1. //
  2. //
  3. // Signature de Beckham au PSG

Beckham au PSG, du donnant-donnant

David Beckham est beau, riche, doué et vient de débarquer « gratuitement » au PSG dans ce qui ressemble à l’une des opérations marketing les plus importantes de l’histoire du foot français. Tentative d’analyse d’un business pas comme les autres avec deux économistes spécialistes du monde du sport. Parce qu’il fallait au moins ça.

Modififié
30 36
David Beckham n’est pas qu’un simple joueur de foot. C’est une multinationale. Et ça, le PSG l’a bien compris. Son impact sur le club de la capitale peut marquer un avant et un après dans la stratégie d’expansion des dirigeants qataris. Car c’est bien de cela dont qu’il s’agit, d’expansion. Et, à ce jeu, Becks apportera forcément plus au PSG que l’inverse. La preuve : même s’il n’est présent que pour cinq petits mois, le Spice Boy a déjà permis aux dirigeants qataris de faire disparaître de la bouche des journaleux le mot « Qatargate » .

« Il crédibilise le projet du PSG »

Pour Frédéric Bolotny, consultant en économie et en marketing du sport, la « marque » Beckham est un atout de taille : « Pour l’instant, le PSG est encore un club challenger par rapport à des machines comme Manchester United ou le Real Madrid. Le club a besoin de faire des coups pour se montrer à l’international. Et quoi de mieux pour cela que de faire venir Beckham ? Ce joueur est un portail ouvert sur un paysage global. » Un paysage dans lequel pourraient se bousculer de nombreux sponsors. Le beau gosse n’en finit plus de vendre. Même à 37 piges, son pouvoir d’attractivité peut permettre à n’importe quelle entreprise d’amasser pas mal de gros billets via un marketing bien huilé. Bien au-delà de la simple vente de maillots. Le PSG ne devrait pas déroger à la règle. « Paris réalise une très belle opération financière. Et je ne parle pas que de la vente des maillots qui est difficile à quantifier. Il faut voir plus loin. Un joueur comme David Beckham crédibilise le projet du PSG. Il sera plus facile pour Paris de séduire des sponsors. Quand vous pouvez montrer à ces derniers que les meilleurs joueurs du monde sont prêts à jouer gratuitement pour vous, ça facilite forcément les choses » , explique Bastien Drut, stratégiste dans une société de gestion et auteur de plusieurs ouvrages sur l’économie dans le foot.

Ibra pour l’Europe, Becks pour le monde

Beckham est donc une mine d’or. Jusque-là, rien de nouveau. Pourtant, une question se pose : pourquoi maintenant ? Si, d’un point de vue marketing, la présence de l’ancien joueur de United pouvait pleinement se justifier l’an passé, aujourd’hui la donne a changé. Avec Zlatan ou Thiago Silva, Paris n’est-il pas déjà entré dans une nouvelle dimension ? Pas assez pour combler l’ambition des Qataris selon Drut : « Ibrahimović a permis de séduire un public plutôt européen, Beckham, lui, permet de faire connaître le club sur d’autres continents, notamment en Asie et aux États-Unis. Son arrivée élargit encore un peu plus les perspectives de développement du club. » Becks va donc offrir un nouveau rayonnement au PSG sur la scène internationale, comme il l’avait fait au Real Madrid en 2003. À l’époque, Florentino Pérez, président de la Casa Blanca, avait déjà perçu l’attrait exercé par le Spice Boy. « La dimension internationale de David Beckham a été l’une des raisons principales de son acquisition » , avait-il lâché au moment de son transfert. Sa présence en Espagne a clairement consolidé la marque Real Madrid outre-Manche, aux États-Unis et, surtout, en Asie où le joueur est adulé. En 2011, l’Anglais était toujours le troisième sportif préféré des Chinois. Un statut qu’il a obtenu en grande partie à Madrid où des tournées estivales étaient réalisées pour promouvoir son image. Résultat : 440 millions d'euros de revenus liés aux ventes de produits dérivés pendant ses quatre saisons en Espagne. Pas mal, hein ?

Sa célébrité en Asie ou aux States joue également un rôle clé dans la guerre des droits télévisés. « Il faut prendre en compte que QSI va de pair avec Al-Jazeera qui est en pleine négociation pour vendre les droits de la Ligue 1 à l’étranger, rappelle Frédéric Bolotny. L’arrivée de Beckham, c’est un très bon retour sur investissement. Paris veut nourrir le fond de marque PSG et baser le développement économique du club sur une stratégie mondiale comme le réalisent les grandes institutions du sport depuis 15 ans, en prenant exemple sur le Tour de France ou la Premier League dont la moitié des recettes des droits TV proviennent de l’étranger. » Le PSG est donc gagnant sur un troisième front.

« Paris, le projet le plus hype »

Et il n’est pas le seul. Car le choix de Beckham n’est pas anodin. En rejoignant Paris gratuitement (2 200 euros en fait, en vue de contourner l'imposant fisc français, mais il aurait toutefois négocié des royalties de 20% sur les ventes de maillot à son nom) le nouveau numéro 32 du PSG signe, avant tout, un joli coup de comm' et renforce son image de mec parfait. Forcément positif pour son business. Selon Bastien Drut, il ne serait d’ailleurs pas surprenant de voir le natif de Leytonstone signer de nouveaux contrats publicitaires dans les mois à venir : « Beckham a choisi le projet le plus « hype » du moment. Pour lui, salaire ou pas, minutes de jeu ou pas, l’important c’est d’être vu au PSG. Les sponsors de Beckham voient sûrement d’un bon œil cette association et ils sauront le rétribuer comme il se doit. » Des rétributions qui représentent la plus grande partie de sa fortune. Car il ne faut pas oublier que son salaire généreusement offert à une œuvre caritative ne représente qu’une « petite » partie de ce que touche DB chaque année. Aux Los Angeles Galaxy, le milieu de terrain ne percevait, ainsi, « que » 4,5 millions d’euros par an. Une anomalie largement corrigée par ses 31,5 millions d’euros de contrats publicitaires. « Il est le seul footballeur dont les revenus en marketing représentent environs les trois quarts de ses revenus globaux sur une année » , précise Bolotny. Stratosphérique.

Exilé depuis six ans aux États-Unis, le clan Beckham se devait de revenir par la grande porte en Europe. Pour cela, rien de mieux qu’une ville au glamour unique comme Paris. « L’association de son nom avec la ville de Paris et tout ce qu’elle représente est une plus-value certaine pour ce qu’il réalisera une fois qu’il prendra sa retraite » , explique Bolotny. Car oui, un jour, le doyen de Ligue 1 arrêtera de gambader sur les terrains de foot. Dans 5 mois ? Impossible à dire. En tout cas, l’ancien Milanais prépare déjà le terrain. En se rapprochant de QSI, Beckham s’assure un avenir comme ambassadeur du Qatar. Un atout de poids dans l’optique de la Coupe du monde 2022. En attendant, Madame, elle, pourra toujours profiter des prochains mois pour développer sa marque de fringue en Europe continentale. Histoire de consolider l’empire.

Par Grégory Blasco, Romain Duchâteau et Lucas von Dorpp

Modifié

Paname City Niveau : Loisir
Note : -1
Un fin stratège Beckou !
Ok mais pour ça faut déjà s'imposer, jouer et être décisif non?
Et tout ça en 5 mois, dans un effectif qui tourne plutôt bien.
Croyez-vous que beaucoup de maillots seront vendus, que d'autres publicitaires chercheront à s'attacher ses services ou ceux du PSG s'il fait banquette?
Note : 1
Les maillots c'est quasi certain qu'il en fera vendre, suffit de se souvenir que certains (idiots?) l'avaient acheter alors même que la Becks n'avait pas signé.
Note : 3
Après Messi, C. Ronaldo et Ibra, voilà que je fais une overdose de Beckham. Merci du fond du coeur.
Godfather Niveau : CFA
Note : 2
@Brimbela :"Ok mais pour ça faut déjà s'imposer, jouer et être décisif non?" Je te réponds NON. Tu n'as encore compris que BECKHAM c'est une marque déposée extrêmement rentable. PSG ou pas PSG, David Beckham risque de gagner des millions de Dollars en Pub pendant toute sa vie sans parler de la marque de sa femme extrêmement Rentable dans la mode...
D'ailleurs ces histoires de maillots vendus me font bien rigoler parce que la plus grosse part du gâteau des maillots revient au fabriquant et distributeur Nike qui se taile une part magnifique du gâteau. a charge au club de rétablir la situation et de renégocier son Sponsoring maillot qui est juste RIDICULE aujourd'hui (4M par an). Les Royalties sur les maillots vendus sont une goutte d'eau par rapport à l'empire Beckham
Godfather Niveau : CFA
Oups, notion de Sponsoring maillot (Fly emirates) différent de la marque fournisseur (Nike). j'y perds mon latin face à tout ce business.. pfiou !!!
Bon, ben va falloir que les résultats suivent en C1, parce qu'avec Zlatan ET Beckham, champion de France, c'est certainement moins que le minimum qu'ont les Qataris en tête...

Sinon ''Paris réalise une très belle opération financière. Et je ne parle pas que de la vente des maillots qui est difficile à quantifier.''
Là, je dis que je vois pas le rapport. Quantifier des ventes de maillots, c'est pas dur, si tu sais tenir la comptabilité de tes stocks. Et si le mec parle des contrefaçons, aucun rapport non plus, vu que c'est certainement pas le PSG qui va toucher quoi que ce soit sur ce type de vente. Or, il parle de l'opération financière que Paris veut réaliser... Expert de mes fesses, oui.
Note : 1
@Godfather
ok merci pour ces eclaircissements.
Tout le monde à l'air si enthousiaste avec sa venue...
Maintenant, son taf c'est "aussi" de jouer au foot et, perso, Beckham qui vient jouer quelques bouts de prolongations avec le PSG ça me fait pas rêver...
c'te photo ! On dirait le podium d'un concours de coiffeurs pour dames...
Brian Hainaut Niveau : Ligue 1
 //  Supporter de Valenciennes
foot + business = vomi
Note : 2
Message posté par DavidV
Bon, ben va falloir que les résultats suivent en C1, parce qu'avec Zlatan ET Beckham, champion de France, c'est certainement moins que le minimum qu'ont les Qataris en tête...

Sinon ''Paris réalise une très belle opération financière. Et je ne parle pas que de la vente des maillots qui est difficile à quantifier.''
Là, je dis que je vois pas le rapport. Quantifier des ventes de maillots, c'est pas dur, si tu sais tenir la comptabilité de tes stocks. Et si le mec parle des contrefaçons, aucun rapport non plus, vu que c'est certainement pas le PSG qui va toucher quoi que ce soit sur ce type de vente. Or, il parle de l'opération financière que Paris veut réaliser... Expert de mes fesses, oui.


A mon avis, c'est difficile à quantifier car les gens qui achètent un maillot Beckham auraient peut-être acheté un maillot du PSG floqué d'un autre joueur.
Le "peut-être" étant impossible à quantifier...
Godfather Niveau : CFA
Note : 1
@Brimbela, certes d'as le droit mais moi un joueur de 37 ans que certains annoncent fini et cramoisi, moi je suis curieux de voir s'il est capable de faire la bouche à ces mauvaises langues. Je trouve que c'est un beau défi et ça montrera à certains à quel point ils ont une trop haute estime de la L1 par rapport à leur mépris de la Major League Soccer... S'il réussit à être un vrai atout pour son équipe, même pour des bouts de matchs ou en cas de blessures ou suspensions, ce sera encore énorme pour lui et son business.
Mais de mon avis, Beckham même à 54 ans ne pourrait pas faire pire que ce qu'ont fait dans cette 1ère partie de saison Bodmer, Sissokho, Lugano, Luyindula, Tiéné, tous compris !!! WAIT & SEE...
ToxikCheese Niveau : Loisir
Note : 2
Pour moi, cette signature est quoi qu'il arrive une bonne chose pour la renommée du PSG, et pour celle de la L1.

Avant qu'ils attirent des joueurs de classe mondiale, qui connaissaient l'Anzhi ? Qui s'interessait à la MLS ? Alors oui, c'est pas des joueurs de toutes premières fraicheurs, mais quand même. Beck, tout 37 ans qu'il a, peut largement rendre service en sorti de banc en L1.

Au delà de ça, ce mec, c'est un joueur qui fait parti de l'histoire de ce sport ! C'est pas une légende, mais pas loin. L'avoir dans son effectif, c'est la garantie de vendre du maillot par container ! et à prix fort !

Pour moi c'est un sacré coup de comm' de la part du PSG. Ils vont être connu sur la terre entière. Pour preuve, mes collègues de boulot féminin ne sont pas du tout branchées foot, mais elles connaissent David Beckham, elles le trouvent beau et savent même qu'il a signé à Paris ! Resultat, ce weekend l'une d'entre elle postait une photo d'elle sur FB avec un maillot du PSG floqué "Beckham" ... Objetic atteint pour le PSG !

Brian Hainaut Niveau : Ligue 1
 //  Supporter de Valenciennes
Note : -4
@Toxicheese : tu sais que tu nous vends du rêve toi ? c'est marrant je t'imagine portant une chemisette manche courte à la machine à café, tout content de parler de Beckham et du PSG avec Josiane de la compta...misère.
nononoway Niveau : CFA
Message posté par Brimbela
Ok mais pour ça faut déjà s'imposer, jouer et être décisif non?
Et tout ça en 5 mois, dans un effectif qui tourne plutôt bien.
Croyez-vous que beaucoup de maillots seront vendus, que d'autres publicitaires chercheront à s'attacher ses services ou ceux du PSG s'il fait banquette?


Non, ses performances n'auront aucun impact. Le mec n'a plus rien à prouver.

Le Kiosque SO PRESS

30 36