Bernès sur l'OM : « Et pourquoi on ferait pas un putsch ? »

Modififié
0 10
Les enregistrements embarrassants de Jean-Pierre Bernès.

S'il n'est plus vraiment la peine de rappeler que l'OM cumule les ennuis en ce moment, il entraîne dans son sillage l'agent le plus influent de France, Jean-Pierre Bernès. Des conversations téléphoniques du représentant de Didier Deschamps, Mathieu Valbuena ou Franck Ribéry, entre autres, on été saisies dans le cadre de l'affaire des transferts suspects de l'OM et en partie retranscrites par le journal L'Équipe ce samedi.


Des bandes qui permettent d'entendre Bernès évoquer le club marseillais et sa propriétaire Margarita Louis-Dreyfus : « La femme à Dreyfus, elle ferait mieux de prendre ses billes, de vite partir parce que ça va lui coûter très cher » , ou encore de carrément penser organiser une révolte en 2011, dans un appel à son ami Louis Acariès : « Et pourquoi on fait pas un putsch, Louis ? C'est toi qui as solutionné les problèmes de l'OM il y a quatre ans. » Davantage susceptible d'intéresser la justice, cette autre discussion avec Acariès concernant le contrat de Deschamps, soupçonné d'avoir touché plus d'argent que prévu lors de son départ de Marseille en 2012 : « Je t'explique, Louis, où je les ai niqués, c'est qu'avec le contrat que je lui ai fait à Deschamps, s'ils veulent le virer, ça va leur coûter des tonnes d'argent.  »

À ce rythme-là, on ne va pas tarder à trouver des cadavres enterrés sous le Vélodrome. PLL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
J’attends le passage ou Deschamps révèle qu'il a rendu "livide" Labrune...
Ca me rappelle quelque chose tiens....
PhoenixLite Niveau : Loisir
Peut-on faire plus beauf que ces tournures de phrases ?
Moi j'attends le moment où on révélera que c'était Benzema le cerveau de toute l'histoire.
Je pense pas que Benzema soit le cerveau de quoi que ce soit.
danseavecmamie Niveau : DHR
Attention grosse news, les écoutes nous apprennent que Bernes est un ange.
Message posté par PhoenixLite
Peut-on faire plus beauf que ces tournures de phrases ?


C'est exactement ce que je me disais.

"La femme à..." comme un pequenot dirait "la clope à Dédé ".

En tout cas ça devient de plus en plus intéressant ces écoutes.

En même temps, est ce bien surprenant d'apprendre que Bernès est verreux quand on se rappèle de 93 ?
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Message posté par PhoenixLite
Peut-on faire plus beauf que ces tournures de phrases ?


Ouais enfin, c'est des convers téléphoniques ente intimes, tu vas pas me dire que tu fais toujours de la grande littérature française au téléphone.
DrAwkward Niveau : CFA2
Pour avoir lu l'Équipe ce matin où ils rapportent les transcriptions des conversations téléphoniques entre de nombreux acteurs du football majoritairement à Marseille, c'est assez inquiétant dans l'impression que le football français (tout du moins nombre de ses acteurs les plus importants) est réellement gangréné par une nébuleuse mafieuse liée à certains quartiers marseillais, au banditisme corse et aux différents intermédiaires douteux.

Les conversations de Bernès et Deschamps, de Bernès avec Christophe Galtier sont à ce titre révélatrices, on sent dans le choix des mots et des expressions une réelle peur de voir certains joueurs ou certains transferts passer sous l'influence de voyous spécialistes de l'extortion. Voir Bernès apprendre à Mbia que c'est lui qui l'a fait transférer à Marseille est assez surréaliste.

Et décidément, Anigo semble n'avoir rien à faire dans l'entourage d'un club de football. Qu'il ait encore une fonction officielle à l'OM en dit long sur l'influence qu'il exerce encore dans ces cercles.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par pierre ménès 2.0
Ouais enfin, c'est des convers téléphoniques ente intimes, tu vas pas me dire que tu fais toujours de la grande littérature française au téléphone.


Non mais j'essaie un minimum de respecter certaines bases de la langue française.
Si tu vois qu'est-ce que je veux dire.
Et on lui pèlera le jonc comme au baillis du Limousin qu'on a fendu un beau matin qu'on a pendu avec ses tripes.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 10