Bédouet l'a mauvaise

0 0
Une simple phrase dans un couloir, prononcée spontanément peut vous couter 12 matches de suspension. C'est ce qui est arrivé à Eric Bédouet, l'adjoint de jean Tigana.

Et la pilule ne passe pas : « Je trouve cette décision grave, livre le bonhomme pour le site webgirondin. Cette histoire est un malentendu. Je me suis trouvé au mauvais endroit, au mauvais moment. Il y a eu un truc banal qui arrive à tous les matches. Cela s'est passé lors de la 1ère mi-temps du match contre Caen où il n'y avait pas d'erreurs d'arbitrages ou de tensions particulières. A la pause, je m'apprêtais à rentrer dans le couloir et j'ai eu un mot de dépit en me remémorant ce que j'avais vu en 1ère période. L'arbitre assistant, qui était dans mon dos, a dû entendre ce mot-là et m'a demandé : « c'est à moi que vous dites cela » ? Je lui ai répondu « pas du tout M. l'arbitre » . Il n'y a rien eu d'autre. M. Ennjimi m'a convoqué dans son bureau et m'a signalé que je suivrai la 2ème mi-temps des tribunes. Depuis que je suis à Bordeaux, je m'occupe bénévolement de la préparation physique des arbitres professionnels. J'ai de bonnes relations avec eux et cela se passe toujours très bien. J'ai expliqué tout cela à la Commission. Je suis indigné, révolté. Quand j'ai appris cette décision, je croyais à un gag » .

Elle va être calme et détendue la fin de saison du côté de Bordeaux...

VV
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0