En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. //
  3. // Itw Stéphane Beaud

« Benzema a été présenté comme un présumé coupable »

L'Euro en France, c'est aussi l'occasion d'analyser en profondeur les rapports entre notre cher pays et son équipe nationale. Pour ce faire, quoi de mieux qu'un entretien avec le sociologue Stéphane Beaud, auteur de deux ouvrages passionnants sur les Bleus (Traîtres à la nation ? et Affreux, riches et méchants ?), pour revenir par exemple sur l'affaire de la sextape et en comprendre les enjeux... nationaux.

Modififié
En 2010, votre livre Traîtres à la nation ? était votre contre-explication par rapport aux événements de Knysna. Quatre ans plus tard, dans Affreux, riches et méchants ?, vous proposiez une explication de l'infamie des Bleus entre 2010 et 2014. Au vu de la « richesse » de l'affaire Benzema-Valbuena, vous avez prévu quelque chose pour cet Euro 2016 en France ?
Non, pas exactement. On pourrait désormais passer sa vie à commenter ces multiples « affaires » dans le foot et ce n’est pas un de mes sujets de prédilection. Peut-être convient-il de commencer par un préalable important. Celui de la manière dont essaient de travailler sur ces sujets les chercheurs en sciences sociales. Première remarque : si ces « affaires » dans le football français qui se répètent depuis la grève de Knysna – citons l’affaire des quotas en 2011, le conflit Nasri/journalistes lors de l’Euro en 2012, la virée en boîte à Paris la veille de match de cinq joueurs Espoirs (dont Griezmann) en 2013, enfin l'affaire Benzema-Valbuena en 2015/16… – existent, c’est essentiellement parce qu’elles sont « sorties » par la presse sportive. Comme le montre de manière frappante ce qui aurait dû rester un « secret de vestiaire » : les insultes d’Anelka visant Domenech, son sélectionneur, lors du Mondial en 2010 en Afrique du Sud. Ce sont à leur manière de merveilleux scoops qui font la gloire et la fierté des journaux ou journalistes qui en sont les auteurs. Ces « affaires » , baptisées comme
« Le premier réflexe du sociologue doit être de prendre pour objet la manière dont la presse fabrique ces affaires puisqu’elle participe grandement, que les journalistes le veuillent ou non, à la constitution de celles-ci en "problèmes" publics qui font obstacle à la compréhension de l’univers sportif. » Stéphane Beaud
telles par les médias, sont désormais, compte tenu de la force de l’impact médiatique du foot, de véritables « mines d’or » pour la presse, notamment écrite, qui connaît un accroissement de la compétition dans le domaine de l’information. Or à mon sens, le premier réflexe du sociologue doit être de prendre pour objet la manière dont la presse fabrique ces affaires puisqu’elle participe grandement, que les journalistes le veuillent ou non, à la constitution de celles-ci en « problèmes » publics qui font obstacle à la compréhension de l’univers sportif. Les sciences sociales vont donc ensuite étudier ce que cela dit, au fond, des transformations des relations professionnelles entre journalistes et footballeurs professionnels (on se limite ici à ce segment de ce sport). Deuxième remarque : le sociologue travaille ici loin des sources, sans filet et il doit être assez prudent dans ses interprétations. Les mieux placés restent, bien sûr, les journalistes sportifs, notamment ceux pour lesquels le foot est leur spécialité, qui sont en contact permanent avec les joueurs (leurs « sources » premières), les agents, voire les entourages. C’est la raison pour laquelle ils produisent, par leurs articles quasi quotidiens un ensemble de données intéressantes sur ce milieu, aujourd'hui très largement impénétrable au quidam (le sociologue l’est dans ce milieu…), notamment beaucoup d’éléments objectifs sur les propriétés sociales et les carrières des joueurs, que les sociologues peuvent et doivent analyser avec recul, distance et sens critique. Ce qui peut rendre d’ailleurs parfois compliqué ou difficile le rapport entre les journalistes sportifs et les (rares) sociologues qui s’intéressent à ces questions. Au fond, tout ceci se calque un peu sur le modèle de ce qu'il se passe, de longue date, entre les journalistes politiques et les sociologues du politique.

