Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16es
  3. // Résumé

Bergerac sort Lens, Lille passe de justesse

Bergerac a créé l'exploit du jour face à Lens. Dominateur, cohérent et plus volontaire, le club du Périgord passe sans problème au prochain tour (2-0). Mais la magie de la Coupe n'est pas pour tout le monde. Le Poiré-sur-Vie s'incline contre Strasbourg, comme Sarreguemines contre Niort. Mais heureusement que les petits étaient là, pendant que les clubs de L1 faisaient peine à voir, malgré les qualifications de Bordeaux, Lille et Lorient à l'arrachée.

Modififié

Bergerac 2-0 Lens

Buts : Bouscarat (39e) et Covin (47e)

Lens n'est pas dans le rythme et ne parvient pas à mettre la pression sur Bergerac. Résultat : le début de match est étonnamment équilibré. Et les Bergeracois ouvre même la marque grâce à Bouscarat, qui prend l'ascendant sur son vis-à-vis dans les airs. Vachoux s'incline sans rien pouvoir faire sur la première frappe cadrée de la rencontre. Et dès la reprise, sur un autre centre de la droite, Covin fait la reprise qu'il faut. Sans bavure, les joueurs de Bergerac fichent un sacré coup sur la tête des Nordistes. Le RCL n'existe presque pas et sort de la Coupe de France par la petite porte.


Bordeaux 2-1 Dijon

Buts : Malcolm (54e) et Laborde (90e+2) pour les Girondins // Diony (83e) pour les Dijonnais

Dans un stade tristement vide, les supporters des Girondins sont obligés de faire des déplacements latéraux pour donner illusion. Après tout, ils ont la place. Comme leurs joueurs sur le terrain, contre une équipe de Dijon pas inspirée. Il faut tout de même une mauvaise relance, dans l'axe, pour que Malcolm ouvre le score. Bordeaux a le sentiment d'être à l'abri... et se fait peur lorsque Diony égalise. Faut-il vraiment en passer par la prolongation ? Dans les derniers instants, une mauvaise relance permet à tout le monde de se reposer. Ménez centre sur la tête de Laborde. Dijon manque de concentration, mais va pouvoir tout mettre sur la Ligue 1 et l'opération maintien désormais.


Châteauroux 2-3 (ap) Lorient

Buts : Tounkara (5e) et Siebatcheu (62e) pour les Castelroussins // Cabot (50e) et Cafu (77e et 111e sp) pour les Lorientais

Lorient aurait sûrement voulu s'éviter une prolongation, alors que le club doit se sortir de la zone rouge en Ligue 1. Cependant, les Merlus sont surpris par l'entame express des Berrichons. Dès la cinquième minutes, Tounkara a la pointe de vitesse bienvenue pour s'échapper de la défense, puis le bon plat du pied pour concrétiser. Lorient a pourtant envie de tenter sa chance dans l'aventure de la Coupe de France. En deuxième période, par deux crochets du gauche, Jimmy Cabot égalise et Lorient pousse pour passer devant. Les Merlus ont plus d'envie, moins de concentration : sur la première offensive des locaux depuis l'égalisation, Merghem a le temps de fixer dans les six mètres et trouver la tête de Siebatcheu de l'autre côté du but. C'est l'heure de l'attaque-défense. Coincé dans les derniers mètres, Châteauroux concède finalement un nouveau but sur un service de Philippoteaux pour Cafu... puis perd la qualification sur une (légère) faute d'Angoula sur le même Cafu, qui se fait justice lui-même, alors que Philippoteaux rate lui son penalty quatre minutes plus tard. L'essentiel est ailleurs : Lorient a un match de plus et trente minutes supplémentaires dans les pattes...


Le Poiré-sur-Vie 0-1 Strasbourg

But : Gragnic (9e)

Le petit poucet avait opté pour une défense renforcée... Un risque qui n'a pas payé. Car peu habitués à l'organisation à cinq derrière, les Vendéens cèdent sur un mauvais placement en début de match qui profite à Vincent Gragnic, tout seul dans la surface. Avec une remise en place tactique en deuxième période, les joueurs du Poiré sont plus dans l'esprit de la Coupe, à la recherche de l'exploit. Le Racing est contraint de jouer la montre et la défense pour contenir les assauts et avoir sa place parmi les seize derniers de cette 100e édition de la Coupe de France.


Lille 1-0 Nantes

But : Corchia (81e, sp)

Quelle tristesse dans ce stade vide. Pas seulement par le manque de supporters, mais aussi à cause des loupés des buteurs Sala et Eder. Les deux attaquants sortent chacun leur tour, dans un match assez peu plaisant à voir. Et dès la sortie de la terreur portugaise et son cortège de mauvais souvenirs, son remplaçant De Préville se met en avant. Sur un mauvais contrôle de Diego Carlos, il provoque une faute du défenseur nantais, un penalty et ainsi le but de la qualification par Sébastien Corchia. Dans un match qui n'aurait pas eu sa place en Ligue 1, le LOSC se qualifie ainsi pour le prochain tour. Il faudra alors proposer mieux.



Quevilly-Rouen 3-0 Marseille Consolat

Buts : Oliveira (66e), Guezoui (68e) et Achahbar (90e+3)

L'arbitre n'a rien vu, mais son assistant n'est pas passé à côté : Wilwert, défenseur, vient de donner un coup de poing à son adversaire, alors qu'ils sont tous deux au sol. Ainsi, dès la huitième minute, les Marseillais ne sont plus que dix sur le terrain. Cela ne suffit pas à Quevilly-Rouen, trop tendre en première période. Finalement, les Normands ne marquent pour la première fois que lorsque les adversaires sont à neuf, car Niangbo se fait soigner. Le centre de Vignaud trouve Oliveira. Dans la foulée, Guezoui claque le but du KO sur un contre. Achahbar peut soigner le score à la dernière seconde et les supporters chanter ainsi l'hymne de 98 : « Et un, et deux, et trois-zéro ! » Attention, ce n'était pas encore le Brésil en face.


Sarreguemines 0-3 Niort

Buts : Grange (6e), Dabasse (45e) et Ndoh (88e)

Deux cadeaux en première période contre un club professionnel : Sarreguemines avait beaucoup d'envie, a été capable de poser des problèmes aux Chamois, mais a offert la qualification à son adversaire. D'un coup franc excentré de Grange que le gardien stoppe derrière sa ligne, puis par un dégagement de la tête raté par Bénichou, Niort marque deux fois à des moments-clés, le début de match et à quelques secondes de la pause. Le but de Ndoh en fin de match est anecdotique. Sarreguemines arrête sa folle course en Coupe plus tôt que souhaité.

Par Côme Tessier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 6 heures Papus Camara : « S'attendre à ce qu'ils montrent un autre visage » 17 il y a 8 heures Un quintuple sauvetage fou en FA Trophy 12 il y a 8 heures La gendarmerie saisit 500g de résine de cannabis à l'effigie de CR7 35
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom