Bielsa oublie-t-il de défendre ?

Les semaines passent, et les adjectifs pour qualifier Marcelo Bielsa se succèdent. Est-il révolutionnaire ? Est-il fou ? Est-il génial ? Est-il borné ? Est-ce un toquard ? L'instabilité de l'OM en 2015 semble prouver qu'il existe en fait deux Bielsa : celui de l'attaque, qui séduit et secoue la Ligue 1, et celui de la défense, moins inspiré. Rien de surprenant, l'Argentin n'a jamais aimé défendre.

Modififié
1k 35
« Défendre est la tâche désagréable du football. » Ce n'est pas Jérémy Ménez qui le dit, mais Marcelo Bielsa. Petit, quand il cassait les carreaux des voisins de la rue Mitre, dans les environs du centre ville de Rosario, El Cabezon ne rêvait pas seulement de devenir joueur de foot professionnel. Il rêvait aussi de devenir talentueux. Trop lent, trop peu habile, il devra finalement se contenter de quelques années en défense centrale, avant d'abandonner la pratique du sport dont il est fou amoureux, à seulement 25 piges. Une frustration qui conditionnera la suite de sa relation avec le football. Incapable de construire une attaque sur le terrain, Bielsa consacrera sa vie à le faire depuis le banc de touche. Champion dès sa première expérience d'entraîneur, à Newell's, en 1990, avec un jeu entièrement tourné vers le but adverse, le Loco prend sa revanche. Et se persuade que le football offensif est le seul qui vaille. Un quart de siècle plus tard, son bilan peut se lire sous deux angles différents : Bielsa a su faire jouer toutes ses équipes à merveille, mais n'a presque rien gagné (un championnat avec Vélez et les JO d'Athènes avec l'Argentine). Par négligence du travail défensif ?

« Je regarde des vidéos pour attaquer, pas pour défendre »


« Je suis un obsédé de l'attaque. Je regarde des vidéos pour attaquer, pas pour défendre. Vous savez en quoi consiste mon travail défensif ? On court tous. Le travail de récupération a 5 ou 6 règles, pas plus. Le football offensif est lui infini. C'est pour ça que c'est plus facile de défendre que de créer. Courir dépend de la volonté, créer dépend du talent. » Marcelo Bielsa est moins fou qu'utopiste. C'est ce qui le rend si mythique et apprécié du public. Dans le milieu, l'Argentin navigue à contre-courant. Comme s'il était chargé d'une mission : rendre le foot aux puristes, à ceux qui l'ont inventé. « Si gagnait toujours l'équipe qui développe le mieux ses capacités créatives, on ne verrait que du beau football. Mais désormais, on joue davantage à neutraliser la créativité de l'adversaire. Alors qu'à l'origine, le mérite revenait à celui qui élaborait le mieux, aujourd'hui c'est à celui qui neutralise le mieux. L'essence du jeu a été dénaturalisée, parce que c'est beaucoup plus dangereux de perdre que réconfortant de gagner. Les entraîneurs ont décidé de laisser le processus créatif au second plan, et c'est négatif pour le football. Le foot destructif s'est développé. » Au fond de lui, l'Argentin est profondément triste. Ses idéaux sont magnifiques, son travail fantastique. Mais trop rarement, les résultats lui ont donné raison. Et trop souvent, la réalité le rattrape : savoir attaquer c'est bien, savoir aussi se défendre c'est mieux. Et la défaite concédée face à Caen ce vendredi n'en est que l'illustration.

Mécaniser les offensives


Depuis une trentaine d'années, Bielsa ne pense qu'à ça : comment attaquer l'adversaire, quel qu'il soit. À coups de vidéos, l'Argentin a emmagasiné des séries de concepts. L'obsession pour les couloirs ( « il faut deux joueurs minimum à droite et à gauche, les statistiques disent que c'est de là que viennent 50% des buts marqués » ), la présence obligatoire d'un meneur de jeu et d'un seul attaquant de pointe ( « avec deux attaquants, on perd un homme indispensable à la création » , un argument qui lui a valu de nombreuses critiques à l'époque de l'Albiceleste, quand il choisissait entre Crespo et Batistuta). C'est dans le football européen que Bielsa a puisé tant de ressources, tant d'idées pour élaborer et mécaniser les offensives des siens. « Pour eux (les Européens), les une-deux, les triangles, les combinaisons infinies qui peuvent être mises en place pour progresser sur le terrain sont travaillées depuis toujours, parce qu'ils ne trouvent pas aussi facilement que nous des Bochini, des Alonso ou des Maradona. Ma fonction est d'unir la capacité créative individuelle et la capacité de mécanisation et de mouvement. Les équipes trop mécanisées ne sont pas efficaces, parce que si tu leur enlèves le manuel d'utilisation, elles se perdent, mais je n'aime pas non plus dépendre uniquement des solistes. » D'où les répétitions infinies de situations d'attaque, de centres et de tirs aux entraînements. Une stratégie payante : seul l'OL de Lacazette a marqué plus que l'OM cette saison (51 contre 50).

Précipitation et confusion derrière


Désormais habitué à affronter des équipes regroupées derrière, Bielsa ne manque pas d'inspiration et d'idées de génie pour faire sauter les verrous adverses. On ne peut pas en dire autant quand il s'agit de tenir un résultat, comme ce fût le cas lors des trois dernières journées de Ligue 1, quand Reims et Saint-Étienne ont réussi à aller arracher l'égalisation dans les arrêts de jeu, tandis que Caen est carrément parvenu à l'emporter 3-2 après avoir été mené 2-0. Grenoble, revenu trois fois au score, avait déjà fait le coup en tout début d'année. Tout comme Bastia lors de l'ouverture du championnat. L'OM a la plus mauvaise défense du top 5 français (30 buts encaissés, quasiment 10 de plus que l'OL, le PSG, Sainté ou Monaco), parce que c'est l'équipe qui s'expose le plus, mais peut-être aussi parce que c'est celle qui travaille le moins cette « tâche désagréable  » . « Je ne prépare jamais l'équipe pour attendre le rival. Pour moi, il faut toujours prendre l'initiative du jeu  » , dit Bielsa. Oui, mais une fois devant au score ? C'est paradoxalement quand la différence est faite que l'OM se retrouve le plus en difficulté. Convaincant lorsqu'il s'agit d'envoyer du neuf devant, le Loco donne au contraire un sentiment de précipitation et de confusion à l'heure de renforcer sa défense. Baptiste Aloé est en la première victime. Spécialiste des entrées en fin de match (à la place d'un milieu ou d'un attaquant) « pour mettre un défenseur de plus que l'attaque adverse » - concept défensif numéro un de Bielsa - le minot désorganise malgré lui l'équipe, soudainement fragilisée et en manque de repères. Centre d'attention depuis son arrivée, Dória a détourné le vrai problème défensif marseillais. Ce n'est pas une question d'hommes, mais d'organisation. Ou plutôt d'absence d'organisation.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

La philosophie de Bielsa est la bonne! Le problème n'est pas l'organisation, comme la conclusion voulait le laisser entendre, mais les hommes. Mettez la charnière du PSG ou de Monaco à l'OM et le match contre Caen se finit à 3-0. Contre Sain-Etienne et Reims à 2-0. Mais je préfère clairement une défaite de l'OM contre Caen 3-2 dans un match ou je me suis régalé (ça allait d'un but à l'autre, sans temps mort), aux victoires misérables 1-0 de l'OM de Baup, du Lille de l'an dernier voir de Monaco cette saison. Le "on défend à 8 et avec un peu de réussite on marquera" de ces équipes est tout simplement pitoyable, même si il est efficace.
DocteurHappy Niveau : CFA
Je suis d'accord , j'ajouterai aussi une autre problématique , le fait que la défense olympienne joue beaucoup trop bas par rapport à son bloc offensif et l'absence de jouer le hors jeu qui pénalise notre arrière garde car Fanni / Morel n'ont pas cette intelligence que doit posséder un DC de bon niveau !

A cela s'ajoute le manque d'effort de replacement des joueurs offensif qui pénalise grandement notre equipe ! On se retrouve pratiquement tout le temps en infériorité numérique lorsque Payet , Imbula , Thauvin perdent le ballon dans l'axe en voulant faire trop de touche de balle ou dribbler de manière inconsidérée leur vis à vis !

L'OM est ultra performant en une touche de balle je ne voit pas pourquoi ils ne continuent pas de la sorte !
« il faut deux joueurs minimum à droite et à gauche, les statistiques disent que c'est de là que viennent 50% des buts marqués »

Du coup, ça fait aussi 50% pou les buts marqués dans l'axe...
C'est pas très clair. Quelque chose me dit que le discours de Bielsa est quelque peu dénaturé dans cette article.
Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
 //  10:14  //  Passionné de la Jamaïque
Note : 10

Vu la ligne défensive de l'OM en ce moment, DDD-Fanni-Morel-Mendy, soient uniquement des latéraux de métier, on comprend vite où réside le mal.

Sans parler de Doria, quel gâchis, avec Nkoulou absent et des seconds couteaux comme remplaçants en défense, Aloé, Sparagna, Andonian, Marseille manque cruellement de vrais défenseurs centraux qui savent défendre.

Dès lors, la perspective de présenter des prestations défensives abouties devient une utopie.

Allez, si l'OM remporte tous ses matchs d'ici la fin de saison (énorme utopie), ils seront champion et Bielsa pourra partir comme un seigneur... Remplacé par René Girard, qui saura transmettre son amour du travail défensif.
Bielsa n'a pas un énorme palmarès mais il faut voir aussi les équipes qu'il a entrainé. L'Athletic Bilbao ou le Chili ne partaient favoris d'aucunes de leurs compéition, et de loin.
On peut difficilement dire que Bielsa oublie la défense quand même... A la rigueur, qu'il applique un mauvaise technique de défense, mais il y pense.

Il n'y a qu'à voir le pressing demandé dès la perte d'un ballon, les décalages et les glissements en défense pour suivre les décrochages et dézonages. Le problème est sûrement que ce système défensif est trop extrême, une défense trop aggressive est bonne, mais encore faut il avoir les joueurs pour le faire. Un 6 avec un volume de jeu énorme, des centraux durs sur l'homme et des latéraux capable de couvrir la profondeur dans le dos des centraux. Sur ce niveau, l'OM est limité, déjà avec N'koulou, c'est un peu juste juste, mais sans...

Et puis pour être franc, et un peu plus à froid, c'est quand même Caen en face, 4ème meilleure attaque du championnat, une équipe qui se maintient et se classe par le jeu et uniquement le jeu. Il fallait s'attendre à un match débridé, malheureusement il l'a était un peu trop...

Les autres résultats limitent la déception, l'espoir perdure !!
Message posté par Danse, biatch!

Vu la ligne défensive de l'OM en ce moment, DDD-Fanni-Morel-Mendy, soient uniquement des latéraux de métier, on comprend vite où réside le mal.

Sans parler de Doria, quel gâchis, avec Nkoulou absent et des seconds couteaux comme remplaçants en défense, Aloé, Sparagna, Andonian, Marseille manque cruellement de vrais défenseurs centraux qui savent défendre.

Dès lors, la perspective de présenter des prestations défensives abouties devient une utopie.

Allez, si l'OM remporte tous ses matchs d'ici la fin de saison (énorme utopie), ils seront champion et Bielsa pourra partir comme un seigneur... Remplacé par René Girard, qui saura transmettre son amour du travail défensif.


Bielsa a souvent utilisé des "faux" défenseurs centraux. C'est normal, jouer très haut, devoir multiplier les duels, monter sur le terrain si l'adversaire enlève un attaquant, ce ne sont pas des tâches naturelles pour un gros DC qui sait surtout défendre dans sa surface, type Bayall Sall. Le souci c'est que si a un moment du match tu recules trop (fin de match contre StE et Reims), là tu aurais besoin de vrais DC oui. Puis si tes "faux DC" sont des mecs qui n'auraient jamais dû devenir pros (Romao), c'est compliqué aussi.

Pour moi le vrai problème c'est que l'équipe n'arrive pas à contrôler un match même quasiment gagné parce que la plupart des joueurs n'ont pas l'intelligence pour le faire. Imbula, Thauvin portent la balle, s'épuisent et s'exposent aux duels au lieu de faire courir l'adversaire, Payet ne sait pas perdre moins d'un ballon sur deux, les defs font des fautes stupides et ont peur de faire tourner la balle avec leurs milieux.
Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
 //  10:31  //  Passionné de la Jamaïque
Message posté par sissa



Pour moi le vrai problème c'est que l'équipe n'arrive pas à contrôler un match même quasiment gagné parce que la plupart des joueurs n'ont pas l'intelligence pour le faire. Imbula, Thauvin portent la balle, s'épuisent et s'exposent aux duels au lieu de faire courir l'adversaire, Payet ne sait pas perdre moins d'un ballon sur deux, les defs font des fautes stupides et ont peur de faire tourner la balle avec leurs milieux.



Avec un taulier comme Motta quand il est en forme, ça aurait fait mal, un vrai régulateur et un vieux briscard à la fois...
Message posté par Maoi

Et puis pour être franc, et un peu plus à froid, c'est quand même Caen en face, 4ème meilleure attaque du championnat, une équipe qui se maintient et se classe par le jeu et uniquement le jeu. Il fallait s'attendre à un match débridé, malheureusement il l'a était un peu trop...


Ca va ils ont fait 3 bons matchs et ont les pires chiffres de possession après Metz, c'est pas le Barça non plus. A lire les résumés de matchs on dirait que Caen a eu 250 occasions et que l'OM était noyé sous la vague. En fait Marseille finit encore a plus de 20 tirs, cumule un énorme 64% de possession, tente et réussit deux fois plus de passes que l'adversaire... je crois qu'ils sont pas malheureux surtout en face.
Message posté par sissa


Ca va ils ont fait 3 bons matchs et ont les pires chiffres de possession après Metz, c'est pas le Barça non plus. A lire les résumés de matchs on dirait que Caen a eu 250 occasions et que l'OM était noyé sous la vague. En fait Marseille finit encore a plus de 20 tirs, cumule un énorme 64% de possession, tente et réussit deux fois plus de passes que l'adversaire... je crois qu'ils sont pas malheureux surtout en face.


Ah oui mais là je suis d'accord avec toi. Biensûr que Caen peut s'estimer heureux du résultat.

Disons que je ne vend pas Caen comme le Barça, mais plutôt un Rayo Vallecano, petit mais toujours chiant à jouer (a part les 2-3 matchs où ils passent complètement à travers chaque saison)...

Et puis tu sais du coup, les joueurs L1 doivent tellement être formatés à jouer des "blocs compacts qui attendent dans leur trente derniers mètres", donc dès que t'arrive au milieu de ça en foutant ton petit bordel, en général t'en surprends quelques uns et t'as fais ton petit effet !!!
Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
 //  10:47  //  Passionné de la Jamaïque
Message posté par sissa


Ca va ils ont fait 3 bons matchs et ont les pires chiffres de possession après Metz, c'est pas le Barça non plus. A lire les résumés de matchs on dirait que Caen a eu 250 occasions et que l'OM était noyé sous la vague. En fait Marseille finit encore a plus de 20 tirs, cumule un énorme 64% de possession, tente et réussit deux fois plus de passes que l'adversaire... je crois qu'ils sont pas malheureux surtout en face.


Devant le match contre Caen, j'étais effaré de voir le nombre d'occasion franches qu'à eu le SMC.

Entre les parades de Mandanda et les sauvetages de Morel et Mendy, Caen aurait pu mettre une vraie branlée à l'OM.

La facilité avec laquelle Caen remontait le terrain pour aller s'engouffrer dans les boulevards de l'arrière garde Marseillaise était quand même criante du mal défensif dont souffre l'OM.

Même si l'OM a aussi eu ses occasions pour l'emporter, sur la manière, ce match n'est vraiment pas correct!
un mec derrière son PC Niveau : Ligue 2
Le problème ne vient pas forcement de la façon de défendre, c'est aussi une grosse part de bataille mentale: à l'époque des 8 victoire de suite, on marquait très souvent dans le premier 1/4 d'heure, et le break arrivait souvent moins de 20min après, ce qui assommait l'adversaire et permettait de plus ou moins gérer la suite.

Sauf que depuis décembre, les entraineurs pas si cons que ça se sont rendu compte qu'en empêchant une ouverture du score rapide, il y avait moyen de poser des problèmes car justement la défense n'est pas le point fort de l'équipe.

C'est pourquoi je rage de ce péno raté (ou arrêté) de la 2e minute, car à ce moment là, tu peux envoyer un gros message à l'adversaire du style on est de retour en mode rouleau compresseur.

Je reste encore un peu optimiste car depuis 3-4 match, malgré les mauvais résultats on sent un retour du jeu rapide vers l'avant et une bonne combativité qui s'était un peu perdue depuis l'hiver, le retour de Ayew a fait énormément de bien.

Mais il ne reste que 11 matchs, dont Paris Lyon et Monaco à domicile, je crois que le dernier joker a été utilisé ce weekend (c'est une chance énorme de n'avoir que 4 pts de retard sur Lyon après toutes ces cagades)

Message posté par Danse, biatch!


Devant le match contre Caen, j'étais effaré de voir le nombre d'occasion franches qu'à eu le SMC.

Entre les parades de Mandanda et les sauvetages de Morel et Mendy, Caen aurait pu mettre une vraie branlée à l'OM.

La facilité avec laquelle Caen remontait le terrain pour aller s'engouffrer dans les boulevards de l'arrière garde Marseillaise était quand même criante du mal défensif dont souffre l'OM.

Même si l'OM a aussi eu ses occasions pour l'emporter, sur la manière, ce match n'est vraiment pas correct!


Je suis d'accord, mais c'est un peu comme quand Paris concède trois occases, c'est tellement inattendu qu'on a l'impression qu'ils sont en train d'exploser. En réalité, avec la tête sur la barre d'Ayew et le penalty manqué, l'OM peut aussi mener 4-0 à la 60eme, et contrairement aux occasions du SMC, ça ne résultait pas de boulevards laissés en contre par un adversaire se déséquilibrant beaucoup pour attaquer.
jesse pinkman Niveau : Loisir
Message posté par Danse, biatch!

Vu la ligne défensive de l'OM en ce moment, DDD-Fanni-Morel-Mendy, soient uniquement des latéraux de métier, on comprend vite où réside le mal.

Sans parler de Doria, quel gâchis, avec Nkoulou absent et des seconds couteaux comme remplaçants en défense, Aloé, Sparagna, Andonian, Marseille manque cruellement de vrais défenseurs centraux qui savent défendre.

Dès lors, la perspective de présenter des prestations défensives abouties devient une utopie.

Allez, si l'OM remporte tous ses matchs d'ici la fin de saison (énorme utopie), ils seront champion et Bielsa pourra partir comme un seigneur... Remplacé par René Girard, qui saura transmettre son amour du travail défensif.


il avait reussi a faire des miracles avec Morel et Romao en debut de saison, mais c etait evident que ca n allait pas durer et qu il manquait clairement un autre defenseur central de metier avec Nkoulou... double erreur du mercato, laisser partir Doria et n avoir pris personne derriere... pour recruter un milieu offensif alors qu il y a embouteillage dans ce secteur...
Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
 //  11:09  //  Passionné de la Jamaïque
Note : 1
Message posté par sissa


Je suis d'accord, mais c'est un peu comme quand Paris concède trois occases, c'est tellement inattendu qu'on a l'impression qu'ils sont en train d'exploser. En réalité, avec la tête sur la barre d'Ayew et le penalty manqué, l'OM peut aussi mener 4-0 à la 60eme, et contrairement aux occasions du SMC, ça ne résultait pas de boulevards laissés en contre par un adversaire se déséquilibrant beaucoup pour attaquer.


Caen ne s'est pas mis à attaquer qu'à 2-0, ils auraient pu aussi mener à la mi-temps sans Mandanda.

Pour moi, c'est la pire prestation défensive de l'OM cette saison et à la maison qui plus outre, je suis objectif, Caen a marché sur l'OM sur ce match, ils les ont mis en danger tout le long du match, je trouve.
Et s'il n'y avait jamais eu d'effet Bielsa?
Et si Bielsa n'avait jamais existé?
Et si tout ceci n'était au final qu'un vaste complot?

Voici la vérité.

Bielsa n'a jamais été un grand entraineur de football. Bielsa n'a d'ailleurs jamais été entraineur de football.
Marcelo Bielsa dit " El loco" est en réalité un imposteur, un porte flingue, un prête-nom, un pion, un pantin dirigé dans l'ombre.
D'où vient-il? Issu d'une famille bourgeoise argentine ayant fait carrière dans la politique et le droit, il décide de se consacrer au football. Joueur raté et sans talent, il décide de mettre un terme à sa carrière pour reprendre ses études.
C'est alors que lui vient cette idée lumineuse. Et si comme son frère et sa sœur, tous deux brillants politiques, il décidait de servir l'intérêt d'hommes puissants? L'arnaque est en place.

Tout le monde s'est déjà posé cette question: Pourquoi la glacière? Qu'est ce qu'il s'y cache? Pourquoi passe-t-il tous les matchs assis dessus? A l'écart de ses assistants et de son banc de touche?

Un micro.

Oui, assis sur sa glacière, Bielsa est la seul à entendre les consignes données par le véritable coach, la tète pensante cachée derrière lui.

Tout le monde s'est déjà posé cette question: Pourquoi Bielsa ne lève jamais la tête en conférence de presse? Pourquoi ne peut-il pas répondre à une seule question en regardant son interlocuteur? Que regarde-t-il alors?

Un téléphone.

Ou une tablette, appelez ca comme vous le souhaitez, la vérité est que Bielsa ne réfléchit pas ses réponses mais qu'il lit tout simplement celles qui défilent sous ses yeux en temps réel, envoyées par son éminence grise.

Pourquoi Bielsa interdit-il toute communication? Pourquoi ses joueurs ne peuvent-ils pas lui parler? Pourquoi ses adjoints n'ont pas le droit de parler à la presse?

Pour préserver le secret de son incompétence.

Mais qui peut être à l'origine de la plus grande arnaque jamais vue dans l'histoire du foot français? Quel intérêt sert-il?

Pour cela un dernier point une dernière polémique : le cas Doria
Revenons au 12 septembre dernier, date de la sortie très virulente du "coach" contre le président Labrune.
Que disait-il alors?
" J'ai appris l'achat de Doria le lundi après-midi alors qu'il arrivait pour la visite médicale. Je me suis opposé à son arrivée [...] Je crois que le président m'a fait des promesses qu'il savait intenables".

De mémoire humaine, avons nous déjà vu un joueur transféré à Marseille venant d'une autre filière que celle nord-africaine ou lorientaise? Jamais.
Qui aurait alors eu intérêt à se soulever contre cette incongruité? Contre cette révolution? Qui aurait eu tout intérêt à faire disparaitre au plus vite possible ce joueur de l'effectif? Pour le renvoyer en prêt à Lorient, par exemple?

Qui est le Copé de ce Lavrilleux? Qui tire les ficelles?

Un homme qui aurait mis à la tête de l'équipe un entraineur faible et influençable en la personne d'Elie Baup avant cela.
Un homme qui aurait évincé Didier Deschamps.
Un homme qui toucherait des commissions occultes sur de nombreux transferts mais aucune pour des joueurs venant du Brésil.
Un homme parfaitement bilingue car issu d'une famille de républicains espagnols.
Un homme qui aurait été obligé de quitter la France car empêtré dans des affaires douteuses.

Qui?

José Anigo.
Complot.
jesse pinkman Niveau : Loisir
Message posté par Danse, biatch!


Caen ne s'est pas mis à attaquer qu'à 2-0, ils auraient pu aussi mener à la mi-temps sans Mandanda.

Pour moi, c'est la pire prestation défensive de l'OM cette saison et à la maison qui plus outre, je suis objectif, Caen a marché sur l'OM sur ce match, ils les ont mis en danger tout le long du match, je trouve.


pas de defenseur centraux (en l absence de Nkoulou), pas de numero 6 de niveau, tu peux pas defendre toute une saison avec un systeme de bricoleurs et des chevres comme Morel et Romao
donnez a Bielsa 2 bons def et un vrai 6 et on verra
maradonald Niveau : DHR
Outre la défense centrale actuelle, composé en fait de latéraux, il manque à l'OM un vrai milieu défensif. Romao n'est plus titulaire, de toutes façons son niveau est indigne d'une équipe qui prétend jouer une place qualificative pour la Ligue des Champions. Imbula et Ayew sont plus des relayeurs, beaucoup plus portés sur l'avant. Sur les 2e et 3e buts caennais, il n'y avait plus personne au milieu, les latéraux étaient trop loin, et les défenseurs centraux étaient livrés à eux-mêmes. Et comme leur niveau est plutôt médiocre... En plus, Caen, a eu plusieurs autres grosses occasions en première mi temps, à cause de ces boulevards justement. Et comme les caennais sont en pleine bourre et qu'ils jouent plutôt bien au football, leur victoire n'est certainement pas volée.

Je ne pense pas que c'est la faute de Bielsa. Son erreur a été de faire entrer Gignac. A part son but chatteux, il a fait que dézoner, comme d'hab, alors que Batshuayi s'était révélé être un point d'appui intéressant, en plus il pesait sur la défense.
denis brognard Niveau : Loisir
C'est plus un pblm de système que de joueurs...

L'OM n'arrive pas à faire tourner la balle pour garder un résultat, ni à défendre bas, bref il n'y a pas de plan B à l'OM.
Que des défenseurs rapides pour jouer haut, Doria en fin de match aurait pu mettre de la présence ds la surface...
denis brognard Niveau : Loisir
Et sinon Jardim bat arsenal avec Echiejile et Touré, Bielsa devrait pouvoir battre caen avec Romao et Morel...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1k 35