1. // Anniversaire Bertrand Laquait
  2. // Interview

Bertrand Laquait : « Si je pouvais faire la même carrière dans l'immobilier... »

Après dix-neuf années d’une carrière professionnelle bien remplie, Bertrand Laquait a décidé de ranger les gants, à l’été 2015. Pour se reposer ? Pas vraiment, puisqu'il est depuis devenu agent immobilier. Alors qu’il fête ce jeudi ses quarante ans, l’occasion était belle d’aller prendre de ses nouvelles.

Modififié
Vous avez pris votre retraite en 2015, que faites-vous maintenant ?
J’ai ouvert une agence immobilière à Thonon-les-Bains depuis le mois de mars 2016. L’immobilier est quelque chose qui m’a toujours plu, moi-même j’avais déjà fait pas mal d’investissements personnels dans ce secteur. Et puis il y a pas mal de similitudes avec le foot, je trouve. Les journées n’ont rien à voir les unes avec les autres, il y a cette importante dose d’incertitude, comme c’était le cas pour chaque match. Je retrouve un peu ce que j’avais dans le football, en quelque sorte, mais avec des journées un peu plus longues en revanche (rires). Et puis surtout, c’est qu’il y a une opportunité qui s’est présentée. En fait, ma femme travaille à Évian dans une agence Bersot Immobilier, un groupe qui a une douzaine d’agences sur l’est de la France, et un soir en discutant avec ses patrons autour d’un simple dîner, ils m’ont proposé de monter une franchise à Thonon et voilà comment je me suis retrouvé agent immobilier.

Vous avez reçu une formation du coup ?
Oui, tout à fait, j’ai fait une petite formation à l’agence d’Évian, justement. Mais de toute façon, c’est sur le terrain que tu apprends le plus vite. J’en apprends tous les jours et j’en ai encore beaucoup à apprendre, mais c’est aussi ce qui me passionne. D’ailleurs, quand je n’aurais plus rien à apprendre, ce sera peut-être la fin. Comme dans le football, en fait. Mais j’ai encore le temps, car je n’en suis qu’aux prémices de ma nouvelle vie, donc pour reprendre un autre parallèle avec le football, je suis un peu dans la peau du gamin de dix-sept ans qui débute dans le football professionnel. Sauf que j’en ai quarante et que c’est dans l’immobilier (rires). Si je pouvais y faire la même carrière que j’ai eue dans le foot, à mon humble niveau, j’en serais absolument ravi.

Le fait de travailler, c’est une nécessité financière ou c’est plus le besoin de s’occuper ?
Il y a évidemment l’aspect financier qui entre en ligne de compte, même si j’aurais pu me laisser plus de temps pour profiter un peu. J’ai très bien investi l’argent que j’ai gagné dans le football, donc ne pas travailler est quelque chose qui pourrait être possible, mais en même temps je n’y ai jamais pensé ne serait-ce qu’un seul instant. Pour moi, c’est inenvisageable. D’ailleurs, même si j’avais joué dix ans au Real ou au Barça et que j’avais des millions sur mes comptes en banque, je continuerais probablement à travailler. C’est même une certitude. En revanche, j’aurais pu me laisser plus de temps, car finalement j’ai arrêté à l’été 2015, donc j’ai eu juillet, août, septembre pour en profiter un peu, et dès le mois d'octobre ce projet s’est présenté et je n’ai pas hésité. Il a fallu préparer la structure, tout mettre en place pour être prêt à l’ouverture, mi-mars. De toute façon, au bout de deux mois déjà, je commençais à tourner en rond. C’était cool, hein, entre le lac, les apéros, les barbecues, mais j’ai besoin d’avoir une activité, de me mettre des challenges.


