Beckenbauer avec le Kosovo

0 4
Le point commun entre le Bayern Munich et le Kosovo, n'est, à priori, pas facile à déceler. Pourtant, il tient en un nom : Franz Beckenbauer.



Après être devenu président honoraire du Bayern Munich lors de l'arrivée d'Uli Hoeneß en 2009, le Kaiser a accepté de devenir également celui du Kosovo. C'est le président du Kosovo, Behgiet Pacolli, qui l'a lui-même nominé. « J'espère que Beckenbauer, légende du football allemand, pourra utiliser son influence pour favoriser l'adhésion du Kosovo à l'UEFA à la Fifa » a-t-il déclaré. Comment on appelle ça déjà... le piston?



Jusqu'à aujourd'hui, les deux grandes autorités du football ont toujours dit "non" au gouvernement de Pristina, pour la simple et bonne raison que le Kosovo ne fait pas partie des Nations Unies. Et puis, comme par magie, avec l'ancien Champion du monde 1974, tout va rentrer dans l'ordre dans le meilleur des mondes. C'est beau.



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
La seule vrai question est : Pour combien de (dizaine de) millions Beckenbauer a-t-il accepté de faire ça?
"pour la simple et "bonne" raison que le Kosovo ne fait pas partie des Nations Unies..."
ok peut etre pour les millions mais pourquoi le kosovo n'aurait pas le droit à être représenté par une equipe de football?
@ forza om : je crois simplement que les instances internationales du football suivent peu ou prou les bouleversements politiques et leur représentativité institutionnelle ; souviens-toi de l'Euro 92 et de l'implosion de l'ex Yougo qui avait permis, du reste, au Danemark de s'inviter in extremis et de remporter la compétition. Mais je ne suis pas sûr, à vérifier.
@ EM: pas besoin d'être reconnu par l'ONU pour adhérer à la FIFA. L'exemple le plus parlant (et le seul il me semble) est celui de la Palestine, qui n'existe pas comme État, mais est membre de la FIFA depuis plus de 10 ans. Je crois que l'acceptation s'est simplement faite sur la base d'un projet sportif sérieux (qui a abouti sur la construction d'un stade aux normes internationales en 2008). Y a aucune collusion entre ONU et FIFA à ce niveau, donc c'est pas une "bonne raison" pour ne pas accepter le Kosovo.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Le Borussia minimaliste
0 4