Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 17e journée
  3. // Toulouse/Monaco (0-2)

Berbatov guide Monaco

Dans un match globalement maîtrisé, Monaco a disposé de faibles Toulousains (2-0), notamment grâce à Berbatov, auteur d'un doublé. De bon augure à quelques jours de son choc face au Zénith Saint-Pétersbourg.

Modififié

Toulouse FC - Monaco
(0-2)

D. Berbatov (42'), D. Berbatov (76') pour Monaco.


L'histoire se répète au Stadium. Comme la saison dernière, Monaco repart de Toulouse avec les trois points, un succès 2-0 et une réalisation de grande classe. Après Ocampos l'année dernière, c'est Dimitar Berbatov qui a signé le geste de la rencontre. Alors qu'on approche du terme d'une première période sans grand relief entre Toulousains et Monégasques, l'attaquant enfile le beau costume. Un centre d'Anthony Martial venu de la droite, un excellent contrôle du Bulgare, puis un impensable exter' du droit dans le petit filet opposé font se lever, à juste titre, le banc monégasque. Ali Ahamada est sur le cul. Car jusque-là, l'ancien joueur de Manchester United est loin de réciter sa plus belle partition. Dispensateur de taquets lors de ses duels qui lui valent rapidement une biscotte, parfois nonchalant comme sur cette action où il marche en position de hors-jeu alors que Martial voulait le solliciter, le Bulgare a su jaillir au meilleur moment. Auteur d'un penalty transformé avec sang-froid en seconde période et donc auteur d'un doublé, Berbatov a rappelé à tous ceux qui l'auraient éventuellement oublié qu'il est un joueur de très grande classe, de ceux capables de gestes insoupçonnés et inattendus.

Apathie toulousaine


Grands, les Toulousains sont loin de l'avoir été ce vendredi soir. Le début de match tourne d'ailleurs clairement à l'avantage des visiteurs. Dans le très oxydable cadenas garonnais, les Asémistes combinent d'entrée et les flèches que sont Martial et Ferreira Carrasco empoisonnent la vie des défenseurs toulousains. C'est le long de ligne que la menace gronde, mais c'est pourtant plein axe que les Monégasques se procurent leur première occasion peu avant la demi-heure de jeu. La louche astucieuse de Moutinho trouve Bernardo Silva qui crochète Ahamada en l'air avant d'échouer à redresser son ballon vers Berbatov. Également lancé par le milieu portugais, Anthony Martial s'offre lui aussi une occasion dans la foulée en jouant de sa vivacité : sa frappe puissante trouve les gants d'Ahamada. Le portier toulousain ne pourra en revanche absolument rien quelques minutes plus tard sur l'inspiration géniale de Berbatov pour le 1-0. Sans mordant, incapable d'accélérer le jeu, les partenaires d'un Wissam Ben Yedder bien seul en pointe laissent à Aymen Abdennour l'occasion de vivre des retrouvailles paisibles dans son ancien jardin. Plus tranchante, l'ASM vire logiquement en tête à la pause.

Grigore sombre


Désabusé par le comportement de ses partenaires au moment de regagner les vestiaires, Ali Ahamada se transforme en sauveur au retour des vestiaires. Toujours plongés dans une profonde léthargie, les hommes d'Alain Casanova laissent Martial et Bernardo Silva combiner à leur guise sur le coup d'envoi. Le Portugais, dans un angle fermé, bute finalement sur le portier toulousain alors que Berbatov réclamait le ballon seul au second poteau. La suite ? Un réveil vaporeux des locaux qui tentent plus de choses, mais dont les actions précipitées manquent d'impact. Si Ben Yedder croit obtenir un penalty suite à une faute de Bakayoko, l'arbitre ne loupe pas Dragos Grigore dans la foulée lorsque celui-ci fauche Fabinho en plein slalom. Déjà auteur d'un tacle assassin sur Martial quelques minutes auparavant, le Roumain offre une balle à Monaco que Berbatov ne gâche pas. Avec ce 2-0 en poche, l'ASM gère tranquillement les débats jusqu'au coup de sifflet final. Preuve de son mutisme offensif, le Téfécé claque sa première frappe cadrée du match dans le temps additionnel de la rencontre. Supérieurs, les Monégasques peuvent désormais flairer les places d'honneur. Septième de Ligue 1, l'ASM va désormais se tourner vers son choc de Ligue des champions contre le Zénith mardi. Et il y a fort à penser que l'actuel leader du championnat russe sera un tout autre adversaire que ce frileux Toulouse FC.

⇒ Résultats et classement de L1

Par Aurélien Renault
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 5 heures Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 15
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur