En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 20 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Disparition
  4. // Hilderaldo Luiz Bellini

Bellini, premier à jamais…

Hilderaldo Luiz Bellini nous a quittés le 20 mars à 83 ans. Il était le capitaine de la Seleção vainqueur en 1958 de sa première Coupe du monde. Hommage au héros céleste…

Modififié
« Je n’ai jamais pensé pouvoir soulever la Coupe. En vérité, je ne sus que faire avec quand je la reçus des mains du roi Gustave de Suède… Au cours de la cérémonie de remise de la coupe Jules Rimet, il régnait une grande confusion et il y avait beaucoup de photographes qui essayaient de trouver la meilleure position, le meilleur angle pour pouvoir me photographier avec la Coupe. Parmi les plus petits d’entre eux qui avaient du mal à prendre des photos, certains se mirent alors à crier : "Bellini, lève bien la coupe ! Lève-la bien haut !", car ils ne parvenaient pas à me cadrer avec le trophée dans mes mains. Et c’est ce que je fis, en le brandissant au-dessus de ma tête. » Bellini vient d’entrer dans la légende de la Coupe du monde… C’est la première fois qu’un capitaine vainqueur du Mondial de foot exhibe haut vers le ciel la prestigieuse Coupe Jules Rimet en signe de triomphe. Un geste banal aujourd’hui, mais qui ne l’était pas avant. Autrefois, la cérémonie de remise se faisait au ras du terrain : au milieu des joueurs (vainqueurs et vaincus), le capitaine recevait la coupe des mains mêmes de Jules Rimet devant les photographes et ensuite l’équipe gagnante exultait sur le terrain. Sauf les Uruguayens en 1950 au Maracaña. Vous devinez pourquoi…

Vers le ciel…

Alors bien sûr, vous verrez bien le bon vieux Vittorio Pozzo brandir bien haut le trophée au milieu de ses joueurs sur la pelouse du stade de Colombes après que sa Squadra Azura eut juste remporté la Coupe du monde face à la Hongrie (4-2). Mais Pozzo était le coach, pas le capitaine, et puis c’était bien après la finale, après la cérémonie de remise. Ce 29 juin 1958, au Rasunda Stadion de Solna, le protocole de remise de la coupe aux vainqueurs fut émaillé de bizarreries propres à l’improvisation qui suivait généralement les finales de Coupe du monde. Ainsi, toute l’équipe brésilienne, remplaçants, coachs et soigneurs compris, entama un joyeux tour d’honneur, Bellini en tête, en portant à bout de bras un immense drapeau suédois, afin d’honorer le public du pays hôte. La remise du trophée effectuée sur un podium laissait derrière l’estrade les joueurs des deux équipes : à gauche, les Brésiliens et tout près, à droite, les Suédois. Fait incroyable : tous les joueurs suédois ont la banane et sourient comme s’ils venaient de gagner alors qu’ils se sont pris un 5-2 bien tassé. C’est sans doute la seule et unique fois dans l’histoire de la Coupe du monde que les vaincus avaient le sourire. Mais ça, c’était tout le charisme ravageur des Brazileiros 58 : ces gars étaient vraiment trop forts, jouant un foot en avance de plusieurs décennies…

Bellini inventa donc malgré lui « le geste » du triomphe absolu en levant au ciel le Graal après lequel le Brésil courait désespérément depuis 1930. Ce geste est d’ailleurs touchant de maladresse… Sur le podium élevé pour la réception du trophée des mains du roi de Suède, Bellini, le défenseur central brazileiro, reçoit la Coupe et on vit bien que le grand costaud semblait embarrassé par l’objet. Preuve de l’humilité authentique de cette Seleção venue en Suède escortée de toutes les malédictions du passé. Bellini était vraiment sincère en ne s’étant pas imaginé devenir champion du monde. Et pourtant… La Seleçao avait balayé la France en demies et la Suède en finale sur le même score sans appel de 5-2. Oui, mais la mise en route fut beaucoup moins aisée : un 0-0 contre l’Angleterre au premier tour et un tout petit 1-0 contre le pays de Galles en quarts avaient fait resurgir au pays la peur des démons de 1950… Bellini tient donc cette coupe sans trop réaliser que cette fois, ça y est ! Le Brésil est enfin champion du monde. Soudain, il entend des voix qui montent du parterre de journalistes et photographes. Certains sont brésiliens. Bellini tend alors l’oreille : « Bellini ! Lève la coupe qu’on puisse te photographier ! » Alors le capitaine s’exécute docilement. Il lève au-dessus de sa tête la statuette dorée sans trop de conviction. Un demi-sourire recherche l’approbation des photographes. Puis Bellini redevient lui-même : il brandit d’une seule main, la droite, le trophée en signe de vainqueur assumé. C’est cette posture qui sera immortalisée en statue, celle qui accueille les spectateurs à l’entrée du stade Maracaña de Rio. Statufié debout sur un globe terrestre, Bellini en Christ du Corcovado n’ouvre pas ses bras salvateurs aux pécheurs : son bras gauche porte au corps un ballon et son bras droit offre au ciel le trophée Jules Rimet.

Vers les étoiles…

Bellini, le beau gosse du Vasco de Gama de son pote buteur Vava, était originaire de la grande communauté italienne de São Paulo. Tout comme le coach Vicente Feola, symbole lui aussi de ce Brésil « arc-en-ciel » qui gagne enfin. Bellini et Didi, le Blanc et le Noir, avaient démontré que le mélange racial en Seleção pouvait faire triompher le pays. Un truc pas évident auparavant, dans un sport national où les Noirs étaient souvent considérés comme « inaptes » à résister à la pression des grands matchs… Et puis il existait encore une règle non écrite qui imposait un capitaine « blanc » à la tête de la Seleção. À 28 ans en juin 1958, l’immense Bellini (1m81) déployait suffisamment de qualités sportives et mentales pour ne pas usurper ce grade. L’immense Didi (30 ans et star du Botafogo) aurait pu lui aussi prétendre au capitanat. Mais il était noir…

Toujours est-il que cette Seleção est restée à jamais dans la mémoire collective des Brésiliens pour ce triomphe en « noir et blanc » (images TV et couleurs de la peau), le premier d’une nation sud-américaine en Europe. En pleine explosion de la bossa nova (sortie du hit génial Bim-Bom de João Gilberto au cours du Mondial suédois !), tout un peuple fondit pour ses héros, humbles et magnifiques. Personne n’a jamais oublié les larmes du petit Pelé, celles du beau Gilmar et celles du grand costaud Nilton Santos… Même le caïd Bellini craqua momentanément lors de l’exécution de l’hymne national de l’après-finale en réprimant des pleurs d’émotion. C’est bien « lui » que la destinée avait désigné pour être le premier Brésilien à célébrer son pays en tant que champion du monde…

Le Didier Deschamps brésilien

Il le sera une deuxième fois en 1962, mais sans disputer un seul match. Plus triste, il fera partie de la cohorte très vieillie (36 ans !) d’une Seleção coulée comme un sous-marin jaune dans le Liverpool des Fab Four (1-3 contre la Bulgarie). Ce match international fut d’ailleurs sa 51e et dernière cape. On connaît bien en France la mystique de la gagne incarnée uniquement par Didier Deschamps, notre « souleveur de trophées » national : la Ligue des champions 93, la Coupe du monde 98, l’Euro 2000. Eh, bien, voilà : au Brésil, le DD national, c’est Bellini, le premier à jamais. Celui qui sera imité ensuite par ses dignes successeurs eux aussi capitaines du Brazil Campeao do Mundo : Mauro (1962), Carlos Alberto (1970), Dunga (1994), Cafu (2002), Thiago Silv… Euh, non ! Pas encore. Voyez comme ces quatre capitaines ont levé bien haut le trophée quand ils l’ont remporté. Cette offrande aux étoiles reste un hommage à leur glorieux aîné de 1958, Bellini, le premier qui, presque tremblant, leva les bras au ciel, vainquit la malédiction et ouvrit à ses suiveurs le chemin vers les constellations. Comme celle qui s’étale sur le drapeau national. Les Brésiliens entretiennent un rapport particulier avec l’élévation : le ciel, les étoiles, le divin. Alors, pour toujours, tout un peuple se souvient du grand Bellini en regardant vers le haut, et non pas en arrière, vers le passé…

Par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:53 408€ à gagner avec PSG, Lazio & Fiorentina vendredi 20 octobre OFFRE SPÉCIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!!
Hier à 18:44 Le président de la FA sous pression 3 Hier à 16:08 Course-poursuite entre un entraîneur et des supporters en colère 6 Hier à 15:30 Près de cinq mille agressions d’arbitres en France en 2016-2017 11
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 09:50 Golden Boy : Mbappé et Dembélé finalistes 46 vendredi 20 octobre Le Récap "Ligue des champions" de la #SOFOOTLIGUE vendredi 20 octobre Un U17 suspendu trente ans pour avoir frappé un arbitre 48 vendredi 20 octobre Bastian Schweinsteiger : « Je suis ouvert à toutes propositions » 25 vendredi 20 octobre Ils ont joué à Marseille ET au PSG (via Brut Sport) vendredi 20 octobre Luiz Felipe Scolari va quitter Guangzhou Evergrande 20 jeudi 19 octobre Le très joli but d'Olivier Giroud 37 jeudi 19 octobre Une sauce barbecue géante se frite avec les supporters adverses 27 jeudi 19 octobre Il parcourt 6 000 km pour son club sur Football Manager 30 mercredi 18 octobre Lyon-Duchère : Enzo Reale suspendu 7 matchs 11 mercredi 18 octobre Un club de D3 va construire une tribune debout grâce à un crowdfunding 8 mercredi 18 octobre La roulette insolente de JK Augustin 34 mercredi 18 octobre À Coventry, un fan descend sur la pelouse pour engueuler les joueurs 12 mardi 17 octobre 345€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus mardi 17 octobre 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! mardi 17 octobre Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 13 mardi 17 octobre Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 3 mardi 17 octobre Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10 mardi 17 octobre Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 12 mardi 17 octobre Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 32 mardi 17 octobre Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 6 lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 16 lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32 dimanche 1er octobre Il envoie un coup de boule à son coéquipier en plein match 2 dimanche 1er octobre Le ciseau d'Haller 2 samedi 30 septembre Villas-Boas suspendu huit matchs 1 samedi 30 septembre Un club de D6 allemande sponsorisé par une actrice porno 26