1. //
  2. //
  3. // Real Sociedad-FC Séville (0-4)

Ben Yedder éteint Anoeta

Auteur d'un triplé et d'une passe décisive, Wissam Ben Yedder a réalisé un match parfait pour permettre au FC Séville d'écraser la Real Sociedad (4-0) dans son antre d'Anoeta.

Modififié
4k 21

Real Sociedad 0-4 FC Séville

Buts : Ben Yedder (25e, 29e et 83e) et Sarabia (73e) pour Séville

Il reste cinq minutes à jouer lorsque Wissam Ben Yedder voit le centre de Mariano rebondir juste au-dessus de son pied, alors que la cage était vide à un mètre de lui. Malgré cette occasion manquée, l’ancien Toulousain affiche un large sourire sur son visage. Il faut dire qu’avant cela, le désormais meilleur buteur français du championnat espagnol s’est offert son premier triplé en Liga pour permettre au FC Séville de s’imposer à Anoeta. Un stade où les Andalous n’avaient plus gagné depuis 2011, et où seul le Real Madrid s’est imposé cette saison en championnat. C'est dire la perf'.

Ben Yedder en renard


Dans une formation classique, où seul Zurutuza manquait à l’appel, la Real Sociedad prend très vite les choses en main. Poussés par des ailiers – Mikel Oyarzabal et Carlos Vela – en feu, les Basques assiègent les buts de Sergio Rico et sont tout près d’ouvrir la marque, mais Willian José voit sa frappe en pivot raser le poteau (8e). Dans une rencontre engagée, où les mauvais gestes et les tacles appuyés s’enchaînent, les erreurs défensives vont coûter cher aux locaux. Sur une frappe anodine de Franco Vázquez, le gardien de la Real, Geronimo Rulli repousse le cuir dans les pieds de Wissam Ben Yedder qui profite de l’offrande pour ouvrir le score (25e).

À peine quatre minutes plus tard, c’est le défenseur basque Yuri Berchiche qui rate totalement son dégagement. Wissam Ben Yedder, encore lui, en profite, crochète parfaitement Rulli avant d’envoyer une mine sous la barre. Deux buts coup sur coup qui font très mal aux hommes de Sacristán qui ne sont pas loin d’en prendre un troisième, mais Rulli se rattrape en déviant in extremis la petite louche de Samir Nasri, qui avait effacé Illarramendi d’un joli grand pont.

La French connexion


Satisfait du score, Séville gère son avance, laisse le ballon à son adversaire pour mieux le contrer et casse le jeu lorsque cela est nécessaire. Au milieu des Andalous, les Français sont les plus en vue. Devant, Wissam Ben Yedder continue de provoquer, offrant même un caviar à Escudero qui voit sa frappe détournée par Rulli (51e). Samir Nasri, lui, régale avec son jeu de passes et ses dribbles destructeurs. Derrière lui, Steven N'Zonzi fait la loi, tous les ballons passent par lui, et les Basques tentent de l’éviter au maximum. De son côté, Adil Rami continue sa partition tout en physique et en transversales directement en touche.

Incapable de se montrer réellement dangereuse, la Real Sociedad perd tout espoir de remontada après une nouvelle erreur défensive. Entré en jeu à la mi-temps, le défenseur Aritz, qui venait de subir un choc à la tête, se troue sur son dégagement. L’inévitable Ben Yedder en profite pour décaler de l’extérieur du pied Sarabia qui triple la marque sur son premier ballon (73e). Un Sarabia qui aurait pu rendre la pareille au Français une minute plus tard, mais le milieu espagnol a préféré la jouer solo. Plus sympa, Pareja lance WBY en profondeur qui ne se fait pas prier pour tromper Rulli du gauche (83e). Avec un triplé et une passe décisive, il est le grand bonhomme de cette partie et permet à Séville de s’endormir à la seconde place de la Liga.

