1. // Allemagne – Bundesliga – Hertha Berlin/Schalke 04

Berlin, la capitale dernière de classe

Incapable d'enchaîner deux succès de suite depuis le début de saison, le Hertha Berlin se trouve encore une fois sous la menace de la relégation. Une habitude pour un club aussi doué pour faire l'ascenseur que pour décevoir ses supporters et qui fait incontestablement de Berlin la pire capitale européenne en matière de foot. Eh ouais, on ne peut pas être bon partout…

Modififié
2k 20
Ça fait déjà quelques années que ça dure : Berlin est hype, Berlin est cool, Berlin a tout bon. Culturellement, musicalement, artistiquement, touristiquement, tu as forcément un pote et même certainement plusieurs qui sont revenus de quelques jours là-bas et qui te saoulent depuis à te dire combien cette ville est géniale, capitale immense d'un pays locomotive économique de l'Europe. Alors oui, certes, Berlin mérite les honneurs, mais s'il y a bien un domaine où elle n'a pas à la ramener, c'est bien en foot. Il y a peu encore, elle était soutenue dans la lose par Paris, mais depuis que le Qatar a investi dans le PSG, la voici seule sur le continent à traîner sa misère de grande ville sans grand club, très loin de Londres, mais aussi de Madrid, Rome, Lisbonne, Bruxelles, Amsterdam, Moscou, Paris désormais… Toutes ces capitales sont représentées par une, voire plusieurs équipes qui brillent régulièrement sur les scènes nationales, voire dans les compétitions européennes. Mais pas Berlin, piteusement présente dans le monde du ballon rond par ce qu'il est de coutume d'appeler le plus petit des grands clubs allemands : le Hertha Berlin et son palmarès famélique, son instabilité structurelle constante et ses résultats sportifs en yo-yo. On pourrait l'appeler Déception Football Club, l'Olympique de la Frustration ou l'En Avant Désespérance.

9 entraîneurs depuis 2009


L'historique de La Vieille Dame – Die Alte Dame en VO, le surnom du club – est rapide à faire, avec deux titres nationaux acquis coup sur coup il y a plus de 80 ans, deux coupes de la Ligue conquises coup sur coup aussi il y a plus de 10 ans, et c'est tout. Ah si, il y a une Coupe Intertoto aussi ! Le dernier frisson remonte à 2009, quand l'équipe emmenée par Lucien Favre s'était retrouvée leader de Bundesliga à une poignée de la fin de saison, pour finir par terminer à la quatrième place… La lose, c'est un art qu'on prend très au sérieux du côté de Berlin. Depuis cet échec du brillant technicien suisse, le Hertha a connu deux relégations, deux remontées immédiates, et a vu passer se succéder neuf entraîneurs différents en comptant les intérimaires… Quand il évolue en D2, le club se balade, quand il est en élite, il n'arrive pas à exister, si bien qu'il ne paraît nulle part dans son élément, comme s'il fallait créer une division intermédiaire rien que pour lui pour qu'il puisse enfin s'épanouir. Promus la dernière fois en date au printemps 2013, les Berlinois ont pourtant réussi l'exploit de se maintenir en fin de saison dernière, sans trop trembler qui plus est, mais se retrouvent encore ce coup-ci sous la menace d'une troisième relégation en cinq ans…

L'attaque orpheline de Ramos


L'actuel exercice 2014/2015 est assez difficile à analyser, avec quand même quelques jolis succès glanés contre Wolfsburg, Dortmund et des candidats directs au maintien comme Mayence, Hambourg et Stuttgart, mais ces victoires sont toujours entrecoupées de trous d'air, le Hertha ayant déjà perdu 13 fois en championnat depuis l'été dernier, le pire bilan des 18 formations engagées. La dernière fois que les Bleu et Blanc sont parvenus à enchaîner deux succès de suite en Bundesliga, c'était en décembre… 2013 ! La défense est souvent pointée du doigt, et comme en attaque, le meilleur artificier de la saison passée, Adrián Ramos, a été transféré au Borussia Dortmund, forcément ça coince. Le buteur colombien a été remplacé par un ancien de Dortmund, Julian Schieber, auteur de débuts prometteurs sous ses nouvelles couleurs avant de marquer le pas dans un second temps, puis de se blesser dans un troisième, peut-être bien jusqu'à la fin de saison. Cette foutue lose, encore… Une indisponibilité qui fait en tout cas les affaires de Salomon Kalou, qui a retrouvé une place de titulaire et qui a inscrit le seul but de la précieuse dernière victoire face à Augsburg le 28 février (1-0). L'ancien Lillois s'est jusqu'à présent plus distingué en Allemagne pour son côté grognon que pour son aptitude à marquer, mais il semble désormais être le seul véritable atout offensif dont dispose le Hertha pour son opération maintien.

Des pointes à 75 000 spectateurs au stade


Depuis plus d'un mois, l'équipe est dirigée par un entraîneur intérimaire, l'ancien joueur Pal Dardai, aidé dans sa tâche par Rainer Widmayer, l'ancien assistant de Jos Luhukay, viré début février. Le tandem a donc pour mission de gratter le plus de points possible, en espérant que ça suffise pour valider une troisième saison de suite en Bundesliga. Les joueurs gardent le soutien d'une partie du public, avec 48 000 spectateurs de moyenne à l'Olympiastadion (8e affluence du championnat, mais dernière au niveau du taux de remplissage) et des pointes à plus de 75 000 pour les affiches face au Bayern ou au Borussia. Le maintien : voilà l'objectif, simple mais pas facile, qu'il faut viser pour le court terme. Sur le long terme en revanche, l'avenir semble assez bouché pour le club de la capitale, dans un pays avec une très forte densité de formations de très haut niveau, largement dominé par le Bayern. Seul point positif à signaler : le Hertha a reçu il y a un an le soutien de KKR, un très gros fonds d'investissement, qui possède désormais 10 % des parts d'un club plombé par le passé par des problèmes de dettes. Avec des soucis financiers en moins, y a-t-il possibilité de s'imaginer enfin un bel avenir footballistique à Berlin ? On est en droit d'en douter…

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 1
"c'est bon d'avoir les boules"
Note : 3
Le public en Allemagne, c'est quand même extraordinaire. J'étais allé voir un match lorsqu'ils étaient en D2, déjà assurés de la montée et jouant contre l'avant-dernier : + de 40'000 personnes dans le stade.
Saint Jacky Niveau : CFA2
Rappelons quand meme que l'Allemagne est un pays federal; Berlin n'a pas l'importance nationale de villes comme Londres ou Paris qui se trouvent dans des pays centralises.
CarlosMoncerf Niveau : CFA2
A Berlin , c'est pas le Hertha Berlin qu'il faut aller voir jouer
mais le FC Union Berlin !
Un stade assez dingue avec deux tribunes sans places assises.un bon kif pour ceux qui aiment les ambiances à l'ancienne.

Berlin n'a jamais vraiment été une ville de foot avec des équipes titrés que ce soit le Hertha ou l'Union.Le Hertha , c'est 2 championnats d'Allemagne dans les années 30 et l'Union , c'est une coupe de RDA en 1968

Berlin doit être la seule capitale en Europe dont les clubs sont assez méconnus des amateurs de foot
Y'a aussi Heitinga qui a été recruté pour solidifier la défense et apporter son expérience, mais qui n'est plus au niveau. La loose puissance 10, et entièrement de leur faute dans ce cas (recruter un joueur cramé).
Note : 1
Message posté par CarlosMoncerf
A Berlin , c'est pas le Hertha Berlin qu'il faut aller voir jouer
mais le FC Union Berlin !
Un stade assez dingue avec deux tribunes sans places assises.un bon kif pour ceux qui aiment les ambiances à l'ancienne.

Berlin n'a jamais vraiment été une ville de foot avec des équipes titrés que ce soit le Hertha ou l'Union.Le Hertha , c'est 2 championnats d'Allemagne dans les années 30 et l'Union , c'est une coupe de RDA en 1968

Berlin doit être la seule capitale en Europe dont les clubs sont assez méconnus des amateurs de foot


Ouais mais ton FC Union vient de se faire plier salement 5-0 par mes petits Lilien adorés ! Ha !

Auf geht's Lilien !
La capitale des Pays Bas est La Haye et son club, l'ADO Den Haag, n'est pas super folichon non plus.
clement6628 Niveau : CFA2
La capitale officielle des Pays-Bas est Amsterdam jusqu'aux dernières nouvelles.
Non je ne pense pas que La Haye soit la capitale des Pays-Bas...en revanche Amsterdam oui et ça change vraiment quelque chose^^
j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
Note : 1
Je pensais que l'article allait parler des raisons historiques de cet état de fait: les clubs d'ex-RDA qui ont pratiquement désertés la Bundesliga, et le Berlin-ouest qui n'a pas pu se développer dans son enclave (contrairement à la Rhur et à Munich).

Sinon, même si le PSG est le meilleur club de France actuellement, ça ne fait toujours qu'un seul club de la capitale en L1. Ce qui est assez étonnant quand on pense à la part de population française vivant en IDF. Quand on compare à Rome ou Madrid, c'est peu. Et je parle même pas du cas de Londres
Au temps pour moi, La Haye n'en est que la capitale administrative (le gouvernement est à La Haye et non à Amsterdam d'où ma fausse idée que La Haye était la capitale).
Note : 1
Message posté par DarkPass'


Ouais mais ton FC Union vient de se faire plier salement 5-0 par mes petits Lilien adorés ! Ha !

Auf geht's Lilien !


Los geht's D98! Ihr schafft das :)
Why not Stevie ? Niveau : DHR
En fait Berlin, c'est un peu comme Paris.
C'est la capitale d'un pays dont le foot est un sport de province, à la différence qu'en Allemagne il n'est pas accepté qu'un Etat achète un club.
Why not Stevie ? Niveau : DHR
Sinon péter la 8e affluence du championnat avec 48 000 pelos, ça nous refroidit d'un coup ..
C'est clair qu'avant que Paris soit acheté, c'était les deux capitales "loose" niveau foot (même si Paris était un poil au dessus que le Herta). Après, c'est à relier à l'histoire, celle du bloc de l'est. A part Moscou, aucune capitale de l'est n'a un grand club aujourd'hui qui concurrence les grands de l'ouest. En Allemagne, Berlin n'a de capitale que l'histoire, l'économie est à Francfort et la bourgeoisie à Munich. Faut dire que la ville a été sacrémenet détruite à la fin de la WWII.
CarlosMoncerf Niveau : CFA2
L'union Berlin est un club de la loose car végétant entre 2.Bundeslige et 3.Liga mais ils ont une fan-base de malade.Les mecs se sont bougés le cul en 2004 pour sauver leur club au bord de la faillite en lançant une campagne de levée de fond pour payer la licence du club pour redémarrer en Regionalliga ( D4 allemande).Une partie de l'argent récolté provient du don du sang supporters.L'argent de leur a été reversé au club

Le Hertha a surtout emprunté auprès des banques avec un taux d'emprunt relativement élévé.En gros pour 1 € dépensé , ils en devait 10€ à leurs créanciers.Ca fait bien 15 ans qu'ils ont contracté un emprunt.

Le Hertha , c'est la grenouille qui se voyait plus gros que le boeuf en investissant massivement au début des années pour se construire une grosse équipe pour atteindre le TOP 5 allemand et jouer la LdC tous les ans.Participer à la LdC trop rapidement a été le début des emmerdes pour stabiliser l'équipe en Bundesliga




Les clubs de l'est de l'Europe ont surtout des championnats au rabais .Il y a 10 ans.Le Sparta et le Slavaia étaient présent en poules.Aujourd'hui, ils ne dépassent pas les tours préliminaires de LdC ou sont très faibles en phase de poule de Ligue Europa

C'est surtout un manque d'investissement et un départ assez rapide des jeunes joueurs vers des clubs moyens ou faible des grand championnat européen

Seul Kiev , Moscou et à un degré moindre les clubs de Varsovie qui tirent leurs épingles du jeu sur le plan continental
passementdenem Niveau : Loisir
KKR c'est pas une compagnie aerienne ?
nononoway Niveau : CFA
Message posté par RSCA***
Au temps pour moi, La Haye n'en est que la capitale administrative (le gouvernement est à La Haye et non à Amsterdam d'où ma fausse idée que La Haye était la capitale).


Erreur fréquente
GenzoLloris Niveau : DHR
En capitale lose en football, je rappelle que la capitale de l'Ecosse n'est pas Glasgow mais bien Édimbourg ?
Message posté par RSCA***
La capitale des Pays Bas est La Haye et son club, l'ADO Den Haag, n'est pas super folichon non plus.


La Capitale des Pays-Bas est Amsterdam bien que l'administration publique soit a La Haye !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2k 20