Dans votre dernier article, « L'affaire Benzema remise en perspective » , coécrit avec Akim Oualhaci (Sports populaires, sportifs impopulaires, le 8 mars 2016, sur laviedesidees.fr), vous expliquez en préambule que cette affaire « mérite d’être analysée et expliquée, parce que s’y joue, au-delà d’un conflit entre deux joueurs de l’équipe de France, une partie très révélatrice des tensions sociales et ethniques qui, sur fond d’attentats terroristes et de montée concomitante du racisme, traversent la société française, avec la « jeunesse des banlieues » au banc des accusés. » Tous les acteurs de cette affaire (protagonistes, journalistes, politiques... ) en ont-ils conscience ?
Bonne question ! Difficile toutefois d’y répondre de manière pertinente et sûre, sans avoir fait l’enquête. Mon hypothèse est que la plupart des acteurs de ces dites affaires, notamment les journalistes qui travaillent le plus souvent dans l’urgence et sont en quelque sorte « pris » par les enjeux internes à leur milieu professionnel, ne mesurent pas toujours bien qu’elles ont quand même pour effet, dans la mesure où sont mis sur le banc des accusés presque exclusivement
« Mon hypothèse est que la plupart des acteurs de ces affaires, notamment les journalistes qui travaillent le plus souvent dans l’urgence et sont en quelque sorte pris par les enjeux internes à leur milieu professionnel, ne mesurent pas toujours bien qu’elles ont quand même pour effet, dans la mesure où sont mis sur le banc des accusés presque exclusivement des joueurs de cité, de produire des représentations durcies, et même caricaturales, du monde social des jeunes de banlieue. » Stéphane Beaud
des joueurs de cité, de produire des représentations durcies, et même « caricaturales » , du monde social des jeunes de banlieue. En ce sens, ces « affaires » ne sont ni anecdotiques ni faites pour endormir le peuple : elles ont, à mes yeux, un sens profondément politique. C’est la raison pour laquelle j’ai voulu écrire, presque à chaud, ce livre Traîtres à la nation ? avec Philippe Guimard. Car j’avais trouvé à la fois étonnant et assez incroyable que personne (je pense qu’on peut dire cela comme ça…) n’ait osé soulever à l’occasion de cette grève (une « bonne grève » , vu son impact, comme l’avait qualifiée Bernard Thibaut, secrétaire de la CGT) une question cruciale : mais pourquoi diable ces joueurs ont-ils fait grève ? Pourquoi ont-ils fait cette « grosse connerie » , pour reprendre l’expression employée après coup par certains joueurs grévistes ? À la place, à quoi a-t-on assisté ? À une condamnation morale et sportive qui est tombée très vite et très fort contre ces « mutins » . Mais le contexte et le « système de relations » , pour reprendre un terme technique de sociologue, qui ont rendu possible cet événement improbable, ont été entièrement laissés dans l’ombre. Or, à mes yeux, seule la mise au jour de ce système permet de rendre intelligible cette forme d’action collective perçue sur le moment comme insensée ou « irrationnelle » et, par là même, d’évacuer des explications psychologisantes ou empreintes d’un véritable « racisme de classe » (l’image du « footballeur à un demi-neurone » dont parle Laurent Blanc dans son interview avec Vincent Duluc).


Revenons à ce qu’on appelle l’affaire Benzema…
Rappelons que, depuis 2010, il y a plusieurs types d’accusation qui se conjuguaient et qui visaient la personne de Benzema, bien avant l’affaire du chantage à la sextape. La première est purement sportive : nombre d’aficionados ont jugé que pendant longtemps il jouait et « se donnait moins » dans ses matchs en équipe de France que dans ceux du Real Madrid avec, comme preuve à l’appui, sa longue disette de buts chez les Bleus, avant le match retour contre l’Ukraine. La deuxième est liée à son « comportement » , son être perçu, c'est-à-dire ce qu’il donne à voir de lui-même dans l’espace public, en dehors de son cercle d’amis (où on le dit très différent), à savoir un visage fermé, des réponses monosyllabiques, un caractère jugé peu avenant, et un style de vie caractérisé par sa passion pour le rap, son goût des grosses cylindrées et une certaine forme de culture bling-bling, sans compter l’affaire Zahia dans laquelle son nom est apparu. La troisième est liée à son origine algérienne (il est lui-même ce qu’on appelle une troisième génération, issu de deux parents nés ou venus enfants en France, son père, Hafid, à 9 ans…) qui en faisait un suspect « naturel » pour ceux qui ont des comptes à régler avec les enfants d’origine algérienne et qui vont sans cesser chercher la petite bête, comme quand on l’a accusé d’avoir aidé au financement d’une mosquée dans la région lyonnaise ou plus récemment, lorsque la petite-fille de Le Pen lui reproche d’avoir dit que son pays était l’Algérie et la France un « choix juste sportif » .

