Benítez et la transition de Chelsea

Modififié
0 3
Affirmer que Roman Abramovitch n’est pas un propriétaire patient serait une lapalissade. Le boss de Chelsea a, depuis son arrivée au club, viré sept entraîneurs. Autant dire que le magnat russe n’est pas simple à satisfaire. Et cela malgré sa première couronne européenne obtenue en mai dernier. Il a même affirmé par l’intermédiaire du président des Blues, Peter Kenyon, qu’il voyait son Chelski devenir la meilleure équipe du monde d’ici 2014.

Une lourde tâche dévolue à Rafael Benítez, débarqué comme coach en lieu et place de Di Matteo, en novembre dernier. Le sosie de Julien Dray, étiquetté entraîneur intérimaire, tempère néanmoins les ardeurs du Russe en affirmant que l’escouade londonienne était dans une période de transition. « Je n’ai besoin de convaincre quiconque que nous sommes dans une période de transition, a-t-il déclaré au Sun. Nous avons tous assez d’intelligence et d’expérience pour comprendre cela. N’importe qui peut voir que l’équipe compte de nouveaux joueurs et que d’autres deviennent plus vieux. Auparavant, il y avait de grands noms à Chelsea. Maintenant, nous avons de bons jeunes joueurs qui réussissent, mais ont besoin de l’expérience des anciens. »

Au pire, Rafa pourra retourner jouer les consultants à Eurosport en cas de remerciement, hein. RD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"mais ont besoin de l’expérience des anciens."

Ben les jeunes ils feraient bien de prendre des leçons en accéléré...
Ouais, il fera moins le malin quand Abramovitch et Poutine auront mis Depardieu à sa place.
Il pourra surtout continuer a magouiller des montres de luxe.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 3