En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. // Liga Nos
  2. // Benfica-Guimarães (5-0)

Benfica champion, une saison au sommet

Vainqueur du Vitória Guimarães (5-0), le Benfica Lisbonne remporte son trente-sixième titre de champion du Portugal, son quatrième de suite. Retour sur une saison dominée de bout en bout par les Lisboètes.

Modififié

Qui sont les hommes forts du titre ?


Plusieurs joueurs peuvent sortir du chapeau, tant le Benfica a maîtrisé son sujet en Liga Nos. Une domination marquée par la patte d’une colonne vertébrale solide qui part du portier, Ederson, s'étend jusqu'au buteur Konstantinos Mitroglou, en passant par le défenseur central Victor Lindelöf et les deux milieux Ljubomir Fejsa et Pizzi. Acheté sept millions d’euros cet été, après un prêt réussi la saison dernière, l’attaquant grec a de nouveau aligné les buts en Liga Nos (quinze) et en Coupe du Portugal (neuf pions en quatre rencontres) et a su élever son niveau de jeu comme le prouve son but lors de la victoire en huitième de finale aller de Ligue des champions contre Dortmund (1-0). Une rencontre où le gardien brésilien, Ederson, a brillé en stoppant un penalty ainsi qu’une dizaine de missiles allemands. Ou comment sublimer une saison déjà remarquable. Intraitable derrière, Victor Lindelöf a, lui, prouvé qu’à seulement vingt-deux ans, il possède déjà toutes les qualités qui feront de lui un futur grand défenseur central. De leurs côtés, Fejsa, à la récupération, et Pizzi, à la création, ont confirmé et répété, leur (belle) précédente campagne.


Quel a été le match référence de la saison ?


Sans contestation possible, LE match de la saison pour le SLB reste ce huitième de finale aller de Ligue des champions contre Dortmund au Estádio da Luz (1-0). Mais sur la scène nationale, deux rencontres se distinguent. La première : le match nul (1-1) sur la pelouse du FC Porto le 6 novembre 2016. Menés au score, les Lisboètes arrivent à égaliser à la dernière seconde grâce à leur défenseur argentin, Lisandro López. Un but qui permet au Benfica de garder son avance de cinq points au classement et de gérer tranquillement sa course en tête. La seconde rencontre marquante de la saison reste cette victoire dans le Derby de Lisbonne (2-1) le 11 décembre 2016. Important pour le classement – le Sporting passant devant son meilleur ennemi en cas de victoire –, ce match permet surtout au Benfica de mettre fin à trois ans d'invincibilité de son voisin au Estádio da Luz.



Quel joueur fera remporter le jackpot au Benfica cet été ?


Les supporters le savent, une pépite quitte le cocon familial à chaque mercato. Après Renato Sanches (35 millions d'euros + 45 millions de bonus) et Nicolás Gaitán (25 millions) cet été, puis Gonçalo Guedes (35 millions) et Hélder Costa (15 millions) cet hiver, d'autres joueurs seront amenés à faire leur valise lors du mercato estival. Outre Victor Lindelöf, dont le transfert à Manchester United a échoué de peu cet hiver, un autre bougre devrait rapporter gros au SLB, il s'agit de Nélson Semedo. Âgé de vingt-trois ans, l'international portugais a régalé cette saison dans le couloir droit de la défense benfiquista. Solide défensivement, techniquement au point, bon centreur et surtout très rapide, le Portugais va faire le bonheur de son agent, Jorge Mendes bien sûr, qui va pouvoir s'amuser avec le Bayern, Manchester (City et United) ou encore le Barça. En cas d'échec dans ce dossier, les clubs perdants pourront se rattraper sur son pendant à gauche de la défense, Alejandro Grimaldo, ou encore sur les ailiers Franco Cervi et Andrija Živković. Pour cela, il va falloir convaincre le président du Benfica, Luís Filipe Vieira, réputé rude négociateur, qui a blindé ses pépites à grands renforts de clauses libératoires supérieures à cinquante millions d'euros.



Quelles sont les déceptions de la saison ?


Sacré champion d'Europe avec le Portugal l'été dernier en tant que remplaçant de Raphaël Guerreiro, Eliseu a répété l'expérience en remportant le championnat portugais dans l'ombre d'Alejandro Grimaldo. Sacré, lui aussi, le 11 juillet dernier avec la Selecção, Rafa Silva a connu une saison en deçà des attentes placées en lui. Débarqué de Braga lors du dernier jour du mercato estival avec l'étiquette de joueur le plus cher du championnat portugais, l'attaquant portugais a d'abord squatté l'infirmerie avant d'intégrer peu à peu le groupe du SLB en novembre. Face à une concurrence en forme, Rafa Silva n'a pas vraiment convaincu avec ses deux petites brindilles en Liga NOS. Un constat qui peut aussi s'appliquer au Péruvien, André Carrillo, acheté six millions d'euros au Sporting Portugal.


Comment le départ de Gonçalo Guedes a été géré ?


Titulaire en soutien de Konstantinos Mitroglou à la pointe de l'attaque, Gonçalo Guedes a dû quitter sa place pour le banc bien douillet du Paris Saint-Germain cet hiver. Orphelin de son joyau, Rui Vitória n'a pas vraiment eu le temps de le pleurer, Jonas reprenant au même moment la compétition après sa blessure à la cheville survenue en août. Auteur de trente-deux réalisations en championnat la saison dernière, le Brésilien a très vite retrouvé son rythme, marquant à treize reprises en dix-huit rencontres de Liga NOS.


Quand va s'arrêter Luisão ?


Pas encore cet été a priori. Après une saison dernière passée à l'infirmerie, Luisão avait à cœur de retrouver sa place de patron au sein de la défense benfiquista. Cantonné au banc des remplaçants lors des premières journées, Vitória préférant une charnière Lopez-Lindelöf, le Brésilien est très vite revenu sur le pré après la défaite 4-2 à Naples en Ligue des champions le 28 septembre 2016. Brassard autour du bras, buste bien droit, tête bien faite et crampons bien vissés, l'ancien joueur du Cruzeiro en a profité pour rassurer ses détracteurs et dépasser la barre symbolique des 500 rencontres sous le maillot lisboète. Suffisant pour convaincre Luís Filipe Vieira de prolonger son capitaine pour une saison de plus. Âgé de trente-six ans, Luisão enchaînera donc une quinzième saison avec le SLB et pourra toujours distiller ses conseils en malice aux jeunes pousses qui l'accompagnent.



Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 3 heures Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 10
Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 4 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7