En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options

Benatia canarde Beckenbauer et Kahn

Modififié
Avis de tempête sur Munich.

Depuis plusieurs années, Mehdi Benatia est considéré comme une référence au poste de défenseur central. Mais malgré son statut, le Marocain a essuyé les critiques de l'ancien libéro et actuel dirigeant du Bayern, Franz Beckenbauer. Des attaques auxquelles Benatia a répondu dans les colonnes de Onze Mondial : « Beckenbauer a tendance à critiquer pas mal de joueurs, notamment moi. Il a commencé la saison dernière après le match face à Manchester City. J’avais pris un carton rouge, le premier de ma carrière. C’était face à Agüero, il passe devant moi, je tacle, penalty et rouge. Bref, on était déjà qualifiés, on perd le match 3-2. Le lendemain, il dit : "Mais comment on peut faire une aussi grosse erreur ?" Tous les défenseurs du monde prennent des cartons rouges. Moi, je prends mon premier rouge à 28 ans et quelqu’un vient me critiquer. À partir de ce moment-là, un mec comme ça, je n’ai même pas envie de lui répondre. »

Puis, Benatia s'est montré encore plus cinglant : « Il a quoi de plus que nous ? Je ne parle pas allemand, sinon je lui aurais dit en face ma façon de penser. Peu importe qui c’est. Ce n’est pas mon problème. Et puis on parle de Beckenbaueur en tant que consultant. Je respecte sa carrière de joueur, il a marqué l’histoire du foot. Mais je trouve que dans son nouveau rôle, il n’est pas assez conciliant avec les joueurs. Il y a des gens qui ont besoin qu’on parle d’eux, de rester dans la lumière. Alors ils cherchent des trucs à dire. Ça a été le cas récemment avec Oliver Kahn. Il m’a critiqué, moi et d’autres joueurs… Pourquoi ? Ce genre de mec n’a jamais fait d’erreur ? Et celle qu’il fait en finale de Coupe du monde face au Brésil ? On s’en rappelle tous. Oliver Kahn a été un immense gardien, quand j’étais petit, à l’école et que j’allais au but, je disais : "Je m’appelle Oliver Kahn." Mais les gens ont tendance à oublier que l’erreur est humaine. Tu peux jouer au Real, à Barcelone ou au Bayern, tu feras des erreurs… »


C'est dit.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 34
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165