Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 20ème journée

Benzema sauve le Real

Le Real gagne tristement, le Barça continue à exploser des records, Villarreal se sort les doigts, l'Espanyol confirme son excellent état de forme et Valence s'offre un succès difficile face aux nouveaux riches de Malaga. Résumé d'une 20ème journée de Liga agréable.

Modififié
Almeria 3 – Osasuna 2

Match de puceaux au stade des jeux méditerranéens puisqu'Almeria recevait Osasuna. Un duel d'impuissants entre la seule équipe à ne pas avoir remporté un match à domicile et la dernière escouade vierge de victoire à l'extérieur. Malgré ce panorama désolant, le match a été loin d'être ennuyeux. Les Andalous, beaucoup plus entreprenants que les Navarrais, ont finalement remporté la mise après s'être fait quelques frayeurs à la fin du match. La première fois, c'est toujours douloureux.

L'homme du match : Hernán Bernardello. L'Argentin a été l'homme clé de l'entrejeu andalou aussi bien dans la récupération que dans les relances. Qui a dit providentiel ?

Buts : 1-0, M.07: Carlos García. 2-0, M.10: Leo Ulloa. 2-1, M.23: Aranda. 3-1, M.54: Leo Ulloa. 3-2, M.91: Leka


Getafe 1 – Espanyol Barcelone 3

L'Espanyol Barcelone est d'ores et déjà l'équipe révélation de la saison. Jeunes, décomplexés et très ambitieux dans le jeu, les joueurs catalans ont fait imploser un Getafe ronronnant et faiblard en défense. C'est la première fois depuis quatre ans que les Pericos s'imposent au Coliseum banlieusard. Avec cette nouvelle victoire à l'extérieur, les Barcelonais peuvent encore croire en une qualification en Ligue des Champions. Pochettino peut être content. Certains commencent déjà à se dire que le meilleur entraineur de la capitale catalane, c'est lui. A surveiller.

L'homme du match : Sergio Garcia. Champion d'Europe Espoirs en 2004 avec l'Espagne, puis otage du Betis Seville en deuxième division pendant un an et demi, le joueur formé à La Madia retrouve petit à petit des sensations. Passeur décisif et buteur, Garcia est à l'image de son club : il monte en puissance.

Buts : 1-0, min. 13: Miku. 1-1, min. 53: Luis García. 1-2, min. 59: Callejón. 1-3, min. 64: Sergio García.


Real Saragosse 1 – Deportivo La Corogne 0

Match dégueulasse. Sans aucun doute l'un des pires de la saison. Saragosse a gagné et sort de la zone de rélégation tandis que le Depor s'y enfonce... Une triste soirée.

L'homme du match : Leo Franco. Le gardien argentin n'a pas fait de bourde et c'est déjà un miracle. Et pour cause : le Depor n'a frappé aucune fois au but pendant 90 minutes.

But : 1-0. min.38. Boutahar.


Sporting Gijon 1 – Atletico Madrid 0

Au fond du puits il y a encore quelques journées, le Sporting Gijon a réalisé un bon début d'année 2011 avec sept points pris sur neuf possibles. Dans un match avec plus d'émotions que de jeu, les Asturiens ont écrabouillé un Atletico pathétique. Fantomatiques, les Madrilènes sont retombés dans leurs travers tragicomiques. Nullissimes en défense, inexistants en milieu de terrain et sans caractère en attaque, les Colchoneros ont fait peine à voir. Pour eux, la saison risque encore d'être très très longue.

L'homme du match : Perea : le Colombien est un monstre physique, mais avec un ballon, c'est une brèle. C'est lui qui perd la chique sur le but de Barral.

Buts : 1-0: m.51: Barral


FC Valence 4 – Malaga 3

Le projet de nouveau riche de Malaga commence à porter ses fruits. Malgré la défaite et le fait de jouer à 10 dès la 27ème minute, les Andalous ont baladé les Che pendant tout le match. Avec ses huit nouveaux joueurs, Pellegrini fait ce qu'il n'a pas su faire au Real Madrid : mettre des buts et faire le show. Seul problème, Malaga a fini à 9 à la 65ème minute laissant ainsi les Valencians triompher à la dernière minute. Le vainqueur du soir n'est pas nécessairement celui qui a pris 3 points.

