1. //
  2. // GR.G
  3. // APOEL/Shakhtar Donetsk

Belaïd : "On a marqué l'histoire de Chypre"

Tijani Belaïd est un sacré baroudeur. Passé par l'Inter Milan ou encore le Slavia Prague, le Tunisien évolue aujourd'hui sous les couleurs de l'APOEL Nicosie. Le milieu offensif s'apprête à jouer les huitièmes de finale de la Ligue des Champions avec son équipe, déjà qualifiée avant le dernier match de poule. Une première pour un club chypriote.

Modififié
18 0
L'APOEL Nicosie qualifié pour les huitièmes de finale, c'est un peu improbable non ?
C'est un truc de fou à Chypre. C'est la première fois qu'un club du pays se qualifie pour la phase finale de la Ligue des champions. Plus de 500 supporters nous attendaient à l'aéroport juste après notre match au Zénith St-Petersbourg (0-0). Les gens ont fait la fête toute la nuit avec les klaxons, les chants et tout ce qui s'en suit. On a quand même marqué l'histoire du pays, c'est dingue.

Comment le club a pu réaliser un tel exploit ?
On est arrivés à ce stade grâce à notre jeu collectif. On ne possède pas de Cristiano Ronaldo ni de Lionel Messi. Il faut qu'on reste solidaires, notre jeu est basé sur la responsabilité de chaque joueur. Ce n'est pas non plus un hasard, notre équipe a le niveau.

Le coach va-il faire tourner pour le dernier match du groupe contre le Chakhtior Donetsk ?
L'entraîneur ne peut pas se permettre ce genre de choses. Nous avons un groupe restreint, notre effectif reste très limité. Ivan Jovanovic va aligner l'équipe la plus compétitive possible pour essayer de terminer à la première place du groupe. Nous souhaitons terminer premiers pour ensuite rencontrer un club plus abordable en huitièmes de finale.

« Il fait 20°C et les Chypriotes se plaignent du froid »

Il y à quoi à faire à Chypre à part jouer au foot ?
Je prends le soleil toute la journée. Ce matin, il doit faire entre 19 et 20 degrés et les Chypriotes se plaignent du froid. Mais c'est le pied ! La vie se passe bien ici, c'est une île paradisiaque. Il manque quand même des matches pluvieux avec les tacles glissés et des passes qui fusent mais ce n'est pas bien grave. C'est vraiment agréable de jouer ici.

Quel est ton tirage rêvé pour les huitièmes de finale ?
J'aimerais vraiment rencontrer un club français. Jouer l'OM me ferait bien plaisir histoire de revenir en France. Le Vélodrome est un grand stade avec une ambiance très particulière. J'ai des amis dans le Sud qui souhaiteraient me voir évoluer dans une enceinte française. J'attends donc le tirage avec impatience.

Propos recueillis par Romain Poujaud
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Naples, huitièmes en vue
18 0