Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options

Bertrand : « Je méritais d'aller en Russie »

Modififié
« Surpris » et « décu » de ne pas avoir été invité au Mondial, Ryan Bertrand en a gros sur la patate.

Après avoir vu Danny Rose et Fabian Delph passer sous son nez, le latéral gauche de Southampton ne digère pas la décision de son sélectionneur, Gareth Southgate, qui lui a fait part de sa décision de ne pas l'emmener en Russie par téléphone : « Quand le téléphone a sonné... je suis resté silencieux, choqué. La conversation fut brève. Il a annoncé la nouvelle, il y avait des silences maladroits et puis c'était fini. Je n'ai pas essayé de le convaincre qu'il avait tort. C'était inutile, c'était fait, la décision était prise. J'étais assez confiant sur ma présence au Mondial. J'avais été fortement impliqué lors de la campagne de qualifications, donc c'était une surprise. Il n'y avait pas eu d'allusions au cours des rencontres précédentes que je devais changer quelque chose – ou que je serais exclu. »


Membre des Three Lions depuis l'Euro 2016, Bertrand s'estime même meilleur que ses concurrents : « Sur des comparaisons individuelles, je mérite d'être dans l'avion. J'ai évalué mon temps de jeu et mes contributions par rapport à mes concurrents et j'ai été très compétitif, sinon en tête des statistiques. Je n'ai pas vraiment compris la logique. Avec les chiffres, ça n'a pas vraiment été le cas. »


Ryan rejoint Adrien, Leroy et Radja dans le club des bannis sans « aucune logique sportive » . SB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article