En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Disparition
  4. // Hilderaldo Luiz Bellini

Bellini, premier à jamais…

Hilderaldo Luiz Bellini nous a quittés le 20 mars à 83 ans. Il était le capitaine de la Seleção vainqueur en 1958 de sa première Coupe du monde. Hommage au héros céleste…

Modififié

« Je n’ai jamais pensé pouvoir soulever la Coupe. En vérité, je ne sus que faire avec quand je la reçus des mains du roi Gustave de Suède… Au cours de la cérémonie de remise de la coupe Jules Rimet, il régnait une grande confusion et il y avait beaucoup de photographes qui essayaient de trouver la meilleure position, le meilleur angle pour pouvoir me photographier avec la Coupe. Parmi les plus petits d’entre eux qui avaient du mal à prendre des photos, certains se mirent alors à crier : "Bellini, lève bien la coupe ! Lève-la bien haut !", car ils ne parvenaient pas à me cadrer avec le trophée dans mes mains. Et c’est ce que je fis, en le brandissant au-dessus de ma tête. » Bellini vient d’entrer dans la légende de la Coupe du monde… C’est la première fois qu’un capitaine vainqueur du Mondial de foot exhibe haut vers le ciel la prestigieuse Coupe Jules Rimet en signe de triomphe. Un geste banal aujourd’hui, mais qui ne l’était pas avant. Autrefois, la cérémonie de remise se faisait au ras du terrain : au milieu des joueurs (vainqueurs et vaincus), le capitaine recevait la coupe des mains mêmes de Jules Rimet devant les photographes et ensuite l’équipe gagnante exultait sur le terrain. Sauf les Uruguayens en 1950 au Maracaña. Vous devinez pourquoi…

Vers le ciel…

Alors bien sûr, vous verrez bien le bon vieux Vittorio Pozzo brandir bien haut le trophée au milieu de ses joueurs sur la pelouse du stade de Colombes après que sa Squadra Azura eut juste remporté la Coupe du monde face à la Hongrie (4-2). Mais Pozzo était le coach, pas le capitaine, et puis c’était bien après la finale, après la cérémonie de remise. Ce 29 juin 1958, au Rasunda Stadion de Solna, le protocole de remise de la coupe aux vainqueurs fut émaillé de bizarreries propres à l’improvisation qui suivait généralement les finales de Coupe du monde. Ainsi, toute l’équipe brésilienne, remplaçants, coachs et soigneurs compris, entama un joyeux tour d’honneur, Bellini en tête, en portant à bout de bras un immense drapeau suédois, afin d’honorer le public du pays hôte. La remise du trophée effectuée sur un podium laissait derrière l’estrade les joueurs des deux équipes : à gauche, les Brésiliens et tout près, à droite, les Suédois. Fait incroyable : tous les joueurs suédois ont la banane et sourient comme s’ils venaient de gagner alors qu’ils se sont pris un 5-2 bien tassé. C’est sans doute la seule et unique fois dans l’histoire de la Coupe du monde que les vaincus avaient le sourire. Mais ça, c’était tout le charisme ravageur des Brazileiros 58 : ces gars étaient vraiment trop forts, jouant un foot en avance de plusieurs décennies…

