Bellion : Confessions intimes

Modififié
0 0
A l'heure où les Girondins se cherchent un psy pour la saison prochaine, David Bellion, lui, donne sa vision des choses. Une générale, puis une plus personnelle.

«  Pour comparer, dans les entreprises, il y a toujours des préparateurs mentaux qui sont là pour essayer de tirer le meilleur de chaque personne, indique l'attaquant bordelais. Dans le sport, tout est dans le mental, fait-il observer. De fait, c'est important, et c'est tant mieux, car c'est un bonus pour Bordeaux. J'espère que le préparateur mental sera là le plus vite possible, et régulièrement. »

Ou quand l'ancien Mancunien confie avoir eu déjà recours au procédé. «  J'ai déjà connu ce genre de chose, mais de façon irrégulière, précise-t-il. C'était plus par le biais du club – en Angleterre –, et non par démarche personnelle. Je ne pensais pas vraiment en avoir besoin à l'époque. Si ça m'a aidé ? Je ne sais pas, ajoute-t-il, avant une confession surprenante. Moi, du moment que j'ai la confiance du coach, et si je sens qu'il y a une certaine affection de sa part, ça me motive. Peut-être que cela est lié à beaucoup de choses (vécues) dans ma jeunesse... Mais je sais que quand on prend soin de moi, ça devient ma source de motivation ; le reste, non. Quand on ne met pas d'eau dans une fleur, elle pourrit. Ben, c'est la même chose pour moi ! »

Cette saison, chez les Girondins, c'est tout le bouquet qui a fané...
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Wendel pour le « psy »
0 0