Benalouane : « Je suis dans une forme de renaissance »

Arrivé à Leicester à l’été 2015, Yohan Benalouane aura du mal à s’imposer dans une équipe qui tournait alors à plein régime. Parti au mercato hivernal suivant pour retrouver du temps de jeu du côté de Florence, l’ancien Stéphanois n’aura pas pu le faire, la faute à des blessures. Revenu à Leicester depuis, le défenseur a su faire preuve d’un grande volonté pour revenir à son meilleur niveau jusqu’à se faire une place chez les Foxes depuis le début de l’année. Du plaisir pour lui, forcément, après une année et demie délicate. Interview renaissance, en quelque sorte.

Modififié
Revenons plus d’un an et demi en arrière, à l’été 2015, comment tu te retrouves à signer pour Leicester après ta grosse saison avec l’Atalanta ?
C’est vrai que je sortais d’une grosse saison avec l’Atalanta et j’avais vraiment envie de découvrir le championnat anglais, car c’est le football qui me faisait vibrer étant jeune. Et quand j’ai eu l’opportunité de venir ici, à Leicester, je n’ai pas hésité. Le club et le coach m’ont appelé et tout s’est fait très vite, car ils ont fait une offre intéressante que ce soit pour moi ou pour l’Atalanta. J’étais vraiment très excité de vivre une expérience que je désirais depuis très longtemps.

Ranieri t’a donc appelé en personne ?
Oui, je lui ai parlé au téléphone. Il m’a dit qu’il me suivait beaucoup en Italie et que mes caractéristiques correspondaient exactement à ce qu’il voulait. Donc il m’a convaincu assez rapidement.

Comment se passe le début de saison ?
Il y avait une équipe en place et il s’avère que cette équipe réalise un début de saison excellent. Elle gagnait sans cesse, il y avait une bonne atmosphère, donc le coach ne voulait pas forcément changer les joueurs. Et je le comprends, hein, car on ne change pas une équipe qui gagne. D’autant que le résultat final lui aura donné raison. Il faut parfois savoir reconnaître quand les partenaires font le boulot et juste les féliciter.


Il n’y avait pas un côté frustrant de voir l’équipe aussi bien jouer sans toi ?
C’est toujours difficile pour un joueur de ne pas jouer. Quand tu es un compétiteur comme je le suis et que tu ne joues pas, il y a inévitablement de la frustration. Après, comme je venais d’arriver il y avait aussi le côté plaisant de découvrir quelque chose de nouveau, que ce soit un championnat, un pays, une langue. Avant d’arriver en Angleterre, je jouais tous les matchs dans mon club, donc forcément ça a été difficile. Mais je m’y attendais, car je sais que l’adaptation est parfois difficile quand il faut apprendre un nouveau football, découvrir une nouvelle langue. Après, j’ai essayé de donner le meilleur de moi-même pour pouvoir prétendre à jouer. Mais ce qui restera gravé dans mon esprit, c’est que le club a fait une saison remarquable et que l’on a été champion à la fin.

Justement, vous avez senti assez vite que vous aviez un véritable coup à jouer ?
On l’a senti à la mi-saison, à peu près. On voyait que quand on était sur le terrain, il y avait la confiance, la réussite, l’atmosphère, tout nous était favorable. Du coup, on a commencé à se dire que ça pouvait être l’année du miracle.

Tu es devenu champion pour avoir disputé quelques matchs lors de la première partie de saison, mais à la trêve hivernale, tu files en prêt à la Fiorentina. Pourquoi ?
J’avais la volonté de jouer. Quand tu ne joues pas, c’est quand même difficile. La Fio me suivait depuis un petit moment et ce challenge me paraissait intéressant sur le plan sportif. Malheureusement, tout ne s’est pas passé comme prévu puisque je me suis fait mal en arrivant, ce qui m’a empêché de jouer le moindre match, mais je reste persuadé que si je ne m’étais pas blessé, j’aurais pu retrouver le plaisir de jouer dans ce club et ce championnat.


Au moment de partir de Leicester, que te dit Ranieri ?
On en a parlé ensemble, je lui ai fait part de mon envie de partir car j’en avais besoin pour mon plaisir, pour mon bien-être. Pour retrouver les terrains, tout simplement. Au début, il aurait voulu que je reste, mais il a vite compris ma situation et comme il y avait beaucoup de respect entre nous, il m’a laissé partir. En gros, il m’a dit : « Vas-y, fais six bons mois et on se retrouve à la fin de la saison pour un nouveau chapitre. »

Sauf que malheureusement, comme tu le disais, tu te blesses en arrivant.
Oui, effectivement. Ça a été cinq mois difficiles. Très difficiles, même. Au club, ça se passait bien, j’étais bien intégré car je connaissais un peu de monde, les gens me connaissaient car j’avais joué en Serie A pendant cinq ans et je parlais bien la langue. Il y avait un très bon groupe. Mais le fait de se blesser d’entrée de jeu et de n’avoir pas pu jouer, ça a été dur à vivre.

Comment as-tu vécu le sacre de Leicester de loin ?
Bien, car en ayant joué des matchs en début de saison, je suis aussi devenu champion. Et d’ailleurs, ça a été quelque chose de merveilleux pour moi. Je n’aurais pas pensé avoir un trophée cette année-là, et à l’arrivée on a bien eu ce titre de champion, donc c’est magnifique.

Quand tu reviens à Leicester, l’été dernier, tu es dans quel état d’esprit ?
Déjà, je suis heureux car je retrouve enfin les terrains. Après, dans ma tête, je me dis : « Bah mon gars va falloir pédaler pour que tu retrouves ta place, car tu ne peux pas vivre une saison comme l’année dernière.  » Je suis donc dans l’état d’esprit de bosser, de donner le meilleur de moi-même pour prouver que je suis bien revenu.


Un début de saison que tu vis en tant que remplaçant, tu évolues même régulièrement avec les U23.
Oui, mais il faut savoir que j’ai toujours fait partie du groupe pro, hein, je n’ai jamais été mis de côté. C’était ma décision personnelle, d’aller jouer avec les U23. Je m’entraînais avec le groupe pro, mais quand je voyais que le week-end je ne jouais pas, je demandais à l’entraîneur de pouvoir aller prendre du temps de jeu avec les jeunes pour rester compétitif.

Ce qui a d’ailleurs fini par arriver puisque depuis le début de l’année civile, tu enchaînes les rencontres avec notamment deux titularisations lors des deux matchs face à l’Atlético, en quart, de finale de C1. Tu n’aurais jamais imaginé ça en début de saison, non ?
Si tu démarres une saison en te disant : « je n’imagine pas » , c’est que tu as déjà baissé les bras. Il faut toujours avoir des objectifs, garder des rêves plein la tête. Je ne suis pas du genre à abandonner, et même si je savais que ça allait être difficile pour moi, j’avais conscience qu’on allait jouer de belles compétitions et j’avais bien l’intention d'apporter ma pierre à l’édifice. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai travaillé si dur, autant que je le pouvais. Et le Bon Dieu m’a donné la possibilité de disputer ces deux matchs de Ligue des champions. C’est vrai que du point de vue de l’émotion, ça a été très fort. Vraiment magnifique. D’autant que c’était ma première fois en Ligue des champions... C’est une autre catégorie, un autre monde. Là, quand tu entres sur le terrain, tu n’as que le sourire. Et tu te dis que ça valait la peine de travailler aussi dur.

On parle de Ligue des champions et cette belle performance du club en atteignant les quarts de finale, mais d’un autre côté, comment tu expliques la saison difficile en championnat ?
Déjà, il faut bien avoir conscience que ce qu’a fait l’équipe l’année dernière était vraiment quelque chose d’exceptionnel. Cette saison, sûrement que les gens nous connaissent un peu plus... Mais je ne pense pas que l’on soit en train de faire une mauvaise saison. On fait une saison honorable pour un club comme le nôtre. Il ne faut pas oublier qu’on est les petits de la catégorie en Premier League. On essaie de faire du mieux qu’on peut, mais ce n’est pas évidemment, notamment au niveau du rythme. Quand tu n’es pas habitué à avoir un match tous les trois jours, il faut s’adapter, ce n’est pas facile. Mais on est tout de même arrivé à faire bonne figure en Ligue des champions et quand on regarde aujourd’hui notre classement, on est pratiquement au milieu de tableau, et honnêtement ce n’est pas mal pour un groupe comme le nôtre.


Vous êtes quinzièmes, avec deux matchs de retard, donc il y a toujours un objectif maintien quand même ?
Ouais, c’est sûr, mais il ne faut pas oublier que l’objectif du club a toujours été le maintien, et là, je pense qu’on est bien dans la course. Maintenant, il faut continuer à engranger des points comme on a réussi à le faire lors des derniers mois.

Comment tu te sens aujourd’hui d’un point de vue personnel après toutes ces galères ?
Je suis un peu dans une forme de renaissance, car je joue, je m’épanouis. Je me sens encore mieux dans le groupe, car contrairement à l’année dernière, je parle désormais l’anglais, ce qui me permet de mieux communiquer avec mes coéquipiers. Je me suis également adapté à la vie anglaise, au football anglais. J’aime apprendre, j’aime les nouvelles expériences, et celle-ci m’a procuré beaucoup d’émotions.

L’ambiance dans le groupe est aussi bonne que l’année dernière ?
Oh oui ! L’ambiance dans le groupe est vraiment top. Tous les gars sont formidables, que ce soit sur ou en dehors du terrain. On est tous soudés. Vraiment, on est une super équipe. Il faut également rendre hommage à la direction et au président qui sont parvenus à amener cette équipe jusqu’à des objectifs auxquels personne ne s’attendait. Il y a vraiment une super atmosphère à tous les niveaux. Le coach, Shakespeare, par exemple, est vraiment une super personne. Il communique vachement, que tu joues ou que tu ne joues pas, il te fait toujours te sentir important dans l’équipe. Aujourd’hui, je suis content pour lui que les résultats suivent.

Tu te vois continuer l’aventure ici ?
Oui, j’espère. J’ai encore deux ans de contrat, donc j’aimerais continuer à m’épanouir et à progresser avec le club.

Propos recueillis par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Je ne suis pas procédurier mais je serai tenter de porter plainte pour contrefaçon. Surtout venant d'un ancien stéphanois.
Ce commentaire a été modifié.
Je t'avoue qu'en lisant le titre, j'ai cru que c'était toi qu'on avait interviewé. Dommage, ça aurait été bien comique ...
Vivement la brève sur Simone Zaza Gabor.
2 réponses à ce commentaire.
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Son surnom quand il jouait avec la réserve à Sainté: "le boucher".

J'ai eu l'occasion de le voir jouer quelques fois avec Bergame. C'est vrai qu'il a progressé. Très physique, dur sur l'homme, on lui connaissait ces qualités; mais il s'est aussi beaucoup amélioré dans le placement .

Bon la relance c'est toujours pas ça. L'Angleterre lui va et ira très bien.
 //  12:35  //  Aficionado du Togo
Il a été excellent contre l'Atlético en 1/4, parfait pour l'OM! Sinon son nom n'a rien à voir avec du vin, je tenais à le préciser.
il y a 1 heure Le superbe but d'Independiente 2
il y a 2 heures Malouda va jouer la Gold Cup avec la Guyane 8 il y a 3 heures Des matchs de C1 sur Facebook 4 Hier à 22:15 Shrewsbury et le retour d'une tribune « debout » en Angleterre 13 Hier à 21:02 Le monde du foot rend hommage à Stéphane Paille 17 Hier à 19:00 Jorge Mendes mis en examen pour délit fiscal 38
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 18:06 Stéphane Paille est décédé 32 Hier à 15:58 La Ligue des champions reprend ce soir ! 25 Hier à 15:45 Lugano prolonge à São Paulo 5 Hier à 12:12 Falcao s'essaye au baseball 3
Hier à 11:10 Sow, Cabaye et Hazard actionnaires d'un futur club de D2 américaine 12 lundi 26 juin FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 67 lundi 26 juin Boca et le souvenir de la D2 7 lundi 26 juin Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) lundi 26 juin Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 lundi 26 juin Bagarre générale lors d'un match de charité 35 lundi 26 juin La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10 dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 59 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 7 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 38 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage...