1. //
  2. // 4e journée
  3. // ETG/Lyon (2-1)

Bérigaud et Évian coulent Lyon

Au bout d'une très faible performance, Lyon s'est logiquement incliné sur le terrain d'Évian Thonon Gaillard (2-1). Après leur élimination contre la Real Sociedad, on attendait une réaction, c'est tout l'inverse qui s'est produit. Sans Grenier blessé, des Lyonnais diminués et sans idées ont plié devant le doublé de Kévin Bérigol.

Modififié
34 38
Évian - Lyon : 2-1
Buts : Bérigaud (8e et 33e) pour Évian ; Ferri (49e) pour Lyon.

Comme toujours au Parc des Sports d'Annecy, c'est la musique de Pirates des Caraïbes qui résonne à l'arrivée des joueurs sur la pelouse. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les Lyonnais n'ont pas attaqué le match le couteau entre les dents. Malgré une petite révolte en début de seconde période, la première mi-temps catastrophique de l'OL aura scellé le sort de la rencontre. Sur la pelouse du Parc des Sports d'Annecy, des Lyonnais privés de Clément Grenier n'ont pratiquement jamais existé. La faute notamment à un doublé de Kévin Bérigaud. Lanterne rouge avant la rencontre avec un petit point, Évian se donne de l'air, tandis que Lyon doute toujours un peu plus. Troisièmes avant la rencontre, les joueurs de Rémi Garde enregistrent leur quatrième défaite en dix jours et vont glisser au classement.

Signé Bérigol

Passes en touche, boulevards dans le dos des défenseurs, l'Olympique lyonnais souffre en ce début de rencontre. La sanction ne se fait pas attendre bien longtemps, puisque Kévin Bérigaud ouvre le score dès la huitième minute. Humiliation suprême, l'attaquant savoyard n'a même pas besoin d'un but d'anthologie pour tromper Anthony Lopes. Il profite d'une ouverture de 40 mètres plein axe signée Barbosa pour s'emmener le ballon de la poitrine puis de la cuisse. Avant de fusiller le gardien lyonnais (1-0). Seulement deux minutes plus tard, Bédimo se troue, mais Barbosa vendange le centre en retrait de Daniel Wass. Comme assommés, les Lyonnais ne refont pas surface. En attaque, la jeune triplette Ferri-Lacazette-Fekir n'a absolument rien à se mettre sous la dent. Sur un de ses premiers ballons négociables, Nabil Fekir aurait pu obtenir un pénalty à la demi-heure de jeu, mais son plongeon grossier décourage Clément Turpin. Sur l'action qui suit, une équipe d'Évian Thonon Gaillard bien en place double la mise. Après un enchaînement de passes courtes, Daniel Wass dévie pour Kévin Bérigaud (33e). Pendant que Bakary Koné trottine, Bérigaud glisse le ballon sous le ventre d'Anthony Lopes (2-0). Sans idées, le milieu de terrain de Rémi Garde est étouffé par des Évianais qui profitent de la moindre récupération pour mettre sur orbite Ehret ou Bérigaud. Sur un nouveau contre, ce dernier passe tout près du hat-trick. Pour l'OL, le cauchemar se poursuit avec la blessure musculaire de Yoann Gourcuff juste avant la mi-temps.

Un éclair de Ferri et puis plus rien

De retour des vestiaires, l'Olympique lyonnais montre un tout autre visage. Conquérant. Les visiteurs s'installent dans la moitié de terrain adverse. Pour sa deuxième titularisation en L1, Jordan Ferri remet Lyon à flots en décochant une frappe de 35 mètres (49e). Son caramel vient se loger dans la lucarne droite de Bertrand Laquait (2-1). L'heure de jeu rime avec la fin du sursaut lyonnais. Les débats se rééquilibrent et l'OL ne parvient plus à mettre la pression sur la défense de l'ETG. C'est simple, les Lyonnais semblent incapables de marquer autrement que sur coups de pied arrêtés. Dans les rangs d'Évian, les arrières latéraux Brice Dja Djedje et Youssouf Sabaly se mettent particulièrement en évidence, alors que l'équipe savoyarde reprend du poil de la bête. Dans les dix dernières minutes de jeu, Évian ne se contente plus de contrôler le match et tente d'aller mettre un troisième but. Jordan Ferri offre à Modou Sougou l'occasion de se présenter seul face à Anthony Lopes qui réalise un petit exploit en plongeant dans les pieds de l'ancien Marseillais. Bertoglio échoue lui aussi quelques minutes plus tard. Pendant que Bafé Gomis doit jubiler dans son coin, Lyon est loin de s'être rassuré avant la trêve internationale.

Par Arnaud Di Stasio
Modifié

Note : 2
La défense de l'OL est effrayante. Comment peuvent-ils espérer jouer la première moitié de tableau avec une telle équipe? Aujourd'hui, ils auraient pu en prendre 6.
Quand à l'attaque, ce n'est pas vraiment le Barça.
Arsène Holmes Niveau : DHR
Note : 1
Pendant ce temps là, Bafé savoure en effet, il est au resto avec Gignac...
Charles Ingalls Pujol Niveau : Loisir
Note : -1
Lyon < Evian < Marseille

Je croyais que l'OM ne devait son carton plein qu'au fait d'avoir joué des bites ?

