Europa pour les clubs français dits « secondaires » : à mieux se découvrir dans cette compète à part et à se relancer en championnat. La saison passée, l'OL s'était nourri de son bon parcours en C3 jusqu'en quarts pour réémerger en L1 et finir 5e. On verra si la bonne volonté guingampaise en C3 se traduira par un sursaut en championnat. En tout cas, à voir la joie intense des Rouge et Noir après la victoire sur le leader du championnat grec, le PAOK Salonique (2-0), on peut espérer le meilleur pour eux. On peut saluer le joli coup de l'EAG de s'être fait prêter Sylvain Marveaux par Newcastle. Là aussi, son doublé en C3 (dont un coup franc magistral dans la lunette) ne peut que le booster pour la suite du championnat. Rendons enfin et encore hommage à Jocelyn Gourvennec qui, en situation sinistrée en L1, n'a pas hésité à aligner sa meilleure équipe et a décidé de jouer la C3 à fond. Il a été récompensé par la première victoire de Guingamp en Coupe d'Europe ! Un grand moment que les supporters n'oublieront pas… Un mot sur Lille, qui a eu le mérite de ne pas perdre à Wolfsburg (1-1) et de rester en course dans son groupe, malgré les absences de Mavuba, Lopes ou Delaplace. Mais on regrettera encore le manque d'allant offensif et l'inefficacité désespérante symbolisée par le raté incroyable de Nolan Roux à la 81e alors que le LOSC menait 1-0 (péno d'Origi à la 76e) ! Une fois de plus, c'est Enyeama qui s'est distingué en sortant des parades insensées en duels, en détentes ou en arrêts réflexes sur sa ligne. Jusqu'à quand Vincent « Super Eagle » Enyeama va-t-il sauver Lille ? En attendant, le LOSC est 3e en L1 avec seulement 7 buts marqués et est toujours en course en C3 (2e ex aequo avec Krasnodar). On attend quand même la venue d'Everton avec gourmandise…

Et les Verts ? Déception… On souhaitait les voir clore la semaine européenne des clubs français sur une victoire attendue face aux Ukrainiens du Dnipropetrovsk (leader d'une ligue ukrainienne « chamboulée » par la situation politique). Un stade Geoffroy-Guichard raisonnablement plein, la présence de l'immense Johan Neeskens venu voir jouer son gendre Ricky van Machinchose (titularisé en l'absence d'Erding), le retour tant attendu de Loïc Perrin… Bref ! Que du bon pour aborder cette rencontre. D'autant plus que Galtier avait confessé après la défaite pas si honteuse à Marseille (1-2) qu'il avait en fait « sacrifié » la rencontre face à l'OM pour mieux aborder le match de C3 d'hier soir, ainsi que la venue de Toulouse dimanche. Patatras ! Un super Ruffier a globalement sauvé les Verts, en stoppant notamment un péno en première mi-temps. Malgré un bon Gradel et un bon Cohade, l'attaque stéphanoise n'a pas été en mesure de marquer, Van Wolfsvinkel disparaissant peu à peu des écrans radar. Comme le soulignait L'Équipe de ce matin, Sainté n'y arrive pas : à créer suffisamment de jeu, à exploiter à plein ses temps forts et à marquer (deuxième 0-0 en C3). Comme pour Lille, on ne peut rien reprocher à Saint-Étienne. Juste faire le constat désabusé que malgré la bonne volonté, ces deux clubs pourtant bien cotés en L1 étalent des limites avec lesquelles il va falloir faire. Et si comme Lille avec Everton, l'ASSE attendait de se sublimer vraiment contre l'Inter, pour ses deux prochaines sorties continentales ? Allez-y, les gars ! On ne demande que ça…




Par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Bayer Leverkusec Niveau : DHR
Bilan: Guingamp est sans doute notre meilleure chance en Europa League. Je vais finir par croire qu'il y a une véritable déformation professionnelle des clubs de ville minière vis à vis de l'indice européen français.
Ehrmantraut Niveau : Loisir
Finalement ce qui est intéressant c'est cette course à distance avec la Russie...
Car si on perd une place au classement UEFA, on perd une place en LDC. Avec le 2ième club qualifié qui devrait passer 2 tours pour jouer la Champion's.
Brian Hainaut Niveau : Ligue 1
Message posté par Bayer Leverkusec
Bilan: Guingamp est sans doute notre meilleure chance en Europa League. Je vais finir par croire qu'il y a une véritable déformation professionnelle des clubs de ville minière vis à vis de l'indice européen français.


tu confonds Lille et Lens
Bilan : Sainté est quasiment éliminé. Le LOSC a de grandes chances de l'imiter. Guigamp passera mais ne dépassera pas les seizièmes.

Le PSG sera éliminé en quarts. Monaco, en huitièmes.

Bref, ... normal!
P'tit Filet Niveau : CFA
Cheriff a dit : "Et si comme Lille avec Everton, l'ASSE attendait de se sublimer vraiment contre l'Inter, pour ses deux prochaines sorties continentales ?"

Note pour plus tard : foutre 200 balles sur des valises d'Everton & de l'Inter.

Fait chier...
anteouane Niveau : DHR
0,085 pt d'avance sur la Russie en Octobre, ça équivaut à peu près à 10 secondes d'avance sur une étape plate du tour de france à 150km de l'arrivée, non?
cheikhidaout Niveau : Loisir
La réaction de René Girard après le match, qui s'estime "salit" à cause des critiques faites au LOSC... Consternant ce mec. C'est pas possible d'être de mauvaise foi comme ça qd on voit leur match d'hier encore, ce type a vraiment de gros pbs psychologiques, complètement parano, aucun recul, vivement qu'il prenne sa retraite et qu'on n'entende plus parler de lui.
j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
A suivre aussi les résultats des clubs portugais dont l'indice perdra, la saison prochaine, les résultats de l'exceptionnelle saison 2010/2011 (3 clubs en demi en C3)
ClchnrAtm7 Niveau : DHR
Perso, je trouve qu'on a pas a se plaindre de cette semaine européene. Mis a part l'ASSE , tous les clubs se sont imposés a domicile ou ont pris un point a l'extérieur. Le problème des clubs francais en coupe d'Europe réside dans le manque d'estime en eux et la victoire du PSG face au Barca a boosté les autres équipes et les a inciter a se surpasser . Il faut arrêter les complexes d'inferiorité, la France a de dignes representants en coupe d'Europe, il faut juste les soutenir et arrêter de les descendre au moindre faux pas. Quand je regarde un peu comment les presses des autres pays traitent leurs équipes , je me dis qu'en France on est peut être trop exigeant.
Claude le Gentil Niveau : CFA
Message posté par P'tit Filet
Cheriff a dit : "Et si comme Lille avec Everton, l'ASSE attendait de se sublimer vraiment contre l'Inter, pour ses deux prochaines sorties continentales ?"

Note pour plus tard : foutre 200 balles sur des valises d'Everton & de l'Inter.

Fait chier...


La malédiction Sofoot, effectivement.

Franchement, il y a un truc de positif à dire sur Lille, mis à part son gardien ?
Thor de Phecda Niveau : CFA2
Message posté par ClchnrAtm7
Perso, je trouve qu'on a pas a se plaindre de cette semaine européene. Mis a part l'ASSE , tous les clubs se sont imposés a domicile ou ont pris un point a l'extérieur. Le problème des clubs francais en coupe d'Europe réside dans le manque d'estime en eux et la victoire du PSG face au Barca a boosté les autres équipes et les a inciter a se surpasser . Il faut arrêter les complexes d'inferiorité, la France a de dignes representants en coupe d'Europe, il faut juste les soutenir et arrêter de les descendre au moindre faux pas. Quand je regarde un peu comment les presses des autres pays traitent leurs équipes , je me dis qu'en France on est peut être trop exigeant.


Ouais mais bon... Qarabag, Dnipopetrovsk, Krasnodar... on peut être un minimum exigeant quand on joue ce genre d'equipes. Surtout quand Guingamp, bon dernier de L1, tape le leader du championnat grec.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par Thor de Phecda


Ouais mais bon... Qarabag, Dnipopetrovsk, Krasnodar... on peut être un minimum exigeant quand on joue ce genre d'equipes. Surtout quand Guingamp, bon dernier de L1, tape le leader du championnat grec.

Tu veux espérer quoi du LOSC ?
Ils ont même pas 10 vrais joueurs de foot dans leur effectif : leur goal, leurs 2 centraux, Corchia, Lopes qui a 13 ans, Origi pas beaucoup plus vieux.
Le reste ça a du mal à enchainer contrôle-passe. Aucune finesse tactique, aucun joueur avec une vision du jeu pour organiser l'animation collective de l'équipe.
Tu fais rien avec ça.

PS : Quand le mec le plus à même de taper des coups-francs directs en finesse c'est ton DC, ça fait peur ..
Brian Hainaut Niveau : Ligue 1
Message posté par PhoenixLite


PS : Quand le mec le plus à même de taper des coups-francs directs en finesse c'est ton DC, ça fait peur ..


David Luiz ?
PhoenixLite Niveau : Loisir

Davd Luiz ? CF en finesse à 20/25m des buts ?
Dans quel univers ?

A Chelsea il n'a jamais été le n°1 sur cet exercice, au PSG non plus, en sélection nationale non plus.
luxe, calme et volupté Niveau : National
Message posté par anteouane
0,085 pt d'avance sur la Russie en Octobre, ça équivaut à peu près à 10 secondes d'avance sur une étape plate du tour de france à 150km de l'arrivée, non?


Deux duels Lille-Krasnodar et Monaco-Zenith ultra décisifs quand même.
Moscou est mieux que Sainté et Guimgamp.
Spartak quasi éliminé, Paris quasi qualifié.
Les 10 secondes d'avance sont plutôt dans un contre la montre.
Message posté par j'y suis giresse
A suivre aussi les résultats des clubs portugais dont l'indice perdra, la saison prochaine, les résultats de l'exceptionnelle saison 2010/2011 (3 clubs en demi en C3)


Cela dit nous on perd cette année la très bonne année 2009/2010. Donc sur deux ans ça s'équilibre presque avec les portugais (on leur prenait 5.000 points en 2010 et eux 8.000 en 2011)
luxe, calme et volupté Niveau : National
Message posté par j'y suis giresse
A suivre aussi les résultats des clubs portugais dont l'indice perdra, la saison prochaine, les résultats de l'exceptionnelle saison 2010/2011 (3 clubs en demi en C3)


Je crois qu'elle est encore comptabilisée à l'issu de la saison (juin 2015). Et ce n'est qu'en juin 2016 qu'elle aura disparue et que la France pourra espérer lui passer devant pour les participant à la saison 2017-2018...
La France peut encore attendre.
"Un super Ruffier a globalement sauvé les Verts, en stoppant notamment un péno en première mi-temps. Malgré un bon Gradel et un bon Cohade, l'attaque stéphanoise n'a pas été en mesure de marquer, Van Wolfsvinkel disparaissant peu à peu des écrans radar. "


Quand je lis ça j'ai l'impression qu'on a été ultra timorés, qu'on a eu une demie occas et qu'on fait un hold up inespéré grâce à Ruffier...

Alors que pas du tout.
L'ASSE a (presque) son destin entre ses mains, même en perdant deux fois contre l'Inter. Car avec deux nuls, si il y a deux victoires, ça fait 8 points, ce qui compte tenu des défaites imaginables face à l'Inter pour Dnipropetrovsk et Agdam, peut leur suffire. Sauf si Agdam ou Dnipropetrovsk se prend deux défaites face à l'autre.
qu'une équipe dont le statut s'érode chaque année et dans un championnat qui a considérablement baissé. Preuve en est, les clubs italiens font désormais de la figuration en europe.

Donc un Geoffroy Guichard en fusion chauffé à blanc pour l'affiche ça peut suffire à faire basculer la chose du bon coté. Faut pas partir battu et penser qu'ils prendront 0/6 face aux Italiens.

Guingamp, puisqu'on parle d'eux a déjà fait nul à San siro face à l'Inter. Je pense que c'était en C3 1996/97. Et un tout autre Inter : Ronaldo et Djorkaeff par exemple. Bon ok...les italiens avaient gagné l'aller genre 3-0 mais tout de même...à l'échelle de l'EAG c'était une sacré perf !

Pour Lille je suis moins optimiste face à Everton. Qui sait...peuvent ptet faire 0-0. Everton sorti de sa PL sera ptet choqué de trouver un double bus estampillé L1. L'ambition selon René Girard quoi. Chicots pourris, humour de merde, tête de con...pas grand chose pour lui.

Enfin moi j'aimerais surtout qu'on fasse mentir le gars plus haut qui voit Paris faire 1/4, Monaco 1/8, Guingamp 1/16e et les 2 autres sortis en poules. Le pire c'est que ça arrivera ptet et que pour Monaco et Guimgamp ce serait sans doute un bon résultat mais dit comme ça, ça fait fade.

Doit bien y avoir moyen pour retrouver le temps où Lyon battait la Lazio, Strasbourg pouvait faire 1/8 ou 1/4, pour Paris, Marseille, Monaco une 1/2 c'était le quotidien, Bordeaux, Nantes et l'AJA apportaient leurs pierres à l'édifice.

Ah c'était il y a 20 ans maintenant...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 21