Modififié
0 24
Wissam Ben Yedder accuse le coup. Membre de l’équipée fêtarde des Espoirs, le Toulousain (22 ans) s’est vu infligé une suspension de quatorze mois de toutes les sélections nationales. Appelé par Erick Mombaerts pour la première fois en septembre dernier, l’attaquant vient de payer cher son écart de conduite.

Comme le malheur des uns fait le bonheur des autres, Ben Yedder est l’objet d’une drague intensive de la part de la fédé tunisienne, pays d’origine de ses parents. Le sélectionneur, Sami Trabelsi, a évoqué dans le journal La Presse l’avancée des discussions : «  Ben Yedder est le genre de joueur sain d'esprit, bien éduqué. Dans son attitude, il n'y a ni chantage ni volonté de gagner du temps. Tout ce qu'il y a, c'est qu'il est un peu perdu. Il n'arrive pas à faire un choix définitif.  »

Le flou entoure l'avenir international du joueur du TFC, auteur de 7 buts en 11 matchs de Ligue 1 cette saison.

PG
Modifié

Quelle connerie ce truc.

Qu'on demande dès leur majorité, à ce qu'ils choisissent une nation point barre, puisqu'il peuvent deja signer des papiers comme des grands.

Exemple : Dès que tu joue pour les U19 ou les Espoirs d'une nation, tu peut plus changer.

C'est très logique, et ça simplifierai les choses
Note : 1
Enfin bref, se prendre pour un tunisien, un algérien, un polonais... alors qu'on n'y a jamais vécu, ça me fait quand même doucement rigoler.

S'imaginer être d'ailleurs simplement parce que ses parents en viennent, c'est vraiment du bon vieux déterminisme à deux balles. Mais bon, c'est pourtant bien ce que vend la conjuration des imbéciles depuis quelques décennies : Front National et SOS Racisme.
@ yamine et autres : je ne suis pas convaincu de tout ça moi.

1 : Les selections maghrebines jouent rarement le mondial, parfois tout les 20/24 ans, donc le 'pari' de passer à coté de jouer la plu grande compet' de foot est aussi risqué qu'avec l'équipe de France.

2 : L'édivent manque de motivation ; Hey oui, jouer pour un pays, son pays, ça demande de l'engagement, de l'amour, du respect, de la loyauté, l'envie de se dépasser. Pour beaucoup d'entre eux, ils ne savent meme pas parler l'arabe et ont été au bled que très peu de fois, voir jamais. Et ça se ressent dans l'engagement

3 : Le manque de respect et de considération envers lequel on prends la selection non-française : elle passe pour une séléction de seconde zone, choisie à cause du manque de perspective en selection française, et cela engendre des comportements d'irrespect.
Je regarde juste le comportement entre autre de Belhanda avec le Maroc lors du match de barrage il y a quelques semaines. Quand le nouvel entraineur le fait sortir il boude, fait un petit cinéma près du banc de touche etc. IMPOSSIBLE qu'il fasse cela en EDF ni dans son club. Egalement le comportement de Taraabt i ly a un an environ qui a quitté la selection marocaine subitement après avec appris qu'il ne serait pas titulaire du match. Et d'autres, surement encore à venir.

4 : Le manque de respect envers la sélection française en profitant de ses installations, de ses staffs, de ses équipes de jeunes, nourris, logés, blanchis, payés, formés... Et chose qui me sidère encore plus, on porte le maillot français en match officiel, on écoute et on chante peut être la Marseillaise, pour ensuite choisir une autre nation ?!

5 : Le climat difficile que cela peut installer dans
les staffs d'équipe de jeunes. En effet, on va peut être avoir devant soit la moitié de l'équipe de jeune, qui est potentiellement bi-nationale, mais qu'il va falloir former en y mettant du coeur à l'ouvrage, mais avec cette perspective d'eventuelle fuite. Dur à gérer. D'ailleurs cette anomalie à eu pour effet de faire germer dans des têtes pas très malignes, l'idée folle, discriminatoire, et donc illégale des quotas.

6 : On laisse le choix jusqu'à la première selection pour ces gens là au nom de la possibilité pour eux de bénéficier à une autre nation plutot qu'à la France uniquement et peut etre jamais ?
Mais concrètement, quel binational à profité à son pays d'origine, vraiment ?
Le maroc sous Gerets avec beaucoup de binationaux a fait de mauvais résultats, une fois repris par un local, ils ont gagné le match retour 4-0 avec beaucoup de marocain 'locaux'. Donc en vertu du point 3 que j'ai développé, je doute de leur utilité.

7 : Alors que mettre en place pour être équitable ?
Pour moi on peut trouver un compromis :
- A la majorité, toute personne sélectionnée dans une équipe A ou de jeunes d'une nation, ne peut plus faire marche arrière. Point. Ceci en vertu de leur majorité et donc de leur capacité à être responsables dans leur choix, à une exception près :
--> Si ils sont séléctionnés et répondent à une séléction quelquonque, à part la selection des A, et celà en ayant plus de 18 ans, alors ils ne pourront jouer qu'avec cette selection, SAUF si ils ne sont pas convoqués en A par cette selection avant leur 25 ans, à ce moment là en pourrait considérer qu'il gacherai la possibilité de jouer pour une autre nation, et il pourrait à cette exception près jouer pour une nation différente de celle jouée après ses 18 ans.
- Enfin, tout nation sélectionnant en A, un joueur n'ayant jamais été convoqué chez les equipes espoirs de ce pays, devra payer une taxe de formation à la fédération nationale du joueur où il a passé ses equipes de jeunes.

Avec tout ça je pense qu'on rééquilibrerai la balance et on reglerai quelques problèmes concrets, mais aussi éthiques et moraux.
0 24