3e com, 1er troll marseillais. Vive la vie !
ALOXE CORTONE Niveau : District
Note : 1
@arsène holmes
Il å pas un match en cfa contre Mulhouse?
Note : 1
L'OL ne peut pas espérer un TOP 5 avec une telle équipe, jamais !
Vortigern Niveau : CFA2
Note : 2
Message posté par Charles Ingalls Pujol
Lyon < Evian < Marseille

Je croyais que l'OM ne devait son carton plein qu'au fait d'avoir joué des bites ?

3e com, 1er troll marseillais. Vive la vie !


Déso je reste un amateur de football, donc les equipes dégeulasse comme Marseille ou Bordeaux je regarde pas moi...
Note : 1
Classic Gourcuff
Message posté par Vortigern


Déso je reste un amateur de football, donc les equipes dégeulasse comme Marseille ou Bordeaux je regarde pas moi...


T'es conscient que tu risques de te faire troller en écrivant ça avec un avatar d'Arsenal ?
...dit-il avec le logo d'Arsenal...
Note : 2
Franchement, ça réduit très grandement la portée de la victoire de la Real Sociedad (qui va se faire sortir en poule, comme de bien), non?
Pour moi, le joueur le plus aux champignons, c'est Bisevac. Je crois que ce joueur est un des mieux payés de l'effectif, il ne SERT A RIEN. Il est nul.
Koné, c'est Koné, quand tu le mets avec une tanche comme Bisevac, il va faire quelques erreurs dommageables, quelques sauvetages, et il servira de victime idéale parce que les gens pensent qu'il est nonchalant, prétentieux et qu'en plus de ça, ils ont généralement quelque chose contre l'élégance.
C'est pour ça que Bisevac avec ses cheveux tout gras, son attitude soit disant de guerrier (ce type est tellement nul que si on le bazardait dans les dernières heures du mercato, j'aurais l'impression qu'on a réussi la saison).
Un but venu d'ailleurs de Ferri, zéro occasion, zéro engagement.
Les attaquants qui attendent sans cesse les latéraux pour faire les touches et que l'équipe adverse ait le temps de se replacer, c'est une consigne pathétique de Garde, comme son coaching général.
Umtiti sur le banc parce qu'il aurait pris la grosse tête? Mais comment ne pas la prendre, quand on te préfère des Bisevac ou des Fofana? On s'énerverait à moins.

Parce qu'il est à court de forme? Parce que Carlos Vela l'a mis dans le vent?

Quelle tristesse. Satisfactions, Fékir, Bahlouli, Lacazette en ailier, Ferri (je ferme les yeux sur son erreur).
Mais va falloir essayer d'arrêter de chercher le pénalty et marquer.

Et quand quelqu'un dira-t-il à Bisevac d'arrêter de monter sur corner? A chaque fois qu'on a un corner, on manque de se prendre un but. C'est hallucinant, le défaut n'a toujours pas été corrigé depuis bastia et sochaux.
Aie Aie Aie ils ont intérêt à se reprendre rapidement parce que si ça continue ils peuvent dires au revoir à l'Europe
Joseph Marx Niveau : Loisir
Le Lyon est mort ce soir, owimboé, owimboé, owimboé.
redsnoopy333 Niveau : District
Note : 5
Complètement d'accord avec Popeye.

Bisevac est à un niveau abyssal depuis janvier. Il bénéficie d'une espèce d'image complètement erronée, avec son "esprit de guerrier" si cher aux tocards tentant d'analyser le foot.

Evidemment que Koné est bien meilleur ! Umtiti doit revenir, et Bisevac partir à jamais...

Sinon : Miguel Lopes est tellement mauvais qu'il ne tente déjà plus rien, sans être pour autant meilleur défensivement. Bedim est combattif mais tellement limité...

Match transparent de Mvuemba. Mais désormais il faut ouvrir le dossier Gonalons.

Ce type bénéficie également d'une image lui conférant une aura, alors qu'il n'en est rien ! Il est tout simplement nul une fois le ballon dans les pieds. Naples le voulait pour 15 millions ? Mais il fallait lui payer le billet d'avion à ce prix !!!

Les jeunes devant sont plutôt prometteurs, mais n'y arriveront jamais s'ils doivent apprendre par eux-mêmes, sans être encadrés par des attaquants plus expérimentés.
Note : -2
Message posté par Vortigern


Déso je reste un amateur de football, donc les equipes dégeulasse comme Marseille ou Bordeaux je regarde pas moi...


Sérieux on s'en fiche totalement des matchs que tu regardes;

Donc si l'on est un amateur de foot comme tu l'es alors ça veut dire que l'on doit seulement regarder le bayern, Barca etc
Désolé mais pour moi quand t'aimes vraiment le foot tu peux sans cesse regarder des purges.

(puis en tant que marseillais je peux te dire que cette année il y a un peu plus de jeu, enfin bref je te laisserai découvrir ça en C1 contre Arsenal :) )
Note : -1
O.L2

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr
34 38