1. // Les restes du monde

Bière & Foot

Le point sur les championnats belge et néerlandais, après un mois de compétition. Si en Jupiler Pro League, les "gros" se cachent encore, en Eredivisie, ils sont déjà tous aux avants-postes.

Modififié
0 2


Belgique – Jupiler Pro League

Un point déjà sur la configuration du championnat, pour vous rappeler que nos chers cousins belges ont changé de formule depuis la saison 2009-2010. Objectif : redonner dynamisme et intérêt à la Ligue Jupi. L'intention est louable, pas de doute là-dessus, en revanche dans les faits, c'est un peu bordélique. On résume : le début d'exercice se dispute selon une formule classique d'un championnat réduit à 16 clubs (contre 18 auparavant) avec matchs allers et retours. Puis au bout des trente journées, on passe aux play-offs : les six premiers repartent avec la moitié de leurs points pour un mini-tournoi désignant le vainqueur final, les huit suivants se battent pour une place de barragiste permettant d'espérer le dernier strapontin européen et les deux derniers s'affrontent cinq fois pour décider du relégué. Parce que ce n'était pas encore assez compliqué, il avait même été décidé en cours de saison dernière que la relégation allait désormais être déterminée selon les résultats des trois saisons précédentes. Une décision heureusement annulée car déclarée illégale.
Les données posées, venons-en au début de saison, avec cinq journées disputées et trois équipes en tête à égalité de points. A la différence de buts, c'est La Gantoise du nouvel entraîneur Trond Sollied (ex-Lierse) qui prend la première place et devance le Cercle Bruges et Malines, du capitaine français Julien Gorius. Septième à seulement deux points de la tête, le Standard est à la peine hors de ses bases (aucune victoire en trois déplacements). Les Rouches doivent composer sans trois de ses anciens cadres partis au Portugal cet été, Steven Defour et Eliaquim Mangala à Porto, Axel Witsel à Benfica, mais aussi sans Mehdi Carcela, parti rejoindre Eto'o au Daguestan.

Même pillage du côté du champion sortant, le KRC Genk, seulement neuvième en ce début de saison et qui a vu partir le prêté Chris Mavinga à Liverpool (parti à Rennes depuis), mais aussi son jeune gardien Thibaut Courtois à Chelsea (prêté à l'Atletico Madrid), le défenseur Eric Matoukou en Ukraine et son entraîneur Frankie Vercauteren aux Emirats (remplacé par Mario Been, ex-Feyenoord). Dur, même si Jelle Vossen et Kevin De Bruyne, eux aussi convoités, sont finalement restés. Rappelons que le club s'est qualifié pour les phases de groupe de la C1 (avec Valence, le Bayer et Chelsea).
A Anderlecht (8e à 2 points), le grand espoir Romelu Lukaku est finalement parti à Chelsea rejoindre son idole Drogba, tandis que Jonathan Legaer a cédé aux douces sirènes tchétchènes du Terek Grozny. Dans le sens inverse, le flop du recrutement monégasque Dieumerci Mbokani est revenu au pays, tout comme Milan Jovanovic. Samuel, en provenance du Werder, et Behrang Safari, ex-FC Bâle, complètent le tableau des arrivées.

Terminons ce premier bilan en soulignant le bon début de saison du promu Mons, deuxième club wallon engagé cette saison avec le Standard et qui a pris la place du relégué Charleroi. Les Dragons comptent sur une forte colonie de Français pour bien se comporter, et notamment sur son attaquant Jérémy Perbet, déjà auteur de 5 buts et qui s'est hissé en tête du classement des buteurs.

Pays-Bas – Eredivisie

L'équipe de Twente a confirmé en ce mois d'août qu'il faut désormais compter avec elle en Eredivisie. Championne surprise en 2010, seulement devancée par l'Ajax au printemps dernier, elle vient d'aligner quatre probantes victoires pour se hisser seule en tête du classement. L'intersaison a pourtant été agitée : perte de son milieu de terrain Theo Janssen (élu meilleur joueur du championnat la saison passée et parti à l'Ajax), changement d'entraîneur (Adriaanse à la place de Preud'homme) et effondrement d'une partie du toit du stade, qui a causé la mort de deux personnes. Mais grâce notamment à son buteur autrichien Marc Jancko et à ses recrues Willem Janssen et Tim Cornelisse, Twente s'affiche déjà comme un sérieux prétendant à la victoire finale.

Deuxième, l'Ajax semble également prêt à défendre son titre. Le futur adversaire de Lyon en C1 a également dû faire face au départ d'éléments importants de l'effectif de la saison passée (Stekelenburg, De Zeeuw, Lindren et la mise à l'écart d'El Hamdaoui), mais le recrutement paraît intelligent, avec notamment les venues de Theo Janssen et du buteur finlandais de l'AZ Kolbeinn Sigƥósson. Les Amsterdammers peuvent en plus compter sur une défense inchangée, avec Van der Wiel, Vertonghen, Anita, Alderweireld et l'émergence de Daley Blind, fils de Danny.

Troisième, AZ mène son bonhomme de chemin, avec la bonne intégration du nouveau venu Jozy Altidore sur le front de l'attaque. Vient ensuite le PSV, qui a certes perdu Maza et Dzsudzsák, mais qui a fait preuve d'ambition en matière de recrutement, avec les arrivées de Wijnaldum en provenance de Feyenoord, de Strootman, qui évoluait jusqu'alors à Utrecht, et surtout du buteur belge Dries Mertens, ex-Utrecht lui aussi et qui signe un début de saison canon avec déjà 6 buts en 4 matchs (dont un triplé dimanche). Feyenoord clôt ce prestigieux top 5 provisoire. La jeunesse de Rotterdam, emmené par Jerson Cabral, est désormais entraînée par Ronald Koeman, remplaçant d'un Mario Been démissionnaire.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ne pas oublier Ruiz à Twente qui ne score pas énormément en championnat mais a été le seul à émerger face à Benfica pour le tour pré de la LDC.

Belle couverture de balle, magnifique pied gauche, altruisme, hyper technique, bon jeu de tête. Bref, 'il a tout d'un grand'.

Bon, en France on s'en tamponne...
@cyrilrool

Belle couverture et magnifique pied gauche: c'est tellement vrai qu'il n'est plus à Twente, Fulham a allongé ce qu'il fallait ;-)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Les chiffres d'août
0 2