1. //
  2. // Benfica/PSG

Benachour : « Allez Paris »

Benachour, Peiser et Roberge jouent au Portugal mais ont porté le maillot du PSG. Ils ont choisi leur camp ! Celui des Loges.

0 0
A quelques heures du Benfica/PSG de Ligue Europa, trois ex-Parisiens aujourd'hui en Liga se lâchent. Sélim Benachour, Valentin Roberge et Romuald Peiser. L'international tunisien de Maritimo a été formé au Paris-SG qu'il quitta en 2005. Son coéquipier à Funchal s'est relancé au Camp des Loges en 2007/08. Une saison avec la réserve parisienne avant de tenter la Grèce. L'ex-Forgeron, "Romu", a lui aussi été forgé en Ile de France. A 31 ans, le gardien de l'Académica n'a jamais eu sa chance en équipe première mais il kiffe son PSG. Leur expertise...

Les forces de Benfica

Benachour : « On a joué contre eux il y a un peu plus d'une semaine en championnat (1-2) et ils m'ont surpris. Ils jouent vraiment super bien. J'aime beaucoup Coentrão. Il est très fort, très actif et en plus il marque ! Il y a aussi les Aimar, Saviola, devant et Luisão, très solide en défense. Ils sont costauds partout » .


Peiser : « C'est une équipe qui tourne bien. Leur attaque est performante et leur milieu est très fort. Et puis, il y a l'ambiance, toujours très chaude à la Luz. C'est quelque chose de spécial de jouer là-bas. En France, il n'y a pas de stade comme ça » .


Roberge : « Ils jouent super bien. Avec Salvio, Saviola, Gaitan, ça va super vite. Sur les côtés, ils ont des joueurs hyper rapides, avec les montées de Maxi et surtout de Coentrão. Et puis Aimar qui perd peu de ballons » .

Les faiblesses de Benfica

Benachour : « Benfica aligne souvent une équipe jeune. Si Paris les prend bien d'entrée, ils peuvent faire quelque chose. Des joueurs comme Nenê et Edring peuvent leur poser pas mal des soucis » .


Peiser : « Ils jouent pour gagner et parfois ça peut leur jouer des tours. On l'a vu en Ligue des Champions contre Lyon. Ils ont parfois du mal à gérer. Mais ils ont très peu de points négatifs... Au final, leur défense prend peu de buts » .


Roberge : « C'est assez lent derrière. Avec Erding, Giuly, Nenê, ça peut faire mal. Le PSG ça va pas être comme au Portugal... Physiquement, si Paris leur rentre dedans, ils peuvent prendre un ascendant psychologique. Les Portugais n'ont pas l'habitude de prendre des coups » .

Le Prono

Benachour : « Allez Paris, c'est clair ! En match aller/retour, ils peuvent passer. L'expérience de Claude (Makélélé) peut peser dans la balance. En tout cas, on risque d'assister à un beau match. Du moins, j'espère... (rires) »


Peiser : « Mon cœur bat pour Paris, c'est sûr. Je vois et j'espère que le PSG va passer. Un petit nul à Lisbonne et une victoire au Parc. Je vais essayer de passer un petit coup de fil à Guillaume Hoarau, avant le match. On a joué ensemble à Gueugnon. Entre lui et Luisão, ce sera un beau duel. Mais la qualification ne se jouera pas là-dessus. Il faut que Paris essaie de contenir la montée des deux latéraux de Benfica » .


Roberge : « Paris est bien mais la question, c'est quelle équipe du PSG on va voir ? Parce que Benfica va mettre les titulaires. En tout cas, je suis mille fois pour le Paris-SG. Je suis à fond dernière eux depuis tout petit. J'allais même au Parc. Je ne les vois pas perdre » .

Propos recueillis par Nicolas Vilas

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
L'effet chauve-souris
0 0