En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 30e journée

Bayern, BvB et Bayer par 3, Werder vert

Alors que le Bayern et le BvB ont encore et toujours gagné, le Bayer les a imités, en passant également trois à l’Eintracht pour prendre place sur le podium. Le gros coup, c'est la victoire du Werder sur Wolfsburg grâce à Pizarro la légende.

Modififié

L'équipe du week-end : Werder Brême


C’était le duel des verts en W - Werder face à Wolfsburg - pour deux destins opposés. D’un côté, les Werderaner devaient gagner pour tenter d’échapper à leur 16e place synonyme de barrage, alors que les Loups pouvaient se rapprocher de l’Europe qu’ils viennent de quitter. Enfin la petite Europe cette fois. Toujours est-il que l’immense Claudio Pizarro a ouvert le score calmement sur penalty. À 37 ans, le Péruvien a ainsi inscrit son 13e but de la saison, son 5e en 5 matchs (meilleure série depuis 2001), et surtout son 102e pour les Grün-Weißen, devenant par là même le meilleur buteur de l’histoire du club. Malgré l’égalisation de Guilavogui, Bartels et Yatabaré, bien connu en Ligue 1, ont redonné l’avantage au Werder. Même Bas Dost, buteur en toute fin de match, n’aura pas réussi à gâcher la fête. Le Werder revient ainsi à deux points de Stuttgart, alors que Wolfsburg a peut-être tiré un trait sur ses rêves européens, toujours 8e à 6 points d’un trio composé de Schalke, Mayence et Gladbach, tous battus.

L’homme du week-end : Christian Pulisic


Après la désillusion vécue à Liverpool, Thomas Tuchel avait décidé de faire tourner au moment d’affronter Hambourg. C’est ainsi que les jeunes pépites Felix Passlack et Christian Pulisic se sont retrouvés titulaires. Pour la peine, l’Américain s’en est plutôt bien sorti, se permettant de montrer la voie aux siens. Sur un corner qu’il a joué court avec Kagawa, il a profité du relais en pivot d’Hummels pour battre Adler sur son premier poteau. Son premier pion en Buli, à seulement 17 ans et 212 jours, ce qui fait de lui le 4e plus jeune buteur du championnat, derrière Timo Werner, Julian Draxler et Nuri Şahin. Il y a pire comme compagnie. Son but a en plus complètement déstabilisé le HSV, qui tenait bien le coup jusque-là et qui a fini par s’incliner 3-0 (doublé de Ramos) et a vu l’expulsion d’Adler. Du baume au cœur pour le BvB.

Vous avez raté Mayence-Cologne et vous n'auriez pas dû


Le match qui part dans tous les sens par excellence, la quintessence de la Bundesliga. Idéal pour terminer la journée en beauté. Même si Stöger avait décidé de mettre cinq mecs derrière, Mayence n’a mis que huit minutes pour faire sauter la banque. Sur un corner mal repoussé, Córdoba a surgi pour la mettre au fond. Mayence, surprenant candidat à l’Europe, gérait tranquillement et semblait parfaitement en contrôle. Balogun alourdissait d’ailleurs la marque au retour des vestiaires d’une bonne grosse tête. Sauf que dans la foulée, Risse a mis une Bundesfrappe des familles, et Jojić a égalisé de près complètement contre le cours du jeu. Il restait 15 minutes à jouer, pour un final exaltant. Et c’est finalement Anthony Modeste qui a endossé son costume de sauveur, lui qui n’avait pas marqué depuis la bagatelle de 549 minutes. Une belle rencontre carnaval.

Le but du week-end


Robben ? Non, Ramos. D’autant plus fou que le mec est généralement assez emmerdé avec ses pieds.

Arturo Vidal a dit


- « C’est un buteur fantastique. Je pense que c’est le meilleur au monde. » Vous savez de qui le Chilien parle. Doublé pour Robert, ce qui fait maintenant 27 buts en 29 matchs. Le titre se rapproche pour lui.

L'analyse définitive


Et si personne ne voulait de l’Europe ? On est en droit de se poser la question. Le Hertha, longtemps promis à la Champions, enchaîne les mauvais résultats et s’est fait doubler par le Bayer, emmené par un encore très bon Julian Brandt. Derrière, ça ne se rapproche même pas : 5e, Gladbach, a été sèchement battu par Hanovre, l’effrayante lanterne rouge. 6e, Mayence a gaspillé son avance pour relancer Modeste. 7e, Schalke, qui en a pris 3 face au Bayern. Six points derrière, Wolfsburg n’a pas plus voulu se rapprocher, lui aussi battu. Un week-end où la Bundesliga du bas a pris sa revanche sur celle du moyen-haut.

Et sinon...


- Darmstadt a encore gagné grâce à Sandro Wagner. Un homme de 28 ans qui a mis plus de buts cette saison - 13 - que lors de l’ensemble de sa carrière, baladé de réserve en réserve. Envoyez-le à l’Euro pour l’histoire.


- Dans le même ordre d'idées, Finnbogason va peut-être sauver Augsburg tout seul. Arrivé cet hiver, l’Islandais a permis aux siens de prendre les trois points et de doubler Stuttgart.

- La valeur n’attend pas le nombre d'années, même chez les entraîneurs : nouveau succès pour le Hoffenheim de Nagelsmann.

- Avec 71 points en 30 journées, le BvB serait premier lors de 47 des 52 dernières saisons de Buli. Et les mecs vont finir sans un titre.

⇒ Résultats et classement de Bundesliga

Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9