En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 5e journée
  3. // Ce qu'il faut retenir

Benzema relance le Real

De l'Andalousie à la Galice, la Liga a offert quelques très belles rencontres ce week-end. Le Real et le Barça, eux, ont galéré. Avec un but et un bon match, Benzema a enfin lancé sa saison. Avec trois équipes dans le Top 6, les Andalous ont le sourire.

Modififié
Barça et Real vivent un début de saison assez étrange. Collectivement et individuellement, ils sont loin de leur meilleur niveau, à l’image de leur leader respectif, Messi et Cristiano Ronaldo, pas au top dans le jeu mais décisifs. La différence entre les deux, c’est 8 points. Et c’est énorme. Ce week-end, les bougres en ont chié pour venir à bout de Grenade et du Rayo Vallecano. Après deux défaites consécutives à l’extérieur, le Real s’est relancé en remportant son derby à Vallecas. Sans flamber. Karim Benzema, en revanche, s’est distingué. Après son but contre City, l’ancien Gone, très actif, a scoré pour la première fois de la saison en Liga. Une bonne nouvelle pour la Maison Blanche, et pour la Maison Bleue, à quelques semaines de son déplacement en Espagne. En cinq journées, l’attaquant cocorico a été titularisé deux fois. Les deux seules victoires du Real Madrid. Hasard ou pas, c’est une donnée qui n’échappera pas à Mourinho. Les temps sont plus difficiles pour les Allemands de la maison, Özil et Khedira, dont les places dans le onze ont été sérieusement remises en cause par les arrivées de Modrić et Essien.

Du beau jeu

Si les deux favoris du championnat ne régalent pas encore leurs supporters (avec 5 victoires en 5 matchs, les fans du Barça ne se plaignent pas pour autant), d’autres le font à leur place. Sur les pelouses du Betis samedi, de l’Atlético dimanche ou de La Corogne hier, il y a eu du beau jeu. Des matchs ouverts et rythmés, des équipes joueuses et portées vers l’avant, de la qualité technique et du jeu au sol. Les ingrédients des belles rencontres. Mention spéciale à l’Atlético Madrid quand même, équipe la plus sexy de ce début de saison. Portés par Falcao, Arda Turan et le jeune Koke, les Colchoneros, tombeurs d’un valeureux Valladolid, ont encore attaqué de tous les côtés, surtout en première mi-temps. Et ce, sans Cristian Rodríguez (entré à la 88e), Emre et Raúl García. Simeone dispose d’un bien bel effectif. Capable d’aller bousculer les deux puissants ? Sur ce qu’il montre en ce moment, on pourrait le penser, mais la saison est longue. Dans l’euphorie ambiante, Godín s’est même offert le but du week-end, au terme d’une superbe chevauchée de 50 mètres. L’Atlético Madrid reste sur une série de cinq succès et de 15 matchs sans défaite toutes compétitions confondues. Solide.

L’Andalousie en force


Au contraire du Pays basque ou de la région de Valence, l’Andalousie traverse une belle période sur le plan footballistique. Peut-être une petite compensation vis-à-vis de la crise économique qui ravage la région. Les dirigeants du Betis avaient promis à leurs fans de leur offrir des victoires et un jeu attrayant pour les remercier de leurs efforts en ces temps difficiles. Promesse tenue, pour l’instant, avec une troisième victoire en quatre matchs, au Villamarin, face à l’Espanyol. Avec le FC Séville et Málaga, ils sont trois clubs de la région dans le Top 6 de la Liga. Seul Grenade, qui a joliment résisté au Barça au Camp Nou, est en difficulté en bas de tableau. Un peu à l’image de l’Atlético, le FC Séville a peu touché à son effectif cet été mais ses recrues de la saison passée ont terminé leur phase d’acclimatation et jouent enfin à leur niveau (Rakitić, Trochowski, Medel). Et Jesús « Speedy Gonzalez » Navas survole les débats. Après son succès sur le Real, la bande à Michel est allée chercher le podium à La Corogne, dans un très beau match de football. Málaga continue de son côté à être irrésistible, avec un bon match nul à San Mamés. En 8 matchs officiels cette saison, les hommes de Pellegrini n’ont encaissé que deux buts. Solide, aussi.

Résultats et Classement

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 7 heures 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3 il y a 50 minutes Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin Hier à 18:19 151 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 2
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 13:52 Football Recall, épisode 6 :Real-PSG et le Barça écossais 2 Hier à 12:15 L'étrange penalty de Cristiano Ronaldo 57