1. //
  2. // Retraite de Roberto Carlos

Big bisou, Roberto Carlos

C’est fini : à trente-six ans, Roberto Carlos a annoncé qu’il mettait un terme à sa carrière en décembre. L’heure de se rappeler que mine de rien, ce type était un tout grand. Qui va sacrément nous manquer, le salaud.

Modififié
«  Mon contrat comme joueur de l'Anzhi se termine en juin 2013. Mais en décembre, j'ai la possibilité d'arrêter de jouer. Après, je resterai au club comme adjoint du président Suleiman Kerimov. Il m'a demandé de l'aider à renforcer la structure du club pour les dix prochaines années » . Voilà, c’est fini. Après presque vingt ans de carrière au plus haut niveau, Roberto Carlos dit « Até Logo » . Adieu… Et on se sent con car dans le flot continu du football, on avait fini par oublier que ce gars est inoubliable. Un joueur qui marque l’histoire, c’est quoi au juste ? D’abord, un palmarès, sorte de curseur universel. Ensuite, une influence dans ledit palmarès, plus subjectif. Enfin, une imagerie, encore plus subjectif mais terriblement universel quand on y songe. Si ces trois ingrédients sont validés, alors Roberto Carlos aura été un très grand joueur à travers les âges. Et au moment d’annoncer sa retraite, l’heure de se rappeler que bon dieu de nouille, on avait fini par négliger à quel point il fut grand. Certains disent même qu'il était le plus grand de l’Histoire à son poste, ce poste de latéral gauche que lui a réinventé comme peu de joueurs ont su réinventer le leur avant lui. Oui, Roberto Carlos va nous manquer. Et ce ne sont pas quelques lucarnes exquises de Dani Alves qui y changeront quoi que ce soit car, au fond, Roberto Carlos était unique, on peut bien le dire.

Alors que la Seleçcao est devenue chiante à mourir, le gaillard de trente-huit ans incarnait, avec quelques compères de très haute volée, une équipe du Brésil telle qu’on la fantasmera toujours : audacieuse, pas très rigoureuse et talentueuse à souhait. Oui, avec les autres R majuscules du début des années 2000, soit Ronaldo, Rivaldo et Ronaldinho, Roberto Carlos aura figuré le Brésil par excellence. Capable dans la même séquence de balancer des pralines et combiner à merveille tout en renouant ses lacets sur un coup de pied arrêté adverse. Avec le sourire toujours ! Important ça. Car le gaucher aux cuisses d’haltérophile aura toujours dispensé son art dans la bonne humeur, participant un peu plus aux clichés, pour une fois vérifiés, du Brésil samba, carnaval, si peu saudade. Une vraie carte postale. Et ceux qui, un soir de 2004 lors d’un de ses nombreux périples parisiens, l’avaient aperçu dans une limousine s’arrêter vers la Porte de Clignancourt, ramasser une fille de joie, avant de la déglinguer dans la bagnole en faisant coucou à la limo voisine où sévissait un certain Ronaldo, lui aussi en compagnie d’une nana tarifée, ne sont pas près d’oublier cette insouciance, cet appétit de la vie, si peu regardant des règles de protection de la vie privée qui rendent les joueurs actuels paranos. Roberto Carlos, toute une époque…

Membre des Harlem Globe Trotters

Mais revenons aux critères susnommés. Evidemment, pas question ici d’énoncer le palmarès infini du gaillard dont le seul regret est « de ne pas avoir gagné la Coupe du Roi » . Quand votre déception majeure se situe là, cela donne une idée de l’étendue du reste. Au hasard, une Coupe du monde (2002) assortie d’une finale perdue (1998), trois Ligues des champions (1998, 2000, 2002), deux Coupes Intercontinentales et quatre Ligas (plus des titres au Brésil et en Turquie mais bon…). Ouais, question CV, Roberto Carlos n’aurait jamais eu assez d’un format A4 pour faire entrer toutes les lignes. Et pas question d’imaginer un quart de seconde que le Pauliste avait surtout eu le nez creux pour être dans les bonnes équipes au bon moment. Car quand un type facture 125 sélections au pays des quintuples champions du monde, qu’un défenseur se fend de plus d’une centaine de pions en carrière, il est forcément pour quelque chose dans la réussite de ses différentes escouades. Sans parler de ses arabesques au Real Madrid, terriblement plus raccord avec l’âme merengue que la version mourinhesque actuelle. On l’oublie mais en certaines occasions, il y avait quelque chose des Harlem Globe Trotters chez les Galacticos (les vrais), parfois plus virtuoses que le Barça actuel (sans en avoir la maitrise absolue, il est vrai). « Nous étions très offensifs, et nous avons aussi été critiqués pour cela, se rappelle-t-il. Mais je me souviens que Zidane voulait toujours que je joue à ses côtés, il disait que celui avec qui il s'associait le mieux, c'était moi » . Et pas seulement parce que ZZ avait converti un centre jet d’eau du Brésilien en volée de légende en finale de la Champions’ 2002 face à Leverkusen ( « Vous avez vu ma passe décisive pour Zizou ? » se marrera ensuite RC). Mais surtout parce qu’avec Roberto Carlos, tout en assurant le repli à toute blinde, jamais essoufflé le bougre, c’était l’assurance d’avoir le surnombre en phase offensive. Et quel renfort ! Mieux que les neuf dixièmes des mileux offensifs de couloirs de métier, on vous dit. D’ailleurs, pourtant peu enclin aux compliments, Michel Platini himself n’a jamais caché son admiration pour ce défenseur particulier : «  Je le trouve toujours bon, à chaque match, et toujours avec la banane en plus » .

Et puis il y a les images pour l’éternité, tellement plus rares pour un défenseur (allez, le bras en écharpe de Beckenbauer en 1970 et c’est tout). Mais même là, Roberto Carlos nous laisse avec au moins une fulgurance qui, même quinze ans plus tard, se révèle toujours aussi saisissante : ce coup franc venu d’ailleurs à Lyon lors du Tournoi de France 1997 face à la France et un Barthez resté sans réaction. Un missile balancé à plus de 100km/h (incroyable pour une balle arrêtée), à la trajectoire irréelle et décortiquée ensuite par des scientifiques rendus « footballophile » par cet instant paranormal pas prêt d’être égalé. Ouais, pour toutes ces raisons qui ont fait que, pour une des rares fois de l’histoire du jeu, on payait sa place pour voir aussi un défenseur donner du rêve et envoyer du jeu, Roberto Carlos a marqué durablement l’histoire du ballon rond. Et le meilleur indicateur, c’est peut-être celui-ci : depuis le retrait au plus haut niveau de celui qui désormais ramasse des ronds à l’Anzhi Makhatchkala, on se sent un peu orphelins. Sans être tout à fait sûr qu’un jour, on croisera de nouveau un pareil phénomène. Un peu de saudade, finalement…

Youtube


Par Dave Appadoo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

nadalito_15 Niveau : DHR
Très bel hommage.
Le latéral qui m'aura le plus marqué, qui te donne envie de jouer en défense.
" Mais je me souviens que Zidane voulait toujours que je joue à ses côtés, il disait que celui avec qui il s'associait le mieux, c'était moi». "

Tellement vrai que lors de la WC 98, R.Carlos a cru qu'il portait un maillot bleu.
Antarcticdonkey Niveau : Ligue 1
Ah ouais j'avais 9 ans au moment de ce match! Le coup-franc restera gravé dans ma mémoire!! C'est un des premiers matchs de l'EDF que j'aie pu voir! Avec le mec qui baisse la tête derrière le but pensant que la balle arrive droit sur lui...
Sauf que ZZ et RC n'ont jamais joué ensemble avant l'arrivée de ZZ a Madrid, c'est a en dire en 2001.
@mbeckss8

Je sais bien l'ami, c'est juste pour chambrer un chouia :)

Pour en revenir au sportif, je lui préfère -et de loin -un Maldini même si il était beaucoup moins offensif. Tout comme son alter égo à droite, Cafu, aussi offensif mais plus sûr défensivement.

