En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Paris SG–Saint-Étienne (1-1)

Berić douche le Parc

Paris n'a pas tapé dans le mille. Grâce à un but de Robert Berić dans les derniers instants, les Verts ont arraché le match nul (1-1) face à un PSG une nouvelle fois peu séduisant. Il va falloir se réveiller dans la capitale.

Modififié

Paris Saint-Germain 1-1 AS Saint-Étienne

But : Lucas (66e sp) pour le PSG // Robert Berić (90e+2) pour l'ASSE

Les Princes du Parc, c’est eux. Ils sont beaux avec leur maillot floqué « 1 000 » dans leur jardin. Pilorget, Bathenay, Bibard, Guérin, Fernandez, Rabesandratana, Pierre-Fanfan, Rothen, Camara. Grands joueurs, légendes du PSG ou moins marquants dans l’histoire du club, tous représentent un match centenaire au Parc en rouge et bleu. Ils se sont passé le relais du Paris Saint-Germain, et celui-ci les a réunis pour la 1000e ce vendredi soir contre l’AS Saint-Étienne. Il y avait même Othniel Dossevi, premier buteur en rouge et bleu dans ce vaisseau spatial qu’est le Parc des Princes un samedi 13 novembre 1973 contre le Red Star (3-1), et son coéquipier de l’époque, le gardien Camille Choquier, qui a eu l’honneur de donner le coup d’envoi. La millième dans une enceinte mythique, le plus beau stade de France. Mais sans la victoire au bout.

Jesé, Jesé pas


De la finale de la Coupe de France 82 aux adieux de Pedro Miguel Pauleta en 2008, le Parc a vécu des soirées mémorables avec les Verts. Mais pas sûr que la cuvée 2016 reste dans les annales. Deux semaines après la chute à Monaco (3-1), Paris est mou. À peine trois frappes au compteur en première période, soit le plus faible total à domicile depuis février 2015. D’ailleurs, la première occasion de la partie vient d’Henri Saivet, mais Marquinhos détourne son tir enroulé en corner (18e). Kevin Trapp se fait une frayeur lorsque, trois minutes plus tard, l’inspiration de Fabien Lemoine a priori anodine lobe le gardien allemand, avant de s’abattre juste à côté du poteau gauche. Paris n’y arrive pas, en témoigne la frustration de Marco Verratti qui récolte un carton jaune pour contestation. Titularisé en pointe aux côtés de Ben Arfa et Lucas, Jesé n’existe pas. La pression de la première, avec Madame en tribune, sûrement.

Berić braqueur


Est-ce la prestation fantôme de l’Espagnol qui donne un sourire malicieux à Cavani sur le banc ? Unai Emery n’attendra même pas l’heure de jeu pour le sortir. Avec Di María – qui sera tout près de marquer sur coup franc direct en fin de match –, Paris a une autre allure. Impérial en première période, Stéphane Ruffier doit s'incliner sur un penalty de Lucas, après une faute par derrière de Malcuit sur Matuidi. Kurzawa blessé, Krychowiak peut enfin faire ses grands débuts et Kimpembe passe arrière gauche. Ça devrait suffire contre des Stéphanois venus défendre le 0-0 ? Oui, jusqu'à la 92e minute. À la réception d'un centre de Malcuit, pour une fois bien senti, Berić enchaîne contrôle poitrine et demi-volée. Le coup parfait pour Sainté qui restait sur cinq défaites d'affilée contre le PSG ! Unai Emery et les Parisiens ont l'occasion de se reprendre dès mardi en Ligue des champions contre Arsenal.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Florian Lefèvre
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4 vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3