Portugal - Superliga - 12 journée

par William Pereira

Benfica champion d'automne

Ce week-end, Porto n'a pas joué. Pendant ce temps, Benfica a écrasé Maritimo, Braga a battu Estoril et le Sporting s'est cassé les dents à Madère. Les Aigles de Lisbonne sont champions d'automne et Óscar Cardozo a pris le large au classement des buteurs.

Note
5 votes
5 votes pour une note moyenne de 4.1/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Oscar Cardozo (Benfica)
Oscar Cardozo (Benfica)
Le Pinto da Costa show

Le FC Porto devait se déplacer à Setúbal vendredi dernier pour tenter de décrocher le titre - inutile mais gratifiant - de champion d'automne. En vain. Porto a perdu ? Mal joué ? Non, les hommes de Vítor Pereira n'ont tout simplement pas joué, la faute à la pluie qui s'est abattue sur Setúbal. Si les joueurs ont pu partir en vacances un peu plus tôt, leur président n'a pas chômé. Cela faisait même longtemps que Pinto da Costa n'avait pas balancé autant de punchlines, lui qui se dit sur le déclin et proche de la retraite.

À propos du report de la rencontre Setúbal-Porto, il a balancé que son équipe « était capable de jouer et gagner sous la pluie, le soleil ou par temps de neige ». Prends-ça, la météo. Quelques jours plus tôt, il avait répondu ironiquement à son homologue de Benfica qui avait déclaré que son équipe ne joue qu'avec « un seul gardien », en référence à une main non sifflée d'Alex Sandro dans la surface lors du dernier Porto-Moreirense. « Cette idée des deux gardiens est ridicule. Vous imaginez si en plus d'Hélton, on mettait aussi Fabiano dans les buts? On serait imbattables ». Puéril, mais efficace. Toujours dans la catégorie mauvaise foi, le Pape a tenté de déstabiliser Benfica avec une petite pique avant la réception de Maritimo : « De toute façon, pour eux, c'est facile. Ils n'ont besoin que d'un nul pour rester en tête. »

Lisbonne vs Madère

Des paroles qui ne sont sans doute pas parvenues jusqu'aux oreilles des disciples de Jorge Jesus, qui ont totalement broyé le Maritimo de Valentin Roberge et Romain Salin. Ce dernier absent, c'est le pauvre Ricardo qui a dû se prendre les quatre pions lisboètes, parmi lesquels un triplé d'Óscar Cardozo. C'est le deuxième hat-trick de suite pour « Tacuara » puisque le but de Rojo contre son camp lui a été accordé par la Ligue la semaine dernière. Le Paraguayen aurait également pu être passeur si Lima, en pleine dépression, n'avait pas gâché deux ou trois offrandes de son coéquipier. À force de rater, Benfica se fait surprendre. Rodrigo Antonio marque un but pourri et Maritimo décroche le jackpot. C'est du moins ce que les Madeirenses pensaient avant que la machine Cardozo ne se mette en marche : trois buts d'affilée inscrits à cheval sur les deux périodes, dont un pénalty. À peine entré en jeu, Rodrigo a clos le score sur une belle action collective. 4-1, l'addition est salée, mais aurait pu être encore plus lourde au regard des statistiques. Les Benfiquistas ont eu 68% de possession de balle et frappé trois fois plus au but que les visiteurs. Avec un titre de champion d'automne en poche et Cardozo meilleur buteur, Jesus va passer un bon Noël...

Du côté de l'Estadio de Alvalade en revanche, Luis Godínho Lopes va passer de sales fêtes. Son équipe squatte le ventre mou de la Liga Sagres et n'arrive pas à en sortir malgré les efforts de Franky Vercauteren. Le Sporting a été tenu en échec sur la pelouse du Nacional (1-1), malgré un golaço de Cédric Soares. Si les Lisboètes ont prouvé avoir du répondant en étant capables d'égaliser alors qu'ils se trouvaient dos au mur, ils sont toujours aussi faibles défensivement sur les deux côtés. La très mauvaise préparation physique de pré-saison menée par Sá Pinto y est pour quelque chose, puisque les joueurs de couloirs ont énormément de mal à assumer leur double rôle d'attaquant et de défenseur. Chez les dirigeants du club, on ne sait plus quoi faire pour sortir l'équipe donc on essaye tout et n'importe quoi. Surtout n'importe quoi. Jesualdo Ferreira, ancien coach de Porto, devrait être désigné manager général du Sporting jusqu'à la fin de la saison avant de remplacer Vercauteren l'année prochaine. Sympa, l'ambiance chez les Leões...

Braga assure

« Le Sporting doit viser la troisième place », disait Paulo Futre en début de semaine. Pas sûr que l'objectif soit réaliste, car devant, même si Braga va moins bien que l'an passé, Braga gagne plus souvent que son homonyme de Lisbonne. Dimanche, les hommes de Peseiro sont venus à bout de la vaillante Estoril sur le score de 3-0. Le score est trompeur. Car si les visiteurs n'ont pas existé pendant le premier quart d'heure de jeu - encaissant même un bijou de Viana - ils se sont montrés extrêmement menaçants jusqu'à l'heure de jeu, moment choisi par Mossoró et Eder pour plier la rencontre. Braga a eu chaud, mais Braga s'est imposé comme un grand. Les Minhotos possèdent onze points de plus que l'autre Sporting. La troisième place semble déjà acquise.

Le but

Parce qu'il faut bien que les supporters du Sporting aient quelque chose à se mettre sous la dent de temps à autre, le jeune Cédric Soares a marqué ce but :

Suivre William Pereira sur Twitter par William Pereira


 





Votre compte sur SOFOOT.com

5 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par Brimbela le 18/12/2012 à 09:57
      

    Tiens... Personne ne commente cet article ? bizarre...
    Le championnat portugais n'interesserait-il personne?
    En tout cas moi, oui! Merci William Pereira!
    Carrega Benfica !!

  • Message posté par passionvert le 18/12/2012 à 10:08
      

    Moi je le suis de loin, grâce a un pote supporter de Porto. Très bon championnat mais zero niveau suspense...

  • Message posté par manou le 18/12/2012 à 16:19
      

    C'est vrai qu'en Espagne ou en Allemagne y'a un suspense de dingue...

  • Message posté par passionvert le 18/12/2012 à 20:40
      

    Au portugal c'est chaque année.

  • Message posté par Aux le 18/12/2012 à 21:46
      Note : 1 

    Elles sont nazes les "punchlines" là de pinto da costa... m'enfin chez les supporters de porto c'est comme ça, tout ce qu'il dit c'est extraordinaire un vrai gourou mdr

    le mec il peut tapisser les murs du dragon avec ses excréments, certains considéreront ça de l'art mdr

    bon j'avouej'exagère un peu mais chez certains c'est presque ça :p


5 réactions :
Poster un commentaire