Bielsa et le mérite de passage

Ce 13 avril, cela fait 320 ans que Jean de la Fontaine est mort. Mais à Marseille comme ailleurs, pour Bielsa ou un autre, la morale de l'histoire est toujours la même : le plus apte survit. Pas le plus méritant. Entre mérite sportif et venin arbitral, petit point sur la saison folle de l'OM, champion d'automne qui vient de tomber du podium.

Modififié
20 64
Il y a quelques bastions dans ce monde où les valeurs que l'on nous inculque étant gamin ne servent à rien. Pire, elles nous desservent. Dans le football, la méritocratie a - tant mieux pour les uns, tant pis pour Bielsa - la même place que la politesse dans les transports en commun. Un principe caduc auquel l'Argentin tient coûte que coûte, quitte à paraître niais, quitte à valider l'idée du « trop bon, trop con » , comme ce dimanche soir. Un dimanche soir comme les autres à Bordeaux depuis 37 ans, au moment de recevoir Marseille. Un dimanche soir comme les autres à Marseille, depuis que l'OM a pris la pénible habitude de perdre dans la polémique. « Nous ne méritons pas ce qui nous arrive, et je parle du fait d'avoir quitté le podium, sachant qu'à mon avis, la manière de jouer de l'équipe nous permet d'évaluer nos possibilités comme réelles » théorisait le technicien marseillais, en conférence de presse d'après-match. Des propos qui transpirent autant la déception que l'acceptation de voir la sinistre réalité triompher sur le valeureux mérite et la culture du jeu. Accepter cela, c'est aussi accepter l'injustice, comme le clamait le Loco dans sa causerie post OM-OL, passée à la postérité. Mais finalement, si aujourd'hui, plus dure est la chute pour les Phocéens, supporters comme joueurs, c'est aussi et surtout parce que la déception sportive est, elle, impossible à accepter. Oui, dans la triste histoire récente de l'Olympique de Marseille, le venin est peut-être ce qu'il y a de plus facile à avaler.

Révolte verbale et attentisme physique


Le venin ne tue pas nécessairement, il paralyse. À force de le consommer sans modération au cours des dernières journées, les joueurs de l'Olympique de Marseille deviennent amorphes, inoffensifs. Administrée par M. Varéla, la dose dominicale s'est révélée suffisante pour que les coéquipiers de Steve Mandanda baissent la garde, puis la tête après un penalty non sifflé sur Alessandrini et une main de Yambéré, le futur buteur, dans sa surface de réparation. Deux « faits de jeu » (appelons-les ainsi) aux airs de goutte de venin qui fait déborder le vase de sérénité marseillais, jusqu'à le casser en mille morceaux. Après Lyon et Paris, les Phocéens, frustrés, ont une réaction en deux temps. D'abord, ils disjonctent mentalement, en se ruant vers l'arbitre, en faisant de grands gestes ou en implorant la Bonne Mère. Puis, résignés, ils font de l'apathie sportive la suite logique de la révolte verbale. Sonnés par le but si prévisible de Bordeaux, les Marseillais, largement dominateurs à ce moment du match, ont tellement avalé le venin de M. Varéla qu'ils ont cessé de jouer. Comme paralysés par ladite injustice, les Phocéens ont perdu le sentiment de révolte sportive. Pas un Marseillais pour péter un câble, prendre le ballon et essayer de dribbler tout le monde. Pas un Marseillais pour dire à ses coéquipiers : « On se fait entuber ce soir, on a un quart d'heure pour leur rouler dessus » . Non, juste des plaintes, et un grand vide sportif, plein de résignation mal placée. Au final, entre deux poteaux et deux erreurs d'arbitrage, la rencontre de ce dimanche soir est la seule que les Phocéens peuvent réellement avoir en travers de la gorge. Aujourd'hui, et encore plus pour des enfants de la méritocratie, se plaindre de l'arbitrage est l'apanage des faibles. Des plaintes logiques quand on sait que les erreurs arbitrales sont les arbres qui cachent une forêt de désillusions sportives. Oui, quand les espoirs partent en fumée, il est plus aisé de se dire que c'est de la faute d'une autorité supérieure.

Caen, Saint-Étienne et Reims : les vrais scandales ?


Alors quel est le plus dur ? Une main de Marquinhos ou se faire rejoindre par Saint-Étienne dans les derniers instants alors que l'on a été menés préalablement ? Une situation litigieuse pour Ocampos face à Lyon ou se faire rejoindre par Reims dans les derniers instants, sur un but de David N'Gog ? Voir Pallois stopper irrégulièrement Alessandrini dans sa surface en pleine course ou réussir à perdre 2-3 au Vélodrome face à Caen, après avoir mené 2 à 0 ? S'il est certain que le mistral n'a que rarement soufflé dans le sens de l'OM au moment des décisions litigieuses, les vraies casseroles phocéennes depuis le début de l'année 2015 sont sportives. Champion d'automne flamboyant, l'OM est en train de devenir un coureur cycliste français sur le Tour de France : un protagoniste plein de panache, qui fait plaisir aux mecs en bob qui sirotent un pastis, mais qui disparaît avant l'ascension finale. De l'OM version Bielsa 2014-2015, on se dira que « c'était beau » . De l'OM version Deschamps, on se dit qu'il a gagné. Et ça, ça fait mal aux romantiques et aux amoureux du beau jeu. De se dire que potentiellement, l'OM de Bielsa ne fera pas beaucoup mieux que celui de Baup, ça revient à se dire que le fond importe peu. Que le beau jeu, c'est bon à rendre digeste 38 matchs de Ligue 1, mais qu'il ne qualifie pas pour la Ligue des champions. De loin le constat le plus difficile à avaler pour un amoureux du foot, un Marseillais de surcroît. S'il s'est peut-être trop obstiné, trop adapté, Marcelo Bielsa est une chance folle pour le football français et pour Marseille. Au fond, l'injustice, c'est peut-être de ne pas avoir une défense au niveau pour jouer sa philosophie à fond. Mais des excuses, Bielsa s'en tape au moins autant que du venin : il a eu le mérite d'essayer. Et tant pis si le foot se fout du mérite.


Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

LaPaillade91 Niveau : Loisir
Ah tiens je savais pas quoi cuisiner ce soir

valeurs + Bielsa + méritocratie + transports en commun + La Fontaine + analyse psychologique + mistral + tour de France

Ca ressemble vraiment à rien mais ça doit faire une bonne bouillabaisse
Note : 16
Ce que je crains le plus c'est que Marseille soit hors du podium à la fin de la saison et que les haters de Bielsa, les mêmes qui nous survendent la L1, fassent les nababs sur les plateaux tv style CFC pour nous dire "je vous l'avais bien dit (depuis le début bien évidemment)", "la méthode Bielsa elle ne marche pas (je vous l'avais déjà dit le 30 Aout)" "ça a duré 2 mois" , pour conclure et les conforter formidablement dans leur médiocrité par "Baup il a fait mieux que Bielsa" (Elie avec le meme groupe il a fait 2ème et une qualif en LDC) et le traditionnel "Bielsa il gagné quoi ?" (non, mais franchement c'est qui ce parvenu qui nous regarde pas en face, quel naze !)

La messe sera dite.
Je suis plutôt d'accord, à vouloir privilégier la prose et la forme, Swann en a zappe le fond. L'article commence comme un hommage à la mentalité ultra fair play de Bielsa (dont je parlais dans un commentaire ce matin sur le sujet avec le communiqué de Labrune).

Puis enchaîne sur un listing mélangé "de faits de jeu" contre l'OM, de résultats lâchés par les joueurs... On se part un peu dans ce cocktail...

Bref, c'est l'intention qui compte.

Marcelo reste bon sang !
luxe, calme et volupté Niveau : National
 //  18:34  //  Amoureux de la VPS
Deux ou trois défensifs de haut niveaux et cet OM aura de la gueule.
Djadje, Mendy, Romao...
Ils sont à une place inespérée. Lâchons-le, Bielsa.
Je leur souhaite de choper cette 3e place. Sinon, l'EL, ça reste un beau défi pour l'OM...
C'est dommage que les mots soient bons parce que le fond c'est le néant. On ne doit pas se plaindre de l'arbitrage parce qu'on a loupé des matchs ? Donc personne ne peut se plaindre... Les fautes d'arbitrages ont cette saison plus que jamais faussé le championnat. Quelques soient les considérations sportives, le niveau de jeu ou la technique, ces erreurs sont un fait qu'on ne peut plus nier. Le football s'est professionnalisé. Pas l'arbitrage français.
denis brognard Niveau : Loisir
Deux défenseurs, deux milieu et un attaquant et Auxerre gagne la ldc ds deux ans...

Vive le foot-fiction!
J'aime So Foot mais la vous avez tout faux. Non il n'y a pas de conflit anti-OM mais dire que l'OM s'est arrêté de jouer après le penalty non sifflé c'est faux. L'OM a fait son meilleur quart d'heure en début de 2ème mi-temps (donc après l'erreur d'arbitrage). Donc déjà c'est incohérent. Dire que les points perdus contre Saint-Etienne sont pires, peut-être mais la défaite tient, une fois de plus, à une erreur d'arbitrage (faute sur le 2ème but Stéphanois). Donc très mauvais exemple.

Alors OUI l'OM aurait du passer outre les fautes d'arbitrage, même si ça finit par peser lourd. Et OUI l'OM devrait aussi remettre en question sa défense et sa concentration. Mais votre article est mal argumenté et incohérent. Vraiment pas digne de So Foot, M. Borsellino.
Note : 8
Merci Swann de mettre des mots sur ce sentiment d'affreuse réalité.

En fait ce qui nous arrive, ce qui nous frustre, ce n'est pas vraiment les erreurs d'arbitrages: tout le monde en a.

Le plus frustrant c'est que rien ni personne ne nous rattrape quand on tombe cette année. Le train n'est jamais miraculeusement en retard en gare quand on arrive nous-même 10mn trop tard.

Cette impression qu'aucune erreur ne sera pardonnée.


Bien sûr qu'on a pas été efficace cette année, mais de l'autre côté on a pas non plus été vraiment aidé par la chance, au contraire. Ce sont ces petits coups du sort qui font durer les invincibilités, qui te remettent dans le bain quand rien ne va. Ça, on ne l'a pas eu cette année, à l'inverse d'y a 2 ans quand on termine 2e...
au-delà des limites de cette équipe, elle manque un peu d'un taulier. Deschamps avait Heinze, le mec capable de remotiver les troupes ou de pousser une gueulante et d'entraîner les siens. Pas cet OM-là, il n'y a que trop peu de joueurs capables de se révolter, ou pas assez influents (Mandanda). ça compte, notamment lorsque le beau jeu ne suffit pas, on le voit sur le bilan de l'OM face aux "gros"...
Note : 2
Message posté par momobarca
au-delà des limites de cette équipe, elle manque un peu d'un taulier. Deschamps avait Heinze, le mec capable de remotiver les troupes ou de pousser une gueulante et d'entraîner les siens. Pas cet OM-là, il n'y a que trop peu de joueurs capables de se révolter, ou pas assez influents (Mandanda). ça compte, notamment lorsque le beau jeu ne suffit pas, on le voit sur le bilan de l'OM face aux "gros"...


Bah si y a Gignac...
Note : 6
Quoi qu'il arrive en cette fin de saison, j'ai repris du plaisir à voir jouer mon équipe cette année, et ça faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé.

Quoi qu'il arrive, merci Bielsa.
J'ai bien aimer cet article et les idées sous-jacente :

méritocratie ----> concept purement affectif des supporters sur la saison / qui au final se heurte à l'histoire , celui qui à gagner les titres et qui est sur le palmares.
Tout les supporters de club veulent avoir les deux mais au final c'est le plus fort qui sera champion.

accepter l'injustice ----> cette idée est bonne si on la prend dans le sens du travail qui permettra de surmonter cette injustice et de devenir plus fort pour les prochains match / mais durant un match il ne faut pas accepter l'injustice. Il faut savoir se révolter ,se remobiliser pour faire face à une situation contraire.
Ce qui manque aux marseillais cette saison c'est de ne pas avoir réussit à se révolter dans certains matchs.Canaliser la frustration sur le jeu et faire exploser l'équipe en face.

la raison de l'échec ----> la c'est difficile de définir si ce sont les multiples erreurs d'arbitrages dont l'OM a été victime ou alors les quelques erreurs de tenu matchs. Après chacun aura sa propre vision de la saison. Mais ces cartes brouillés empêche de tirer une conclusion fiable sur ce qu'il aura manqué à l'OM cette saison. (mon avis est qu'avec un arbitrage pas trop déséquilibré il serait dans le coup juste derrière le PSG et pas à 5 potentiellement 8 points)

Après ce qui serait bien c'est qu'à la fin de la saison Bielsa soit jugé sur son vrai bilan et les vrais point faibles de sa méthode. (la fatigue physique et mentale et pas de plan B dans le jeu).Pas sur les événements qu'il à subit à cause d'un arbitrage franchement pas top cette saison.(vous avez souvenir d'une saison aussi tendu ?)

Mais pour cela il faudra de la bonne foie , chose qui n'est pas l'attribut premier dans le foot !

Certains "commentateurs éclairés" de SOFOOT se réjouiront que Saint-Etienne et Bordeaux représenteront ainsi la France en Coupe d'Europe...

Bien leur en sera !

Moi je sortirai chercher les filles plutôt que de regarder des matchs en bois de coupe d'Europe.
Pour ma part, ce titre m'aurait forcément réjoui, mais je ne suis pas si surpris que ca. Pendant les premiers mois, on arrivait à surprendre car l'OM avait métamorphosé son jeu par rapport aux précédentes années. Mais les coachs de Ligue 1 ne sont pas des buses non plus, surtout quand il s'agit de jouer des équipes qui attaquent beaucoup et s'exposent aux contres. On jongle avec des blessures de cadres, on fait rentrer des gamins et on a quand-même une chance de choper une place pour la C1. Ca fera du bien aux finances et on pourra attirer un ou deux joueurs intéressants pour la saison prochaine (à condition que Bielsa reste et que Labrune ne signe pas des espoirs à 10M). Il y a un bon noyau et de l'espoir. Concernant l'arbitrage, je sais que certains s'obstinent à nous cracher dessus et à nous décrédibiliser mais si Paris ou Lyon subissaient les "coups du sort" qu'on a subis ces derniers temps, ils ne resteraient certainement pas muets non plus. Bien-sûr qu'on a gâché des occasions, bien-sûr que la défense n'est pas toujours solide, mais arrêtez de nous dire qu'on ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes. On n'est vraiment pas avantagés. Y a t-il un complot? Je pense pas non, mais plus on (à marseille) en parlera, plus on nous aura dans le viseur. Les déclarations d'après-match, meme pour OMTV, ils feraient bien de se les garder car on creuse notre propre tombe. De toute manière le club n'a pas besoin de commenter l'arbitrage, les supporters s'en chargent assez.
Jouons au football et faisons les comptes à la fin. Il n'y a que comme ca qu'on fera taire les gens.
Bring back our Planus Niveau : DHR
Message posté par Cabrel82
Certains "commentateurs éclairés" de SOFOOT se réjouiront que Saint-Etienne et Bordeaux représenteront ainsi la France en Coupe d'Europe...

Bien leur en sera !

Moi je sortirai chercher les filles plutôt que de regarder des matchs en bois de coupe d'Europe.


ah ouais alors carrément on tombe dans le fatalisme et l'aigreur là non ? Marseille joue encore pour la LDC mais à vous écouter (et même à lire l'article) ils vont finir 7ème... si c'est pas pire ! Maintenant tout Marseille vit dans l'esprit de la loose romantique c'est ça ? Réveillez vous il est pas fini le championnat

Sinon Saint Etienne ou Bordeaux, ces pauvres petits clubs qui jouent si mal, qui n'ont pas Bielsa, m'ont pas l'air en course pour jouer autre chose que l'Europa League, ça sert à rien de balancer sur eux. Fallait vous laisser gagner c'est ça ? Attention à pas prendre le syndrome parisien de la fille trop belle pour ce championnat. L'OM a largement le potentiel pour finir 3ème, Monaco va avoir la tête ailleurs. Par contre sans transfert l'OM a largement le potentiel pour se faire dessouder en CL.
Pour vous trouver un club ou recruter pour votre équipe et préparer votre saison 2015-2016 ça se passera ici : http://www.foot-recrutement.com/
https://www.facebook.com/footrecrutement
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Note : 1
Bielsa est excellent il paie juste les erreurs calamiteuses de sa direction qui lui impose des joueurs moyens des saisons précédentes et ne lui a pas ramène les joueurs de sa fameuse liste en debut de saison.

Il est certes têtu à manger du foin et à du mal à changer de plans de jeu en cours de match mais il a su vous apporter de la constance et de la cohérence ( meme dans les defauts de l equipe).

Ca manque de corones mais un recrutement intelligent pourra corriger les manques. Si Labrune ne le vire pas ce corniaud...
Il est fort possible, et je le crains, que l'OM finisse 6ème. Le classement et le moral des Phocéens se rejoignent http://www.lfp.fr/ligue1/classement. C'est dur.
J'entends déjà les quolibets des haters de la méthode Bielsa et de l'OM en général.
Je rappel que l'équipe de Marcelo, malgré ses derniers résultats, est l'une des équipes qui a fourni jusqu'ici le football le plus attrayant et pêchu de la saison. Il y avait souvent du spectacle lors de leur prestation, et comme pour d'autres, l'équipe n'a pas été avantagé par le corps arbitral qui nous a fait une saison risible pour ne pas dire ridicule. C'est la loi du sport, et le foot n'est pas une science exacte, car ce n'est pas l'équipe qui fourni le meilleur spectacle qui gagne à la fin.
L'an prochain on regrettera sûrement la présence de Bielsa, qui partira en cas de non qualification à la Champions League. C'est triste.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par ajde59
Ce que je crains le plus c'est que Marseille soit hors du podium à la fin de la saison et que les haters de Bielsa, les mêmes qui nous survendent la L1, fassent les nababs sur les plateaux tv style CFC pour nous dire "je vous l'avais bien dit (depuis le début bien évidemment)", "la méthode Bielsa elle ne marche pas (je vous l'avais déjà dit le 30 Aout)" "ça a duré 2 mois" , pour conclure et les conforter formidablement dans leur médiocrité par "Baup il a fait mieux que Bielsa" (Elie avec le meme groupe il a fait 2ème et une qualif en LDC) et le traditionnel "Bielsa il gagné quoi ?" (non, mais franchement c'est qui ce parvenu qui nous regarde pas en face, quel naze !)

La messe sera dite.

Certes, mais inversement, on ne pourrait pas leur donner totalement tord sur le fond non plus.
Finir hors Champion's League, avec cette fâcheuse élimination face à Grenoble, le tout avec une saison allégée et un effectif effectivement plus ou moins similaire à celui de Baup, ce serait quand même sportivement un petit loupé.
Le beau jeu, c'est bien, l'état d'esprit retrouvé, c'est bien, la ferveur du Vel' qui revient, c'est bien. Mais ce foot-là, celui de l'OM, ça reste cependant pour eux un cadre professionnel, avec des objectifs et un cadre pro. Tout le contexte autour ne peut pas effacer le fait de ne pas remplir un objectif, qui plus est s'il est d'ordre purement sportif.

En revanche, ce serait cependant une erreur pour l'OM de s'en séparer car cette première année, même s'il s'agirait sportivement d'un petit couac (en cas de 4ème place, je le rappelle, si l'OM finit 3ème tout ceci devient complètement faux et inutile, l'objectif de l'OM étant la CL), il aura bâti une base sur laquelle capitaliser avec un groupe renforcé selon ses désirs et besoins (du moins on l'espère, à l'OM ça a l'air parfois funky les relations coach/recruteurs).
Mais je vois pas où serait le problème de souligner une contre-perf' de l'OM s'ils venaient à ne finir "que" quatrième de L1.
lemacaque Niveau : DHR
Marseille ne veut pas être sur le podium, sinon ils sont obligés d'acheter Ocampos
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
20 64