L'homme du match : Banega. Entré en cours de match, l'Argentin a renversé le match, ses adversaires, le public et le résultat. Putain de génie.

Buts : 0-1, m.10: Rondón. 1-1, m.17: Mata, de penalti. 1-2, m.34: Rondón. 2-2, m.53: Soldado. 3-2, m.67: Banega. 3-3, m.79: Baptista. 4-3, m.90: Aduriz.


FC Séville 4 – Levante 1

Séville s'est refait la cerise avec un Levante qui a perdu ses cinq derniers matchs. Les Andalous n'ont jamais été inquiétés dans le jeu et se sont rassurés avant leur affrontement contre le Real Madrid en demi-finale de la Coupe d'Espagne. A noter le bon match d'Escudé, nickel en défense et auteur d'un joli but de la tête. Ça faisait vingt-et-un mois. Un bail, hein...

L'homme du match : Luis Fabiano. Avec un hat-trick, c'est dur de ne pas l'être. Reste à savoir si ça va enfin réveiller le Brésilien...

Buts : 1-0, M.28: Luis Fabiano. 2-0, M.39: Escudé. 3-0, M.43: Luis Fabiano, de penalty. 3-1, M.58: Xisco Muñoz. 4-1, M.68: Luis Fabiano



Real Madrid 1 – Real Majorque 0

Le Real a gagné mais il a beaucoup ressemblé à celui de Pellegrini. Brouillons, patauds, ennuyeux, peu spectaculaires et mal organisés, les Merengues ont navigué entre le néant et la faute professionnelle jusqu'à l'entrée en jeu des deux métronomes Xabi Alonso et Ozil. Mourinho pensait faire souffler ses cerveaux. Il aurait pu s'en mordre les doigts si Benzema n'avait pas mis son deuxième but de la saison. Ce Real ne peut pas se relâcher. Ce Real n'en a tout simplement pas encore la capacité. Special One ou pas.

L'homme du match : Kaka : comme Gago il a fait de la peine à voir jouer. Sans le Brésilien, le Real a beaucoup mieux tourné. Mais bordel c'est quoi son problème ?

Buts : 1-0, min.61 : benzema

FC Barcelone 3 – Racing Santander 0

La promenade de santé continue pour le Barça, qui vient d'égaler son record historique de victoires consécutives : quatorze. Cette fois-ci c'est le Racing qui n'a pas suivi la cadence imposée par des Culés au meilleur de leur forme. Seule l'affaire Daniel Alves pourrait avoir des répercussions sur le tonnerre mécanique Blaugrana. Pour renouveler son contrat, l'Auriverde exige le même salaire que Xavi ou Iniesta mais le club ne propose “que” six millions. Soit trois de moins que Manchester City. Affaire à suivre.

L'homme du match : Victor Valdes : il est souvent considéré à tort comme le maillon faible du groupe, pourtant, le portier chauve est actuellement dans la forme de sa vie. La preuve avec des arrêts décisifs et particulièrement spectaculaires face au Racing.

Buts : Pedro, Messi, Iniesta



Villarreal 2 – Real Sociedad 1

Le Sous-Marin Jaune a été plus laborieux que d'habitude. Gênés par des Basques bien en place et tenaces, les Amarillos ont néanmoins trouvé les ressources nécessaires pour venir arracher une précieuse victoire. Confirmation également que Garrido a su insuffler une vertu qui a longtemps manqué aux pensionnaires du Madrigal : du caractère.

L'homme du match : Rossi : auteur d'un doublé et très incisif, l'Italo-Américain est aujourd'hui l'un des seuls attaquants de la Liga qui pourrait être titulaire chez les deux ténors du championnat. Ça situe le niveau du bonhomme.

Buts : Aranburu, Rossi (x2)

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 15
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall lundi 16 juillet La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)