1. // Europe – Autres championnats – Ce qu'il faut retenir

Belle lutte en Turquie, Bruges se détache en Belgique

Le best-of de l'actu des derniers jours dans les championnats mineurs européens, compilé en un article. Featuring Taye Taiwo, Florent Sinama-Pongolle, Mark Uth, Colin Kazim-Richards, Dirk Kuyt, la Crimée, le retour du Old Firm et même Alexis Tsipras.

Modififié
5 13
  • L'équipe en forme


    La lutte est magnifique en Turquie cette saison entre les trois rivaux d'Istanbul. Fenerbahçe, Galatasaray et Beşiktaş sont habitués à se tirer la bourre en haut de classement et à ne laisser que des miettes aux adversaires mais c'est particulièrement serré, indécis et beau à voir ces temps-ci, puisque les trois paraissent vraiment armés et décidés à lutter jusque dans les dernières journées, ce qui laisse augurer une deuxième moitié de saison épique. Actuellement, l'équipe en forme se nomme Fenerbahçe, qui a repris la tête du classement début janvier en profitant de la défaite du précédent leader, Beşiktaş, lors du derby face au troisième larron, Galatasaray (victoire 2-0 de Galatasaray). L'expérimentée formation de Fenerbahçe n'a plus perdu depuis la mi-octobre (et une défaite 1-2 concédée face à… Galatasaray, qui a l'air de bien aimer les gros matchs) et reste sur une série en cours de six victoires de suite en Süper Lig, 12 buts marqués, 1 encaissé. L'un des artisans de cette réussite actuelle se nomme Dirk Kuyt : le bon vieux Néerlandais, 34 ans bien tassés, a signé un doublé samedi dernier lors de la victoire 3-0 face à Kasımpaşa, ses 5e et 6e buts en championnat cette saison. Fenerbahçe aura l'avantage de recevoir sur sa pelouse lors des deux derbys face à ses rivaux : le 8 mars d'abord, face à Galatasaray, puis le 22 mars, face à Beşiktaş. Au classement après 17 journées, Fenerbahçe (39 pts) devance Beşiktaş et Galatasaray (38 pts chacun).

  • Le match à ne pas manquer


    Le Old Firm est de retour en Écosse ! Pas encore pour le compte du championnat mais par le biais de la League Cup, avec une demi-finale de la compétition voyant s'opposer les éternels ennemis de Glasgow, Celtic face aux Rangers. Un match qui sera disputé dimanche après-midi. La dernière confrontation entre les deux remonte à avril 2012. Peu après, les Rangers avaient été relégués administrativement en D4. Depuis, ils remontent la pente, jouent actuellement en D2 et visent la remontée en élite en fin de saison, mais ils n'en ont toujours pas fini des problèmes financiers et de l'instabilité. Il se murmure que Gennaro Gattuso pourrait bientôt faire son retour en tant que coach. Mouais… Côté Celtic, la saison est plus compliquée que prévu, avec une concurrence redoutable et sans complexe qui lutte pour lui contester un nouveau titre de champion d'Écosse. Les Bhoys au fameux maillot vert et blanc ont tout de même récemment repris la tête du classement à Aberdeen, avec Inverness Caledonian et Dundee United également à l'affut.

  • Le derby du week-end


    Dimanche en Belgique, c'était jour de derby à Bruges avec l'affrontement entre le Cercle et le Club. Et comme c'était à craindre, il n'y a eu aucun suspense avec la facile victoire du plus costaud des deux rivaux, le Club, qui s'impose 3-0 grâce à un doublé d'Izquierdo et un but de Gedoz. Et encore, Refaelov avait loupé l'ouverture du score sur penalty en première période… Ce succès permet aux hommes de Michel Preud'homme de prendre le large en tête du classement, avec désormais 5 points d'avance sur son premier poursuivant, Anderlecht, qui s'est incliné le même jour sur la pelouse du Standard de Liège. Quant au Cercle Bruges, il reste aux portes de la zone de relégation.

    Youtube

  • La hype


    C'est trêve hivernale en ce moment en Ukraine, comme dans la plupart des championnats d'Europe de l'est et du centre, mais il y a tout de même un peu d'actu grâce au mercato. Un joueur est particulièrement convoité : le très coté défenseur international autrichien Aleksandar Dragović, que la rumeur annonce avec insistance du côté de Manchester United. Ce serait un renfort de poids pour la fébrile défense mancunienne, de même qu'il s'agirait d'une grande perte pour le Dynamo Kiev, qui occupe actuellement seul la tête du classement en Ukraine fort d'une défense très hermétique (7 buts encaissés après 14 journées). Révélé en Suisse du côté de Bâle, où il a évolué entre 2011 et 2013, Dragović, 23 ans, sous contrat à Kiev jusque 2017, ne sera pas bradé par son club, qui demande 20 millions d'euros d'indemnités tout de même. S'il part d'Ukraine dès cet hiver, ce serait en tout cas une bonne nouvelle pour les Guingampais, futurs adversaires du Dynamo en Ligue Europa dans quelques semaines.

  • La banane


    Le championnat portugais aurait pu être définitivement joué lundi, mais en fait non. La veille, Porto s'incline 0-1 sur la pelouse de Maritimo, laissant à son rival Benfica la possibilité de prendre définitivement le large en tête du classement. Mais contre toute attente, Benfica aussi est tombé lundi, sur le même score de 0-1, également en déplacement, sur la pelouse de Paços de Ferreira, d'un but inscrit en toute fin de rencontre. Du coup, l'écart entre les deux équipes reste inchangé, avec 6 points d'avance pour Benfica sur Porto. La bonne affaire du week-end a finalement été pour le Sporting, victorieux 1-0 d'Academica, et qui revient à 1 point seulement de Porto.

  • Le joueur du moment


    L'actuel meilleur buteur du championnat néerlandais est Allemand, a 23 ans et s'appelle Mark Uth. Qu'il évolue sous les couleurs d'Heerenveen n'a rien d'étonnant : le joli petit club de Frise, avec ses cœurs sur le blason et le maillot, est une machine à révéler de jeunes attaquants. Uth est ainsi issu d'une prestigieuse lignée, avec pour prédécesseurs Tomasson, Van Nistelrooy, Huntelaar ou encore Finnbogason, pour ne citer que les plus connus. L'ancien joueur de Cologne, sa ville de naissance, a parfaitement comblé le vide laissé par l'Islandais Finnbogason, parti cet été rejoindre les rangs de la Real Sociedad. Prêté la saison dernière à Heracles, Ulth en est déjà à 12 buts marqués en Eredivisie depuis cet été et ne devrait pas manquer de sollicitations au printemps… Poke les recruteurs de L1.

    Youtube

  • L'antigeste


    On reste aux Pays-Bas avec le choc entre l'Ajax et Feyenoord, qui s'est soldé dimanche par un petit nul 0-0. La plus grosse occasion du match a été manquée par Kazim-Richards. Occupé pendant tout le match à se frictionner avec Moisander, le capitaine de l'Ajax, il a manqué de lucidité à un quart d'heure de la fin, enlevant le ballon qui filait au but. Ça évoquera certainement des souvenirs aux supporters toulousains…

  • L'oublié


    On a des nouvelles de Taye Taiwo à vous donner ! L'ancien latéral marseillais aux gros cuisseaux et à la voix en trompette serait proche de s'engager avec le Legia Varsovie, tenant du titre et actuel leader du championnat polonais. Empêché de jouer dans son club de Bursaspor en Turquie en raison d'un problème de permis de travail, il est actuellement à l'essai avec le Legia, qui affrontera l'Ajax dans quelques semaines en 16e de finale de la Ligue Europa.


  • Un Français dans le coup


    Autre oublié qui réapparaît dans l'actu à la faveur du mercato hivernal : Florent Sinama-Pongolle, dont on se surprend à constater qu'il n'a que 30 ans… Passé ces derniers temps par la Russie et les États-Unis, sans grand succès, l'ancien espoir du football français devrait rebondir du côté de Lausanne Sport, qui évolue cette saison en D2 suisse, avec à sa tête un certain Marco Simone…

  • L'insolite


    C'est actuellement la trêve hivernale en Russie mais il y a tout de même une actu foot à signaler, avec l'avenir des clubs de Crimée en suspens. Rappelons que cette ancienne province ukrainienne a été rattachée à la Russie en mars dernier. Sauf que l'UEFA a mis son veto à l'intégration de ses clubs de foot dans le giron russe. Les trois plus gros de Crimée, qui avaient dans un premier temps été intégrés à la D3 russe, se retrouvent donc dans l'impasse. Pour qu'ils ne disparaissent pas, un championnat de Crimée pourrait être mis en place prochainement. La FIFA se serrait saisi du dossier. Affaire à suivre.

  • Le coin des supporters


    Plutôt que de remettre encore le couvert sur la banderole polémique des supporters du Standard lors du match face à Anderlecht, allons faire un tour en Grèce pour signaler que le nouvel homme fort du pays, Alexis Tsipras, est un fan déclaré de Panathinaikos. Et attention, pas un opportuniste mais un supporter de très longue date, puisqu'il est né et a grandi près du stade Apostolos-Nikolaïdis. Le club au trèfle ayant la réputation d'être celui du peuple et de la gauche, c'est - aussi - plutôt cohérent.


    Par Régis Delanoë
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    "belle lutte en turquie"

    le canada dry du contrepet
    L'histoire aurait été belle, mais elle est fausse : le Panathinaikos n'est pas considéré en Grèce comme le club du peuple mais plutôt celui des élites intellectuelles. Le vrai club du peuple est l'Olympiakos Le Pirée.
    Révisez vos classiques, messieurs.
    Régis Delanoë Niveau : DHR
    strass67 > Gauche bobo un peu alors ?
    @strass67 :

    Je sais pas où t'as été voir que l'Olympiakos était le seul club du peuple ? Historiquement la plupart des clubs grecs sont fondés sur ce principe. Que ce soit Le Pirée, l'AEK, le PANA, le Paok, etc...
    valeureux liégeois 74 Niveau : National
    Message posté par dfco
    @strass67 :

    Je sais pas où t'as été voir que l'Olympiakos était le seul club du peuple ? Historiquement la plupart des clubs grecs sont fondés sur ce principe. Que ce soit Le Pirée, l'AEK, le PANA, le Paok, etc...


    Oui, mais ds l'article de Régis, il est bien spécifié "du peuple & de la gauche". Or, le PAOK est qd mm vachement à droite non? Sinon (mais je ne ss pas vmt un expert du foot grec), à ma connaissance, il n'y a pas de club en Grèce clairement catalogué à gauche comme peuvent l'être St Pauli, Rayo Vallecano, Omonia Nicosie ou Hapoel Tel Aviv.
    AutrucheLaAutruche Niveau : District
    Message posté par valeureux liégeois 74

    Or, le PAOK est qd mm vachement à droite non? Sinon (mais je ne ss pas vmt un expert du foot grec)


    Non. Les tribunes grecques globalement c'est un gros bordel et c'est difficile de leur coller une étiquette politique (à quelques exceptions près cf plus bas). Tu peux voir des drapeaux jamaïcains / che côtoyer des croix celtiques à quelques mètres de distance, sans pression. Bon après le noyau dur du PAOK est très lié avec les Grobari du Partizan donc ça doit pas précisément être des antifas non plus.

    Message posté par valeureux liégeois 74

    à ma connaissance, il n'y a pas de club en Grèce clairement catalogué à gauche comme peuvent l'être St Pauli, Rayo Vallecano, Omonia Nicosie ou Hapoel Tel Aviv.


    L'AEK quand même très clairement, ils sont jumelés avec Livourne et Marseille. Quelques autres clubs plus petits aussi (Panionios, Larissa, tous les clubs de Crète).
    AutrucheLaAutruche Niveau : District
    Bon ok j'arrive définitivement pas à faire des citations donc je précise :
    - je réponds à "valeureux liégeois" ;
    - le premier paragraphe est en réponse à la phrase "le PAOK est vachement à droite" ;
    - le second paragraphe est en réponse à la phrase "il n'y pas de club en Grèce clairement catalogué à gauche".
    je connais rien au foot grec mais si un club est jumelé avec livourne il doit pas etre trop à droite...
    valeureux liégeois 74 Niveau : National
    Message posté par AutrucheLaAutruche


    Non. Les tribunes grecques globalement c'est un gros bordel et c'est difficile de leur coller une étiquette politique (à quelques exceptions près cf plus bas). Tu peux voir des drapeaux jamaïcains / che côtoyer des croix celtiques à quelques mètres de distance, sans pression. Bon après le noyau dur du PAOK est très lié avec les Grobari du Partizan donc ça doit pas précisément être des antifas non plus.



    Merci pr ces précisions. A vrai dire, j'avais un peu hésité avec AEK & Aris Salonique qd mm pr ce qui est de certains groupes + à gauche. Et c'est vrai que Livourne, OM & Sampdoria (pas tous à la Samp', mais un bien précis je crois) ont des groupes très à gauche, qui se retrouvent chaque année en Italie pr un tournoi entre Ultras auquel participe le UI 96 du Standard d'ailleurs.
    Pour le PAOK c'est ultra compliqué, parce que t'as des supp's proche des ultras du Partizan, alors que tu en as d'autres qui sont clairement antifas.
    Fredinhovic95 Niveau : Ligue 2
    Il vendange trop ce Kazim -Richards!
    Feyenoord aurait du gagner les 2 Klassiekers!Déja a De Kuip il croque au moins 3 buts tout fait,alors la,il a fait passer Cillessen pour Neuer alors qu'il est franchement moyen!

    Heureusement que ce n'est qu'un pret
    Bruges se détache ?

    Dans moins de 10 matchs, les points seront divisés par 2 et ils n'auront plus que 2,5 points d'avance. Bruges (comme tous les autres leaders avant eux) va s'effondrer psychologiquement en voyant leur avance fondre comme neige sans même jouer.

    Demandez au Standard, le leader de la phase classique de l'an dernier !

    Demandez à Anderlecht, le leader de la phase classique des années précédentes !

    Être leader de la phase classique est la PIRE des places à l'entame des PO. Les meilleures places sont 2eme ou 3eme à l'entame de cette 2eme compétition. Tu colles au cul et tu doubles dans la dernière ligne droite.
    DoutorSocrates Niveau : CFA
    De ce que j'ai entendu, le Pana est quand même le club des élites (peut-être de gauche...), parce que c'est le club du centre d'Athènes, donc de quartiers historiques, établis et plutôt cotés.
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    5 13