En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 4e journée
  3. // Groupe D
  4. // Bordeaux/Maritimo (1-0)

Bellion, le bon coup

Modififié
David Bellion a marqué le but de la victoire pour les Girondins face au Maritimo (1-0), jeudi. Un truc qui ne lui était plus arrivé depuis 778 jours ! Soit le 22 septembre 2010. Et le gars, il nous explique ce que ça lui a fait.

« Je n’étais pas vraiment titulaire, j’étais les mains dans les poches, dans ma doudoune, et au moment où tout le monde sort, l’entraîneur me dit : "Change-toi, tu vas certainement entrer". Et trente secondes après, il me dit : "Tu démarres !" Bon ça va, je l’ai bien pris, parce que ça fait douze ans que je suis pro » , indique-t-il, amusé.

Tout ça parce que Yoan Gouffran s’est blessé au genou à l’échauffement. Mais ce but, alors ? « Le plus important pour moi, c’était de gérer les efforts, explique-t-il. Avoir l’occasion qui tue… j’ai couru après à Bastia, et à Montpellier (Coupe de la Ligue), où on a fait un non-match et j’ai pas touché une canette ! Donc, ça a été compliqué… »

Honnête le type. Mais le buuuuut ? « Là, je suis vraiment content et, quand j’ai vu le ballon au fond des filets, ça m’a rappelé ma bonne année 2007 où j’enchainais but sur but (rires). Je sais que je suis un joueur de coups, je ne suis pas quelqu’un qui a un gros volume, mais là, c’est passé. »


Un but qu’il a naturellement dédié à Jean Tigana. Mais non, on déconne.

LB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9