Bellerín ne pensait pas finir latéral

0 4
Il est aujourd'hui l'un des meilleurs à son poste.

Mais Héctor Bellerín n'a pas toujours évolué en tant qu'arrière latéral, loin de là. Auparavant, l'Espagnol jouait un cran plus haut et s’accommodait moins des tâches défensives, comme il l'a expliqué dans Sport magazine : « Quand j'étais à Barcelone, j'ai joué comme ailier. Ce n'est que dans ma dernière ou avant-dernière année que j'ai joué quelques matchs en tant qu'arrière droit. Pas plus de cinq. Mais à l'un de ces matchs, il y avait un scout d'Arsenal et ils ont dit : "OK, ce gars doit devenir arrière droit." »

Ce qui n'emballe à l'époque pas franchement le Catalan : « Quand Arsenal m'a appelé pour jouer arrière droit, au début, j'étais un peu frustré. Vous savez, j'aime attaquer. (...) Au début, apprendre une nouvelle position n'est pas facile. Mais je me sens à l'aise maintenant. » Surtout que la concurrence est proche du néant. Coucou Debuchy ! FC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

Sauf que Debuchy est simplement blessé, pas forcément placardisé, et qu'il a mis une très belle praline barre rentrante pas plus tard que ce week-end contre Tottenham en U23.
Ce commentaire a été modifié.
Oui enfin praline ou non sa sent la fin de son rôle de titulaire du moins à Arsenal
Pas forcement placardise... Il est quand meme parti en pret a Bordeaux il n'y a pas si longtemps. Et si on compare sur les qualites pures actuelles des deux joueurs, Bellerin est devant et de loin. Il represente l'avenir et enchaine les bonnes perfs. Si concurrence il doit y avoir, ca n'est malheureusement pas/plus face a Debuchy.
2 réponses à ce commentaire.
Je suis décu, je pensais qu'il allait évoquer sa carrière avortée de coureur de 60m en salle!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Leipzig renverse le Bayer
0 4