1. //
  2. // 9e journée
  3. // Celta Vigo/Real Madrid

Berodia, le taxi ne passe qu'une fois

Formé au Real Madrid, Gerardo Berodia a vu sa carrière interrompue par une blessure tout aussi grave que rare : une tumeur au pied. Après trois ans de traitement, le gaucher a repris le football dans les divisions inférieures espagnoles avant un transfert en Bolivie. Devenu idole du club de Wilstermann, Berodia est revenu en Espagne après le grave accident de son fils. Aujourd'hui, il est chauffeur de taxi et amateur dans un club madrilène. Retour sur une carrière tumultueuse.

Modififié
C'est une blessure qui semble banale. Une douleur à la cheville, qui devait l'éloigner des terrains quelques semaines. Gerardo Berodia a quinze ans et se balade sur les terrains d'Espagne avec le maillot du Real Madrid. Un an auparavant, alors que la cantera de la Maison Blanche remporte un tournoi de jeunes à Paris, Berodia est élu meilleur espoir d'Europe. Le jeune joueur est même sponsorisé par Nike, chose rare pour un jeune footballeur à cette époque. Mais les douleurs à la cheville persistent. Les diagnostics des radios diffèrent. On lui conseille une période de repos. Problème, l'adolescent peut à peine poser le pied au sol. Après plusieurs examens, la sentence tombe. Gerardo Berodia, coéquipier et ami de Casillas au centre de formation du Real Madrid, souffre d'une tumeur au pied. Une blessure rare et grave, qui met sa carrière en danger.

Trois ans de soins


Alors qu'un médecin avance même une amputation du pied, la famille recherche d'autres solutions. « Je n'avais jamais vu mon père pleurer. Ce jour-là, je l'ai vu. Il m'a expliqué qu'on devait m'enlever l'os, ou m'amputer le pied. Mais il était déterminé à trouver une autre solution pour que je continue ma carrière. » Le Real Madrid ne pouvant pas prendre en charge le traitement, les proches de Berodia s'envolent vers les États-Unis. « Je dois tout à un médecin américain. Il m'a dit qu'ils essaieraient de nettoyer mon os, ou de me faire une greffe osseuse. À ce moment, je ne pensais plus au football. J'ai juste dit au médecin que je voulais au moins pouvoir courir pour rattraper le bus. » La promesse du Real est finalement soignée. Une période très difficile, qu'évoque aujourd'hui l'Espagnol : « À cet âge, tu n'es pas prêt pour une telle blessure. Surtout quand tout marche pour toi, quand tu rêves d'une carrière professionnelle, surtout au Real Madrid. »

La tumeur résorbée, Berodia doit observer une très longue période de trois ans de récupération. Alors qu'il retouche le ballon, l'ancien numéro dix des jeunes du Real souffre : « C'était très difficile. Je n'avais plus de force dans la jambe. C'était un processus très lent. Petit à petit, j'ai retrouvé mon niveau, j'ai parcouru toutes les catégories. » Le gaucher passe du rêve d'une carrière prospère au football amateur espagnol. El Álamo, Pinto, Navalcarnero, Zamora, Ponferradina, Conquense et CD Lugo, le joueur ne joue jamais plus d'un an dans un même club. Alors qu'il retrouve un bon niveau à Lugo, le natif de Madrid est mis de côté par son entraîneur, Quique Setién : « J'étais le meilleur buteur de l'équipe. Puis après une interview où j'ai raconté mon histoire, Setién m'ignorait. Il ne me convoquait plus pour les matchs. Les supporters scandaient mon nom, mais il m'affirmait qu'il n'y avait rien de personnel dans cette mise à l'écart. » Une offre inattendue vient alors changer le cours de la carrière tumultueuse de Berodia.

Idole en Bolivie


« J'étais en deuxième division espagnole. Une offre d'un club de première division bolivienne est arrivée (du Club Deportivo Jorge Wilstermann, à Cochabamba, ndlr). J'ai décidé de tenter ma chance. J'avais déjà 32 ans, je ne m'attendais pas à relancer ma carrière comme cela » , se souvient Gerardo Berodia. De l'autre côté de l'Atlantique, l'Espagnol vit un rêve : « Ils vivent le football différemment. J'étais le premier Espagnol à jouer en première division là-bas. Je ne pouvais même pas aller manger au restaurant. Il y avait des enfants que venaient me voir, des parents qui voulaient que je vienne à l'anniversaire de leurs enfants. » Sur le terrain, Berodia se balade : « C'est un football rustre. Les terrains sont mauvais, très secs. Le football est donc très lent. C'est aussi un football plus violent et il y a une réelle défaillance tactique, idem pour la formation. L'adaptation a pourtant été facile. Je suis numéro 10, et comme les équipes n'étaient pas bonnes tactiquement, il y avait beaucoup d'espaces. » Le Madrilène devient même une icône publicitaire pour BMW. Un engouement jamais vu pour un joueur étranger en Bolivie : « Au bout de trois semaines, ils m'ont prolongé mon contrat pour trois ans et m'ont triplé mon salaire. J'ai été élu meilleur joueur du championnat. J'ai même été contacté par la Fédération : il voulait me nationaliser et me faire jouer pour la sélection. » Le prélude d'une fin de carrière de rêve.

Un retour en Espagne forcé


Mais l'idole du club de Wilstermann voit une nouvelle fois sa carrière s'interrompre : « Mon fils a eu un grave accident. Il s'est coupé en sortant de la piscine, en se cognant sur une énorme porte en verre. Il a dû être opéré pendant cinq heures. Il s'en est sorti avec six cents points de suture ! Mais les médecins boliviens ont été très efficaces. » La famille évoque rapidement un retour en Espagne, afin que leur fils soit suivi par une clinique : « Avec ma femme – qui ne supportait pas l'altitude – on a décidé de rentrer à Madrid pour notre fils. J'ai dû choisir entre la famille et le football. Et je n'ai pas hésité une seconde. » Berodia résilie son contrat avec le club bolivien et achète une licence de taxi à Madrid : « Je n'étais pas sûr de vouloir retrouver le football amateur en Espagne. Finalement, j'ai accepté l'offre de Navalcarnero. » Berodia combine les travail en tant que chauffeur de taxi la journée, et les entraînements le soir. Actuel leader de la quatrième division espagnole, le club de la province de Madrid profite du talent de Berodia, qui a déjà marqué six buts en huit matchs.

L'ancienne promesse du Real revient sur son quotidien de footballeur amateur : « Évidemment, je savais que j'allais jouer dans les divisions inférieures. Mais cela m'a permis de combiner le football et le travail. Je savais que je n'allais pas vivre du football, comme en Bolivie. Aussi, je ne voulais pas être loin de Madrid. » Très attaché à sa terre d'accueil – où il ne sera finalement resté qu'une saison – Gerardo Berodia ne comprend toujours pas la passion qu'il a déchaîné à Cochabamba : « En Bolivie, ils ne me croient pas quand je leur dis que je suis chauffeur de taxi. Il y a quelque temps, j'avais un client bolivien. Je lui ai dit que j'étais Berodia, il est devenu fou. Il a pris des photos, et il les a envoyées à toute sa famille. La dernière fois que je suis allé en Bolivie, pour les vacances, il y avait des milliers de personnes pour m'accueillir à l'aéroport. Et quand je suis revenu à Madrid, il y avait juste un taxi qui m'attendait. Le mien. » Alors que beaucoup décrivent sa carrière comme une succession de drames, Berodia nuance : « J'ai quand même réussi à profiter du football. J'ai dû prendre des décisions. Au contraire, je suis content de pouvoir marcher, courir, jouer. Pareil pour mon fils, il mérite de grandir chez lui, à Madrid. Après son accident, il peut désormais jouer au football, il est comme moi sur le terrain. » Et de conclure : « Après mon retour à Madrid, tout est redevenu normal. Je suis un joueur normal, un chauffeur de taxi normal. »


Par Ruben Curiel Tous propos recueillis par Ruben Curiel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Respect Ruben, j'adore ce genre d'histoires. Cela a dur être une situation difficile de quitter la Bolivie. Des Espagnols, il y en a pas mal qui jouent en Lat Am désormais il me semble. 2 3 au plus grand club bolivien par exemple: Bolivar.

Petite remarque: Navalcarnero est en Tercera Division. Le 4éme niveau du foot Espagnol, pas le troisième.
Ruben Curiel Niveau : District
Message posté par Shaolin
Respect Ruben, j'adore ce genre d'histoires. Cela a dur être une situation difficile de quitter la Bolivie. Des Espagnols, il y en a pas mal qui jouent en Lat Am désormais il me semble. 2 3 au plus grand club bolivien par exemple: Bolivar.

Petite remarque: Navalcarnero est en Tercera Division. Le 4éme niveau du foot Espagnol, pas le troisième.


Erreur corrigée. Merci à toi !
Il faudrait corriger celle-là aussi: "L'adaptation a pourtant était facile"
Pablo_Escroc_au_Bar Niveau : DHR
Super article ! Etant à moitié bolivien et ma famille originaire de Cochabamba je voudrais apporter ma contribution: à Cbba il y a deux clubs majeurs: Aurora et Wilstermann. Wilstermann est le club populaire de la ville, représentant des quartiers pauvres et la ferveur y est immense. A chaque évènement au club les rues sont bloquées de nombreuses heures, des feux d'artifice explosent... Voilà le contexte dans lequel Berodia fut élevé au rang de héros, un européen qui vient jouer pour ce type de club est un évènement "majeur".
Le réal n'a pas pu prendre en charge le traitement ... Jcomprend pas... C des bâtards!!!
mardi 22 août Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger !
Hier à 14:33 Berbatov s'aventure en Inde 13 Hier à 14:26 Un stadier sur le terrain en plein match de Coupe de Turquie 4 Hier à 11:42 Benzema encore écarté de l'équipe de France ? 130
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 08:19 Keisuke Honda déjà buteur avec Pachuca 6 mardi 22 août Callejón calme les Niçois 3
mardi 22 août Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 109 mardi 22 août Le rap des ultras de Genk 8 mardi 22 août Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 4 mardi 22 août Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 18 mardi 22 août Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT) lundi 21 août Le 200e but en Premier League de Rooney 16 lundi 21 août Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 lundi 21 août Le CSC gênant de Wycombe 12 lundi 21 août Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 lundi 21 août Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 16 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 10 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 43 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 9 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT)