En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Benjamin Mendy a passé un level

Modififié
Débarqué à Marseille à l'été 2013 en provenance du Havre pour 3,5 millions d'euros, l'arrière gauche de 20 balais a vécu une première année compliquée.

Annoncé comme un crack, Mendy peinait à mettre un pied devant l'autre. La pression ? La différence de niveau entre la L1 et la L2 ? Le jeunot a tout éclairci, plutôt humblement, dans les colonnes de L'Équipe : « Tactiquement, j'étais perdu. Déjà au Havre, ce n'était pas mon meilleur domaine, j'étais faible là-dessus. Je n'ai pas eu honte, mais il y a des matchs où je ne me reconnaissais pas. Même ma famille me le disait : "Ce n'est pas le Benjamin qu'on connaît." Ça me touchait, mais moi, je ne suis pas quelqu'un qui montre les choses. »

Mendy a aussi identifié d'autres soucis, d'ordre tactique aussi, mais côté vie privée cette fois-ci : « Mon hygiène de vie, le sommeil, des éléments comme ça, ont fait que je n'étais pas à mon meilleur niveau. Il y a des moments où j'allais au ciné, au resto. Je rentrais à des heures tardives, et ça ne se fait pas. J'étais le Benjamin du Havre alors qu'il fallait changer des choses. J'ai un peu fait preuve de suffisance, c'est vrai. Je n'étais pas assez travailleur. »


Depuis l'arrivée de Bielsa - celui qui a fait de Jérémy Morel un arrière central de qualité - Benjamin Mendy s'est métamorphosé et carbure, comme l'équipe, à un rythme de champion avec 4 passes décisives.
FB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9