En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 37 Résultats Classements Options

Benoît You : « L'ASEC est la locomotive du football ivoirien »

Entre deux coups de fil urgents, Benoît You, le directeur général de l'ASEC Mimosas, reçoit dans son bureau, situé en plein cœur du magnifique complexe sportif de Sol Béni. La mine concentrée et le regard perçant, il partage sans sourciller ses convictions sur la suprématie nationale de son club, la formation des jeunes et le développement du football ivoirien.

Modififié
Bonjour Benoît, pouvez-vous me présenter Sol Béni, le centre où nous nous trouvons ?
Sol Béni est le centre d'entraînement de l'ASEC Mimosas depuis 1989. Au départ, quand il a été loué, il n'y avait qu'un seul terrain et il n'y avait pas d'accès à l'eau et l'électricité. Depuis, l'association de l'ASEC en est devenue propriétaire, ce qui est très rare en Afrique, et le complexe s'est développé au fil des années. Nous avons construit d'autres terrains, puis une école, une infirmerie, un internat et plus récemment un hôtel de 30 chambres avec piscine. Le complexe est réservé à notre équipe professionnelle et à notre centre de formation, mais quand ils sont à Abidjan, les Éléphants viennent aussi ici pour se préparer, car Sabri Lamouchi, comme ses prédécesseurs, apprécie beaucoup les installations.


Comparées au reste du pays, les conditions sont clairement optimales pour s'entraîner…
Ce qu'il faut savoir, c'est que l'ASEC, avant d'arriver à Sol Béni, faisait comme tous les autres clubs ivoiriens, c'est-à-dire qu'on s'entraînait à droite à gauche, un jour à l'université, l'autre à l'école de police, en fonction des disponibilités. L'homme qui a vraiment tout changé, c'est Maître Roger Ouégnin. Après son élection à la présidence du club en novembre 1989 et l'arrivée du coach Philippe Troussier, c'est lui qui a eu l'idée de louer le terrain, puis de le racheter. Ensuite, en 1993, est venue se greffer l'idée d'un centre de formation (l'académie Mimosifcom). Depuis cette date, notre mission, c'est de former les meilleurs joueurs ivoiriens. L'ASEC Mimosas a été précurseur, Sol Béni est l'un des premiers centres de formation proprement dit à avoir vu le jour en Afrique, avec la réussite que l'on connaît.

Quels sont les joueurs les plus fameux à être passés par ici ?
L'ASEC Mimosas a formé beaucoup de joueurs, mais les plus connus sont ceux qui jouent en équipe nationale : Yaya et Kolo Touré, Gervinho, Didier Deguy Zokora, Salomon Kalou, Aruna Dindane, Baky Koné, Emmanuel Eboué… Plus récemment, on a sorti Didier Ya Konan qui joue à Hanovre, Gohi Bi Cyriac à Anderlecht, Ismaël Diomandé à Saint-Étienne ou encore Souleymane Sawadogo à Auxerre… Donc effectivement, la liste est longue, l'ASEC a bien travaillé. C'est une fierté, mais il faut continuer, ce n'est jamais fini, il y a encore beaucoup d'enfants qui veulent être formés et faire carrière. Seulement, aujourd'hui, il y a plus de concurrence, beaucoup plus de centres en Côte d'Ivoire et à l'étranger, et dans ce contexte, il faut continuer à se battre pour améliorer la qualité du travail.




J'imagine que la formation, puis la vente de ces espoirs font partie intégrante de votre modèle économique ?
Tout à fait, notre club vit essentiellement des transferts de joueurs et du sponsoring. Contrairement à d'autres pays, les droits télés, le merchandising et les entrées au stade rapportent très peu. Donc c'est pour ça qu'on se concentre sur ces deux activités et on essaie aussi de se développer via notre centre en diversifiant les services proposés, avec un hôtel, restaurant, une salle de sport et plus récemment une radio.

Ce n'est pas frustrant de se séparer sans cesse de ses meilleurs éléments ? Ne souhaiteriez-vous pas parfois pouvoir les conserver ?
C'est le cas de beaucoup de clubs en Afrique. On en a discuté il y a un mois en Afrique du Sud, à l'invitation de la CAF, lors d'un séminaire sur la professionnalisation des clubs de football africains. Tous les clubs sont obligés de céder leurs joueurs, à part quelques exceptions comme le TP Mazembe en République démocratique du Congo qui appartient au gouverneur de la province du Katanga, qui finance largement les activités. D'autres clubs au Maghreb y parviennent, car il y a une certaine ferveur et un pouvoir d'achat un peu plus élevé, mais en Afrique subsaharienne, il faut avouer que c'est très difficile, car le contexte n'est pas favorable.

Vous pensez à terme pouvoir y arriver ?
Nous aimerions, mais bon, il faut rester réalistes, on n'arrivera pas à l'avenir à conserver les joueurs sollicités par les meilleurs championnats européens. Nous ne pourrons jamais nous aligner sur les salaires proposés par des clubs comme le Real, le PSG, Manchester ou même Lyon. Mais ce n'est pas ça qui est gênant, ces clubs ne sont pas nos concurrents. Le vrai défi, aujourd'hui, c'est d'avoir les moyens économiques et sportifs de retenir un joueur, plutôt que celui-ci ne signe en Roumanie, en Moldavie, au Vietnam ou en Thaïlande. Dans ces cas-là, vraiment, il faut qu'on soit assez puissants pour pouvoir concurrencer ces ligues mineures où chaque année partent des dizaines de joueurs ivoiriens, ce qui appauvrit le niveau du championnat national.

Que faut-il améliorer pour y parvenir ?
Le défi est difficile, il faut que chacun joue son rôle. Le salut passe par un État qui participe davantage, en créant l'émergence des conditions d'un football professionnel, avec des infrastructures, des stades, des incitations fiscales pour encourager les clubs à progresser… Il faut aussi une intervention accrue de la Fédération, des clubs sérieux avec des dirigeants sérieux qui ont une vision à long terme et pas seulement la volonté de gagner de l'argent à court terme sur le transfert des joueurs. Il faut aussi une télévision et des médias qui vont jouer leur rôle à travers une bonne diffusion. C'est donc un défi à relever collectivement. En somme, il faut arriver à créer du spectacle comme l'ASEC a pu le faire dans les années 90, à l'époque où les stades étaient pleins.

Racontez-nous un peu cette période dorée.
Je n'étais pas présent personnellement, mais l'ASEC a remporté 15 titres de champions en 17 saisons, de 1990 à 2006, une Ligue des champions africaine en 1998 et une Supercoupe d'Afrique en 1999 (au total, le club pèse 24 titres de champion de Côte d'Ivoire), grâce principalement à la volonté d'un homme, Maître Roger Ouegnin. C'est très rare en Afrique de construire un club sans être intéressé par autre chose que le football, et pourtant, c'était son seul objectif. Il a œuvré chaque jour pour son club, a donné du temps pour que ça marche. L'ASEC a toujours été le club du peuple, le club le plus populaire, mais avant lui, dans les années 80, il n'y avait aucune stabilité, les présidents sautaient chaque année, car les supporters faisaient la loi. Il n'y avait que deux clubs, l'ASEC et l'Africa Sport, le président de l'Afrika était proche du président Houphounet Boigny, l'ASEC avait d'autres soutiens, ça a toujours été très politique…

Vidéo

La rivalité est-elle toujours aussi forte entre les deux clubs phares du pays ?
En Côte d'Ivoire, tu es forcément supporter d'un des deux clubs, mais bon, quand les gens vous parlent des derbys des années 90, les matchs avaient lieu l'après-midi et les stades étaient pleins dès le matin… Ça attirait plus de 50 000 personnes, une vraie effervescence. Aujourd'hui, la rivalité existe toujours, mais vu qu'il y a beaucoup moins de public, elle s'est un peu estompée.

Pourquoi le public ne répond-il plus ?
Comme je l'ai expliqué, il faut bien comprendre que le spectacle a baissé. Depuis l'arrêt Bosman au début des années 2000, tous les meilleurs joueurs ivoiriens ont la possibilité de partir. On assiste à un véritable exode, alors que dans les années 90, les meilleurs joueurs ivoiriens jouaient encore dans notre championnat. J'ai pas les chiffres, mais entre 500 et 1000 joueurs ivoiriens évoluent aujourd'hui à l'étranger. Ils ne pensent qu'à une chose, c'est à partir, car ils vont gagner 2, 3, 5, 10, 100 fois plus à l'étranger. Ce qui fait qu'il ne nous reste que des joueurs moyens, qui changent en plus tous les ans. Le niveau est donc en baisse et c'est pourquoi les gens préfèrent regarder Drogba à la télé plutôt que d'aller dans des stades vétustes, avec des pelouses de mauvaise qualité, clairsemées de joueurs moyens qu'ils ne connaissent pas.


L'incertitude du championnat semble pourtant relancée avec la concurrence nouvelle du Séwé Sport, en passe de remporter son troisième titre d'affilée…
C'est vrai... (pas convaincu) Mais en Côte d'Ivoire, il est difficile de comparer l'ASEC Mimosas et les autres clubs. Tant mieux pour eux, ils gagnent en ce moment, mais l'ASEC a été champion 17 fois au cours de 22 dernières années, a gagné la Ligue des champions, dispose d'un centre d'entraînement reconnu mondialement, a formé la majorité des joueurs évoluant en équipe nationale, dispose de nombreux supporters, d'un magazine, d'une radio… (il tapote sur son clavier) Eux, ils n'ont même pas de site internet... (soupirs) Ça montre bien qu'il n'y a pas de vision à long terme. En sport, il y a des hauts et des bas et nous avons quelques difficultés pour reconquérir notre titre. Il faut dire que l'ASEC a souffert pendant longtemps de l'absence de concurrence et d'incertitudes, quand tu gagnes pendant 17 ans d'affilée... Je souhaite beaucoup de réussite au Séwé dans la construction de leur club, mais c'est un long chemin qui ne s'arrête pas aux résultats sportifs immédiats.

Vous êtes actuellement 2es en championnat. Comment vous envisagez la suite de la saison ?
En ce moment, on est deuxièmes, comme l'année dernière, à quatre points du Séwé. Notre volonté, c'est d'être champions. Après, les résultats sont ce qui sont, cette année l'équipe est moyenne. Dans l'immédiat, l'objectif, c'est de se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe de la CAF. Après notre exploit au tour précédent contre le CS Constantine (0-1, 6-0), nous avons battu en huitième de finale aller les Kaizer Chiefs en Afrique du Sud (2-1). Ensuite, il nous restera aussi à jouer la coupe nationale, dont nous sommes les tenants du titre. Enfin, sur l'aspect club, c'est de continuer à former des bons joueurs et d'être la locomotive du football ivoirien.

Un dernier mot sur la sélection ivoirienne, qui va disputer sa 3e Coupe du monde d'affilée ?
C'est une belle performance pour un pays qui n'avait jamais participé à la compétition auparavant. Maintenant, il s'agit de faire mieux que lors des deux premières éditions (éliminations en poules). J'espère qu'on arrivera au moins en huitièmes de finale, le coach est bon et il y a de bons joueurs, je leur souhaite plein de réussite. En signalant, au passage, que la moitié des joueurs de l'équipe ont été formés ici (sourire entendu).


Propos recueillis par Christophe Gleizes, à Abidjan
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 12:05 OFFRE SPÉCIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! Hier à 18:30 Le Récap "Ligue des Champions" de la #SOFOOTLIGUE Hier à 09:53 408€ à gagner avec PSG, Lazio & Fiorentina
Hier à 14:50 Un U17 suspendu trente ans pour avoir frappé un arbitre 37 Hier à 12:16 Bastian Schweinsteiger : « Je suis ouvert à toutes propositions » 22 Hier à 11:47 Ils ont joué à Marseille ET au PSG (via Brut Sport)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 09:50 Luiz Felipe Scolari va quitter Guangzhou Evergrande 20 jeudi 19 octobre Le très joli but d'Olivier Giroud 35 jeudi 19 octobre Une sauce barbecue géante se frite avec les supporters adverses 27 jeudi 19 octobre Il parcourt 6 000 km pour son club sur Football Manager 30 mercredi 18 octobre Lyon-Duchère : Enzo Reale suspendu 7 matchs 11 mercredi 18 octobre Un club de D3 va construire une tribune debout grâce à un crowdfunding 8 mercredi 18 octobre La roulette insolente de JK Augustin 34 mercredi 18 octobre À Coventry, un fan descend sur la pelouse pour engueuler les joueurs 12 mardi 17 octobre 345€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus mardi 17 octobre 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! mardi 17 octobre Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 13 mardi 17 octobre Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 3 mardi 17 octobre Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10 mardi 17 octobre Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 12 mardi 17 octobre Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 32 mardi 17 octobre Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 6 lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 16 lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32 dimanche 1er octobre Il envoie un coup de boule à son coéquipier en plein match 2 dimanche 1er octobre Le ciseau d'Haller 1 samedi 30 septembre Villas-Boas suspendu huit matchs 1 samedi 30 septembre Un club de D6 allemande sponsorisé par une actrice porno 26 samedi 30 septembre Scolari veut envoyer Ancelotti en Chine 4 samedi 30 septembre Le plan machiavélique de Lucas Digne (via Brut Sport) vendredi 29 septembre Le licenciement d’Ancelotti provoqué par cinq joueurs 70 vendredi 29 septembre L'Ukip accusé d'avoir plagié le logo de la Premier League 19 vendredi 29 septembre Griezmann va publier des romans 50 vendredi 29 septembre Le mode "foot en salle" à FIFA... (via Brut Sport)