Top - Les 100 meilleurs joueurs « So Foot » - Diego Maradona

Par Florent Torchut, à Buenos Aires

Bertoni : « Maradona est né pour émerveiller les gens »

Daniel Bertoni a formé avec Ricardo Bochini l’un des duos les plus marquants de l’histoire du football argentin, avant de rejoindre Diego Maradona sous les couleurs du grand Napoli de la fin des années 80. Rencontre avec « Petete ».

Note
5 votes
5 votes pour une note moyenne de 4/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Maradona n'a jamais vraiment quitté Naples
Maradona n'a jamais vraiment quitté Naples
En Argentine, les gens se souviennent de votre association de feu avec Bochini à Independiente, moins de celle que vous avez formée avec Maradona, à Naples entre 1984 et 1986…
Avec Ricardo Bochini, j’ai formé le meilleur duo de ma carrière, mais ensuite, j’ai eu l’occasion de jouer aux côtés de numéros dix extraordinaires tels que Diego Maradona, Giancarlo Antonioni (Ndlr : ancien meneur légendaire de la Fiorentina), Beto Alonso, Mario Kempés, Ricardo Villa… Et aussi contre d’autres grands numéros dix comme Platini, Zico, Cruyff

Comment êtes-vous arrivé à Naples ? Maradona vous a-t-il influencé ?
Non, à l’époque, il ne pouvait y avoir que deux joueurs étrangers par équipe en Italie. La Fiorentina a fait signer Sócrates et je suis parti à Naples. Avec Diego, nous n’avions pas parlé avant, mais je savais ce dont j’étais capable. J’ai marqué beaucoup de buts là-bas, nous avons terminé troisièmes en championnat lors de ma deuxième saison. Vérone était venu me chercher et je me suis trompé parce que cette année-là, ils ont été champions d’Italie… mais jouer avec Maradona, que je connaissais du Mundial 82, et dans ce stade, c’était autre chose. Je suis parti en 1986 et Naples a été champion l’année suivante…

Vous vous fréquentiez en dehors des matchs et des entraînements ?
Non, nous n’étions pas de grands amis, seulement des coéquipiers. On se voyait peu finalement, il venait parfois aux entraînements, puis au match. Moi, j’avais ma famille, lui la sienne, et un autre train de vie. Il avait son propre entourage… Une fois, je l’ai invité à venir manger une milanesa à la maison, car ma femme les préparait très bien. Il est venu avec son petit frère, avec Claudia (Ndlr : son ex-femme). On a passé un bon moment… jusqu’à ce que les gens sur la plage se rendent compte qu’il était là. Ils ont commencé à grimper de tous les côtés sur ma terrasse, c’était la folie !

Maradona séchait régulièrement l’entraînement ?
Écoute, c’est comme si Messi ne va pas s’entraîner : que va-t-on lui dire ? Si ensuite, il fait ce qu’il fait sur le terrain… Personne ne lui disait rien, puisqu’il était bon le dimanche.

Quel souvenir gardez-vous sur le terrain, à ses côtés ?
Il adorait déborder, que ce soit à gauche ou à droite, et terminer en faisant le coup du foulard : c’était le meilleur du monde à son époque, comme Messi aujourd’hui. Moi j’attendais ses centres, car je savais qu’il allait faire ce coup-là. On faisait aussi pas mal de une-deux. Avec un joueur comme ça, il suffisait de bien se démarquer, de faire le bon appel, ensuite, il savait toujours te trouver. À l’époque, le championnat italien, c’était une finale tous les week-ends : toutes les équipes étaient capables de l’emporter les unes contres les autres.

Vous est-il déjà arrivé de vous retrouver dans la peau d’un simple spectateur en observant Maradona sur le terrain ?
J’appréciais ce qu’il faisait, des gestes dont seul lui était capable. Maradona est un joueur né pour te faire sentir stupide, pour émerveiller les gens.


Par Florent Torchut, à Buenos Aires


 





Votre compte sur SOFOOT.com

5 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par Toto Riina le 06/11/2012 à 15:19
      

    Diego n'a jamais quitté Naples, il ne quittera jamais cette ville, je vous conseille d'aller un jour faire un tour dans cette ville. Dans chaque rue du centre ville jusqu'à Ponticelli il y a une statue, un sticker sur une voiture, un tag, un tee shirt 'Diego 10' porté par un gamin bref du beau bordel aucun joueur de foot n'a autant marqué une ville que Maradona à Naples.

  • Message posté par El Xeneize le 06/11/2012 à 17:41
      Note : - 1 

    Exacte Toto Riina pour ce que tu a écrit , au point meme que les Napolitains voulaient débaptiser le Stade San Paolo en stade a son nom pour lui rendre hommage !
    Chose refusé pour le faite qu'il est toujours vivant .

    Quand a Diego c'est un vrai Bostero de coeur , avant qu'il ne soit sélectionneur de l'Argentine et entraineur maintenant , il assistait a chaque partie dans sa loge de la Bombonera avec ses deux filles ( dont l'une marié a Aguero )

  • Message posté par El Xeneize le 06/11/2012 à 17:45
      Note : - 1 

    Hommage d'un groupe Argentin qui lui ont dédié une chanson : Les Rats paranoïaques - Pour Toujours

    http://www.youtube.com/watch?v=ipzhH9-Afl0

  • Message posté par Minh le 06/11/2012 à 20:17
      Note : - 1 

    Il bluffe !

  • Message posté par LBDT14 le 06/11/2012 à 22:26
      Note : - 1 

    N'oubliez jamais que Maradona était très longtemps hincha d'Independiente et qu'il était fondu d'admiration devant Bochini ;-)


5 réactions :
Poster un commentaire