Beckenbauer prodigue ses conseils

Modififié
0 0
A moins de 100 jours de la Coupe du Monde, l'excitation monte en Afrique, qui organisera pour la première fois de son Histoire l'événement sur ses terres. L'excitation monte également à l'étranger, mais pas forcément pour les mêmes raisons.

Reine de l'amalgame et du don de leçons, l'Europe craint pour sa sécurité dans un pays où 50 homicides sont constatés chaque jour.


Renforcée dans ses préjugés après l'attentat de Cabinda à la frontière Angola-Congo, pourtant à plus de 3000 bornes de l'Afrique du Sud, les initiatives de protection commencent à fleurir pour les supporters désireux de participer sur place à l'événement.


Une boîte anglaise conseille ainsi aux téméraires de se déplacer avec un gilet pare-couteaux, qu'elle commercialise évidemment tandis que Franz Beckenbauer met de son côté en garde le contingent allemand : « Faites attention où que vous alliez et restez en groupe tant que possible » .

Petit rappel : la dernière marque de violence lors d'une Coupe du Monde était l'œuvre de 5 Teutons, qui s'étaient chargés du gendarme Nivel, lors de l'édition 1998, à Lens.

RB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0