L’épisode du chantage à la sextape en a donc rajouté une couche…
Sans aucun doute… Mais ce qui a alors été surtout mis en cause chez Benzema, ce sont, je crois, moins ses origines que ses fréquentations et surtout ce que beaucoup lui reprochent : son manque coupable de discernement dans cette histoire ( « on ne joue pas avec ces choses-là » ).
« Ce qui a surtout été mis en cause chez Benzema avec cette de chantage à la sextape, ce sont, je crois, moins ses origines que ses fréquentations et surtout son manque coupable de discernement dans cette histoire. » Stéphane Beaud
Plus exactement, le grief qui lui est fait notamment par nombre d’éducateurs sportifs dont une majorité est aujourd'hui d’origine immigrée (ma source ici est l’ensemble des prises de position qu’on peut relever dans la presse internet ou dans Le Parisien) est de ne pas avoir su rompre avec ses amis d’enfance, d’avoir pu être mêlé de près ou de loin à cette affaire, et ainsi, en ayant mis un doigt dans ce vilain engrenage, d’avoir pu laisser prise trop facilement aux accusations à la Daniel Riolo sur le Racaille football club.

Comment analysez-vous la sortie médiatique de Karim Benzema dans Marca, 10 jours avant le début de l'Euro ? Et surtout, quel sens et quelle portée peut-on donner à ses propos ?
Pour résumer mon propos, « la vengeance est un plat qui se mange froid » . Bien sûr, il faudrait connaître plus précisément le contexte et les conditions de l’interview de Benzema avec Marca, mais on peut quand même faire l’hypothèse suivante. Sa prise de parole, assez tonitruante, intervient le lendemain de l’interview de Cantona au Guardian et surtout quatre jours après son titre de champion d’Europe avec le Real Madrid. Il en est tout auréolé, on le voit même poser en une de Marca, sourire aux lèvres, avec sa médaille autour du cou et la montrant fièrement aux lecteurs. Il peut dès lors, sans doute avec son agent Karim
« Depuis le début de cette affaire (octobre 2015), il faut savoir que Benzema a bien été obligé de subir, de se taire et, on s’en doute, de ronger son frein. » Stéphane Beaud
Djaziri, s’occuper tranquillement du cas de l’équipe de France et, si l’on peut dire, « contre-attaquer » sans ménagement. Depuis le début de cette affaire (octobre 2015), il faut savoir que Benzema a bien été obligé de subir, de se taire et, on s’en doute, de ronger son frein. Mais quand il est à la fois exclu des Bleus et champion d’Europe avec le Real Madrid, il peut « parler » et faire jouer publiquement ce formidable paradoxe : alors qu’il est considéré en Europe comme l’un des meilleurs attaquants du continent, il se retrouve privé de l’Euro, « chez lui » (la France est son pays), banni des Bleus par le sélectionneur. Si l’on se place du point de vue de Benzema, et seulement de ce point de vue, c’est un pur déni de justice.

