Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 3e tour
  3. // AEK-ASSE (0-1)

Beric donne le feu vert à Sainté

Au bout d’une double confrontation plus qu’ennuyeuse, les Verts sont parvenus à assurer l’essentiel : la qualification. Et ce grâce au retour tant attendu de son buteur : Robert Beric.

Modififié

AEK Athènes 0-1 AS Saint-Étienne

Buts : Beric (22e) pour l'ASSE

Et si la meilleure recrue de l’ASSE cet été faisait déjà partie de l’effectif stéphanois l’année dernière ? Et s’il s’agissait de Robert Beric ? C’est en tout cas ce qu’a dû se dire tout le peuple vert à la 23e minute. Sur un ballon récupéré très haut et centré en demi-volée par Hamouma, l’attaquant slovène est là pour passer devant, placer sa tête hors de portée du gardien et mettre son équipe sur les rails de la qualification. Un vrai but de buteur, quoi. Et Dieu sait que Saint-Étienne en rêve de ce buteur providentiel, d’un autre standing que Roux ou Soderlund, pour permettre à toute l’équipe de passer un cap cette saison. Plus qu’à espérer que Jordan Ferri se calme un peu sur les tacles trop virils.

Efficacité maximum


Et si le but de Beric a été si important, c’est parce que l’ASSE a été en difficulté. Dès le début du match, on sent que les Stéphanois auront du mal à bouger le bloc grec, comme à l’aller. Même si les hommes de Christophe Galtier ont le contrôle du ballon, ce sont les Grecs qui se montrent le plus dangereux. D’abord, c’est Mantalos qui est à deux doigts de couper la trajectoire du ballon juste devant Ruffier ; ensuite, c’est Bakasetas qui effleure le poteau gauche du CRS forézien d’une belle frappe à ras de terre. En face, seul Tannane semble en mesure de mettre l’AEK en difficulté.

Et puis arrive ce but de nulle part de Beric sur une passe de Hamouma. Un échange qu’on aimerait revoir plus souvent. Nerveux, les joueurs de l’AEK commencent à commettre des fautes. En voulant répondre au défi physique, Dabo tacle et se blesse. Il doit sortir dès l’heure de jeu, et c’est tout le milieu de terrain stéphanois qui ralentit. Les Athéniens prennent le dessus et c’est d’abord Vargas qui oblige Ruffier à sortir une grosse claquette en frappant de loin, avant que Barbosa ne manque l’immanquable quelques instants plus tard. Sainté fait le strict minimum, et ce n’est que le début...

Dabo et Lemoine blessés


Au retour des vestiaires, Tannane donne le ton en découpant Mantalos par derrière et en écopant directement d’un carton... jaune. La seconde mi-temps non plus ne va pas être jolie-jolie. Les Stéphanois comprennent vite que les Athéniens n’ont pas les moyens tehniques d’emballer le match, malgré son public qui pousse, et s’en satisfont largement. Les Grecs ont complètement la possession du ballon, se créent de belles situations, mais ne sont pas assez précis pour avoir des occasions franches.

En face, les Verts se contentent de gérer et s’en foutent de pourrir le match. Positionnée très bas, l’ASSE gare le bus. Contre l’AEK Athènes, hein. Même Polomat, perdu en première mi-temps, se font dans le moule tactique. Les coups grecs et la sortie sur civière de Lemoine viennent encore un peu plus casser le « rythme » . Pas un seul mouvement collectif avec le ballon, on attend juste que le pressing intense de Hamouma et Beric finisse par provoquer une erreur adverse. Mais l’erreur ne viendra pas et, à la limite, on s'en fout. L'AS Saint-Étienne est qualifiée pour la suite de l’Europa League, elle.

Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Le Kiosque SO PRESS

Hier à 14:30 Le but de raccroc d'Habibou 9
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
Hier à 10:30 Un quadruplé pour Gignac 25