1. //
  2. // Quart de finale aller
  3. // PSG/Barcelone (2-2)

Beckham : plan B comme Bankable !

C'était écrit. Contre le Barça, ce serait Matuidi-Verratti en milieux défensifs. Surprise ! C'est David qui a fait la paire avec Blaise. Retour sur un coup de poker inattendu et globalement satisfaisant…

15 40
El-Khelaïfi marque un point

Deux mots pour commencer. Ceux qui critiquent aujourd'hui Carlo Ancelotti pour son option Beckham plutôt que Verratti (cf. L’Équipe de ce matin : « Beckham, une surprise et un flop  » et noté 3/10) devraient avoir l'humilité de respecter « il mister » . Savent-ils mieux que lui comment aborder un match de C1, lui qui en a gagné quatre ? Oui, Carlo se plante parfois et son choix Beckham se discute, on va en parler plus loin. Mais pour un quart de Ligue des champions, mieux vaut lui faire confiance. C'est même pour ça qu'on l'a engagé. Deuxio : le poids de Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG. C'est dans une interview à L’Équipe du lundi 1er avril que l'on peut trouver quelques raisons aussi de la titularisation du Beck : « Je tiens à dire qu'avoir atteint les quarts de finale est en soi un excellent résultat. (… ) Ce quart contre Barcelone est un challenge immense. Au Moyen-Orient, ma région d'origine, je peux vous dire que 100 % des gens suivront ce match, beaucoup plus que Bayern-Juventus. » Traduction ? Paris, leader de L1, dispute un quart de C1, objectif annoncé en début de saison. Nasser laissait entendre qu'une élimination parisienne ne serait pas un drame…

Impression confirmée après le match quand le boss qatarien s'est félicité du bon résultat (2-2). Le quart contre le Barça, « meilleure équipe du monde » , était une bénédiction pour braquer les lumières de la planète foot sur un évènement considérable. C'était donc l'occasion d'utiliser Beckham, engagé pour un contrat court, encore crédible sportivement et toujours ultra médiatique. Nasser, encore, dans L’Équipe, lundi : « Recruter David a été une de mes meilleures décisions. En tant qu'homme, joueur, ambassadeur, il est exceptionnel. Tout le monde l'adore. » Qui pouvait donc être surpris de voir l'Anglais titularisé hier ? Son périple en Chine très critiqué entre même aujourd'hui en totale synergie avec la stratégie comm' du PSG. Beaucoup de fans asiatiques ont suivi ce PSG-Barça. Le résultat final devait aussi valider l'option Beckham. Bingo ! Un bon et beau 2-2 a finalement donné raison à Nasser, à Carlo et à Leo. Le monde entier a vu Beckham (qui a joué 70 minutes). Le monde entier a vu le Barça, Messi, le PSG et son maillot bleu, Paris, le Parc, Zlatan, Thiago Silva, Ancelotti ! Une réussite à 100 %.

Le risque calculé de Carlo

Est-ce à dire qu'Ancelotti se fait indirectement dicter des choix « médiatiques » qui empiéteraient sur son domaine sportif ? Oui, un peu. En signant à Paris, Carlo s'investissait forcément dans le « grand projet parisien » . Du temps des Galactiques, chaque entraîneur du Real se savait « obligé » d'aligner les Zidane plutôt que les Pavon. Et puis à Chelsea, Carlo a souvent utilisé, sans doute malgré lui, parfois, un Torrès pas vraiment performant mais chouchou du boss Abramovitch (de janvier à mai 2011)… Alors, hier soir, Carlo a préféré Beckham à Verratti. Il a pris un risque ? Oui. Mais un risque calculé, dans le sens où une élimination finale contre le Barça ne le condamnera pas. Petit rappel : son contrat de coach comporte une prolongation automatique d'un an au cas où Paris finirait sur le podium en championnat. C'est bien parti pour et Carlo est partant pour poursuivre au PSG. La menace Mourinho plane encore, mais le Portugais est plus pressenti vers l'Angleterre. À voir… Motta était donc out. Mais le risque Beckham, pour ce match au sommet hyper exigeant en efforts défensifs, valait le coup d'être tenté. Du point de vue expérience, d'abord. Dans ce contexte exceptionnel, l'impulsif Verratti était capable de faute grave, capable de péter les plombs, de trop garder le ballon et de le perdre. Reste que ses qualités (jeu long, capacité à fluidifier le jeu entre les lignes, harcèlement défensif) auraient pu aussi servir. Mais c'est l'expérimenté Beckham (105 matchs de C1 au compteur, quand même !) qui a été titulaire pour ses qualités propres : il est plus posé, il devait rendre les ballons propres et on comptait sur lui pour son jeu long en première intention et pour sa précision sur les coups de pied arrêtés. C'est exactement ce qu'a justifié Ancelotti après le match : « David a cette capacité de jouer vers l'avant et à changer le jeu. C'est aussi un très bon passeur, c'est la raison pour laquelle je l'ai aligné. »

Dans tous ces domaines-là, Beckham a globalement donné satisfaction, notamment en début de première mi-temps quand Paris a bousculé le Barça. De bonnes relances en transversales, deux ou trois corners bien sentis et un bon coup franc indirect sur la tête de Pastore. Petite fausse note : c'est quand même Zlatan qui frappe (bien) le coup franc direct à 20 mètres (16e). Sur le plan défensif, le bilan est plus mitigé : David a été plus dans l'accompagnement du possesseur du ballon adverse (Xavi ou Iniesta) que dans le harcèlement. Matuidi chassait férocement le ballon, quand Thiago Silva mettait « pied devant » face à Messi avec autorité. Sur la même ligne défensive du milieu, outre Moura plus porté vers le contre, Pastore en a fait plus que David, en serrant lui aussi dans l'axe quand, à gauche, Maxwell marquait Alves… Conclusion : faire jouer David dans l'axe défensif pour les grands matchs, c'est donc l'entourer d'au moins deux milieux qui bossent dur pour compenser son manque de rythme et d'agressivité. Ça pose problème.

70 minutes pile…

On a donc eu la preuve que Beckham n'est plus taillé pour ces matchs au sommet, surtout au vu de l'entrée plus dynamisante de Verratti qui l'a remplacé à la 70e ? Sans doute. Mais il faut relativiser. Beckham a joué l'essentiel du temps où Messi était là (toute la première mi-temps), donc au moment où le Barça pressait et que le prodige argentin faisait planer la menace, même sans ballon. Dans ce contexte, tout Paris a reculé et malgré leur bon départ, même Zlatan, Lavezzi, Moura et Pastore ont baissé de pied. En seconde mi-temps, Paris a joué plus haut et David est aussi monté d'un cran, délaissant sa zone devant ses 16 mètres pour contribuer, plutôt pas mal, en relances claires parties du rond central. Normal : Messi n'était plus là et Paris jouait le tout pour le tout pour égaliser. Imputer le but de Messi à Beckham n'est pas très fair-play : David a juste repoussé de la tête au loin un premier renvoi défensif aérien (38e). Sur la relance de Dani Alves vers Messi, c'est plutôt les défenseurs parisiens qui sont coupables de leur manque de vigilance et de leur replacement lent et aléatoire quand l'Argentin est parti marquer dans leur dos…

Enfin, Beckham a montré également plus de combativité en seconde mi-temps, récoltant même un carton jaune sur faute contre Sánchez, signe aussi qu'il était au bout de ses forces (67e). Voilà, hier soir, Beckham n'a pas sombré. Il n'a pas été ridicule. Et en face, c'était quand même le Barça, soit le maximum planétaire d'emmerdements à défendre, contrer, courir après le ballon. Verratti aurait-il fait mieux ? Peut-être. C'est d'ailleurs ce « peut-être » qui semble avoir conforté Ancelotti dans son choix initial de titulariser l'Anglais : « Beckham a été une des clefs du bon début de match de Paris. » Pas faux… Mais l'avenir du PSG en milieu défensif penche plus en faveur du jeune Italien ou bien d'un vrai cador expérimenté, en attendant d'abord le retour de Motta.

David pas mort

Le choix de recruter Beckham se révèle pour l'instant crédible, à défaut d'autre chose. En tout cas, ce n'est pas du tout le fiasco que beaucoup prédisaient. Globalement, Beckham jouit surtout d'un triple soutien important. Celui de Nasser El-Kahlaïfi qui souhaite officiellement le prolonger pour la saison prochaine. Celui de Leonardo, ensuite : point de vue image et professionnalisme, David a encore été très classe avec la presse hier soir. Comme d'hab, il s'est montré souriant et disponible… quand un Ménez insultait les fans, lundi, au sortir du Camp des loges ! Enfin, « Beckman » a aussi le soutien de Carlo Ancelotti. Un lien fort et loyal de quasi-compagnonnage unit les deux hommes. En 2009, l'Italien avait déjà sollicité l'Anglais en prêt du LA Galaxy vers Milan : c'était le choix du talent, de l'aura et du professionnalisme qu'il voulait faire déteindre sur l'effectif rossonero. Carlo fait de même avec le groupe parisien qui le respecte. Une fois de plus, il faut faire confiance à Ancelotti. S'il n'avait pas été convaincu de l'apport potentiel de Beckham pour ce quart contre le Barça, Carlo ne l'aurait pas fait jouer. Alors, David titulaire au Nou Camp ? Ou joker de luxe ? Allez savoir… Ce matin, d'un strict point de vue sportif, David n'est donc pas mort. Et en C1, Paris est encore en vie. Que demande le peuple ?

Par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
En même temps les notes de l'Equipe...
Vous êtes extrêmement gentils... Ni bon ni vraiment mauvais, c'est tout. Il a fait le nombre.
Je n'ai rien contre vous, M. Ghemmour, mais je crois sincèrement que le journalisme (voire l'écriture en général), ce n'est pas pour vous. Vos articles sont consternants, aussi bien sur le fond que sur la forme: non seulement vous écrivez sur de l'air (pas une seule vraie info...juste des suppositions par-ci par-là) mais en plus vous ne savez pas structurer un texte. Le résultat est une bouillie informe. Dur de voir ce genre d'articles après le papier de Markus Kaufmann...
sympa l'article, assez conforme au ressenti du match et à l'apport de beck's
match à haute tension au retour !!
broly1236 Niveau : DHR
"David a encore été très classe avec la presse hier soir. Comme d'hab, il s'est montré souriant et disponible… quand un Ménez insultait les fans, lundi, au sortir du Camp des loges !" Mais quel tocard ce Menez serieu !!
The Weasel3034 Niveau : District
Message posté par vale
Vous êtes extrêmement gentils... Ni bon ni vraiment mauvais, c'est tout. Il a fait le nombre.


Comme quoi, pas besoin de tartiner des lignes et des lignes pour résumer le match de Beckham ! Tu gagnes un +1 l'ami !

Je t'aime beaucoup Chérif mais tu craques un peu là. A lire l'article, c'est Beckham qui a débloqué la situation et qui a été le facteur X de cette rencontre. Faut pas abuser non plus...
disons que pour ménez c'est un peu triste. j'étais pas au cdl cela dit, donc à voir.
pour l'article sinon, je dois avouer qu'après lecture, j'en suis au meme point qu'avant.
cela étant, quand il tenait encore la barre physiquement, becks a plutot bien orienté le jeu, reste qu'il a souffert de la comparaison avec verratti.
ça reste un joueur que l'on veut avoir dans effectif: pour sur il n'a pas aussi fort qu'avant, mais il reste un modèle de stabilité et de professionnalisme... je me demande ce qu'il fera quand il aura raccroché les crampons.
FCB Stern des Südens Niveau : Ligue 2
Pas d'idée pour un article? Allez hop on écrit sur Beckham ^^

Et si ce n'était pas pour les journalistes sportifs qu'il était le plus "bankable" le Becks?
labriquerouge Niveau : District
Oh je ne pense pas du tout que Carlo ait titularisé Beckham en partie pour des raisons médiatiques...

Aborder ce match aller au parc, c'est difficile. Pour garder une chance, il ne faut pas faire d'erreur.
Verrati c'est le risque. Trop de confiance en lui, de touches de balle, de risque de perdre la balle à 30m.
Trop de hargne sur les interventions. En ligue 1 ça passe, il embrouille l'arbitre. Par contre contre des barcelonais qui savent bien amplifier les fautes c'est dangereux.

Beckham une heure, marco pour la fin, c'est l'assurance de quelques chose moyen, sans risque, et un peu de folie à la fin du match.

Pour le retour, je le verrais bien d'entrée de jeu avec Motta, parce que cette fois, Paris sait comment il faut aborder ce match. Gagner où personne ne gagne jamais en C1. Il faut des risques. Il faut Marco
Südkurve28 Niveau : CFA
"Ce quart contre Barcelone est un challenge immense. Au Moyen-Orient, ma région d'origine, je peux vous dire que 100 % des gens suivront ce match, beaucoup plus que Bayern-Juventus. »

Tu m'étonnes Nasser, on parle quand même de 2 équipes estampillées "Qatar".

Concernant Becks, je l'ai pas trouvé si nul que ça. Faudrait faire la part des choses entre ceux qui pensaient qu'il ne serait bon qu'à jouer 10 minutes dans des petits matchs de L1, et ceux qui attendent de lui qu'il ait encore ses jambes de 20 ans. Pour un mec de 37 piges il a quand même pas été ridicule face au Barça, excusez du peu. Il a toujours de la magie dans son pied droit, même si il lui manque de la spontanéité dans la relance. Cramé en 2e mi-temps c'était inévitable, et Verratti l'a plutot bien remplacé. Mais si Verratti avait débuté la rencontre, pas sûr que le résultat aurait été largement différent.
J'ai trouvé plusieurs passage de l'article intéressant. Notemment le rappel du cas Torres à son arrivé à Chelsea, constemment préféré à Drogba, alors qu'il faisait peine à voir.
Ancelotti est l'un meilleur entraineur du monde, mais sa compo peut être dicté par l'influence de ces supérieur. Le choix de titulariser Beckham hier, c'était au moins autant pour l'image du projet parisien que pour le côté sportif.
Gameiro par exemple, pourra être autant décisif que possible, sa place est sur le banc ! Mes que un futbol
Godfather Niveau : CFA
De mon point de vue, Beckham a fait exactement le même type de match qu'un Clément Chantôme avec les qualités de coups de pieds arrêtés en plus et un meilleur jeu long que Chantôme (au moins en début de matchs). Si Chantôme fait le même match il a droit à son 6/10 voire un 5,5/10 dans le pire des cas. Avec Beckham, ça se transforme en 3/10 sur l'Equipe, voyage en Chine oblige !!! Faut bien justifier ces critiques et ces polémiques absurdes pour juste 2 entraînements ratés...
volontaire82 Niveau : Loisir
Franchement, un article entier pour une prestation sans plus..
Godfather Niveau : CFA
Message posté par vertigo
J'ai trouvé plusieurs passage de l'article intéressant. Notemment le rappel du cas Torres à son arrivé à Chelsea, constemment préféré à Drogba, alors qu'il faisait peine à voir.
Ancelotti est l'un meilleur entraineur du monde, mais sa compo peut être dicté par l'influence de ces supérieur. Le choix de titulariser Beckham hier, c'était au moins autant pour l'image du projet parisien que pour le côté sportif.
Gameiro par exemple, pourra être autant décisif que possible, sa place est sur le banc ! Mes que un futbol


Passons pour le ridicule de la théorie du Prince qui n'a rien à foutre de savie que de se pencher sur les compos du PSG. Mais c'est vraiment se foutre de notre gueule que nous faire croire que Gameiro n'a pas sa place dans le 11 type par manque de Bling bling ou par déficit d'image !!! C'est sûr que Jallet ou Matuidi c'est tellement plus flashy pour l'image du projet...
On a pas encore fini d'en lire des âneries. M'enfin je pense tout de même qu'on en a terminé avec le plus gros de ces conneries racontés autour de ce club, depuis Juin 2011 et ces imbécillités* annoncées sur l'apocalypse de l'arrivée des Qataris et la fin du monde pour le PSG !!! pfiou...
l´equipe... les gars l´equipe.. allez voir les matchs aujourd´hui et vous verrez un kilmarnock-kilmarnock qui était quelques heures avant kilmarnock- malaga..
je dis ça comme ça, l´Equipe n´est pas une référence..
Quelle honte de résumer le match de Beckham à son aspect bankable ou de laisser le sous entendre. Le mec je l'ai vu trouver 2 ou 3 fois des intervalles dans ses transversales en cherchant lucas que peu de joueurs, hormis xabi alonson ou pirlo ,peuvent faire en Europe.

ça aurait été giggs qui aurait fait le même match? notamment sa 1ère mi temps tous les journaleux lui auraient pompé le dard.

Donc je conchie* l'Equipe et tout ce qui attrait de près ou de loin à vincent duluc.
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
peut etre la note de l'equipe ne vous impresionne pas, mais l'interview de gourcuff et les reactions d'apres match de quasi tous les consultants canal plus sont dans le meme sens: sportivement, becham est dépassé dans le rythme de ce genre de match. on dit que c'est lui qui a le plus couru. oui il a fait un demi-fond. sauf qu'un milieu défensif, ca fait des courses de cote. c'est dans la répétitions de petits sprints. je l'avais écrit il y a quelques semaines, il n'a plus le corps pour ça. et ce n'est pas dégradant. makelele avait un metier de 15 ans en milieu défensif pour compenser, mais meme comme ça, on se souvient que face a des equipes athlétiques sa derniere saison fut tres compliquée sur ce registre de vivacité. apres la qualité de passe de veartti est stupefiante pour son âge mais il lui manque souvent la simplicité ou simplement la clairvoyance pour faire la bonne passe tout de suite.
et effectivement en alignant veratti et matuidi, paris risquait de venir au nou camp sans vrai ratisseur(motta pas sur et chantome plus box to box)
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
desole pour les fautes dédicacés par padediting
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
dedicacéEs par padecerveau également
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Pepe, le guerrier sacrifié
15 40