En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Barrages
  3. // Steaua Bucarest-Man. City (0-5)

Big City Life

En voyage en Roumanie pour sa première sortie européenne de la saison, Manchester City a fait exploser le Steaua Bucarest (5-0), grâce notamment à un excellent Sterling et un triplé d'Agüero. L'Argentin s'est même permis de rater deux penaltys. La qualification est déjà tamponnée.

Modififié

Steaua Bucarest 0-5 Manchester City

Buts : Silva (13e), Agüero (41e, 78e, 88e) et Nolito (49e) pour City

L'été lui a laissé un filet posé sur la tête en forme de coiffure. On l'avait quitté au bout du rouleau, critiqué et limité physiquement après une première saison à Manchester City ratée. Il y a aussi eu un Euro moyen. Puis, Raheem Sterling est revenu sous une forme nouvelle, retrouvant son allant technique, sa facilité dans l'élimination directe et son coffre. Trois jours après une première copie intéressante en championnat, l'ailier anglais a, une nouvelle fois, été le grand bonhomme du barrage aller de City qui a tourné au festival à Bucarest (5-0), grâce notamment à ses deux passes décisives et à un triplé d'Agüero. Manchester City est déjà en route pour les poules alors que le Steaua n'a pas pu respirer. Et Pep s'est détendu.

City danse avec son Raheem


Sur le papier, ce rendez-vous avait pourtant tout d’un piège. Le genre de soirées où l’erreur est interdite, où le faux pas n’existe pas et dont Pep Guardiola parle comme de l’une « des dates les plus importantes de la saison » . L’entraîneur espagnol se savait regardé de près, car l’Europe a un prix et, pour City, elle passe cette saison par l’Arena Națională de Bucarest où le Steaua l’attendait, quelques semaines après avoir fait tomber le Sparta Prague. Le Manchester City de Guardiola n’est pour l’instant qu’un embryon dont on ne fait que deviner les premiers contours et ce déplacement en Roumanie était aussi l’occasion de se faire une nouvelle idée avec une défense remaniée par rapport à la victoire contre Sunderland (2-1) samedi dernier. Cette fois, Kolarov est décalé sur le côté gauche, Zabaleta titularisé à droite à la place de Sagna, alors qu'Otamendi retrouve une place dans l’axe aux côtés de John Stones. Pendant ce temps-là, Joe Hart fait toujours banquette. Côté Steaua, c’est du classique à l’exception de l’absence du capitaine habituel, Mihai Pintilii, remplacé par Sulley Muniru.

Reste que sur le terrain, la différence se fait rapidement sentir malgré le bon début de match des Roumains, bien emmenés par la doublette Stanciu-Popa et lancés par une parabole magnifique du capitaine du Steaua qui frise le but de Caballero. Une fois entré dans son match, Manchester City se balade, porté par un Raheem Sterling retrouvé, et combine sans souci dans une défense roumaine perdue, à l’image de Muniru qui balaye l’ailier anglais d’entrée (7e). Malgré ça, Agüero croque son premier penalty de la soirée dans les bras de Niță avant d’envoyer son second sur la barre une dizaine de minutes plus tard (20e). Guardiola fait tomber son crâne dans ses mains, mais se rassure rapidement, après un bon travail de Sterling qui offre l’ouverture du score à Silva (0-1, 13e). Chaque but est une libération pour l’entraîneur espagnol qui explose une deuxième fois juste avant la pause sur une nouvelle remise de Sterling pour Agüero qui sauve sa soirée (0-2, 41e). Entre-temps, City cabosse la barre à plusieurs reprises (Nolito, Kolarov), alors que le Steaua tombe la gueule ouverte.

De la peur au festival


Au point que Golubović lâche ses potes dès la mi-temps avec un œil explosé par un coup de coude de Fernandinho en première période. Les hommes de Guardiola ne tremblent plus, ils bossent et multiplient les combinaisons, alors que Caballero alterne entre les relances approximatives et les sauvetages façon José Manuel Sierra. Dès le retour des vestiaires, De Bruyne s’amuse avec Nolito qui n’a plus qu’à inscrire le troisième but en couchant Niță (0-3, 49e). Manchester City a déjà tamponné sa qualification et n’a plus qu’à l’expédier, alors Pep Guardiola demande à ses joueurs de travailler dans son système de jeu, insiste sur le rôle de Silva et celui de ses défenseurs centraux pour qui l’exigence du schéma imposé est maximale. Le Catalan, lui, continue de s'agiter sur le bord de la ligne malgré le score, pendant que le Steaua balance sans chercher à construire. Le festival continue entre Silva et un Agüero qui fait finalement exploser le compteur au terme d'une combinaison offensive magnifique (0-4, 78e). Les dernières minutes ne seront que labeur pour Florin Niță, l'essentiel est déjà assuré pour Manchester City. Le Kun ajoute même un cinquième but à deux minutes de la fin (0-5, 88e). Pep Guardiola peut souffler.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
    À lire ensuite
    Sinclair, la vie de famille