Benalouane : « Je suis dans une forme de renaissance »

Arrivé à Leicester à l’été 2015, Yohan Benalouane aura du mal à s’imposer dans une équipe qui tournait alors à plein régime. Parti au mercato hivernal suivant pour retrouver du temps de jeu du côté de Florence, l’ancien Stéphanois n’aura pas pu le faire, la faute à des blessures. Revenu à Leicester depuis, le défenseur a su faire preuve d’un grande volonté pour revenir à son meilleur niveau jusqu’à se faire une place chez les Foxes depuis le début de l’année. Du plaisir pour lui, forcément, après une année et demie délicate. Interview renaissance, en quelque sorte.

Modififié
Revenons plus d’un an et demi en arrière, à l’été 2015, comment tu te retrouves à signer pour Leicester après ta grosse saison avec l’Atalanta ?
C’est vrai que je sortais d’une grosse saison avec l’Atalanta et j’avais vraiment envie de découvrir le championnat anglais, car c’est le football qui me faisait vibrer étant jeune. Et quand j’ai eu l’opportunité de venir ici, à Leicester, je n’ai pas hésité. Le club et le coach m’ont appelé et tout s’est fait très vite, car ils ont fait une offre intéressante que ce soit pour moi ou pour l’Atalanta. J’étais vraiment très excité de vivre une expérience que je désirais depuis très longtemps.

Ranieri t’a donc appelé en personne ?
Oui, je lui ai parlé au téléphone. Il m’a dit qu’il me suivait beaucoup en Italie et que mes caractéristiques correspondaient exactement à ce qu’il voulait. Donc il m’a convaincu assez rapidement.

Comment se passe le début de saison ?
Il y avait une équipe en place et il s’avère que cette équipe réalise un début de saison excellent. Elle gagnait sans cesse, il y avait une bonne atmosphère, donc le coach ne voulait pas forcément changer les joueurs. Et je le comprends, hein, car on ne change pas une équipe qui gagne. D’autant que le résultat final lui aura donné raison. Il faut parfois savoir reconnaître quand les partenaires font le boulot et juste les féliciter.


Il n’y avait pas un côté frustrant de voir l’équipe aussi bien jouer sans toi ?
C’est toujours difficile pour un joueur de ne pas jouer. Quand tu es un compétiteur comme je le suis et que tu ne joues pas, il y a inévitablement de la frustration. Après, comme je venais d’arriver il y avait aussi le côté plaisant de découvrir quelque chose de nouveau, que ce soit un championnat, un pays, une langue. Avant d’arriver en Angleterre, je jouais tous les matchs dans mon club, donc forcément ça a été difficile. Mais je m’y attendais, car je sais que l’adaptation est parfois difficile quand il faut apprendre un nouveau football, découvrir une nouvelle langue. Après, j’ai essayé de donner le meilleur de moi-même pour pouvoir prétendre à jouer. Mais ce qui restera gravé dans mon esprit, c’est que le club a fait une saison remarquable et que l’on a été champion à la fin.

Justement, vous avez senti assez vite que vous aviez un véritable coup à jouer ?
On l’a senti à la mi-saison, à peu près. On voyait que quand on était sur le terrain, il y avait la confiance, la réussite, l’atmosphère, tout nous était favorable. Du coup, on a commencé à se dire que ça pouvait être l’année du miracle.

Tu es devenu champion pour avoir disputé quelques matchs lors de la première partie de saison, mais à la trêve hivernale, tu files en prêt à la Fiorentina. Pourquoi ?
J’avais la volonté de jouer. Quand tu ne joues pas, c’est quand même difficile. La Fio me suivait depuis un petit moment et ce challenge me paraissait intéressant sur le plan sportif. Malheureusement, tout ne s’est pas passé comme prévu puisque je me suis fait mal en arrivant, ce qui m’a empêché de jouer le moindre match, mais je reste persuadé que si je ne m’étais pas blessé, j’aurais pu retrouver le plaisir de jouer dans ce club et ce championnat.


Au moment de partir de Leicester, que te dit Ranieri ?
On en a parlé ensemble, je lui ai fait part de mon envie de partir car j’en avais besoin pour mon plaisir, pour mon bien-être. Pour retrouver les terrains, tout simplement. Au début, il aurait voulu que je reste, mais il a vite compris ma situation et comme il y avait beaucoup de respect entre nous, il m’a laissé partir. En gros, il m’a dit : « Vas-y, fais six bons mois et on se retrouve à la fin de la saison pour un nouveau chapitre. »

Sauf que malheureusement, comme tu le disais, tu te blesses en arrivant.
Oui, effectivement. Ça a été cinq mois difficiles. Très difficiles, même. Au club, ça se passait bien, j’étais bien intégré car je connaissais un peu de monde, les gens me connaissaient car j’avais joué en Serie A pendant cinq ans et je parlais bien la langue. Il y avait un très bon groupe. Mais le fait de se blesser d’entrée de jeu et de n’avoir pas pu jouer, ça a été dur à vivre.

Comment as-tu vécu le sacre de Leicester de loin ?
Bien, car en ayant joué des matchs en début de saison, je suis aussi devenu champion. Et d’ailleurs, ça a été quelque chose de merveilleux pour moi. Je n’aurais pas pensé avoir un trophée cette année-là, et à l’arrivée on a bien eu ce titre de champion, donc c’est magnifique.

Quand tu reviens à Leicester, l’été dernier, tu es dans quel état d’esprit ?
Déjà, je suis heureux car je retrouve enfin les terrains. Après, dans ma tête, je me dis : « Bah mon gars va falloir pédaler pour que tu retrouves ta place, car tu ne peux pas vivre une saison comme l’année dernière.  » Je suis donc dans l’état d’esprit de bosser, de donner le meilleur de moi-même pour prouver que je suis bien revenu.


Un début de saison que tu vis en tant que remplaçant, tu évolues même régulièrement avec les U23.
Oui, mais il faut savoir que j’ai toujours fait partie du groupe pro, hein, je n’ai jamais été mis de côté. C’était ma décision personnelle, d’aller jouer avec les U23. Je m’entraînais avec le groupe pro, mais quand je voyais que le week-end je ne jouais pas, je demandais à l’entraîneur de pouvoir aller prendre du temps de jeu avec les jeunes pour rester compétitif.

Ce qui a d’ailleurs fini par arriver puisque depuis le début de l’année civile, tu enchaînes les rencontres avec notamment deux titularisations lors des deux matchs face à l’Atlético, en quart, de finale de C1. Tu n’aurais jamais imaginé ça en début de saison, non ?
Si tu démarres une saison en te disant : « je n’imagine pas » , c’est que tu as déjà baissé les bras. Il faut toujours avoir des objectifs, garder des rêves plein la tête. Je ne suis pas du genre à abandonner, et même si je savais que ça allait être difficile pour moi, j’avais conscience qu’on allait jouer de belles compétitions et j’avais bien l’intention d'apporter ma pierre à l’édifice. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai travaillé si dur, autant que je le pouvais. Et le Bon Dieu m’a donné la possibilité de disputer ces deux matchs de Ligue des champions. C’est vrai que du point de vue de l’émotion, ça a été très fort. Vraiment magnifique. D’autant que c’était ma première fois en Ligue des champions... C’est une autre catégorie, un autre monde. Là, quand tu entres sur le terrain, tu n’as que le sourire. Et tu te dis que ça valait la peine de travailler aussi dur.

On parle de Ligue des champions et cette belle performance du club en atteignant les quarts de finale, mais d’un autre côté, comment tu expliques la saison difficile en championnat ?
Déjà, il faut bien avoir conscience que ce qu’a fait l’équipe l’année dernière était vraiment quelque chose d’exceptionnel. Cette saison, sûrement que les gens nous connaissent un peu plus... Mais je ne pense pas que l’on soit en train de faire une mauvaise saison. On fait une saison honorable pour un club comme le nôtre. Il ne faut pas oublier qu’on est les petits de la catégorie en Premier League. On essaie de faire du mieux qu’on peut, mais ce n’est pas évidemment, notamment au niveau du rythme. Quand tu n’es pas habitué à avoir un match tous les trois jours, il faut s’adapter, ce n’est pas facile. Mais on est tout de même arrivé à faire bonne figure en Ligue des champions et quand on regarde aujourd’hui notre classement, on est pratiquement au milieu de tableau, et honnêtement ce n’est pas mal pour un groupe comme le nôtre.


Vous êtes quinzièmes, avec deux matchs de retard, donc il y a toujours un objectif maintien quand même ?
Ouais, c’est sûr, mais il ne faut pas oublier que l’objectif du club a toujours été le maintien, et là, je pense qu’on est bien dans la course. Maintenant, il faut continuer à engranger des points comme on a réussi à le faire lors des derniers mois.

Comment tu te sens aujourd’hui d’un point de vue personnel après toutes ces galères ?
Je suis un peu dans une forme de renaissance, car je joue, je m’épanouis. Je me sens encore mieux dans le groupe, car contrairement à l’année dernière, je parle désormais l’anglais, ce qui me permet de mieux communiquer avec mes coéquipiers. Je me suis également adapté à la vie anglaise, au football anglais. J’aime apprendre, j’aime les nouvelles expériences, et celle-ci m’a procuré beaucoup d’émotions.

L’ambiance dans le groupe est aussi bonne que l’année dernière ?
Oh oui ! L’ambiance dans le groupe est vraiment top. Tous les gars sont formidables, que ce soit sur ou en dehors du terrain. On est tous soudés. Vraiment, on est une super équipe. Il faut également rendre hommage à la direction et au président qui sont parvenus à amener cette équipe jusqu’à des objectifs auxquels personne ne s’attendait. Il y a vraiment une super atmosphère à tous les niveaux. Le coach, Shakespeare, par exemple, est vraiment une super personne. Il communique vachement, que tu joues ou que tu ne joues pas, il te fait toujours te sentir important dans l’équipe. Aujourd’hui, je suis content pour lui que les résultats suivent.

Tu te vois continuer l’aventure ici ?
Oui, j’espère. J’ai encore deux ans de contrat, donc j’aimerais continuer à m’épanouir et à progresser avec le club.

Propos recueillis par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Je ne suis pas procédurier mais je serai tenter de porter plainte pour contrefaçon. Surtout venant d'un ancien stéphanois.
Ce commentaire a été modifié.
Je t'avoue qu'en lisant le titre, j'ai cru que c'était toi qu'on avait interviewé. Dommage, ça aurait été bien comique ...
Vivement la brève sur Simone Zaza Gabor.
2 réponses à ce commentaire.
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Son surnom quand il jouait avec la réserve à Sainté: "le boucher".

J'ai eu l'occasion de le voir jouer quelques fois avec Bergame. C'est vrai qu'il a progressé. Très physique, dur sur l'homme, on lui connaissait ces qualités; mais il s'est aussi beaucoup amélioré dans le placement .

Bon la relance c'est toujours pas ça. L'Angleterre lui va et ira très bien.
 //  12:35  //  Aficionado du Togo
Il a été excellent contre l'Atlético en 1/4, parfait pour l'OM! Sinon son nom n'a rien à voir avec du vin, je tenais à le préciser.
Hier à 09:55 Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 4
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 09:16 Neymar claque un doublé contre la Juve 32 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 29 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 7 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 24 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 10
samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 14 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 10 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13