1. //
  2. //
  3. // Nice-Montpellier

Belhanda, le Pailladin

Ce vendredi, Younès Belhanda retrouve Montpellier avec l’OGC Nice, la veille de son vingt-septième anniversaire. Formé au MHSC, le milieu offensif a connu la consécration avec l’équipe de René Girard en 2012. Retour sur une ascension tonitruante, avant l’exil au Dynamo Kiev, dans l’anonymat du championnat ukrainien.

Modififié
« Oh Belhanda. S’il l’a vu Giroud... Giroud l’a vu. Le controoÔÔÔLE !!! » Grégoire Margotton s’égosille dans le silence du Vélodrome. Un ciseau retourné vient de caresser la barre. 3-1, le chef-d’œuvre de Younès Belhanda scelle le succès des siens à Marseille. Oui, Montpellier est en route pour un exploit monstrueux : remporter le titre de champion de France devant le PSG de Carlo Ancelotti. Un mois plus tard, la place de la Comédie exulte, l’équipe de René Girard fête le sacre à Auxerre (avec trois points d’avance sur le PSG), Loulou Nicollin devient punk, le MHSC va disputer la Ligue des champions... Les héros s’appellent Olivier Giroud, Geoffrey Jourdren, Karim Aït-Fana, Romain Pitau, Mapou Yanga-Mbiwa, Rémy Cabella, Marco Estrada, Henri Bedimo et bien sûr le meilleur espoir du championnat, Younès Belhanda.

« Oooooh ! Attends, moi je suis demi ou arrière, je te le défonce ce merdeux ! »


Presque dix ans auparavant, l’ado enfilait ses premiers survêtements du MHSC. Né à Avignon de parents marocains, Belhanda rejoint l’Hérault à l’âge de treize ans. Le milieu de terrain gravit les échelons des équipes de jeunes, et puis tout s’accélère en 2009 : c’est la victoire en Coupe Gambardella (2-0 en finale face au FC Nantes) avec Jonathan Ligali, Benjamin Stambouli, Rémy Cabella ou encore Jonas Martin - une bande de potes qui part en vacances ensemble ; c’est aussi la remontée de Montpellier en L1 après une victoire épique contre Strasbourg ; c’est encore le premier contrat pro signé par l’espoir Belhanda ; et enfin, ses grands débuts avec l’équipe première face au Paris Saint-Germain, en ouverture de la saison 2009-10. À l’époque, Louis Nicollin a déjà repéré le diamant brut. « Ce Belhanda, il a dix-huit ans (dix-neuf, en fait, ndlr) et il a un toupet... C'est unique ! Ben, çui-là il va être fort ! Benzema, c'est de la gnognotte. Vraiment très fort, Belhanda. Attention, faut qu'il reste comme il est, simple, bien dans la vie, tranquille ... Faut dire qu'il a des parents équilibrés et une sœur bien. À dix-huit ans, ce qu'il fait à ces mecs de première division ! "Oooooh ! Attends, moi je suis demi ou arrière, je te le défonce ce merdeux !" » , lâchait le président montpelliérain, dans un entretien rustre à dénicher dans le So Foot #70 (novembre 2009).


Dès sa première saison, le milieu relayeur s’impose comme un titulaire dans la formation de René Girard. Mieux, l’année suivante, Belhanda prend les clés du jeu dans le sillage de Tino Costa, l'ex-star de l’équipe, parti à Valence. Le numéro dix est promis à une grande carrière, à n’en pas douter. Son agent, Jean-Christophe Cano, va même jusqu’à affirmer sur le site de 20 minutes que « la Fédération française a fait une faute professionnelle en le laissant jouer pour le Maroc » . En vérité, c’est un choix du cœur pour le jeune homme qui se sent porté par « la chaleur » du public marocain, comme il l’expliquera plus tard à L’Équipe. D’ailleurs, au Mondial 1998, le jeune Avignonnais supportait à bloc les Lions de l'Atlas : « J’avais huit ans à l'époque et je me rappelle tous les détails de cette compétition, rembobine Belhanda pour le site de la FIFA. Je me dépêchais de quitter l'école avec mes camarades pour pouvoir suivre les matchs de l'équipe nationale, qui était composée de vraies stars. »

« Il est plus fort qu’Hazard, Pastore et compagnie »


Vient la saison de toutes les folies. Quand le quatorzième du dernier championnat remporte le titre. Younès Belhanda plante douze fois en L1 – dont quelques coups francs directs –, distribue quatre passes décisives et s’affirme comme le leader technique d’une superbe équipe. En somme, l'éclosion d’un crac. « La plus grosse pépite, c’est Belhanda, lâche Loulou Nicollin au micro de Luis Attaque, en avril 2012. Il est plus fort qu’Hazard, Pastore et compagnie. Je pense qu’il va rester. À nous de faire les choses comme il faut. » Quand le grand public voit d’abord la hype montpelliéraine sous la mèche d’Olivier Giroud, les maillots des jeunes qui remplissent la Mosson sont presque tous floqués Belhanda - numéro dix (à commencer par la communauté marocaine de Montpellier). Et celui qui a pris le mégaphone pour exalter le parcage pailladin, le soir du titre, va effectivement rempiler une saison de plus. Pour le meilleur, avec la Ligue des champions, mais aussi pour le pire.


Vite, trop vite, au MHSC, l’euphorie du titre de champion de France laisse place à la dure réalité économique du football moderne. C’est le lot de tous les petits clubs qui font sensation : être poussé à vivre au-dessus de ses moyens. Alors, Montpellier vend – Giroud à Arsenal, Yanga-Mbiwa à Newcastle, six mois plus tard –, achète – Charbonnier, Mounier, Herrera et Congré, qui reste encore aujourd'hui le plus gros transfert du club avec une transaction à cinq millions d’euros. Surtout, le président Nicollin prolonge ses joueurs à prix fort, à commencer par Younès Belhanda. Mais là encore, c’est le lot de toutes les bonnes surprises – et ce n’est pas Leicester City qui dira le contraire –, « l’an II » est difficile à gérer. Montpellier termine bon dernier de sa poule de Ligue des champions et conclut le championnat à une quelconque neuvième place. Décevant sur le terrain, Belhanda se fait siffler par le public montpelliérain. Finalement, le joueur quitte son club formateur par la petite porte à l’été 2013. Direction le Dynamo Kiev, faute de proposition dans un grand championnat. « Pour voir autre chose » , l’international marocain était même tout proche de rejoindre Al-Jazeera aux Émirats, c’est dire...

Adieux ratés


Mais il y a comme la sensation que Younès Belhanda n’a pas eu les adieux escomptés, surtout si l’on compare avec Rémy Cabella, qui a eu droit à son tour d’honneur avant de rejoindre l’OM. Restent les souvenirs du titre, cette dinguerie au Vélodrome, des saltos et des célébrations au poteau de corner et une ligne à jamais gravée dans les mémoires : avoir marqué le premier but de l’histoire du Montpellier Hérault en Ligue des champions – une panenka face à Arsenal ! En septembre dernier, Belhanda est revenu à La Mosson sous les couleurs niçoises. En fin de match, il a marqué un but décisif en pleine lucarne (1-1). Certains l’ont sifflé, ceux qui n’ont pas la mémoire courte l’ont chaudement applaudi.



Par Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Délicieux joueur de ballon... Et aujourd'hui, son jeu est plus simple qu'avant, ça le rend meilleur pour le collectif.
L1Triangle Niveau : DHR
@waz, clairement un bon joueur de ballon.

Comme l'a dit l'article le meilleur Pailladin de la belle petite génération formée a La Paillade.

Il avait tout une bonne gnaque avec une capacité a défendre correctement, un bon petit physique, une technique bien bien au dessus de la moyenne.

Déçu qu'il n'est pas attendu un peu plus longtemps avant de partir, mais c'est la dure vie du foot et plus spécialement de petit club comme le notre.

En plus c'est un joueur facilement abordable quand tu le croises.

Je lui souhaite de tout coeur une bonne carrière.
C'est un joueur top niveau dans une équipe au collectif bien huilé... Étrange qu'aucun club de valeur ne l'ait récupéré après Montpellier. D'autant qu'il est très largement au dessus de joueurs type valbuena et autres guignols de ce genre...
2 réponses à ce commentaire.
Gâchis, franchement c'est le premier mot qui me vient à l'esprit.

Quand tu vois que Giroud finit à Arsenal, la patience dont Wenger a fait preuve avec lui, et que Belhanda à côté de ça finit au Dynamo Kiev...

Il m'a fait kiffé ce joueur à Montpellier, même quand ils finissent devant nous, t'es obligé d'être sous le charme, il a tout, pour finalement partir en Ukraine
Lou Pantail Niveau : DHR
Personne n'a compris, lui le premier, pourquoi aucun "bon club" ne s'est positionné sur Belhanda. Le Dynamo a finalement été un choix par défaut et maintenant on a la chance d'avoir un top player qui fait notre bonheur.

Moyennant 9 M€ l'option d'achat, ça fleure bon l'affaire pour un joueur de ce niveau âgé de 26 ans.
Hier à 19:38 Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 15
Hier à 16:06 Le fils de Pelé retourne en prison 4 Hier à 15:15 La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 18 Hier à 14:32 Le beau geste de Boateng pour Nouri 8
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 10:17 Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 11 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 9
vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14