Et si on se place d’un autre point de vue ?...
Eh bien ! C’est plus compliqué !... Pour pouvoir se prononcer en toute équité dans cette affaire, il faudrait avoir accès au dossier judiciaire. Les journalistes du Monde qui ont sorti les extraits de son audience avec le juge Nathalie Boutard disent qu’il y a « quelque chose » contre lui dans le dossier, les grands avocats du barreau qu’il a engagés à son service (Maîtres Jakubowicz et Dupond-Moretti…) jurent du contraire. Attendons le procès. De mon point de vue, c'est-à-dire du point de vue sociologique, cela aurait été passionnant, par exemple, de pouvoir suivre de près la manière dont la machine judiciaire s’est mise en marche et aussi de pouvoir entendre le juge d’instruction (une femme) sur la manière dont elle est entrée dans ce dossier, dont elle a aussi évolué dans son appréhension de l’affaire, dont elle a peut-être par moments douté du schéma majoritaire ( « Benzema, coupable, forcément coupable… » ). Mais passons… Ce qui a sans doute déterminé Benzema à élever à ce point la voix et à dénoncer ouvertement ce qu’il a appelé la « partie raciste de la société française » qui aurait fait pression sur le sélectionneur - qui l’a pourtant défendu jusqu’au bout, tout comme le président de la Fédération Noël Le Graët, qui n’a jamais caché son affection pour le joueur, au grand dam de la plupart des commentateurs -, c’est le traitement médiatique qu’il a subi, qui a été hors normes, à tout point de vue. Là aussi, il n’est pas contestable qu’il a été présenté, notamment à travers les trois grands scoops de L’Équipe (longue transcription des écoutes téléphoniques entre Benzema et son ami Karim Zenati), du Monde (longue transcription de l’audience avec le juge), de Libération (la Une sur son statut de témoin assisté dans une affaire de blanchiment d’argent sale) comme un présumé coupable. C’est d’ailleurs ce mode de construction de l’affaire, notamment par ce qui reste comme le « journal de référence » de la presse française (Le Monde), qui a précipité la politisation de l’affaire avec l’intervention du ministre des Sports, puis du Premier ministre, qui se sont prononcés publiquement pour une interdiction de sélection du « fautif » , avant d’être rappelés à l’ordre par le président François Hollande.

Propos recueillis par Benjamin Laguerre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure 390€ à gagner avec l'OM & la Real Sociedad
il y a 7 heures Le tacle ridicule de Bonucci 40 il y a 7 heures Cantona déclare à nouveau son amour pour Pastore 61 Hier à 17:42 OFFRE SPÉCIALE : 500€ de bonus offerts aux gros parieurs ! Hier à 15:48 Mario Balotelli parodie Mario Kart 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 11:27 Le numéro 2 des ultras de Boca Juniors tué par balles 23 Hier à 10:06 Craig Bellamy : « Le foot anglais est prêt à accepter l'homosexualité » 69 Hier à 00:10 Steven Gerrard n'a pas une bonne mémoire, mais beaucoup de répondant 37 mercredi 22 novembre Un espion, des drones et des caméras cachées à la solde de Grêmio 9 mercredi 22 novembre Il marque un doublé, puis voit naître son enfant 20 mercredi 22 novembre 359€ à gagner avec Chelsea, Bayern & Juve - Barça mardi 21 novembre Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 2 mardi 21 novembre Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 mardi 21 novembre Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 34 mardi 21 novembre Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45 mardi 21 novembre Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 19 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 27 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 30 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 16 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 15 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 18 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 46 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 189 lundi 13 novembre OM : la photo souvenir d'Évra 43 dimanche 12 novembre Le geste de grande classe de la réserve du Rayo Vallecano 14 dimanche 12 novembre Un penalty d'une dimension parallèle marqué en D4 roumaine 21 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 vendredi 10 novembre Le but classieux de Lys Mousset lors de France-Bulgarie 6 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Ben Arfa piégé comme un bleu par Hanouna 50 jeudi 9 novembre Le but de furieux signé Keisuke Honda en Coupe du Mexique 16 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Le tacle assassin d'un U17 de Fenerbahçe face à Galatasaray 22 dimanche 5 novembre Le but magnifique de Meijers face au Feyenoord 1 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 24 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre LE RÉCAP DE LA #SOFOOTLIGUE: BILAN DU MOIS D'OCTOBRE 8 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 vendredi 3 novembre MHD présente le nouveau maillot du Cameroun 9 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Le superbe but d'une joueuse de Nancy face à Grenoble 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre Le but « messiesque » d'un jeune de 14 ans du Benfica 11 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9
À lire ensuite
Galère sur la Riviera