1. // MLS
  2. // Finale
  3. // Los Angeles/Houston (1-0)

Beckham : Hollywood night

David Beckham a beaucoup gagné aux Etats-Unis. De l'argent surtout, et finalement, un titre, dimanche soir face au Houston Dynamo. Vraisemblablement, juste avant de faire ses adieux au soccer, et de retrouver ce bon vieux football.

Modififié
5 1
Los Angeles Galaxy - Houston Dynamo: 1-0
But: Landon Donovan (72e) pour L.A.

Happy end pour David Beckham. Engagé en 2007 comme homme-sandwich de luxe de la MLS, le Spice Boy a fini par accrocher un titre en terre US à un mois du terme de son engagement avec les LA Galaxy. Au-delà du contrat multi-millionnaire qui fit grimper Beck's à la quinzième place du classement Forbes des grandes fortunes il y a quatre ans, il en existait un autre, non-écrit, qui voulait que les Galaxy reçoivent une contrepartie en titre sportif de leur investissement massif. Après un premier échec en finale en 2009, cette fois l'Anglais a fini par soulever le trophée célébrant le meilleur club de soccer.

Pour Beckham, ce sacre n'est pas le fruit du hasard. Non pas car une bonne habitude de l'Anglais le conduit à faire ses adieux à ses employeurs un trophée sous le bras : Premier League 2003 avec MU, Liga 2007 avec le Real Madrid. Non, plutôt, car Beckham, pour la première fois depuis son installation en Californie, a réalisé une saison pleine. Quinze passes décisives et une place au sein de l'équipe-type de la MLS. Dimanche soir, l'Anglais, qui n'a toujours rien lâché sur sa future destination (Paris ?), a encore exposé la richesse de sa panoplie de services sur mesure. Bon pied, bon œil, l'ex-icône de MU a été à l'origine de la quasi-totalité des situations favorables aux Galaxy, mais c'est bien Landon Donovan, l'autre star du soir, qui a donné la victoire aux siens. Troisième titre MLS pour Captain America et titre de MVP de la saison à la clé.

Face aux stars de LA, Houston, à part son impact physique, disposait de ressources trop faibles pour rivaliser. La référence texane se nomme Brad Davis, auteur de seize passes décisives cette saison (une de plus que Beckham), seul élu de la franchise dans l'équipe-type de la MLS, mais forfait. En face, outre Donovan et Beckham, les défenseurs Todd Dunivant et Omar Gonzalez appartiennent au onze de l'année. Pour ne rien arranger, les Galaxy jouaient à domicile, au Home Depot Center, désigné comme lieu de la finale en début de saison.

Avant Donovan, Robbie Keane avait fait trembler les filets à la 58e minute. Tout juste revenu d'une qualification pour l'Euro avec l'Eire, l'ex de Tottenham s'était parfaitement orienté une ouverture magistrale de Beckham avant d'ajuster le portier adverse. Hors-jeu. Quatorze minutes plus tard, le Spice Boy lançait à nouveau l'Irlandais, qui fixait et envoyait Donovan au duel. Un duel remporté par le meilleur joueur américain d'un fatal extérieur piqué. Le Home Depot explosait, envoyait du papelito jaune et bleu. Pour peu, on se croyait à la Bombonera. Beckham, entouré de ses enfants au coup de sifflet final, saluait le public, comme s'il faisait ses adieux. Hollywoodiens.

Youtube


Par Thomas Goubin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

c'est le 4è titre de Donovan ;) (01,03,05 et 11)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Malgré Nenê
5 1