Bellini inventa donc malgré lui « le geste » du triomphe absolu en levant au ciel le Graal après lequel le Brésil courait désespérément depuis 1930. Ce geste est d’ailleurs touchant de maladresse… Sur le podium élevé pour la réception du trophée des mains du roi de Suède, Bellini, le défenseur central brazileiro, reçoit la Coupe et on vit bien que le grand costaud semblait embarrassé par l’objet. Preuve de l’humilité authentique de cette Seleção venue en Suède escortée de toutes les malédictions du passé. Bellini était vraiment sincère en ne s’étant pas imaginé devenir champion du monde. Et pourtant… La Seleçao avait balayé la France en demies et la Suède en finale sur le même score sans appel de 5-2. Oui, mais la mise en route fut beaucoup moins aisée : un 0-0 contre l’Angleterre au premier tour et un tout petit 1-0 contre le pays de Galles en quarts avaient fait resurgir au pays la peur des démons de 1950… Bellini tient donc cette coupe sans trop réaliser que cette fois, ça y est ! Le Brésil est enfin champion du monde. Soudain, il entend des voix qui montent du parterre de journalistes et photographes. Certains sont brésiliens. Bellini tend alors l’oreille : « Bellini ! Lève la coupe qu’on puisse te photographier ! » Alors le capitaine s’exécute docilement. Il lève au-dessus de sa tête la statuette dorée sans trop de conviction. Un demi-sourire recherche l’approbation des photographes. Puis Bellini redevient lui-même : il brandit d’une seule main, la droite, le trophée en signe de vainqueur assumé. C’est cette posture qui sera immortalisée en statue, celle qui accueille les spectateurs à l’entrée du stade Maracaña de Rio. Statufié debout sur un globe terrestre, Bellini en Christ du Corcovado n’ouvre pas ses bras salvateurs aux pécheurs : son bras gauche porte au corps un ballon et son bras droit offre au ciel le trophée Jules Rimet.

Vers les étoiles…

Bellini, le beau gosse du Vasco de Gama de son pote buteur Vava, était originaire de la grande communauté italienne de São Paulo. Tout comme le coach Vicente Feola, symbole lui aussi de ce Brésil « arc-en-ciel » qui gagne enfin. Bellini et Didi, le Blanc et le Noir, avaient démontré que le mélange racial en Seleção pouvait faire triompher le pays. Un truc pas évident auparavant, dans un sport national où les Noirs étaient souvent considérés comme « inaptes » à résister à la pression des grands matchs… Et puis il existait encore une règle non écrite qui imposait un capitaine « blanc » à la tête de la Seleção. À 28 ans en juin 1958, l’immense Bellini (1m81) déployait suffisamment de qualités sportives et mentales pour ne pas usurper ce grade. L’immense Didi (30 ans et star du Botafogo) aurait pu lui aussi prétendre au capitanat. Mais il était noir…

Toujours est-il que cette Seleção est restée à jamais dans la mémoire collective des Brésiliens pour ce triomphe en « noir et blanc » (images TV et couleurs de la peau), le premier d’une nation sud-américaine en Europe. En pleine explosion de la bossa nova (sortie du hit génial Bim-Bom de João Gilberto au cours du Mondial suédois !), tout un peuple fondit pour ses héros, humbles et magnifiques. Personne n’a jamais oublié les larmes du petit Pelé, celles du beau Gilmar et celles du grand costaud Nilton Santos… Même le caïd Bellini craqua momentanément lors de l’exécution de l’hymne national de l’après-finale en réprimant des pleurs d’émotion. C’est bien « lui » que la destinée avait désigné pour être le premier Brésilien à célébrer son pays en tant que champion du monde…

Le Didier Deschamps brésilien

Il le sera une deuxième fois en 1962, mais sans disputer un seul match. Plus triste, il fera partie de la cohorte très vieillie (36 ans !) d’une Seleção coulée comme un sous-marin jaune dans le Liverpool des Fab Four (1-3 contre la Bulgarie). Ce match international fut d’ailleurs sa 51e et dernière cape. On connaît bien en France la mystique de la gagne incarnée uniquement par Didier Deschamps, notre « souleveur de trophées » national : la Ligue des champions 93, la Coupe du monde 98, l’Euro 2000. Eh, bien, voilà : au Brésil, le DD national, c’est Bellini, le premier à jamais. Celui qui sera imité ensuite par ses dignes successeurs eux aussi capitaines du Brazil Campeao do Mundo : Mauro (1962), Carlos Alberto (1970), Dunga (1994), Cafu (2002), Thiago Silv… Euh, non ! Pas encore. Voyez comme ces quatre capitaines ont levé bien haut le trophée quand ils l’ont remporté. Cette offrande aux étoiles reste un hommage à leur glorieux aîné de 1958, Bellini, le premier qui, presque tremblant, leva les bras au ciel, vainquit la malédiction et ouvrit à ses suiveurs le chemin vers les constellations. Comme celle qui s’étale sur le drapeau national. Les Brésiliens entretiennent un rapport particulier avec l’élévation : le ciel, les étoiles, le divin. Alors, pour toujours, tout un peuple se souvient du grand Bellini en regardant vers le haut, et non pas en arrière, vers le passé…

Par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



lundi 11 décembre 115 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1
Hier à 11:38 Michel Mézy offre ses maillots pour sauver un club amateur 30 Hier à 10:09 Le joli loupé de Kokorin en Russie 16 Hier à 09:02 L'étrange statue indienne de Maradona 18
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 11 décembre Heinze retrouve un banc en Argentine 10 lundi 11 décembre Le lob du milieu de terrain de Ronaldinho lors d'un match de charité 6 lundi 11 décembre Un supporter mexicain détruit sa télé après un penalty manqué 7 lundi 11 décembre Les Tigres sacrés pour la troisième fois de suite 4 samedi 9 décembre CR7 présente son Ballon d'or au Bernabéu 6 samedi 9 décembre Denílson fait le show dans un match de gala au Brésil 5 samedi 9 décembre 427€ à gagner avec OM & Manchester United - Manchester City samedi 9 décembre Jean-Marc Furlan debriefe son match en chanson 2 samedi 9 décembre Mavinga : « Les choix d'argent pour aller dans une ville de merde, ça ne m'intéresse pas » 20 vendredi 8 décembre Le maire de New York a proclamé « Andrea Pirlo Day » le 6 décembre 2017 14 vendredi 8 décembre Les supporters du MK Dons aident Hyde United à réparer sa pelouse 7 vendredi 8 décembre Changement d'horaire pour la Premier League en 2019 16 vendredi 8 décembre Rai nouveau directeur sportif de São Paulo 3 jeudi 7 décembre Le vrai Ballon d'Or est... jeudi 7 décembre Le vrai 2e du Ballon d'Or est... jeudi 7 décembre Le vrai 3e du Ballon d’or est... jeudi 7 décembre 380€ à gagner avec Rennes & Real Madrid - FC Séville jeudi 7 décembre Un hommage à Johnny dans les stades de France 19 jeudi 7 décembre François Ruffin en maillot de foot à l'Assemblée nationale 30 jeudi 7 décembre Leonardo quitte Antalyaspor 25 jeudi 7 décembre Independiente prend une petite option sur la Sudamericana 9 mercredi 6 décembre Rami chante du Johnny en conférence de presse 11 mercredi 6 décembre 106 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 6 décembre Drogba intègre la direction d'un club ivoirien 6 mercredi 6 décembre DERNIER JOUR : Un pari gratuit de 10€ + 100€ de CASH offerts chez Winamax mardi 5 décembre Un député propose de rencontrer ses électeurs autour d'un FIFA 23 mardi 5 décembre Un joueur paraguayen visé par un mandat d'arrêt international 26 mardi 5 décembre La FFF fait un don de 10 000 euros pour les Rohingyas 29 mardi 5 décembre Combien ça coûte de supporter les Bleus en Russie ? (via Brut Sport) mardi 5 décembre 619€ à gagner avec Liverpool, Séville, Porto & Shakhtar - Man City 1 lundi 4 décembre La technique infaillible de Ryan Bertrand pour gratter du temps 14 lundi 4 décembre Chapecoense retrouve la Copa Libertadores 8 dimanche 3 décembre Momo Sissoko signe au Mexique 6 dimanche 3 décembre Les Tigres encore en finale samedi 2 décembre Pascal Nouma en roue libre à la télé avant le derby d'Istanbul 9 samedi 2 décembre Un club de 8e division en 32e de Coupe de France 13 samedi 2 décembre Raquel Garrido taille la « Ligue 1 Castorama » 72 vendredi 1er décembre Tirage au sort censuré en Iran ? 35 vendredi 1er décembre Yann Lachuer nouveau coach de Créteil 7 vendredi 1er décembre Flamengo rejoint Independiente en finale de la Copa Sudamericana 3 vendredi 1er décembre Shandong Luneng : c'est fini pour Felix Magath 3 vendredi 1er décembre Seattle rejoint Toronto en finale de MLS 1 jeudi 30 novembre Bayal Sall a été forcé d'aller à l'Antwerp 19 jeudi 30 novembre 962€ à gagner avec Valence, Fiorentina & Istanbul BB 1 jeudi 30 novembre "Les synthétiques ont causé 200 cancers aux USA" (via Brut Sport) jeudi 30 novembre Hitler sur un tifo dans un derby soudanais 58 jeudi 30 novembre Un défenseur de Lanus envisage la retraite à 24 ans 34 jeudi 30 novembre Toronto est en finale de MLS 2 jeudi 30 novembre Messi et Cristiano Ronaldo dans Olive et Tom ? 42 jeudi 30 novembre Renato Sanches fait la passe à un sponsor 15 jeudi 30 novembre Jaap Stam inscrit les supporters de Reading sur la feuille de match 12 mercredi 29 novembre Un ramasseur de balle sauve un joueur en DH espagnole 13 mercredi 29 novembre Alexander Čeferin va donner 1% de son salaire à Common Goal 8 mercredi 29 novembre Villas-Boas va participer au Dakar 2018 15 mercredi 29 novembre Les horaires de la Ligue des champions changeront dès la saison prochaine 36 mercredi 29 novembre LE RÉCAP "CHAMPIONS LEAGUE" DE LA #SOFOOTLIGUE 15 mercredi 29 novembre Un guide de précaution pour les gays présents au Mondial 2018 36 mercredi 29 novembre Ce coup franc d’Ashley Young va vous rendre maboul 45 mercredi 29 novembre André Villas-Boas quitte Shanghai 29 mardi 28 novembre Un youtubeur devient sponsor maillot de Botafogo 19 mardi 28 novembre Roberto Carlos avoue que son coup franc improbable était dû au vent 58 mardi 28 novembre Mondial 2022 : Le Qatar présente le premier stade démontable 52 lundi 27 novembre Des T-shirts à l’effigie de Ratko Mladić en Serbie 62 lundi 27 novembre Géorgie : le Torpedo Koutaïssi arrache le titre au Dinamo Tbilissi 25 lundi 27 novembre 533€ à gagner avec Manchester City, Chelsea, Lyon & l'OM 1 lundi 27 novembre Le FK Željezničar peint ses ballons pour jouer dans la neige 7 lundi 27 novembre Énorme tifo lors du derby Bari-Foggia 20 lundi 27 novembre Les violences du Clásico tunisien laissent des traces 19 lundi 27 novembre Les supporters du Ponte Preta, relégué, envahissent le terrain 1 lundi 27 novembre Infantino « extrêmement ferme » contre le racisme au mondial 18 dimanche 26 novembre Quang Nam sacré champion du Viêt Nam 26 dimanche 26 novembre Un supporter file sa casquette au gardien 5 samedi 25 novembre Urawa Red Diamonds remporte la Ligue des champions asiatique 9 vendredi 24 novembre 390€ à gagner avec l'OM & la Real Sociedad vendredi 24 novembre Le tacle ridicule de Bonucci 50 vendredi 24 novembre Cantona déclare à nouveau son amour pour Pastore 67 jeudi 23 novembre OFFRE SPÉCIALE : 500€ de bonus offerts aux gros parieurs ! jeudi 23 novembre Mario Balotelli parodie Mario Kart 6 jeudi 23 novembre Le numéro 2 des ultras de Boca Juniors tué par balles 24 jeudi 23 novembre Craig Bellamy : « Le foot anglais est prêt à accepter l'homosexualité » 69 jeudi 23 novembre Steven Gerrard n'a pas une bonne mémoire, mais beaucoup de répondant 37 mercredi 22 novembre Un espion, des drones et des caméras cachées à la solde de Grêmio 9 mercredi 22 novembre Il marque un doublé, puis voit naître son enfant 21 mercredi 22 novembre 359€ à gagner avec Chelsea, Bayern & Juve - Barça mardi 21 novembre Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 2 mardi 21 novembre Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 mardi 21 novembre Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 35 mardi 21 novembre Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45 mardi 21 novembre Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 19 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 27 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 33 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 16 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 15 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 18 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15