Ses qualités de sur CPA sont aussi une légende, il en a mis quelques uns de très jolis mais pour quel réussite ?

Cela reste un immense joueur, qui fait sans aucun doute parti du gratin mondial à son poste.
ps : il a même réussi à rendre célèbre un certain Bernard M, si cela n'est pas son plus grand exploit je ne m'y connais pas en foot !
Mais ce fameux Bernard M était déjà très connu pour ses centres au troisième poteau !! Un précurseur en la matière
Ah, ces Brésiliens qui s'envoyaient des putes à la Porte de Clignancourt! Regrets éternels.

Mais si vraiment vous trouvez ça stylés, le nouveau Brésil se nomme EdF : Ribéry et M'Vila font ça très bien.

A part ça, ben Roberto fut un joueur marquant. Spectaculaire, explosif, avec une allure bien reconnaissable. L'étiquette samba du foot brésilien poussée à son paroxysme chez un défenseur latéral. Des frappes de mule, des allers-retours incessants, des accélérations de bourrins, des petits contrôles humiliants, des centres flottants qui font bader, des duels épaule contre épaule et un coup de pouce à la carrière de Bernard Mendy.

Inoubliable!
Un grand bonhomme, je me rappelle encore du bruit de l'impact d'un missile qu'il a planté sur la barre de Pagliuca lors d'un Brésil-Italie à Gerland (1997), c'est un joueur qui nous aura fait rêver, ciao l'artiste.
http://www.youtube.com/watch?v=-IWkG4WnEC0

Et oui la seleçao n'a jamais plus été la même après le départ des grands R.
lad
J'ai eu la chance non seulement de le voir jouer à Bernabéu mais aussi de le voir marquer...
Spéciale dédicace à Barristane ma bouffonne de compatriote qui fait copine avec Stalin machin et qui me traite de mythomane! ;-)
Dommage que Roberto ait fini aussi lamentablement au Daguestan... pour le reste rien à dire!
Je précise juste que sur mon lien youtube on ne voit que les buts, dommage qu' cette frappe manque...
lad
Si ce n'est qu'il aurait sûrement mérité le ballon d'or en 2002 à la place de Ronaldo : 2001-2002, une saison énorme pour Roberto!

2è ou 3è au ballon d'or cette année-là malgré tout si j'ai bonne mémoire... Kahn ayant dû s'incruster sur le podium.
A mes yeux le meilleur latéral gauche de l'histoire. Bel hommage en tout cas!
je me souviens d'une interview de lui juste avant la finale de coupe du monde 98 où il disait qu'il avait du mal à s’asseoir à cause de ses grosses cuisses,

et le soir même, la tête de zizou lui passe entre les jambes, surkif........

bye bye RC, tes montées ravageuses nous manqueront bien (surtout quand tu vois djimi traore ou tiene tenir le même poste)
@ the coon +1 pour le Roberto Larcos. Un des plus grand joueur d'ISS
Tiens, y me semblait que c'était Roberto Largos.
Renard_Chenapan Niveau : DHR
Le plus fou sur ce CF c'est le photographe, derrière le panneau publicitaire, à 10 mètres sur la gauche des cages de Fab', qui , au départ de la frappe, se baisse pensant qu'il va la prendre plaine poire.

Trop frais ce joueur, tjs la banane, je l'ai vu jouer au Stade Bauer (!!!) pour un Brésil/Andorre préparatif à la CDM98.
A la 88 ème, tout les ptits du quartier lui ont sauté dessus pour avoir son maillot, short, chaussettes, pompes..
Il est reparti avec juste son peu-sli, mais toujours avec la banane.. Alors que plus d'un joueur aurait flippé!!

Big Up!!!
Roberto Larcos avant centre dans PES, la base !!!
Et un but d'anthologie avec le deportivo !!!!
il en aura bouffé des culs a madrid avec ronaldo...
il y a 4 heures Crivelli à Angers 10
Hier à 22:21 City remporte le derby de New York 6
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 09:50 Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 10 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 10
vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 18 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8