  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Steven Oliveira
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    volontaire 82 Niveau : CFA2
    Putain ça c'est vraiment le genre de news qui me rend heureux, en espérant que ce ne soit que le début ! WBY 2018 !
    AtlanteanKodex Niveau : District
    C'est fou cette défense de la Real Sociedad, trois premiers buts sur trois erreurs monstrueuses, ça tue complètement le match alors qu'ils étaient plutôt dominateurs au début. Ben Yeder a été réaliste et commence petit à petit à faire son trou comme Gameiro en son temps ou même Griezmann pour sa première saison à l'Atletico, pas toujours titulaire mais souvent décisif. C'est très bien pour le petit, je pense que l'équipe de France n'est plus très loin, il passera à court ou moyen terme devant des Gignac voire Gameiro, même si peu prendre encore un petit peu de temps. En tout cas j'aime bien cette équipe de Séville car le danger peu venir de n'importe quel joueur et ils ne sont absolument pas dépendants d'un joueur offensif.
    Adams de Rive Niveau : Loisir
    Allez Wissam un joueur qui n a jamais bronché , n est jamais allé au clash , n a jamais choisi de sélection nationale par défaut. J aurais adoré qu' il reste en la même si il va s éclater en liga
    <3 Ben Yedder <3
    Quelle belle equipe Séville depuis qu elle a changé d entr...pinaise je vais me faire dezinguer.
    Fabzinho do Brasil Niveau : Loisir
    Je sais pas pourquoi , mais il va finir au PSG le ben yéyé
    Séville, c'est très fort, leur milieu de terrain a marché sur celui de la Real. N'Zonzi m'a ébloui, et en face on voit la dépendance de la Real à Zurutuza, Granero ne fait clairement pas le poids.
    Il y a rien à dire, pas de colère, Séville a été bien plus fort, mais j'espère (toujours) que l'erreur d'Aritz Elustondo est dû à son gros choc avec Iñigo, il est resté quelques minutes au sol, et sachant que les trois changements avaient été faits, il pouvait pas sortir. Enfin, la réaction du public m'a fait chaud au coeur, à 0-4 tout le stade s'est levé et a chanté, parce que malgré tout cette équipe apporte du bonheur (d'où un titre pas terrible pour moi)
    Patxikudelatxams Niveau : District
    J'ai eu la chaire de poule, quand à 4-0, le stade a chanté la Marche de Saint Sébastien! Et c'est pas la première fois qu'ils font le coup... Le jour où on aura ce put*** de nouveau stade et qu'on enlèvera cette put*** de piste, on se rendra compte qu'on a un méga public!

    A la fin du match, je me suis posé cette question existentielle : Pourquoi Ben Yedder a t'il encore zéro sélection????
    AtlanteanKodex Niveau : District
    Parce que Toulouse ou Séville c'est pas aussi voyant que Manchester United, le Bayern Munich ou même Lyon pour parler de ses concurrents plus ou moins directs (ou que les Tigres haha, mais on parle tellement de Gignac qu'on ne peut pas passer à côté). Gameiro a dû attendre d'aller à l'Atletico pour avoir sa chance.
    Alain Proviste Niveau : Ligue 1
    J'ai bien peur que le staff de l'EDF le voit ainsi mais c'est quand même incroyable qu'un joueur soit plus visible à l'OL qu'à Séville alors que le club andalou est 2e ou 3e de Liga (championnat au niveau incomparable avec celui de la L1) et triple tenant du titre de la C3 !
    Nervionense Niveau : Loisir
    Concernant le chant du stade, c'est une tradition à San Sebastian. Cela remonte à fort longtemps, les supporters du stade chantaient une fois lorsque l'adversaire marquait et deux fois lorsque la Sociedad marquait. C'était pour que les marins et pêcheurs dans la baie sachent l'avancée du match. Et c'est une tradition qui est restée ancrée dans l'Anoeta.
    4 réponses à ce commentaire.
    GeronimoHous Niveau : District
    Reviens Ben Yedder, reviens!
    Parce que le Tef il a besoin de toi...

    Bon nous on savait que ce petit bonhomme était promis à un brillant avenir, je ne suis pas surpris mais je suis fier!
    Super-Pippo Niveau : CFA
    Je kiffe Ben Yedder et il a toujours choisi la sélection par choix de coeur. Puis quel joueur franchement, il est bon et beau à voir jouer. Enfin, Vazquez même si il rentre pas forcément dans le système mérite d'être testé en Nazionale.
    Alain Proviste Niveau : Ligue 1
    D'accord avec toi pour Vazquez que j'aime beaucoup, mais ça fait un moment que la Nazionale ne joue pas avec un vrai trequartista...
    1 réponse à ce commentaire.
    FrankyGarbage Niveau : Loisir
    Je me demande pourquoi Paris ne l'a pas pris lui plutôt que Jesé cet été, ça aurait fait une bonne doublure à Cavani et c'était deux fois moins cher.
    1 réponse à ce commentaire.
    Confirmé par le club, Aritz Elustondo souffre d'une commotion cérébrale.
    Autre fait, ça faisait depuis 1994 que la Real mettait au moins un but ai Sevilla FC
    La Jonquaille Niveau : CFA2
    Hé Nasser, le chèque de 25 patates pour Jesé il te pique pas un peu la rondelle là ?
    Pendant ce temps, Lyon cherche un attaquant
    A quand l'EdF serieux???
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    4k 21