Berić et les boîtes de nuit lyonnaises

Modififié
44 33
La ville de Saint-Étienne et Robert Berić, ce n'est pas l'amour fou.

L'attaquant des Verts, arrivé en 2015, préfère Lyon. Et ne se cache pas pour le dire. Pour Ekipa24, l'avant-centre a ainsi confié qu'il sortait dans le centre du voisin ennemi : «  La ville de Saint-Étienne est plutôt morte la nuit. Comme je l'ai dit plus tôt, c'était une ville minière et je ne sais pas où aller le soir. Je ne sais pas s'il y a des boîtes de nuit. Je vais plutôt à Lyon, il y a beaucoup de restaurants et de boîtes de nuit là-bas. »

Mais le joueur ne s'arrête pas à Lyon : « Nous allons soit à Lyon, soit vers la mer, nous sommes tout près. À Montpellier, Monaco... Il y a trois ou quatre heures de route pour aller au sud. Nous avons aussi d'excellentes connexions avec Paris. Avec le train à grande vitesse, il faut deux heures. Quand nous sommes libres, la plupart du temps, nous ne restons pas à Saint-Étienne. »

Et le retour, il se passe comment ? FC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

waaa le kamikaze il a une vie nocturne en dehors du foot
Quelle étrange déclaration! Et puis saint etinne - paris c'est plus 3h que 2 ... ya pas qqn qui parle slovene pour vérifier les sources ?
PhoenixLite Niveau : Loisir
Se taper 3h de train pour aller en boîte, faut vraiment avoir la dalle quand même...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
44 33