Vous travaillez à Thonon où vous avez joué pendant cinq ans à l’ETG, est-ce que les gens vous reconnaissent ?
Oui, ça arrive. Ça ne facilite pas forcément les transactions, mais ils me reconnaissent parfois. Enfin, ça m’a rapporté quand même une affaire, car quelqu’un qui a su ce que je faisais est venu pour ça à l’agence me demander de vendre son bien. Il y a certainement plein de gens qui ne font pas le rapprochement. D’autres ont une sorte de doute quand ils voient mon nom sur la carte de visite : « Bertrand Laquait, ça me dit quelque chose, on se connaît, non ? » « Non, mais on va apprendre à se connaître. » J’ai aussi eu le droit à « Il y en a un qui était gardien à l’ETG qui a le même nom que vous. » C’est toujours très sympathique, mais je ne le mets pas en avant, je n’ai pas envie que l’on fasse l’amalgame entre le joueur de foot et l’agent immobilier. Après, bien entendu, je suis content et fier aussi parfois que l’on me reconnaisse, mais je ne vais pas prendre le téléphone en mode « Oui, bonjour je suis Bertrand Laquait, ex-gardien de l’ETG... » , ce n’est pas vraiment mon truc. Je n’ai pas envie que les gens se sentent influencés ou quoi que ce soit, je veux qu’ils me jugent sur la personne que je suis maintenant, à savoir l’agent immobilier.

« J'étais dans le "moi je", mais j’ai soudainement réalisé qu’on n'était rien. On se fait une montagne de tout et, finalement, tu n’es rien du tout. »

Pour en venir au foot, est-ce votre grand frère (Stéphane Laquait, également professionnel, ndlr) qui est à l’origine de tout ça ?
À la base, il y avait surtout mon père qui avait joué à un niveau amateur, mais qui était surtout un éducateur pur et dur à l’ancienne comme on n’en trouve plus dans les écoles de foot d’aujourd’hui. Et puis avec mon frère, c’est vrai qu’on a passé des heures à jouer au foot dans le jardin.

Vous vous êtes retrouvé aux cages, car c’était le grand frère qui décidait, en fait ?
Un peu, ouais. Enfin, je dois dire la vérité, c’est même exclusivement ça (rires). Il a dû me dire : « Tiens, mets-toi entre les deux arbres là et essaie d’arrêter les frappes. » Puis bon, j’ai fini par y prendre goût et je n’ai plus bougé des cages. En même temps j’étais rodé avec le nombres de patates que j’avais prises de la part de mon frère, je pense que dès trois ans, j’en prenais déjà plein la tronche.

Cet entraînement dans le jardin a porté ses fruits puisque vous finissez tous les deux en centre de formation, à Nancy. C’est quelque chose de particulier d’être en centre avec son frangin, non ?
Oui, c’est clair. Après, comme Stéphane a quatre ans de plus que moi, quand je suis arrivé au centre, lui était déjà en fin de formation. Mais effectivement, ce sont des moments particuliers. Il faut savoir aussi que mon frère quitte l’ASNL pour Louhans-Cuiseaux avant de signer à Troyes et, comme par hasard, le premier match professionnel que je dispute avec Nancy, c’est face à Troyes. Ça a été un grand moment pour moi, pour ma famille... Jouer son premier match face à son frère, c’est quand même quelque chose. Mais ça ne reste pas le meilleur souvenir de ma carrière, car après vingt minutes de jeu, il y avait déjà 3-0 pour Troyes et on perd 4-2 finalement, il me semble. Mais je tiens à préciser que mon frère n’avait pas marqué, ça aurait pu briser notre relation (rires). Jouer contre son frère, c’est très particulier la première fois, mais comme c’est arrivé trois-quatre fois, on s’habitue. C’est comme un manège à sensations, la première fois c’est impressionnant, puis après ce n’est plus pareil.


Nancy colle donc à vos débuts en professionnel, ça reste des bons souvenirs pour vous ?
Ah oui, de très bons souvenirs. C’est le passage dans le monde professionnel, mais c’est aussi le basculement de l’adolescence vers l’âge adulte. J’ai eu la chance d’être dans ce club-là car il y avait, et il y a d’ailleurs toujours, une structure scolaire vraiment adaptée. Jouer en professionnel, c’est le rêve qui se réalise, alors forcément, je garde de très bons souvenirs de ma période nancéienne.

Il y a aussi un mauvais souvenir avec le décès de Philippe Schuth, en février 2002, avec qui vous étiez alors en concurrence pour le poste de numéro un...
C’est choquant... Terrible. Je me souviens bien de cette période-là, c’était très dur à vivre. Philippe, c’était vraiment quelqu’un qui respirait la joie de vivre. On avait un lien assez fort, car c’était une période où je jouais moins, mais il me tirait constamment vers le haut, il était très à l’écoute. Il y avait une compétition très saine entre nous, en fait il m’a appris le métier en quelque sorte. C’était un seigneur. Je me souviens qu’à la sortie de l’entraînement, on devait chacun aller faire la révision de notre voiture, on se suivait d’ailleurs, puis on s’est quittés à la fin de l’autoroute, lui a pris à gauche, moi à droite, et je ne l’ai plus jamais revu. Son décès a été un véritable tournant pour moi. Disons que j’ai changé mon approche du football et de la vie en général après ça, j’ai arrêté d’être dans ma bulle, dans le « moi je » , j’ai soudainement réalisé qu’on n'était rien. On se fait une montagne de tout et finalement, tu n’es rien du tout.

« Quand je suis arrivé en Belgique, j’ai fait rire beaucoup de Belges, car quand ils me demandaient d’où je venais, je répondais "d’entre deux arbres". Je n’avais pas de club, donc pas de terrain de foot, je n’avais accès à rien. »

C’est ce qui vous a donné envie de quitter Nancy à la fin de cette saison 2002 ?
Non, en fait, je me suis fait les croisés peu de temps après, et comme j’étais en fin de contrat à la fin de cette saison, bah ils ne m’ont pas renouvelé. Du coup, au mois de juin, je me retrouve sans club, j’ai dû me débrouiller pour faire ma remise en forme de mon côté, car très vite plus personne ne s’occupe de vous, c’est un peu la loi de la jungle, ce milieu. J’ai heureusement pu compter sur l’appui de Christophe Miranda, qui était avec moi à Nancy et qui est venu m’aider à ne pas perdre le rythme. D’ailleurs, quand je suis arrivé en Belgique, j’ai fait rire beaucoup de Belges, car quand ils me demandaient d’où je venais, je répondais « d’entre deux arbres. » Car je n’avais pas de club, donc pas de terrain de foot, je n’avais accès à rien, et je me souviens être allé acheter cinq ballons de foot pour m’entraîner dans un parc de Nancy avec mon pote, Christophe, qui venait me faire faire des spécifiques. Vraiment à l’ancienne. Ça faisait rire les gens, mais bon j’étais au fond du trou et il fallait que je garde le rythme. C’était dur mentalement, mais je savais qu’il n’y avait qu’une chose qui pouvait m’aider à en sortir, c’est le travail. Personnellement, je n’ai jamais vu quelqu’un rester dans son canapé arriver à faire quelque chose. De toute façon, ce genre de situation te permet de réaliser pas mal de choses, quelques mois auparavant des tas d’agents m’appelaient pour me faire signer à Sochaux, à Nantes, où je ne sais pas où, puis quand t’es dans cette situation, je peux vous assurer que le téléphone ne sonne plus du tout. Donc voilà, j’ai bossé dur dans ce parc, sous la pluie, à courir après les ballons, mais c’est ça qui m’a permis d’arriver à Charleroi en pleine forme.

D’ailleurs, comment se fait ce départ en Belgique ?
Le président de l’époque, Mogi Bayat, m’appelle un jour en me disant : « Voilà on est dans la merde, on est derniers, on n’a pas gagné un match, il ne reste plus qu’un match avant la fin des matchs allers et on n’a plus de gardien, est-ce que ça te tente ? » J’ai pris ma voiture, j’étais parti pour une semaine d’essai et finalement au bout de 24 heures, je signais mon contrat après deux entraînements, et cinq jours plus tard, je faisais mes débuts en championnat. Finalement, j’ai vécu une aventure sur le plan humain extraordinaire. Je garde encore un profond amour pour les Belges et notamment les Carolos, d’ailleurs ça a été dur de partir à la fin à cause de ça.

Après cette belle expérience belge de sept ans sans compter le prêt à Huelva en Espagne, c’était important pour vous de revenir jouer en France ?
En fait, ma fille allait entrer en CP donc, oui, mon objectif principal était de revenir en France. J’ai eu pas mal de contacts, dont deux plutôt sérieux pour jouer en première division, mais à un moment donné, je veux bien jouer au football, mais je ne vais pas non plus me prostituer pour ça.


C’est-à-dire ?
Bah des propositions pas très stables où je réalisais bien qu’on ne croyait pas vraiment en moi. Ce n’était pas qu’une question de salaire, j’arrivais avec l’étiquette d’un des meilleurs gardiens du championnat belge, donc j’estimais avoir le droit à une forme de considération. Soit tu crois en moi, soit non, mais c’est tout. Et finalement, les seuls qui m’ont proposé un vrai projet, ce sont Franck Riboud et Patrick Trotignon avec l’ETG en me disant : « C’est très simple, on est en National, mais tu nous rejoins, on bâtit une bonne équipe et on monte en Ligue 2. » J’y suis allé, j’ai foncé. À ce moment, j’ai 31 ans, je me dis bon bah je fais une année de National et je finis tranquillement ma carrière en Ligue 2 avec trois ans de contrat. Et puis, merde, ça ne s’est pas passé comme ça (rires). On monte en Ligue 2, direct on monte en Ligue 1, on se maintient, on parvient même en finale de Coupe de France, c’était vraiment une seconde jeunesse... Incroyable.

Évian, ça a été un tournant dans votre carrière, mais également dans votre vie, puisque vous vivez toujours là-bas ?
C’est sûr. En fait, en arrivant, on a découvert la région, avec ma femme et mes enfants, et depuis, on ne souhaite plus en partir. On est très bien ici et aujourd’hui, clairement, on n’a pas l’intention d’en bouger. Je me souviens quand les dirigeants de l’ETG m’avaient appelé, ils m’avaient dit : « Croix de Savoie » , le club s’appelait comme ça à l’époque, bah je ne savais même pas le situer. Et finalement, j’ai découvert une région absolument fantastique pour vivre. Il y a la montagne, le lac, toujours quelque chose à faire. Vraiment, ici, la vie est belle.



Propos reccueillis par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Interview sympa quoique blindée de coquilles.

Ce bon vieux Schuth, héros de l'épopée de Geugnon en coupe de la ligue (Gueugnon putain, ils deviennent quoi ?) qui se tue suite à un accident de bagnole, ça m'avait marqué à l'époque.

Sinon l'ami Laquait a raison d'investir dans l'immobilier sur le marché thononais, la proximité helvétique ajouté au cadre de vie (lac et moyenne montagne l'été, ski l'hiver) en font un sacré potentiel.

Ça doit être une des régions françaises les plus chères pour l'immobilier d'ailleurs.

Par contre, pour espérer revoir un jour des professionnels s'entraîner sur le domaine de Blonay, ce n'est pas gagné. Joli gâchis que ce club.
 //  17:55  //  Aficionado du Salvador
Gueugnon est dans le ventre mou de son groupe de cfa2

je connais bien la Haute-Savoie et c'est vrai que l'immobilier ne cesse de flamber ces dernières années, les prix approchant ceux de la Côte d'Azur. Superbe région au demeurant.

pour ce qui est du football professionnel dans le département je pense que c'est Annecy qui doit récupérer le flambeau. ça me parait jouable avec une gestion intelligente.
1 réponse à ce commentaire.
Le keltois Niveau : CFA2
Une petite formation?? Et oui aujourd'hui beaucoup de "professionnels de l'immobilier" pensent qu'il suffit de savoir vendre des stylos pour savoir vendre des maisons. Ce qu'ils ne prennent pas en compte c'est le côté juridique de la chose. Mais bon les clercs de notaires sont là pour rattraper leurs bêtises.
elsantochino Niveau : District
"Le prédisent de l’époque, Mogi Bayat, m’appelle un jour en me disant"

Mogi Bayat n'était pas le président de Charleroi. C'était son oncle Abbas, le tueur de clowns.
Avec les sous du ballon, j'aurais tendance à m'investir dans un domaine moins "corporate", avec clients, négociations, etc... Bref, chacun sa route, chacun sont chemin...
Un très bon gardien !
Un très bon gardien !
C'est un bon canard, Laquait.
1 réponse à ce commentaire.
Lehibou15 Niveau : DHR
Ça fait plaisir d'avoir des nouvelles de Bertrand, il était très bon à l'ETG ! Et je le rejoins sur sa dernière affirmation, la vie est belle ici ! ^^
 //  22:33  //  Passionné des Philippines
Le lac l'été, Avo l'hiver. Pepouz.
1 réponse à ce commentaire.
il y a 13 heures Pronostic Ajax Man U : jusqu'à 510€ à gagner sur la finale de C3 il y a 44 minutes Mkhitaryan pour le 2-0 il y a 1 heure Ouverture du score chanceuse pour Pogba
il y a 5 heures Correa maintenu sur le banc de Nancy 6
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
il y a 8 heures 23 000 euros d'amende pour Depay 4 il y a 8 heures Un joueur de la Corée du Sud U20 chambre Maradona 19
Hier à 22:45 Le but d'Orléans annulé par arbitrage vidéo 37 Hier à 22:22 SFR Sport va changer de nom 19 Hier à 22:04 Zidane fait mieux que Mourinho, Ancelotti et Ferguson Hier à 20:51 Diego López définitivement à l'Espanyol 10 Hier à 19:40 Le Real officialise un accord avec Vinícius Júnior 33 Hier à 18:25 Michel Der Zakarian débarque à Montpellier 25 Hier à 17:00 Le fils de Klinsmann rate un dribble et encaisse un but 3 Hier à 15:39 Ruben Aguilar à Montpellier 4 Hier à 15:28 El Loco Bielsa est de retour en L1 ! Hier à 15:28 CDM U20 : Le CSC de 50 mètres d'un joueur anglais 7 Hier à 14:45 Marc Bartra poste un message à la suite de l'attentat 10 Hier à 14:06 Griezmann confirme ses envies de départ 54 Hier à 12:32 Patrice Carteron passe de Riyad à Phoenix 9 Hier à 11:19 Vidal veut Sánchez au Bayern 36 Hier à 08:00 CR7 Junior sur les traces de son père lundi 22 mai Option d'achat levée pour Cuadrado 17 lundi 22 mai Ils ont quitté le football en 2017 lundi 22 mai Portsmouth racheté par l'ancien PDG de Walt Disney 7 lundi 22 mai Un supporter de Benfica chambre Porto avec un drone 3 lundi 22 mai 116 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 2 lundi 22 mai Anderlecht confirme pour Tielemans à Monaco 34 lundi 22 mai Aubameyang aurait choisi Paris 85 lundi 22 mai Prolongations : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! samedi 20 mai Rodelin sauve le Stade Malherbe 6 samedi 20 mai Le cadeau d'adieu de Lacazette au Parc OL 33 samedi 20 mai Les compos de la dernière journée samedi 20 mai Bartra craque sous le coup de l'émotion 12 samedi 20 mai Benoît Cheyrou sauve Toronto 4 vendredi 19 mai Amavi intéresse Naples et l'Atlético 18 vendredi 19 mai Un échange Bakayoko-Batshuayi dans les tuyaux 46 vendredi 19 mai L'OM cible Zouma et Gameiro 38 jeudi 18 mai Le Hellas Vérone rejoint la SPAL en Serie A 30 jeudi 18 mai L'Espérance sportive de Tunis sacrée championne 4 jeudi 18 mai Un stade qatari déjà prêt pour le Mondial 2022 40 jeudi 18 mai 348€ à gagner avec PSG & Lyon 2 jeudi 18 mai 107 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 jeudi 18 mai Modeste intéressé par la Chine 26 jeudi 18 mai Reynet en pole pour Montpellier 24 mercredi 17 mai Mendy et son Jardim d'amour 4 mercredi 17 mai Mbappé ouvre le score en beauté 14 mercredi 17 mai L'arbitrage vidéo pour le Mondial U20 3 mercredi 17 mai Le propriétaire de Leicester rachète un club de D2 belge 11 mercredi 17 mai Nacho pourra jouer face à Vigo 6 mercredi 17 mai Un cubain envoie une minasse hors du stade 10 mardi 16 mai Un ancien président du FC Rouen assassiné 23 mardi 16 mai Luzenac dédommagé de... 15 000 euros 22 mardi 16 mai Aubameyang vers la Chine ? 81 mardi 16 mai St-Pauli offre des bières pour son maintien 21 lundi 15 mai SO FOOT CLUB - Paulo Dybala 2 lundi 15 mai Un accord Favre-Dortmund ? 52 lundi 15 mai Évra fête son anniversaire sur du Brown 27 lundi 15 mai Baptiste Giabiconi au capital du FC Martigues ? 5 lundi 15 mai La Premier League noue un partenariat avec une asso LGBT 4 lundi 15 mai Un Colombien s'enroule dans un tapis pour célébrer son but 9 lundi 15 mai Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 37e journée 2 lundi 15 mai River s'impose dans le Super Clásico 10 dimanche 14 mai Le but de renard de Nacho 15 dimanche 14 mai Les larmes de bonheur de Marquinhos 32 dimanche 14 mai Les Girondins vont porter leur nouveau maillot domicile contre l'OM 14 dimanche 14 mai Le GF38 accède au National 15 dimanche 14 mai Pepe finalement à l'Inter ? 48 dimanche 14 mai Un nouveau doublé pour Gignac 5 samedi 13 mai La SPAL est de retour en Serie A 11 samedi 13 mai Le coup franc soyeux d'Alaba 7 samedi 13 mai Ricardo Rodríguez a trouvé un accord avec le Milan 36 vendredi 12 mai Les 50 joueurs qui ont écrit l'histoire de l'OL vendredi 12 mai Tielemans se serait engagé avec l'ASM 34 jeudi 11 mai 623€ à gagner avec Tottenham, Nice & Villarreal jeudi 11 mai L'OL triple la mise 2 jeudi 11 mai Dolberg douche les espoirs de l'OL 1 jeudi 11 mai Huntelaar va quitter Schalke 12 jeudi 11 mai Une bicyclette folle pendant le derby de Bagdad 2 jeudi 11 mai Polémique à la commission d'éthique de la FIFA 12 jeudi 11 mai Canal + minimise la perte de la Ligue des champions 71 jeudi 11 mai Le Gamba Osaka sanctionné à cause d'un drapeau SS 62 jeudi 11 mai Gignac ne s'arrête plus de marquer 7 jeudi 11 mai La Ligue des champions sur SFR Sport à partir de 2018 114 mercredi 10 mai Plus de vingt blessés en marge d'Atlético-Real 5 mercredi 10 mai Isco réduit le score 1 mercredi 10 mai Antoine Griezmann pour le 2-0 ! mercredi 10 mai Saúl Ñíguez ouvre le score mercredi 10 mai Claudio Ranieri n'ira pas en Chine 11 mercredi 10 mai Une murale hommage à Cruyff inaugurée à Amsterdam 13 mercredi 10 mai Benatia pas tenté par Marseille 43 mercredi 10 mai Pronostic Atlético Real : jusqu'à 500€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 1 mercredi 10 mai 328€ à gagner avec Lyon & ManU-Celta mercredi 10 mai Nice sur le coup pour le Valenciennois Tameze 5 mardi 9 mai Dani Alves clôt les débats 6 mardi 9 mai Mandžukić ouvre le score mardi 9 mai Pepe bientôt au PSG ? 64 mardi 9 mai Un joueur israélien arrêté par la police au stade 20 mardi 9 mai L'impressionnante collection de maillots de Messi 41 mardi 9 mai Balotelli discute avec Las Palmas 37 mardi 9 mai Aulas danse pour ses féminines 19 lundi 8 mai Theo Hernández : direction le Real Madrid 25 lundi 8 mai Hulk dément avoir agressé un coach chinois 14 lundi 8 mai Juve Monaco : jusqu'à 1500€ à gagner sur l'affiche de C1 lundi 8 mai 383€ à gagner avec Juve-Monaco & Atlético-Real lundi 8 mai Chapecoense remporte son premier trophée après le drame 4 dimanche 7 mai Un Niçois arrive au Vélodrome à ski 6 dimanche 7 mai Le golazo de Theo Hernández 3 dimanche 7 mai Nelson Vivas arrache sa chemise 7 dimanche 7 mai Hulk accusé d'avoir frappé un entraîneur 18 dimanche 7 mai Gignac qualifie les Tigres 3 samedi 6 mai Quand Dani Alves ouvre une bière 16 samedi 6 mai La Tchéquie lance un championnat de foot-billard 7 samedi 6 mai La France flingue les Féroé 6 samedi 6 mai Boca - River, c'est chaud, même au city stade 5 vendredi 5 mai L'AC Pisa relégué avec la meilleure défense 18 vendredi 5 mai Et si on s'écoutait le dernier gros son de Jesé ? 24 vendredi 5 mai Djorkaeff bientôt à la LFP ? 16 vendredi 5 mai Ligue 1 : Les dates de barrages connues 10 vendredi 5 mai Un entraîneur de Ligue 1 ministre de Marine Le Pen ? 99 vendredi 5 mai Renato Sanches en prêt, Monaco et Marseille à l'affût 37 vendredi 5 mai 327€ à gagner avec Monaco & Hull City jeudi 4 mai Le coup franc génial de Rashford pour ouvrir le score 9 jeudi 4 mai Gagnez un pack "All Inclusive" pour la finale #UCL jeudi 4 mai L'arbitrage vidéo au Portugal la saison prochaine 3