Bienvenue en ABSSA, une ligue surréaliste

« T’es chaud de taper la balle l’année prochaine ? On pourrait même créer notre club. »
Un club où tout est possible, où l'on peut être président et joueur à la fois. Où le foot est différent, l’ambiance aussi. En Belgique, ça existe. L’Association Belge des Sports du Samedi Après-midi est une ligue alternative où les amateurs de football sans grand talent, quoique, se rassemblent sans prétention chaque week-end. Accrochez-vous, c’est un OVNI.

Modififié
936 11
Nous sommes en juillet 1934. Trois amis, Dejean, Clemmé et Collignon, qui ont pour habitude de se réunir une fois les heures quotidiennes tirées, se retrouvent dans un bar. Le rythme bat son plein et le houblon vient rafraîchir les gosiers à intervalles réguliers. 
Emile Clemmé interrompt la partie d’un : « J'ai une idée ! » 
Satisfait de son petit effet, il avale sa bière, expose son problème et propose sa solution. « Qu'a-t-on fait pour le football du samedi ? Des associations de vétérans ? La belle affaire ! Et ceux qui, comme moi, n'ont pas l'âge d'être vétérans mais qui ne veulent pas pratiquer leur sport favori le dimanche ? Je propose de fonder une association qui vienne en aide à ces parias ! Pourquoi ne pas fonder les clubs libres du samedi ? » Et c’est comme ça, qu’à force de discussions, de réflexions et de levers de coude, Théo Dejean s’exclame d’un
« l'A.B.S.S.A. y est ! » . Toutes les personnes présentes dans ce lieu d’expression bibitive sont priées de créer une équipe et la ligue voit officiellement le jour. Et comme la pomme ne tombe jamais loin de l’arbre, l’ambiance est à l’image de ses créateurs. Légère, amicale, unique.

Du KFC au Mymøl


Amicale, parce que comme l’explique son président actuel, Robert de Backer, les gars ne viennent que pour le fun.
« Ici, on vient pour s’amuser. Le but premier, c’est de passer un bon après-midi. »Robert de Backer
« Ici, on vient pour s’amuser. Bien sûr, certains clubs se prennent plus la tête et visent le titre mais le but premier, c’est de passer un bon après-midi. » 
Unique et légère, probablement pour son niveau. Pas de prétention, la 5e division ABSSA correspondrait à une 11e ou 12e division dans le championnat reconnu par la Fédération belge. « Beaucoup de jeunes arrivent chez nous après avoir connu un échec avec l’Union belge parce qu’ils ne parvenaient pas à suivre ou qu’ils n’avaient pas la capacité ou le niveau pour s’affirmer dans des championnats plus réguliers » , reconnaît volontiers Robert De Backer. Pour son niveau, mais aussi pour son ambiance. Pour se retrouver entre amis, entre amateurs, sans être trop concentré sur les résultats. Sans courir derrière un ballon pour l’argent.


C’est le cas de Timothée Petel et de son équipe, le Rapid Mymøl. Un club créé cette année et qui, par conséquent, évolue en ABSSA 5, la plus basse division. À l'origine, le club devait s’appeler le KFC Mimolle, en référence au KFC Wezembeek, le club de P3 (Division 7) qui a accepté de lui louer son terrain. Mais ça faisait « un peu trop gros lards de buvette » . Alors, en lisant un article sur les noms les plus fous des équipes africaines, l’idée germe et l’envie d’ajouter un préfixe comme Lokomotiv, Rapid ou Dynamo influence sensiblement le nom final du club. On semble se diriger vers le Rapid Mimolle mais, comment faire accepter ce nom loufoque qui fait tiquer le Secrétaire général de la ligue du samedi ? Par exemple, en remplaçant le « i » par « y » , pour que ça fasse « plus nordique » . Ainsi naît le Rapid Mymøl. Folie.

« S’il dégueule en plein match, il paie une tournée »


« Ça motivait pas mal de monde de se lancer dans une bonne équipe de potes, de jouer un peu au foot, mais aussi de se taper des bonnes mines dans une équipe qui ne se prend pas la tête. Le tout en commençant dans une ligue assez facile d'accès, avec un niveau pas trop élevé.
« Je crois que c’est la seule ligue où tu peux voir des joueurs s’enfiler le combo 50 cl de Leffe et joints avant un match. »Tim, ailier du Rapid Mymøl
Je crois que c’est la seule ligue où tu peux voir des joueurs s’enfiler le combo 50 cl de Leffe et joints avant un match. Après, tu ne joues pas non plus contre des chèvres, même si y a moins de rythme et d’intensité qu’en P4, ça reste un match de foot. Ici, il y a moins une recherche de la victoire à tout prix et plus une volonté de s'amuser en jouant au football et en gagnant la 3e mi-temps
 » , explique Tim, l’ailier droit du Rapid. Vincent Josephy, qui joue, lui, avec les « Goalois » , abonde d’ailleurs dans le même sens. 
 « Je sais que certaines équipes ont des chartes. Alors, il y a des règles du style : si le mec arrive bourré, il joue d’office tout le match, s’il dégueule en plein match, il paie une tournée. »



Quant à savoir pourquoi avoir choisi l’ABSSA, les deux joueurs se montrent limpides. « On parlait de fonder une équipe ABSSA pour plusieurs raisons. Principalement parce qu’il est vraiment difficile de rentrer à une douzaine dans une équipe "officielle". Donc si tu veux lancer une équipe avec ta bande de potes, c'est plus facile de la créer ensemble. À ce niveau-là l'ABSSA est très bien organisée et c’est la meilleure option sur le papier » , avance Tim Petel « Loup » .
« Nous, on a un principe qui est immuable : si un joueur vient au match, il joue d’office une mi-temps. »Vincent Josephy
Une qualité non négligeable pour les quelques 5 400 joueurs qui foulent ces pelouses chaque samedi. Ce n’est pas Vincent Josephy qui dira le contraire :
« Je suis arrivé après les conseils d’un copain, souligne-t-il. Je ne connaissais personne dans l’équipe, mais j’ai tout de suite accroché. C’était vraiment ce que je voulais, c’est-à-dire la déconnade. Nous, on a un principe qui est immuable : si un joueur vient au match, il joue d’office une mi-temps. On ne fait pas venir un mec pour le faire jouer dix minutes comme dans certains autres clubs. Tout le monde doit jouer. »

Entre dérives et rigueur absurde


Mais comme dans tout groupe ou association, cette ligue d’amateurs a ses dérives que les joueurs n’ignorent pas. Comme ce côté tristement surréaliste illustré par le jour où un joueur des Brussels British s’est effondré sur la pelouse à la 18e minute. Emmené en ambulance, trop tard malheureusement, le joueur ne s’en relèvera jamais. L’équipe décide logiquement de ne pas poursuivre le match. Pourtant, l’ABSSA décide d’infliger une défaite sur tapis vert au club !
« À l’ABSSA en revanche, ils ne rigolent pas, ils se prennent vraiment au sérieux. Si j’envoie un mail au comité, je reçois 5 ou 10 euros d’amende car je ne suis pas le correspondant qualifié du club »Vincent Josephy
Autre absurdité que les équipes paient à coups d’amende : 2,50 euros pour avoir envoyé un e-mail ou un fax à l'ABSSA sans l'autorisation de celle-ci, 6,20 euros, à la moindre petite erreur dans la retranscription des données des joueurs sur la feuille de match... Vincent Josephy peut en témoigner : « À l’ABSSA en revanche, ils ne rigolent pas, ils se prennent vraiment au sérieux. Par exemple, si moi, joueur, j’envoie un mail au comité, je reçois cinq ou dix euros d’amende car je ne suis pas le correspondant qualifié du club. Il faut dire qu’ils découvrent la modernité. Maintenant, tout se fait par voie électronique. On n’a plus les vieilles feuilles de match, il faut faire une mise à jour le vendredi par mail et, si tu ne le fais pas, toutes les équipes du club perdent par forfait. »


Et le « Goalois » de poursuivre avec une anecdote croustillante : « Un jour on a joué contre une équipe de Britanniques. Un de nos attaquants s’est fait matraquer tout le match par un de leurs défenseurs. À la fin du match, notre attaquant est énervé, l’autre le traite de ballerine, et là, il voit un peu rouge, il lui met un coup de boule mais plutôt front contre front. Il est exclu à juste titre et il va se défendre devant les mecs de l’ABSSA pour tenter de faire réduire sa suspension de cinq matchs. Là, il avoue qu’il n’avait pas à faire ce qu’il a fait. Mais il s’est justifié en disant que c’était plus un coup de boule à la Pierre Richard qu’à la Gérard Depardieu. Le problème, c’est que tous les mecs qui gèrent l’ABSSA ont 70, 80 ans et ils n’ont pas dû capter la référence. Du coup, il s’est quand même pris cinq matchs dans la gueule. »
« Il y a des règles, on est tous là pour s’amuser, mais si on ne les respecte pas, il y a des débordements et ça devient n’importe quoi ! »Le président De Backer
Une discipline que revendique le président De Backer : « Les amendes ne sont pas faites pour se faire de l’argent sur le dos des équipes. Il y a des règles, on est tous là pour s’amuser, mais si on ne les respecte pas, il y a des débordements et ça devient n’importe quoi ! » Voilà l’esprit de l’ABSSA. Une ligue suffisamment surréaliste pour que personne ne soit d’accord sur la signification du dernier « A » (Après-midi selon son président, Amateur ou sAmedi pour d’autres). Une ligue qui n’a cessé de rassembler, de fédérer et de réunir des milliers de jeunes passionnés qui n’ont pas eu la chance de naître avec un talent suffisant pour en vivre. Des joueurs qui n’ont jamais voulu renoncer à leur passion. Et pour les accueillir, l’ABSSA a fait ses preuves depuis tout ce temps. Elle est là depuis longtemps et vivra encore longtemps. Amendes ou non.

Le site officiel de l'ABSSA

Par Ludovic Uytdenhoef et Giuliano Depasquale
Modifié

Dans cet article

wallotexas Niveau : CFA
Impeccable ! Il y a même des équipes de cafés... J'ai noté aussi, naguère, un championnat des petites propriétés terriennes, et, bien sûr, les corporatifs. Bonne soirée, les freaks.
RSCA_MilanAC Niveau : District
Note : 1
Donc je suis là, après une dure journée, je vais sur So Foot et So Foot me pond un article sur l'ABSSA, l'ABBSA quoi ! Tellement improbable, merci SoFoot ! En plus Wezembeek-Oppem je viens de là, j'y vis, encore plus improbable
Ailier Gauche Niveau : DHR
Haha, le kiff cette ligue. Parfait pour s'enquiller le match puis la troisième mi-temps avant l'apéro du samedi soir.
BruceLeeZarazu Niveau : District
Vous auriez pu préciser la grande particularité de ce championnat: les mi-temps durent 35 minutes.. C'est pour dire le physique des joueurs!
Message posté par RSCA_MilanAC
Donc je suis là, après une dure journée, je vais sur So Foot et So Foot me pond un article sur l'ABSSA, l'ABBSA quoi ! Tellement improbable, merci SoFoot ! En plus Wezembeek-Oppem je viens de là, j'y vis, encore plus improbable


Hé ben pareil, dire que j'ai joué 4 ans avec les Goalois ! Ca m'a fait ma soirée pour le coup.
PS : Suis de Kraainem, coucou la Wokra
Je suis toujours agréablement surpris de voir autant de cousins d'outre-quiévrain ajouter leur pierre à l'édifice (branlant) des commentaires SoFoot.

En tant que frontalier, je me suis déjà posé la question s'il n'était pas possible de créer un club français qui soit associé à l'Abssa, quelqu'un en a déjà fait l'expérience ?
faut pas oublier, l'abssa c'est aussi un peu la ligue des bouchers, des camions de 150 tonnes qui te tombent dessus pied en avant... j'en connais beaucoup qui sont sortis les pieds devant d'un petit samedi à jouer à la baballe !
TheDoctor Niveau : DHR
Note : 1
Je vous aime amis belges !!!
Ma pauvre clavicule s'en rappelle encore...
RSCA_MilanAC Niveau : District
La WOKRA c'est le mal
LeJusticier Niveau : Ligue 2
Purée c'est géant. Si on pouvait avoir la même en France. Merci So Foot pour l'article !

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
936 11