En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options

Bazar à droite

Si Benjamin Mendy accapare l’actualité, les meilleurs latéraux droits français ne sont pas en reste durant ce mercato. Tous pourraient bouger cet été... si ce n’est pas déjà fait. Petit baromètre en cette période de transferts.

Modififié

Jallet, le padre


« Quand on a la chance de faire un Euro et d'être encore sélectionné à un an de la Coupe du monde, on est obligé d'y penser. D'autant que ce sera la dernière possibilité pour moi de jouer une Coupe du monde. Peut-être que j'irai, peut-être pas, mais je ne veux pas avoir de regrets. » Ce n’est pas nouveau, Christophe Jallet est un gars qui réfléchit. Alors, quand il a vu la tronche de Kenny Tete se pointer derrière celle de Rafael, l'ancien Lyonnais a flippé. Pas très chaud à l’idée de faire face à une grosse concurrence à 33 balais, l’international a donc passé un petit coup de fil à Jean-Michel Aulas, qui ne lui avait pas proposé de prolongation de contrat, pour savoir s’il pouvait bouger. Grand prince, le président de l’OL a rendu la liberté à celui qui s’était déjà mis d’accord avec Nice. Où Arnaud Souquet l’attend, tout de même. Encore un choix payant pour le crâne d’œuf ?



Corchia, l’étranger


Cinq millions d’euros, et voilà le Lillois de 26 ans parti à Séville. Lui aussi bouillant à l’idée de participer au Mondial, Sébastien Corchia a quand même fait le pari de l’étranger. Après trois saisons au LOSC (dont la dernière où il a disputé toutes les journées de Ligue 1), l’arrière droit a considéré qu’il était temps de sauter la frontière et de retrouver la Coupe d'Europe. Dans un club un peu plus médiatisé, Corchia espère s’imposer pour relancer ce compteur bloqué à une seule et petite sélection. Même si la vraie question, pour l’instant, est de savoir s’il croisera la route de Neymar dans son couloir.



Sidibe, pas pressé


Arsenal, Tottenham, Barcelone... Voilà le genre de clubs qui s’intéresseraient à Djibril Sidibé. Sauf que ce dernier vient de prolonger son contrat jusqu’en 2022. « C'est une très grande marque de confiance vis-à-vis du club » , a-t-il réagi. Suffisant pour oublier toute idée de transferts ? Pas sûr. Car le titulaire de l’équipe de France n’a jamais caché qu’il considérait Monaco comme un tremplin et qu’il voyait une partie de son futur en Angleterre. Reste que Sidibé n’est plus aussi impatient au regard de ce fameux Mondial qui se présente dans un an. « Cela ne me dérangerait pas de faire une saison de plus à Monaco, a-t-il déclaré le mois dernier. Mon critère, c’est le temps de jeu, le cadre de ma progression et augmenter mes chances de m’installer durablement en équipe de France. » Sachant qu’il y a encore Mathieu Debuchy chez les Gunners...



Sagna, l’oublié


Tout était programmé pour qu’il s’engage à l’Olympique de Marseille. Le contrat de deux ans était rédigé, les discussions bien avancées, l’encre du stylo prête à dessiner la signature. Même les paroles du principal intéressé – «  L’OM fait partie des meilleurs clubs français. Ils ont un énorme projet » - laissaient envisager une conclusion rapide. Mais depuis un mois et demi, plus de nouvelle. Bacary Sagna est parti profiter de sa nouvelle liberté professionnelle sur la plage, Galatasaray et Bursaspor sont rentrés dans la course, et l’avenir de l’ex-Citizen s’est rapproché de la Turquie. Si cette option venait à se confirmer, difficile de revoir Sagna avec le maillot bleu. Surtout s’il ne se décide pas à recoller ses tresses pour qu’on le remarque davantage.



Malcuit, le muté


Lille sera-t-il plus performant que Saint-Étienne cette saison ? La réponse positive ne fait aucun doute dans l’esprit de Kévin Malcuit, passé du deuxième club au premier cet été pour neuf millions d’euros. Ce qui l’a motivé ? Marcelo Bielsa, évidemment. « La méthode du coach nous permet de progresser rapidement. Je prends grand plaisir à travailler avec lui » , kiffe-t-il déjà. Le faux blond s’attend donc à avaler des millions de kilomètres, à suer des milliards de gouttes, et à devenir bilingue en écoutant des hurlements espagnols. Le jeu en vaut la chandelle. Après tout, si Benjamin Mendy vaut aujourd’hui près de soixante millions d’euros, le Loco n’y est pas étranger.



Debuchy, le pestiféré


1504. C’est le nombre de minutes passées par Mathieu Debuchy sur les pelouses des championnats français et anglais... en trois saisons. Autant dire qu’Arsenal, qui n’en veut plus, ne sait pas où le refourguer, malgré la minuscule somme de zéro euro réclamée par les Gunners. Triste pour un latéral qui n’a pas encore dépassé les 32 ans (il les aura le 28 juillet prochain). Essayé par les Girondins de Bordeaux en 2016 (neuf titularisations), le petit Mat’ ne voit pas le bout du chemin. Et si la retraite venait plus tôt que prévu ?


Sagnol, le parachuté


Le dernier entraîneur adjoint français de Carlo Ancelotti vient de remporter deux Ligues des champions de suite et une Liga, en explosant de nombreux records avec son ancien club. Et toujours avec le smile. On peut donc s’attendre à observer débouler Willy à la tête de Munich dans les prochaines années.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 3 heures OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! Hier à 19:11 Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
il y a 9 heures Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 23
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 12:38 Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis ! Hier à 12:17 Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 Hier à 10:05 Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs