Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lille-Nantes (3-0)

Bielsa donne une leçon à Ranieri

Aussi efficace qu'agréable à voir jouer, le LOSC de Bielsa a donné une bonne leçon au Nantes de Ranieri pour lancer sa saison. Et notre petit doigt nous dit qu'on risque de souvent voir le stade Mauroy rempli dans les prochaines semaines.

Modififié

Lille 3-0 Nantes

Buts : Alonso (48e), De Préville (67e, sp), El Ghazi (70e)pour Lille

Claudio Ranieri contre Marcelo Bielsa. À Villeneuve-d'Ascq, à Pierre Mauroy, pour un Lille-Nantes. La Ligue 1 a décidément un nouveau visage, et le peuple de Lille est venu en masse au stade pour y jeter un œil. Un choix judicieux pour une sortie dominicale puisqu'en plus de profiter d'une météo douce, les spectateurs ont eu droit à un match animé et agréable. Bielsa oblige, le millésime 2017-2018 du LOSC aime attaquer, même si les Lillois doivent encore bosser la finition et le dernier geste. Mais comme la méritocratie n'est pas totalement morte en France, les Lillois ont fini par être récompensés pour leur domination avec un 3-0 net et sans bavure. Côté nantais, les attaquants n'ont quasiment jamais été bien servis et n'ont eu aucune chance d'inverser la vapeur.

Lille vers l'avant


Arrivé à mi-saison en janvier dernier, Anwar El Ghazi veut en mettre plein les mirettes à Bielsa et s'active dès le coup d'envoi. Le premier tir cadré est pour lui, un enchainement crochet-frappe à ras de terre qui ne surprend pas Dupé, et son activité dans son couloir met à nu les difficultés de Nantes à défendre sur les ailes. Très portés sur l'offensif, les Lillois continuent leur marche en avant avec plusieurs corners à la clé alors que les Canaris galèrent à lâcher les chevaux dans le premier quart d'heure.

Mais une seule action suffit à Nantes pour faire trembler l'édifice lillois, avec cette frappe de Touré détournée sur la barre par Maignan, immédiatement suivie d'une tête piquée de Nakoulma qui loupe le cadre de façon incompréhensible. Lille relance la machine et Araujo plante un but hors-jeu, trois minutes avant que De Préville ne place une tête à bout portant à quelques centimètres du poteau droit de Dupé. Un peu à la ramasse au placement et à la relance, la défense nantaise laisse El Ghazi faire ce qu'il veut quand il a le le ballon et quand ce n'est pas lui c'est Malcuit, De Préville ou Araujo qui s'activent. Mais des bonnes combinaisons, ça ne suffit pas à marquer, et la mi-temps arrive alors que le score n'a pas bougé.

Le LOSC s'envole


Mêmes bases pour le début de deuxième période, sauf que Lille a réglé la mire et Junior Alonso profite d'une nouvelle relance en mousse pour fusiller Dupé depuis l'extérieur de la surface. Piqués au vif, les Canaris déboulent dans la surface lilloise sur l'action qui suit mais Maignan donne sa définition du mot « décisif » en stoppant parfaitement la balle piquée de Rongier. Du coup, Lille active le mode « vigilance » et verrouille les déplacements des attaquants de FCN. De l'autre côté du terrain, toujours des courses d'El-Ghazi, d'Araujo et de Malcuit qui agacent la défense nantaise jusqu'à ce que Pallois ne commette l'irréparable, une faute dans la surface qui offre le 2-0 à De Préville sur pénalty.


El Ghazi fout le troisième coup de marteau dans la foulée après un excellent centre de Kouamé. Ranieri puise dans son banc, fait entrer Gillet (qui mange un jaune sur sa première intervention) et Awaziem pour les vingt dernières minutes mais le bateau lillois a déjà pris le large. La fin du match ne sert à rien à part à étaler l'impuissance nantaise. Les gars de Bielsa tiennent bon, contrôlent, et attendent que le sablier s'écoule. Bielsa a bien fait ses devoirs de vacances. Ranieri, lui, a encore du boulot.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Alexandre Doskov
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 34 minutes Ronaldo, Salah et Modrić nommés pour le titre de joueur UEFA de l'année 4
    il y a 4 heures Le maillot sans sponsor de River Plate bat des records 46
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
    Hier à 12:30 Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 24 samedi 18 août Leeds enchaîne 20