1. // Manchester City/Manchester United : 0-0

Beaucoup de bruit pour rien

Le derby de Manchester a accouché d'une souris. Un match quelconque. Un compte-rendu laconique.

0 9
Le début de match est à l'avantage de City qui repousse assez loin dans leur camp les visiteurs. Puis les deux blocs se neutralisent. Se succèdent alors des offensives douteuses et des fautes grossières, et ce tout au long de la première mi-temps. Le derby de Manchester un sommet, vraiment ? Selon les critères du football anglais, absolument pas. Selon les critères italiens, à peine. A la pause, il y a zéro à zéro, comme dans sept des neuf rencontres de la onzième journée du Calcio, qui se jouent en même temps que ce City-United.

Le jeu justement, parlons-en. Enfin essayons. Un Berbatov tout en dribbles a offert un peu d'amour, mais globalement l'équipe de United s'est montrée plutôt timide. Sa rivale, déjà plus farouche. Nouveau temps fort de la part de Manchester City. De Jong, Touré et Barry font le job ; Millner, Silva ou Tevez, moins. Ils sont soit trop petits, soit trop courts, ce qui au fond revient au même. Le rythme est lent, saccadé. C'est celui de United, qui n'a pas sa pareille pour calmer le jeu. Alex Ferguson a choisi son milieu afin de contrecarrer au mieux celui de Roberto Mancini. Scholes, Fletcher et Carrick, depuis les trois petits cochons, on avait rarement trio plus énervant. Les Red Devils sont à la récupération et de nouveau, les deux blocs se neutralisent ; le match est assez fade.

United est dans le ton de son dernier match, où il avait fallu un exploit de Park face à l'avant-dernier du championnat. Nani et Park sont muselés, Rafael et Evra ne les aident pas, Manchester va devoir trouver la solution dans l'axe. Wes Brown rentre en jeu pour le jeune latéral brésilien. L'an dernier, United avait arraché les deux derbys à la dernière seconde. Et les deux clubs de Manchester s'étaient également rencontrés en demi-finale de Carling Cup. Pour une qualification de United dans le temps additionnel du match retour. Pour le moment, à la cinquante-deuxième minute, les occasions se cachent et les passes n'en finissent pas d'être en retrait.

Seul Berbatov semble disposé à réchauffer un peu l'ambiance. Le Bulgare fait dans la jambe en l'air, cadré mais pas très fort. Joe Hart se saisit du ballon sans soucis. Le City of Manchester stadium invoque les siens d'aller de l'avant, de montrer quelque chose, de prendre des risques. Silva se montre, on commence à entendre Tevez grogner, Adam Johnson rentre en jeu ; les Citizens commencent à se rappeler qu'il s'agit de régner sur la ville. De Jong remonte les ballons, on peut dire que ça va mieux. Soixante quinzième minute se sont écoulées, le duel peut maintenant commencer. Fini de se regarder dans le blanc des yeux, alors Berbatov cède sa place à Hernandez, qui fait déjà beaucoup plus western. De même, Kolarov rentre pour Boateng, histoire de continuer à bloquer Nani, pas vu bien pris. Sur les cinq changements de cette rencontre, trois ont concernés les latéraux, c'est tout dire.

C'est d'ailleurs, à cinq minutes de la fin, Zabaleta qui envoie au-dessus une balle de but, sur un relais avec Johnson prolongé par O'Shea bien malgré lui. Les joueurs ont tous décidé de s'arracher pour remporter le bout de gras ; il y a quatre minutes de temps additionnel. Le moment est venu pour Emmanuel Adebayor d'enlever sa veste de survêtement. Il rentrera pour assister aux tout derniers instants de ce pauvre derby.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Très déçu par le match et Tevez plus particulièrement. très peu d'appels en profondeur, toujours en train de décrocher et venir demander le ballon à 4m du porteur. Il n'a pas aidé City en les verrouillant devant je trouve. Toutes les attaques s'arrêtaient arrivées aux 25m. Bon j'ai pas vu les 10 premières minutes alors il a peut être fait 15 appels dans le vent et ça l'a démotivé, mais bon j'y crois moyen. Il avait l'air juste physiquement. Peut-être qu'il va vraiment arrêter dans peu de temps!

Sinon, "Sur les cinq changements de cette rencontre, trois ont concernés les latéraux, c'est tout dire". Merci Paul Le Guen et son acolyte mais Rafael et Evra sont sortis sur blessure...
Moi ce qui m'impressionne c'est que quoiqu'il arrive, Manchester United dispose et disposera toujours d'au moins quatre minutes de temps additionnel en fin de match.
Même lorsqu'il n'y a que très peu de changements d'effectués et aucun arrêt de jeu, c'est 4 minutes minimum.

Et combien de matches ils ont gagné grâce à ces faveurs arbitrales ! On ne les compte même plus !

Ca coûte cher un arbitre en Angleterre ? Plus qu'en Espagne et en Italie ?

Parce qu'il m'en faudrait un pour mes matches du dimanche matin, où est-ce que je peux passer commande ?
Qu'est-ce tu racontes toi, 5 changements, avec arrêts jeu sur blessure d'Evra, Rafael, etc. Ca va, elle passe bien les 4 minutes ou pas ? D'autant plus que l'arbitre arrête le jeu alors que Fletcher balle au pied à 27-8m, oulala mon dieu, mais l'arbitre a oublié ce qu'est le fergie time ? faut laisser jouer l'ancien!

Au passage, toujours ce sentiment que le staff sofoot ne mate pas les matchs de MU. Quand je vois rafael et evra qui aident pas les offensives, je souris (au passage, rafael a pourri tevez, ça aussi on en parle pas). Quand je vois que ça chambre sur les changements de latéraux, sans parler des blessures, je souris. Mais globalement, faudrait checker la feuille de match un peu. C'est un MU qui survit par des (gros) pépins physiques, par évincer sa shrek-dépendance (invaincu, 2eme PL, poules C1 premiere, pas mal le bilan), qui oblige fergie a monté des formations improbables (cf wolves).

Sinon, derby merdiques, avec des forma qui s'annulent, sans créateur, jouant sur contres avec la team bodybuild' de city qui aident pas non plus à la fluidité.

PS: kolarov, sur nani, c'était comique, il était invicible ouai.
Mouais... des gros pépins physiques. On en a qui reviennent de blessure mais dans le onze titulaire de Man U, à part Bruce Wayne, il manque personne!

Bon je vais prendre une aspirine! Lire ton message Bebe m'a donné mal au crâne (et je ne parle pas du fond)!
Pseudo 3000 va parler de Liga, parce que apparemment la PL c'est pas trop ton truc ;)
Pour les blessures, valencia, giggsy, hargreaves (peut-être c'est un fantôme pour toi, mais grosse impatience de le voir sur le terrain) mais c'est pas ça que je veux mettre en évidence, il y a pas un match sans qu'un mec tombe, les conneries de virus, les rechutes, foutant à mal la structure de l'équipe (et là, la liste est longue depuis août).

Ah une question, tu peux faire le "onze titulaire de MU" cette année, s'il te plaît alanders ? ça m'intrigue, je suis assez limité, paraît-il. Pendant que tu y es, tu peux développer plus largement sur mes lacunes en matière de fond et de forme si ça te branche.
Non Bebe, il n'y avait aucune attaque sur le fond. ma parenthèse était à prendre au premier degré. J'ai juste eu du mal avec les fautes.

D'accord avec toi pour Valencia pour le 11 type mais je pense que Park compense largement son travail. Hargreaves était un top player mais on est tellement habitué que ça ne compte quasiment pas, et Giggs peut tjs faire aussi mal mais moins utilisé par Fergie qu'à la belle époque (normal). Au delà de ça, c'est un problème auquel toutes les grosses équipes doivent faire face. Quand on regarde Arsenal par exemple, ça fait vachement plus mal. Surtout qu'à Man U, un fletcher qui intègre le onze titulaire fait figure de taulier. La liste a été longue mais elle s'est suffisamment réduite pour ne plus être une excuse. Hier, c'était visiblement un choix de fergie car il aurait très bien pu associer berbatov et hernandez ensemble. Berbatov servant de point d'appui comme il l'a très bien fait hier et Hernandez pour tourner autour, amener du mouvement et de la profondeur... ce n'est que mon humble avis.
Pour les fautes, message expédiée trop rapidement. À l'avenir je me relirai.

Globalement, je suis bien d'accord avec toi. Après on peut toujours discuter sur des points. Park a un profil tellement différent de Valencia, que pour moi, ce n'est pas du tout une doublure (c'est pas ce que tu as dis hein, mais Park serait bien plus utile dans l'axe, étant donné le travail monstre de récupération qu'il fait, et malheureusement non, la facilité d'un valencia à éliminer et surtout centrer manque. L'année dernière, nani-valencia sur les ailes, avec le jeu de tête de berba et rooney, ça te bâtissait un style de jeu). Concernant les autres joueurs, c'est surtout leur expérience qui manque (obertan-hernandez-bebe devant quand nani n'est pas là, c'est naïf), mais faut reconnaître que tu as raison pour les profils de giggs & hargreaves.

Pour éviter le message fleuve et résumer le reste, je ne dis pas que MU soit un cas isolé (arsenal, ça traîne depuis des années) mais quand on sait que la politique de recrutement est bridé, que les blessures sont courantes, que pas mal de titulaires le sont par défaut et que du coup tu te débrouilles avec pour finalement arriver au résultat actuel de MU, bah ça mérite pas ce statut d'équipe infame que traîne certains.

Enfin, au sujet de la paire petit poids-berbafolle, il est évident qu'elle est séduisante. Mais aujourd'hui, avec wayne aux states, owen indisponible, macheda surestimé, et j'en passe d'un côté, 3 matchs en 7 jours de l'autre côté, fergie fait gaffe à peaufiner ces deux pointes pour ne pas que l'un d'eux parte à l'infirmerie. Ce que je trouve bien plus critiquable, c'est de faire jouer des mecs comme Bebe en PL sans expérience pro, et ne pas faire venir en A des jeunes qui ont (déjà) fait leurs preuves.

Là aussi c'est que mon humble avis, et je sais bien que le jeu mancunien est peu reluisant, mais c'est cette période de transition qui le veut. On verra bien pour la suite.
"Park compense largement son travail". Mais bien sur... Pour un club comme MU qui aime joué sur les côtés et avec de la vitesse, je suis vraiment pas sur. Valencia avait fait une superbe première saison l'année dernière. Si tu rajoutes la Rooneystory, tu te dis que rien de 2 joueurs cadres en moins, c'est déjà beaucoup. Tu rajoutes des petites blessures de joueurs qui sont censés pouvoir faire tourner l'effectif (chose que Ferguson fait très souvent) et tu te retrouves avec une équipe A''. Obertan et Bebe sur les côtés, pas top quand même.
Bref, au final, ca nous donne un MU qui sait pas vraiment quoi faire devant, qui peine à créer quelques occasions. Si en face tu as un City qui n'attaque pas une équipe prenable en ce moment, ca te donne une belle bouze... Vivement le retour de Valencia en espérant que MU soit toujours dans course au titre et en LDC.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Paris répond présent
0 9